La langue française

Crochet

Sommaire

  • Définitions du mot crochet
  • Étymologie de « crochet »
  • Phonétique de « crochet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « crochet »
  • Citations contenant le mot « crochet »
  • Images d'illustration du mot « crochet »
  • Traductions du mot « crochet »
  • Synonymes de « crochet »
  • Antonymes de « crochet »

Définitions du mot crochet

Trésor de la Langue Française informatisé

CROCHET, subst. masc.

I.− Instrument recourbé, souvent pointu, servant à fixer, accrocher ou tirer à soi quelque chose.
A.−
1. Petit croc, attache mobile recourbée servant à fixer ou à suspendre quelque chose. Crochet double, crochet fixe, crochet X; crochet d'acier; crochet d'échelle; clou à crochet; suspendre à un crochet; volet retenu par un crochet. Un livre d'heures en maroquin (...) et que ferment des crochets de vermeil (Jouy, Hermite,t. 2, 1812, p. 30).Inventer un système de crochet avec un fil de fer (Gide, Journal,1914, p. 434):
1. On lança la corde. Au troisième essai, le crochet s'accrocha au faîte du mur. On hissa l'échelle de corde, on monta. Et sans prendre le temps de remonter l'échelle et de la passer de l'autre côté, on se laissa tomber à terre... Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 293.
2. Spéc. Crochet de boucherie. Ustensile recourbé servant à suspendre la viande :
2. C'était le village de la boucherie. Les gros murs de pierre craquaient doucement de tous ces bœufs éventrés et pendus à pleins crochets par les jarrets. Giono, Le Grand troupeau,1931, p. 133.
3. P. compar. En crochet, en forme de crochet. Menton en crochet; la patte en forme de crochet; mains demi-fermées en crochet. Le chat assis, la queue ramenée en crochet sur ses pattes (Renard, Journal,1896, p. 361).Clodomir lisse sa moustache de maïs avec le crochet de son index (Giono, Regain,1930, p. 149).
4. P. métaph. Ce qui sert à rapprocher deux personnes (cf. également l'expr. atomes crochus). Leurs deux natures avaient des crochets pareils; ils étaient bien (...) de la race aventureuse des vagabonds de la vie (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 298).
5. Au fig. et fam. Aux crochets de. Aux dépens de. Être aux crochets de ses amis; vivre aux crochets de la société. Léon, vivant aux crochets de sa mère, et oisif, faisait l'aveu de son temps de reste (Montherl., Célibataires,1934, p. 805):
3. Ça porte des boucles d'oreilles en or, et ça vit de ne rien faire, aux crochets des femmes qui sont folles de ces bels hommes-là! Il a mangé tout l'argent que M. Thoul donnait à la petite. Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 346.
B.−
1. Instrument plus ou moins allongé dont l'extrémité, souvent pointue et recourbée, sert à tirer quelque chose. Crochet d'attelage. Crochet de fourneau (cf. Daniel-Rops, Mort,1934, p. 36).Les lits humides et pourris collés à la terre battue de l'hôpital de Constantinople, les malades tirés avec des crochets (Camus, Peste,1947, p. 1247).
2. Spécialement
a) AGRIC., JARD. Crochet à biner, crochet à fumier (cf. Gressent, Potager mod.,1863, p. 220, 225).
Rem. La docum. atteste crochetage, subst. masc. ,,Façon culturale superficielle au crochet à la main ou avec des herses spéciales en vue de diminuer le tassement, briser le feutrage et la couche d'humus, et aérer le sol`` (Plais.-Caill. 1958).
b) CORDONN. Crochet de bottes. Morceau de fer recourbé qu'on passe dans le tirant d'une botte pour aider à l'enfiler. Ayez-moi donc des crochets pour que je mette encore ces damnées bottes (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 364).
c) MÉD. ,,Instrument à extrémité métallique recourbée, utilisé pour attirer, dégager un tissu, un muscle, un organe, un corps étranger, etc.`` (Méd. Biol. t. 1 1970) :
4. Elle [MlleTaillevaut] surveillait d'un œil profondément attentif le travail sanglant du bistouri, sa main adroite (...) employant tour à tour, pour seconder l'opérateur, les éponges, les fils à ligatures, les crochets à écarter la plaie... Feuillet, La Morte,1886, p. 182.
d) TECHNOLOGIE
Crochet de chiffonnier. Bâton muni d'un morceau de fer pointu et recourbé qui sert à ramasser les chiffons. Chiffonnier explorant les poubelles de son crochet (Carco, Nost. Paris,1941, p. 39).
Crochet de serrurier. Tige de fer recourbée servant à ouvrir les serrures dont on n'a pas la clé (cf. Davau-Cohen 1972).
