La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « raisin »

Raisin

Variantes Singulier Pluriel
Masculin raisin raisins

Définitions de « raisin »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAISIN, subst. masc.

A. − Fruit de la vigne.
1.
a) Fruit de la vigne; ensemble de baies arrondies ou allongées supportées par une rafle, formant une grappe et de couleur variable selon les cépages. Nous apercevions à travers une vaste grille les raisins dorés, les melons majestueux et les beaux œillets panachés (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 88).Déjà les grappes de raisin écartent et soulèvent les feuilles sulfatées (Mauriac, Journal 3, 1940, p. 211):
... ce vaste potager, où le poids des fruits, dans les journées d'or de l'automne, faisait craquer les branches, et où le raisin se dorait, le long des murailles, parmi les feuilles poudreuses et rouillées... Coppée, Bonne souffr., 1898, p. 63.
SYNT. Raisin blanc, noir; raisin frais, mûr, vert; raisin muscat; de beaux raisins; cure de raisin; grains, pépins de raisin; jus, marc, moût de raisin; sucre de raisin; huile de pépins de raisin; corbeille, panier de raisins; couper, cueillir, fouler, vendanger le(s) raisin(s); manger du raisin, des raisins.
Raisin de cuve. Raisin destiné à la fabrication du vin. Synon. cépage de cuve*.Selon les aptitudes des cépages, on distingue les raisins de table (baies charnues ne giclant pas à la mastication et pouvant être prises avec les doigts sur des grappes lâches (...)) et les raisins de cuve (baies juteuses donnant des moûts de bonne qualité (...)) (Encyclop. univ.t. 161973, p. 847).
b) P. méton. Baie, grain de raisin. Tout en grignotant la grappe, dont les raisins lui craquaient sous la dent (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 211).
c) [P. réf. à certaines couleurs (vert clair, violet foncé) de ce fruit] (Couleur de) raisin. Robe raisin avec une ceinture jaune (Vallès, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 263).Kiki-la-Doucette ouvre ses yeux presque horizontaux, couleur de raisin (Colette, Dialog. bêtes, 1905, p. 55).
d) Raisin(s) de caisse, ou plus cour. raisin(s) sec(s). Raisin(s) séché(s) au soleil ou à l'aide d'une source de chaleur artificielle; p. méton. (le plus souvent au plur.), grains de raisin ainsi séchés. Raisins secs de Corinthe, de Damas, de Malaga, de Smyrne. Quelques raisins secs pour dessert (Bourget, Disciple, 1889, p. 61).Plusieurs cheikhs vinrent apporter en tribut les produits de leur terre, du pain, des olives, des figues, du raisin sec (Grousset, Croisades, 1939, p. 50).V. caisse I ex. de Erckmann-Chatrian.
Avec ell. de sec. Pain aux raisins. L'épicier du village (...) lui donna en échange une demi-livre de raisins de Corinthe (Stendhal, Lamiel, 1842, p. 57).L'étourdissante apparition d'un raisin de Malaga sur un gâteau de riz (Prévert, Paroles, 1946, p. 283).
[P. réf. à la couleur presque noire des raisins secs de Corinthe] (Couleur) raisin de Corinthe. Cette vieille fille portait une robe de mérinos, couleur raisin de Corinthe (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 3).Sur le fond raisin de Corinthe, sourd et foncé, de la loge (Goncourt, Journal, 1863, p. 1276).
2. Expr. Moitié figue, moitié raisin; mi-figue, mi-raisin; ni figue, ni raisin. V. figue.
3. [P. allus. à la fable de La Fontaine, Le Renard et les raisins] . V. renard C 2 c.
B. − P. anal. (de forme, de couleur)
1. ARTILL. Grappe* de raisin.
2. BOTANIQUE
a) Raisin d'ours. Busserolle. Raisin d'ours (...). Sous-arbrisseau toujours vert, couché, gazonnant, formant tapis, grâce à ses longues pousses traînantes (...). Fruit: une baie rouge luisante (D. Mc Clintock, R. S. R. Fitter, S. et Cl. Favarger, Guide des plantes à fleurs, 1979, p. 130).