C.− Grosse aiguille, tige de métal, de bois, d'ivoire dont une extrémité est recourbée pour accrocher la laine, le fil, en vue de permettre l'exécution d'ouvrages de couture. Aiguilles à crochet; crochet à broder; point de crochet. Manier le crochet à dentelles (cf. Ch. Guérin, Cœur solit.,1904, p. 136).Faire un travail au crochet (Mounier, Traité caract.,1946, p. 409):
5. Partout on cousait sans relâche; toutes les aiguilles, tous les crochets s'activaient, au secret des maisons. On rivalisait d'ingéniosité et d'ardeur pour créer des œuvres de fil admirables. Bosco, Le Mas Théotime,1945, p. 16.
P. méton. L'ouvrage effectué à l'aide de cet instrument. Connaître le crochet; faire du crochet. Guéridon couvert d'une dentelle au crochet (Zola, Ventre Paris,1873, p. 656).Les épaules serrées dans des fichus au crochet noirs (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 773):
6. ... la famille Joyeuse était réunie dans le petit salon, dernière épave de sa splendeur, où il restait deux fauteuils capitonnés, beaucoup de garnitures au crochet, un piano, deux lampes carcels coiffées de petits chapeaux verts et un bonheur du jour rempli de bibelots A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 101.
II.− [P. anal. de forme et, parfois, d'usage]
A.− [En parlant d'éléments matériels]
1. Vieilli, toujours au plur. Instrument formé de montants qui s'adaptent sur le dos, et d'une sellette perpendiculaire aux montants, permettant le portage de fardeaux. Porter les crochets (Ac.1798-1878).Un homme avec des crochets sur le dos (Michelet, Journal,1821, p. 152).Une longue file de portefaix, qui venaient décharger dans la salle leurs crochets lourds de papiers (A. France, Île ping.,1908, p. 282).
Rem. La docum. atteste crochetée, subst. fém. Quantité portée avec les crochets de crocheteur (cf. crocheteur2). Dites-lui de prendre dans notre bûcher une bonne crochetée de bois qu'il montera au grenier (A. France, Bonnard, 1881, p. 275).
2. Partie du corps de l'animal ou de l'homme.
a) Dent aiguë de certains animaux (chevaux, poissons, etc.). Crochets aigus; dents en crochet. Dans le cheval, où elles [les dents] portent le nom particulier de crochets, leur pointe s'émousse et s'aplatit avec l'âge (Cuvier, Anat. comp.,t. 3, 1805, p. 158).
Spéc. Dent à venin de certains serpents. Crochets venimeux de la vipère. Des aspics aux crochets mobiles (Gautier, Rom. momie,1858, p. 325).
P. ext. et argotiquement. Dent de l'homme. Des crochets verdâtres (Simonin, Simonin ill.,1957, p. 97).
Loc. Avoir les crochets. Avoir faim. J'ai les crochets, je voudrais bien qu'on croûte (Lacassagne, Arg.« milieu », 1935, p. 60).Se rincer les crochets. Boire. Se faire rincer les crochets (France1907).
b) ENTOMOLOGIE
[Chez les larves des Lépidoptères] Expansions disposées en séries sur l'extrémité des pattes abdominales. Sabots garnis de crochets de la chenille (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 246).
[Chez les larves des Muscidés] Appareils cutilaires secondaires solides, en forme de griffes, une de chaque côté de l'ouverture buccale; mâchoires, mandibules. Moustiques de la fièvre jaune avec ailes, crochets et antennes (Morand, Londres,1933, p. 234).
c) Plus rarement. Griffes, ongles recourbés de certains animaux. Les doigts recourbés [de la chauve-souris] forment crochet (E. Perrier, Zool.,t. 4, 1928-32, p. 3347).Les chats (...) écartèrent le bout de leurs pattes d'où jaillirent cinq crochets flexibles (H. Bazin, Bur. mariages,1951, p. 223).
d) Vieilli [En parlant de l'homme] Boucle de cheveux arrondie et collée sur le front ou sur les tempes. Ses cheveux noirs [de Raphaële], lustrés à la moelle de bœuf, formaient des crochets sur ses tempes (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Mais. Tellier, 1881, p. 1180).
3. [En parlant des plantes]
a) BOT. Partie d'une plante, recourbée en forme de crochet. Tiges en spirales [des lianes] et armées de crochets (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 69).Des fougères hérissées de crochets et de vrilles (Schwob, Monelle,1894, p. 64).
b) VITIC. Bifurcation qui résulte de la suppression de la partie supérieure des rameaux. Tailler en crochets. Deux rejets de vigne, animés de l'hostilité végétale qui semble viser l'homme, tendent des crochets si significatifs que je m'écarte (Colette, Pays connu,1949, p. 20).
4. IMPR. Double signe de ponctuation formé de deux traits verticaux portant à chacune de leurs extrémités un retour en équerre et servant à isoler un contexte. Placer entre crochets. Je mets entre crochets les phrases contestables qu'il serait trop long de discuter (Bremond, Poésie pure,1926, p. 53).Dates entre crochets (Green, Journal,1934, p. 247).
Rem. La docum. atteste crocheter, verbe trans. ,,Placer entre crochets, ou reporter à la ligne suivante (ou précédente), derrière un crochet, une portion de ligne ou de vers qui ne tient pas dans la justification`` (Lar. encyclop.). Cependant, pour éviter de crocheter un vers trop long, on peut le composer dans un plus petit caractère (E. Leclerc, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 187).
5. ARCHIT. ,,Ornement saillant recourbé à son extrémité, laquelle s'enroule comme un bourgeon de feuillage`` (Vogüé-Neufville 1971). Les corniches de couronnement des abbatiales [eurent] au XIIIesiècle (...) de grandes moulures concaves ornées de crochets et de fleurons (Lenoir, Archit. monast.,1856, p. 222).
B.− [En parlant de la forme d'un mouvement dans l'espace]
1. Usuel. Changement de route, détour sur un itinéraire. Faire un crochet par; route qui fait un crochet; un rapide crochet par. Paganel, sa carte à la main, fit un crochet vers le nord-est (Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 181):
7. J'ai toujours soupçonné mon fantaisiste de chauffeur de m'avoir fait faire un crochet pour me montrer çà et voir l'effet de surprise. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 294.
Au fig. [En parlant de la conversation, des idées] Ma pensée fit un brusque crochet (Proust, Prisonn.,1922, p. 162).
2. En partic. Mouvement vif, réflexe rapide permettant à une personne ou à un animal d'éviter un obstacle en le contournant. Un crochet rapide; un brusque crochet à gauche. Le crochet d'un lièvre (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 80).La petite auto fit un crochet de justesse (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 134).
3. Spéc., SP.
a) FOOTBALL, RUGBY. Changement de direction brutal permettant d'effectuer une feinte face à un adversaire. Un crochet dans la défense adverse. Crochet à droite, de Peyroni qui s'inspire des joueurs de rugby (Montherl.Olymp.,1924, p. 267).
b) BOXE. Coup porté horizontalement avec le bras replié. Un crochet du droit; un crochet à la face, à la mâchoire. Il lui envoya deux crochets pas trop secs à la base du menton (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 115).
Descendre quelqu'un d'un bon crochet (Camus, Chute,1956, p. 150).
III.− P. méton. Concours radiophonique où se produisent des amateurs qui peuvent être éliminés sur avis de la foule [les spectateurs sifflant ou criant crochet! (cf. Lar. Lang. fr.)] ou d'un jury, le candidat exclu étant attrapé par un crochet. Crochet radiophonique; radio-crochet; organiser un crochet. − Vous irez samedi à la Salle des Fêtes? − Voir cette troupe de music-hall? − Il y aura un crochet, dit Ginette (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 128).
Prononc. et Orth. : [kʀ ɔ ʃ ε]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Fin xiies. [ms. C xiiies.] crokés plur. « instrument de fer recourbé permettant de saisir ou de suspendre quelque chose » (Aliscans, éd. E. Weinbeck, W. Hartnacke, P. Rasch, 3803); 1269-78 crochet (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 19404); 2. 1393 « dent aiguë de certains animaux » (Ménagier, II, 73 ds T.-L.); 3. plur. 1539 crochets de portefaiz (Est.); 1694 sur mes crochets « à mes dépens » (Regnard, Attendez-moi sous l'orme, sc. 1 ds DG); 4. 1690 impr. « trait servant à relier des articles devant être lus ensemble » (Fur.); 1741 typogr. « parenthèses à barre verticale » (J. Savary des Bruslons, Dict. universel de comm.); 5. av. 1778 « brusque changement de direction » faire le crochet (Rousseau, Rêveries, 6eprom. ds Rob.); 6. 1835 broder au crochet (Ac.); 7. 1924 sp. crochet du droit (Montherl., Olymp., p. 326). Dér. de croc*; suff. -et*. Fréq. abs. littér. : 530. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 637, b) 674; xxes. : a) 735, b) 906. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 117, 176, 277.