b) Raisin(-)de(-)renard. Parisette. Feuilles par 4 (...) ou quelquefois par 5. Parisette à 4 feuilles (Raisin-de-renard...) (G. Bonnier, Les Noms des fleurs, 1971, p. 71).
c) Raisin du tropique, raisin(-)des(-)tropiques, (grappe de) raisin. Goémon présentant des grains en grappe, abondant dans la mer des Sargasses. Petit fruit (...) semblable aux grappes de raisin qu'on trouve aux environs du Tropique, dans la mer Atlantique (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 94).Les longues tresses rubigineuses de ces nymphes cachées que le matelot appelle raisin-des-tropiques (Claudel, Soulier, 1929, 2ejournée, 6, p. 737).
3. ZOOL. Raisin de mer. Ponte de la seiche dont les œufs revêtus d'un enduit brun s'accrochent aux plantes marines. Le raisin de mer, ponte de la seiche, qui ressemble à une grappe de raisin noir (Caullery, Embryol., 1942, p. 24).
4. COSMÉTOL., vieilli. Fard à lèvres rouge vif. Vite! la poudre de riz, le koheul, le bâton de raisin (Colette, Vagab., 1910, p. 187).Qu'avait-elle besoin (...) de ce raisin dont elle avivait le dessin et l'éclat de sa bouche (Carco, Rien qu'une femme, 1924, p. 153).
Pommade de raisin. Pommade rouge vif pour les lèvres. Allons, bon!... je ne trouve pas ma pommade de raisin (...) voilà bien le rose pour les lèvres (...) mais ce n'est pas la même chose que le raisin (Gyp, Province, 1890, p. 154).
5. Arg. Sang. Synon. raisiné.Un flot de raisin s'échappa de ses narines (Le Breton, Rififi, 1953, p. 202).
C. − PAPETERIE
1. Format de papier de cinquante centimètres sur soixante-cinq dont le filigrane était autrefois une grappe de raisin; feuille de papier ayant ces dimensions. V. jésus ex. 4.
En appos. In-octavo raisin (Ac. 1935). Les anciennes dénominations ont subsisté: on dit encore du papier raisin, couronne (Lar. comm.1930, s.v. papier).
2. Grand(-)raisin. Format de papier un peu plus grand que le précédent; feuille de papier correspondante utilisée surtout pour les éditions de luxe. Je désire que (...) nous réimprimions cet ouvrage, à 750 exemplaires in-18, sur grand raisin vélin (Balzac, Corresp., 1832, p. 179).
En appos. Papier grand(-)raisin. Une rame de ce papier, format grand-raisin, ne coûtera pas plus de cinq francs (Balzac, Illus. perdues, 1843, p. 578).
Prononc. et Orth.: [ʀ εzε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1121-34 « fruit de la vigne » (Philippe de Thaon, Bestiaire, éd. E. Walberg, 1742, 1752); 1545 raisins de Corinthe, raisins de Damas (Est.); en partic. 1690 raisin de caisse « raisin sec qui s'expédie en caisse » (Fur.), raisins secs (ibid.), raisins de Damas (ibid.); 2. p. anal. a) 1550 raisin de renard (L. Fousch, L'Histoire des plantes mise en commentaire..., Lyon, p. 66); b) 1732 raisin d'ours (Rich.); 3. 1611 raisin de mer « œufs de seiche » (Cotgr.); 4. 1710 papeterie grand-raisin (La Misere des apprentifs imprimeurs, 4 [s.l.] ds Quem. DDL t. 21). Du lat. pop. *racι ̄mus, lat. class. racēmus « grappe de raisin » (sens conservé par l'ital. (g)racimolo et l'esp. racimo) d'où « raisin », cf. aussi l'a. prov. razim, fin xiies. (Marcabru, Poés., éd. J. M. L. Dejeanne, XIII, 26). A éliminé du gallo-rom. le lat. class. uva « raisin » − conservé uniquement dans l'a. prov. uva, mil. xives. (Eluc. de las propr., fol. 226 ds Rayn.), l'ital., l'esp. et le port. uva, v. FEW t. 14, p. 90b. Les qq. ex. de l'a. fr. uve, surtout dans la loc. uve passe, francisation du lat. uva passa « raisin sec », xiiies. (Guill. de Tyr, IX, 20, P. Paris ds Gdf.), sont des latinismes. Le sens 4 parce que ce format de papier était primitivement marqué d'une grappe de raisin. Fréq. abs. littér.: 882. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 911, b) 1 452; xxes.: a) 1 724, b) 1 157. Bbg. Quem. DDL t. 13, 16, 21; 25 (s.v. raisin de caisse). − Rohlfs (G.). Sizil. « racina ». Frz. « raisin ». Z. rom. Philol. 1963, t. 79, pp. 397-402.