Wiktionnaire

Nom commun

crochet \kʁɔ.ʃɛ\ masculin

  1. Petit morceau de métal recourbé servant à accrocher ou attacher quelque chose.
    • Crochet d’acier.
    • Un crochet à pendre de la viande.
    • Elle bloque la porte avec les crochets. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  2. (Par analogie) Forte courbure d’un objet de cette forme.
    • […] mais Jimmy le faisait méchamment trébucher, en le happant du crochet de sa grosse canne blanche, et les deux hommes tombaient à terre, ensemble […] — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. Aiguille à l’extrémité en forme de crochet, permettant de réaliser des vêtements à partir de fil, généralement de laine ou de coton.
    • Comme pour les aiguilles à tricoter, le crochet est défini par un numéro qui correspond à sa grosseur: un crochet n° 3,5 est un crochet de 3,5 millimètres de diamètre. — (Monica Belluzzo, Facile le crochet pour ma poupée: Pour apprendre la technique du crochet et réaliser des vêtements, Éditions Arcancia, 2003)
  4. (Par extension) Technique utilise cet instrument.
    • Je retournai, l’âme en repos, dans la cité des livres, où Mlle Préfère travaillait au crochet si tranquillement qu’on eût dit qu’elle était chez elle. Je faillis le croire moi-même. — (Anatole France, Le Crime de Sylvestre Bonnard, réédition Le Livre de Poche, 1967, page 183)
    • Afin de nourrir sa fascination pour les couleurs chatoyantes des pelotes de laine et des écheveaux de coton qui s'alignent sur les rayonnages de la mercerie de son village, sa mère lui enseigne le crochet. — (Elsa Galland, « Basgi amour, crochet et fantaisie », le 28 octobre 2018, sur le site de ToutMa (www.toutma.fr))
  5. (Franche-Conté) Pioche dont la tête possède deux fers pointus et qui est utilisée en agriculture, en particulier pour arracher les pommes de terre.
    • L'usage contraire a cependant prévalu : non-seulement on l'appelle hoyau , mais encore crochet, et même pioche. — (.M. Mongez, mémoire sur les instruments d'agriculture employés par les anciens, in Histoire et mémoires de l'Institut royal de France Éd. Firmin-Didot, 1818, tome 3)
  6. (Lorraine) Fourche utilisée pour la paille ou le fumier.
    • Crochet, fourche, trident, croc, fourchette, havet, fourchefière, fouyne, fouynette. — (Liste extraite de Énée-Aimé Escallier, Remarques sur le patois, Éd. Wartelle, Douai, 1856)
  7. Détour.
    • Comme dans un rêve, et fort vite, nous traversâmes le bourg de Mandres, à demi ruiné, qui sentait l’incendie et la pourriture, et nous fîmes un crochet vers les bois ; en ce passage quelqu’un nous avertit de nous abriter derrière les chevaux ; ce fut un petit moment de terreur. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 16)
    • Les chiens aboient. Par petits groupes, les bêtes, sans se tromper, rentrent dans leur cour respective, non sans avoir fait quelques crochets […] — (Mariel J.-Brunhes Delamarre, Le Berger dans la France des villages, Éditions du CNRS, 1970, page 164)
  8. (Au pluriel) Hotte ou de support que les portefaix s’attachent sur le dos avec des bretelles pour porter plus aisément leurs fardeaux. C’est de cet ancien sens de « châssis de portefaix » que dérive l’expression : être, vivre aux crochets de quelqu’un.
  9. (Argot) Dent.
    • Il m’a cassé trois crochets d’un seul coup de poing.
  10. (Vieilli) Compétition de chant lors de laquelle un machiniste utilisait un crochet pour évacuer de la scène ceux des candidats dont l’éviction avait été demandée par le public.
    • Les nouvelles chansons, elle les repérait toutes, son désir secret c’était d’aller dans un crochet radiophonique, d’être découverte, mais elle n’a jamais osé ou elle n’était pas sûre de gagner. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 363)
  11. (Architecture) Ornement en forme de feuille à extrémité recourbée.
    • Chapiteau à crochets.
  12. (Boxe) Coup de poing indirect, passant par les côtés, que donnent les boxeurs. Coup de poing où le bras replié frappe vers l’intérieur.
    • Un crochet du gauche.
    • L’autre, sans se presser, lui plaçait crochets et directs comme s’il était à l’entraînement, devant un sparring-partner, et quand le rouquin l’atteignait d’une détente farouche, il encaissait le coup, massivement. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  13. (Informatique) Fonction logicielle ou matérielle incluse pour simplifier les ajouts ou modifications ultérieures apportées par un utilisateur. Un crochet peut aussi être ajouté à postériori, à des fins d’analyse, de surveillance ou de déverminage.
    • Souvent, la différence entre un bon programme et un très bon est que ce dernier possède des « crochets » utiles placés à des endroits judicieusement choisis.
  14. (Médecine) Curette, instrument recourbé à l’une de ses extrémités et servant à extraire les parties du fœtus qui sont restées dans la matrice.
  15. (Musique) Trait recourbé ajouté à la queue des croches, doubles, triples ou quadruples croches.
  16. (Par ellipse) (Serrurerie) Rossignol, instrument recourbé qui sert à ouvrir une porte dont on n’a pas la clef.
  17. (Typographie) Parenthèse qui consiste en des lignes verticales dont les extrémités sont à angle droit, signe [ ou Titres non pris en charge/Crochet droit].
    • Mettre entre crochets les mots d’un texte qui sont interpolés.
  18. (Zoologie) Dent pointue et perçante de quelques animaux.
    • Les crochets venimeux du serpent.
  19. (Zoologie) Organe de fixation de certains animaux, en forme de crochet.
    • Certains ténias ont un scolex pourvu de crochets.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CROCHET. n. m.
Petit croc. Crochet de fer. Crochet d'acier. Crochet d'or. Un crochet à pendre de la viande. Un crochet à pendre une montre. Il se dit particulièrement des Attaches mobiles adaptées à certaines parties d'un bâtiment, à certains meubles, etc., et qui servent à fixer, à retenir une chose contre une autre. Cette porte, ce volet est retenu en dedans par un crochet. Arrêter les contrevents en dehors avec des crochets. Mettre un crochet à une porte. Mettre le crochet d'une porte. Clou à crochet, Clou dont la tête est en crochet, au lieu d'être plate ou ronde. Il désigne aussi une Sorte de tige en bois, en corne, en métal, etc., à extrémité recourbée et dont on se sert pour faire certains ouvrages avec de la laine, du fil, de la soie, etc. Dentelle au crochet. Travaux au crochet. Par extension, Faire du crochet, Exécuter ces sortes d'ouvrages. Crochet de serrurier, ou simplement Crochet, Instrument de serrurier, courbé en crochet, qui sert à ouvrir une porte dont on n'a pas la clef. Crochet de chiffonnier, Petit bâton armé à l'une de ses extrémités d'un morceau de fer pointu et recourbé, dont les chiffonniers se servent pour ramasser les chiffons, les papiers, etc. Fig., Faire un crochet, Changer subitement de route, de direction, en prenant de côté. Il a fait un crochet pour m'éviter. On le dit quelquefois des Choses. La route fait un crochet en cet endroit. Il se dit, en termes de Chirurgie, d'un Instrument recourbé à l'une de ses extrémités et servant à extraire les parties du fœtus qui sont restées dans la matrice. Il se dit aussi de Certaines dents aiguës et perçantes de quelques animaux. Les crochets venimeux du serpent. Les crochets commencent à pousser à ce cheval, à ce chien. On dit aussi CROC.