Wiktionnaire

Nom commun - français

raisin \ʁɛ.zɛ̃\ masculin

  1. Fruit de la vigne constitué d’une grappe de grains (baies) placés les uns à côté des autres d’une couleur clair à foncé suivant la variété.
    • Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants grincent. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Où trouvera-t-il, dans le pays, deux pièces de vin bon, loyal & marchand, si tout le raisin qui y a été recueilli n’a fourni que du vin qui ne peut être d’aucun usage ? — (Nicolas-Toussaint Le Moyne des Essarts, Causes célèbres, curieuses et intéressantes, de toutes les cours souveraines du royaume, tome 115, Paris, 1784, page 140)
    • Le sucre de raisin que l’on appelle aussi glucose, se rencontre dans les fruits sucrés qui présentent en même temps une saveur acide, comme les raisins, les groseilles, etc. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 120)
    • Les raisins vendangés vont d’abord subir l’égrappage (ou éraflage) qui consiste à égrener les grappes, de façon aujourd’hui mécanique, afin d’éliminer la rafle qui contient des tannins astringents et râpeux souvent indésirables. — (Martine Camilleri, Vin sur 20, Ellébore, 2005, page 158)
    • Le Raisin framboise est un raisin de table de la région niçoise.
  2. (Imprimerie) Se dit aussi d’un format de papier, en raison du filigrane, en forme de grappe, qui servait à le marquer.
    • In-octavo raisin.
    • Du double raisin.
    • Une feuille demi-raisin.
  3. (Imprimerie) Grand raisin, papier de format un peu plus grand que le raisin ordinaire.
    • Augustus B. Clifford alla à un bahut, ouvrit un tiroir dont il sortit un album format grand raisin qu’un joli galuchat gainait. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  4. (Cosmétologie) (Vieilli) Fard à lèvres rouge vif.
    • Aux tables voisines, elle remarquait à la pâleur qu’aggravaient le bistre chaud des paupières et le raisin des lèvres, une engeance éreintée, bouffonne et délicate. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, ch. V, Le Mercure de France, Paris, 1914)
  5. (Argot) Sang[1]. Voir aussi raisiné.
    • Je m’en caillais le raisin de rage. — (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi !, Gallimard, 1953)
    • C’était tout rouge ! Y avait une lame Gillette au milieu du raisin ; ce c... s’était cisaillé le poignet en douce dans son pageot. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 183)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAISIN. n. m.
Fruit de la vigne. Une grappe de raisin. Un grain de raisin. Un pépin de raisin. Du raisin muscat. Raisin de caisse. Des raisins blancs. Des raisins noirs. Cueillir des raisins, du raisin. Raisins secs. Raisin de Corinthe. Prov. et fig., Moitié figue, moitié raisin. Ni figue, ni raisin. Voyez FIGUE. Raisin d'ours, Arbrisseau traînant, espèce d'arbousier toujours vert, dont on prétend que les ours recherchent beaucoup le fruit.

RAISIN se dit aussi d'un Format de papier, en raison du filigrane, en forme de grappe, qui servait à le marquer. In-octavo raisin. Du double raisin. Une feuille demi-raisin. Grand raisin, Papier de format un peu plus grand que le raisin ordinaire.

Littré (1872-1877)

RAISIN (rè-zin) s. m.
  • 1Le fruit de la vigne. Grappe de raisin. Fouler le raisin. Raisin sec. Certain renard gascon, d'autres disent normand, Mourant presque de faim, vit, au haut d'une treille, Des raisins mûrs apparemment Et couverts d'une peau vermeille, La Fontaine, Fabl. III, 11.

    Moitié figue, moitié raisin, voy. FIGUE.

  • 2Raisins de caisse, raisins qui viennent du midi de la France ; ils sont trempés avec leurs rafles dans une lessive de soude et séchés au soleil.

    Raisins de Corinthe, ainsi appelés parce qu'ils venaient autrefois de cette ville, raisins secs très petits, presque noirs, en grains détachés des rafles. Ils sont envoyés en tonneaux de Céphalonie et des diverses îles Ioniennes.

    Raisins de Damas, raisins secs qui viennent de Syrie ; ils sont très gros, aplatis, rougeâtres, demi-transparents ; ils ont une saveur de muscat.

  • 3Raisin d'Amérique, la phytolaque décandre (phytolaccées).

    Raisin barbu, la cuscute monogyne (convolvulacées), qui s'attache aux vignes du Languedoc.

    Raisin des bois, nom vulgaire de l'airelle myrtille.