CROCHETS, au pluriel, se dit d'une Sorte de hotte ou de support que les portefaix s'attachent sur le dos avec des bretelles pour porter plus aisément leurs fardeaux. Fam., Être, vivre aux crochets de quelqu'un, à ses crochets, Vivre aux dépens de quelqu'un. En termes d'Imprimerie, il se dit de Certaines parenthèses, moins usitées que les parenthèses ordinaires, et qui consistent en des lignes verticales dont les extrémités sont à angle droit . Mettre entre des crochets ou entre crochets les mots d'un texte qui sont interpolés. Il se dit aussi des Traits recourbés ou droits qui s'ajoutent à la queue de certaines notes de musique.

Littré (1872-1877)

CROCHET (kro-chè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des kro-chè-z aigus ; crochets rime avec traits, jamais, paix, succès) s. m.
  • 1Petit croc. Un crochet de fer. Cette porte, ce volet est retenu en dedans par un crochet. Qui n'avait pour serrure autre engin qu'un crochet, Régnier, Sat. X.

    Fig. Aller aux mûres sans crochet [sans crochet pour tirer les branches a soi], entreprendre quelque chose sans avoir les choses nécessaires pour y réussir.

    Clou à crochet, clou dont la tête a la forme d'un crochet.

    Broder au crochet, broder avec une aiguille à pointe recourbée et à manche.

    Terme de chirurgie. Nom de certains instruments dont les accoucheurs se servaient souvent autrefois pour extraire de la matrice un fœtus qui ne pouvait en être expulsé par les contractions utérines.

  • 2Crochet de serrurier, petite branche de fer recourbée dont on se sert pour ouvrir les serrures dont les clefs sont perdues.
  • 3Crochet de botte, dit aussi tire-bottes, morceau de fer courbé ou coudé, à charnière ou non, qu'on passe dans le tirant d'une botte pour aider à la chausser. J'ai perdu un crochet de bottes. Une paire de crochets de bottes.
  • 4 Terme d'agriculture. Voy. CROC.
  • 5Crochet de chiffonnier, bâton armé d'un petit croc en fer pour ramasser les chiffons.
  • 6Instrument dont on se sert pour peser.
  • 7Crochet à blaireau, instrument pour tirer les blaireaux et renards de leurs trous.
  • 8 Terme de doreur. Instrument de fer recourbé avec lequel on remue l'or et le vif-argent, quand on les a mis dans le creuset pour les amalgames.
  • 9 Terme de pêche. Perche munie d'un instrument de fer pour tirer hors des rochers les coquillages, les crustacés et les poissons.
  • 10Le crochet d'une tuile, le petit rebord qui sert à l'arrêter sur la latte.

    Petite attache du fourreau de l'épée.

    Patte de fer dentée contre laquelle bute la planche que rabote le menuisier.

  • 11 Terme de marine. Excédant en bois qu'on laisse quelquefois au bas des caisses des mâts de perroquet et de cacatois, pour les arrêter, quand on les guinde.

    Crochet de voilier, crochet servant à contenir la toile qui est sur ses genoux pendant qu'il la coud.

  • 12Ciseaux en forme de crochet à l'usage des tourneurs.
  • 13Dents aiguës de quelques animaux. Les crochets venimeux d'un serpent.

    Terme de vétérinaire. Crochets ou dents angulaires, quatre dents qui, chez le cheval et les espèces du même genre, sont placées (deux à chaque mâchoire, une de chaque côté) dans l'espace interdentaire, plus près de la dent du coin que de la première molaire.

    Crochet, adjectif invariable, dont on se sert dans ces locutions : cheval crochet, jument crochet, chevaux crochet, pour exprimer que les pinces sont trop en dedans. Cet adjectif a pour opposé panard.

    Par extension, nom donné à d'autres parties crochues chez les animaux. Les crochets qui terminent les jambes de ce fourmi-lion sont si aigus qu'ils ont prise sur le verre même, Bonnet, Observ. 41, insectes. Leur tête armée de deux crochets ne ressemble point à celle des autres animaux, Bonnet, Consid. corps organ. Œuvres, t. VI, p. 246, dans POUGENS.

    Terme de fauconnerie. Les ongles des griffes de l'aigle.

  • 14Petite mèche de cheveux frisés, arrondie et collée sur le front ou sur les tempes. Ses cheveux frisaient à la vieille mode, le crochet sur les tempes, Rousseau, Conf. IV. Nous avons toutes deux enragé tout le jour Contre un maudit crochet qui prenait mal son tour, Regnard, le Distrait, I, 2. Sans oublier les deux crochets que ses cheveux noirs faisaient sur les tempes, selon la mode de ce temps-là, Rousseau, Conf. I.

    On dit aujourd'hui accroche-cœur.

  • 15Les crochets d'un commissionnaire, sorte de hotte ouverte ou de support sur lequel les portefaix placent les objets qu'ils portent à dos.

    Fig. Être sur les crochets, être aux crochets de quelqu'un, vivre à ses dépens. Nous avons déjà séjourné quinze jours sur mes crochets, je vous prie que nous comptions ensemble, Regnard, Attendez-moi sous l'orme, sc. 1.

  • 16 Terme de jardinage. Taille en crochet, façon de tailler certaines branches fruitières du pêcher.
  • 17Brusque changement de direction. La route fait un crochet en cet endroit. Il a fait un crochet pour m'éviter. Je fis le crochet à droite en approchant de la barrière, Rousseau, Prom. 6.

    Terme de fortification. Crochets de tranchée ou de retour, petites places d'armes pratiquées aux brisures des boyaux.

  • 18 Au plur. Terme d'imprimerie. Les crochets sont au nombre des signes dont on se sert dans l'écriture, autres que les lettres ; les crochets sont différents des parenthèses ; celles-ci se font ainsi (), au lieu que les crochets se font en ligne perpendiculaire, terminée en haut et en bas par une petite ligne horizontale [], Du Marsais, t. V, p. 99. J'ai mis entre deux crochets de parenthèse quelques mots qui ne sont pas dans le cérémonial, Saint-Simon, 445, 206.

    La parenthèse est le membre de phrase enfermé ; mais on prend souvent parenthèse pour le caractère même et alors on l'appelle parenthèse quand il est arrondi, et crochets quand c'est une ligne droite terminée par des angles.

    On nomme aussi crochets certaines figures recourbées qui servent à lier ensemble deux ou plusieurs articles.

  • 19Trait qui se met à la queue de certaines notes de musique.

    Maladie de l'œillet, sorte de nœud qui se forme sur la tige des marcottes et lui fait faire le crochet.

  • 20 Au plur. Terme d'architecture. Ornements terminés par des feuillages et des bourgeons enroulés.
  • 21 Crochet de matelot, nom vulgaire et marchand d'une coquille (pterocera chiragra), encore appelée griffe du diable et grande araignée mâle, Legoarant

HISTORIQUE

XIIIe s. Lors va tout pendre à un crochet, Et vest sa robe seculiere, la Rose, 19614.

XIVe s. Le charretier prist un baston qui pendoit à corde aus chevilles de sa charrete, appellé le croichet, dont l'en lie la charrette, Du Cange, crochetum. À la quelle danse l'en joue du croichet des jambes par telle maniere que souvent l'en chiet à terre, Du Cange, ib. Le quel bergier haussa un croquet qu'il tenoit en sa main, dont il rechassoit ses brebis, Du Cange, croqum.

XVe s. Il prist une eschace appellée crochet, Du Cange, ib. [Il faut en cuisine] Crochet, havet ; car se ne fust, L'en s'ardist [se brûlât] la main à saichier [tirer] La char du pot sans l'acrochier, Deschamps, Poésies mss. f° 497, dans LACURNE.

XVIe s. Son cheval, s'estant mis dans la hale de Maulevrier, passa par les boucheries, et le laissa pendu au crochet de veaux, D'Aubigné, Faen. III, 5. Quelques-uns lui conseilloient de forcer le Pont-de-Say, mais luy ne se voulut attacher à rien n'ayant pas les crochets [au fig.] qu'il falloit, D'Aubigné, Hist. I, 265. De se presenter au pape sans latin, c'estoit aller aux mures sans crochet, Despériers, Contes, VII. Le seigneur chastellain a droit de police, faire bans, cris, proclamation en sa ville ou bourg, mettre et induire peine sur ses sujets selon la qualité du cas, aussi bailler aulnes, pois, balances et crochets, Coust. génér. t. II, p. 545. Nous avançames avec six pieces de canon de six livres de balle menez au crochet pour forcer les barricades, Bassompierre, Mém. t. IV, p. 9, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CROCHET, s. m. on donne en général ce nom à tout instrument recourbé par la pointe, & destiné à saisir différens objets, soit pour les tenir suspendus, soit pour les enlever d’un lieu dans un autre. Le mot crochet a une infinité d’acceptions différentes, voyez-en quelques-unes dans les articles suivans.