    Raisin de corneille, nom donné parfois à la plante, mais surtout aux baies de la camarine à fruits noirs, qui croît sur les hautes montagnes de France et est appelée absolument la camarine (empetrum nigrum, L.).

    Raisin d'ours, voy. ARBOUSIER.

    Raisin de renard, ou herbe paris, parisette, paris quadrifolia, L., plante qui croît dans les bois ombragés et porte une baie de la grosseur d'un grain de raisin.

    Raisin de mars, ribes rubrum, groseiller.

    Raisin de mer, l'ephedra distachya, famille des gnétacées.

  • 4Raisin de seiche, les œufs de cet animal.

    Raisin du tropique, voy. SARGASSE.

  • 5Raisin ou grappe de raisin, projectile appelé aussi mitraille.
  • 6 Terme de papeterie. Grand raisin, nom d'une sorte de papier qui s'emploie surtout dans les éditions de luxe, ainsi dit à cause d'une grappe de raisin qui servait de marque diaphane à ce papier. Pour chaque rame de papier grand raisin double, du poids de 25 livres et au-dessus…, Décl. 22 oct. 1715. Tarif.

    Grand raisin, le plus grand format de papier dont on se serve pour faire des tentures.

REMARQUE

Cueillir un raisin, manger un raisin : cette locution n'est autorisée par aucun grammairien, ni aucun dictionnaire, un raisin ne se disant qu'en parlant de toute une espèce : le muscat est un bon raisin ; il faut dire cueillir une grappe de raisin ou cueillir du raisin. De fait, l'usage ne dit guère un raisin pour une grappe de raisin ; néanmoins, comme raisins se dit au pluriel pour des grappes de raisins (Voyez ces raisins comme ils sont jaunes), rien au fond n'interdit logiquement de dire un singulier en ce sens.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et toute autre maniere d'aigrun, dates, figues, et toute maniere de reisins, Liv. des mét. 32. …Tant que li roisin sont fourmé, le [la] despuelle est contée por mueble, Beaumanoir, XXIII, 4.

XVIe s. Raisins nigrier, pivot, pique-poule, meurlon, foirard, brumestres, piquardant… la bernelle, et autres infinis, De Serres, 152.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « raisin »

Du latin racemus (« grappe de raisin, raisin »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, rasin ; picard rosin, roisin ; bourg. razin ; provenç. razim, razain ; catal. rahim ; espagn. racimo, grappe ; ital. racemo ; du lat. racemus ; comparez le grec ῥὰξ, ῥαγὸς, grain de raisin, et sanscr. drākshā, raisin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « raisin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raisin rɛzɛ̃

Fréquence d'apparition du mot « raisin » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « raisin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « raisin »

  • L’arête est la vengeance du poisson et la gueule de bois, la colère des raisins.
    Tristan Bernard
  • Si on avait toujours des cerises et des raisins, on pourrait se passer de médecin.
    Proverbe savoyard
  • Un saule ne peut donner du raisin.
    Proverbe bulgare
  • Notre univers s’étend comme gonfle dans le four un pudding aux raisins, dans un espace qu’il crée lui-même.
    Hubert Reeves — Patience dans l’azur
  • Le présomptueux devient raisin sec avant d’avoir été raisin mûr.
    Proverbe berbère
  • Le sein est une pomme dans une poire où pointe un grain de raisin. Le sein est le maximum du fondu : tous les fruits en un.
    Malcolm de Chazal
  • Une religion sans surnaturel, cela me fait penser à une annonce que j'ai lue ces années-ci dans les grands journaux : vin sans raisin.
    Edmond et Jules de Goncourt — Journal
  • Les jeunes filles sont des raisins frais et les vieilles filles des raisins secs.
    Proverbe allemand
  • Celui qui vit loin des hommes ressemble aux raisins mûrs. Et celui qui vit avec eux ressemble aux raisins verts.
    Les Pères du désert
  • Les pères ont mangé des raisins verts, les dents des fils sont agacées.
    Ancien Testament, Ézéchiel XVIII, 2
Voir toutes les citations du mot « raisin » →

Traductions du mot « raisin »

Langue Traduction
Anglais grape
Espagnol uva
Italien uva
Allemand traube
Chinois 葡萄
Arabe عنب
Portugais uva
Russe виноград
Japonais 葡萄
Basque mahats
Corse uva
Source : Google Translate API

Synonymes de « raisin »

Source : synonymes de raisin sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot raisin au Scrabble ?

Nombre de points du mot raisin au scrabble : 6 points

Raisin

Retour au sommaire ➦