Crochet, (Instrument de Chirurg.) son corps est une tige d’acier de cinq pouces de longueur, son extrémité inférieure est une soie quarrée de trois pouces ou environ ; elle doit entrer dans un manche, sur le bout duquel elle est rivée. Ce manche est d’ébene, il est taillé à pans, pour présenter plus de surface, & être tenu avec plus de fermeté. L’extrémité antérieure, ou le crochet, est la continuation de la tige qui forme le corps de l’instrument. La figure cylindrique de cette tige va en augmentant de largeur & en s’applatissant jusqu’à la hauteur de quatorze ou quinze lignes ; là sa largeur est d’environ six lignes : alors elle se courbe & forme un angle aigu, dont le sommet est mousse & arrondi : le reste va en diminuant de largeur & d’épaisseur, pour former une pointe mousse & polie. Le manche doit avoir à sa tête un petit crochet, dont le bec tourné du côté du crochet de l’extrémité antérieure de l’instrument, fait connoître par l’inspection du manche, la direction précise de ce crochet dans les opérations où il est d’usage. Voyez Pl. XXI. fig. 6. de Chirurgie.

Telle est la description du crochet dont on se sert communément dans la pratique des accouchemens laborieux, lorsqu’avec la main ou d’autres moyens plus doux que le crochet, on n’a pû faire l’extraction de l’enfant. Voyez Forceps. Mais le crochet dont nous parlons, quoique destiné uniquement à tirer un enfant mort, en entier ou par parties, comme nous l’avons dit ailleurs, a des inconvéniens considérables. Si les parties sur lesquelles on l’a implanté, n’offrent pas assez de résistance à l’effort nécessaire pour l’extraction (ce qui arrive souvent, sur-tout lorsque l’enfant a séjourné long-tems dans la matrice depuis sa mort, & qu’il tend à une putrefaction parfaite), alors la prise venant à manquer, on risque de blesser dangereusement la mere. C’est pour prévenir cet accident, presqu’inévitable dans l’usage du crochet ordinaire, que M. Levret a imaginé depuis peu un crochet à gaîne, dont on peut lire la description & voir la figure dans la suite de ses observations sur les accouchemens laborieux ; mais la tige de cet instrument est droite, & M. Mesnard accoucheur de réputation à Roüen, avoit remarqué que cette direction n’étoit pas favorable au but qu’on se propose : ses corrections sur cet instrument ont été adoptées par les plus habiles accoucheurs de l’Europe.

La tige des crochets de Mesnard est courbe depuis la partie moyenne jusqu’à l’extrémité où est le crochet proprement dit. Cette figure permet de porter la pointe du crochet jusqu’à la nuque, & de le fixer dans la base du crâne, ce qui est impossible avec un crochet dont la branche est droite. Secondement, Mesnard dit avec raison que pour que l’extraction se fasse sûrement & commodément, il faut absolument avoir deux crochets qu’on place en partie opposée. Le manche de l’un a une vis assez longue du côté intérieur, & le manche de l’autre est percé pour recevoir cette vis, que l’on assujettit extérieurement avec un écrou. Ces crochets courbes ainsi réunis, ont l’avantage de ne pouvoir jamais blesser la mere, puisque leur pointe ne peut porter contre la matrice, quand la prise viendroit à manquer.

Il importe peu par lequel de ces deux instrumens on commence l’introduction ; mais il faut que le doigt d’une main serve de conducteur à la pointe du crochet, qui doit couler de côté jusqu’au-delà de la tête de l’enfant, pendant que son manche est tenu de l’autre main ; de maniere que quand on fait l’introduction de la pointe, le manche soit élevé du côté du ventre de la femme, afin de lui faire faire un demi-tour en le conduisant par-dessus le pubis, pour le faire aller vers la cuisse opposée au côté où l’on a fait l’introduction ; & cela afin que la pointe de ce crochet se trouve tournée du côté du crâne de l’enfant. On doit prendre les mêmes précautions pour introduire l’autre crochet dans le vagin du côté opposé. On choisit pour l’extraction de l’enfant, le tems d’une des douleurs expulsives de la mere, dans la supposition qu’elle en ait encore.

Il faut bien connoître les cas où il est indipensable d’avoir recours aux crochets ; car les ignorans abusent de ce moyen dans les accouchemens laborieux, dont plusieurs peuvent se terminer sans en venir à cette extrémité : il ne suffit pas même que l’opération soit jugée nécessaire, il faut encore qu’elle soit possible. L’accoucheur observera donc si la malade a des forces suffisantes pour supporter l’opération : la foiblesse du pouls & de la voix, les yeux éteints, le froid des extrémités, les sueurs froides, les défaillances, peuvent empêcher le chirurgien d’opérer ; & s’il y a encore une lueur d’espérance, il fera son prognostic de l’état fâcheux de la malade, & lui fera administrer les secours spirituels, si cela est possible.

On se sert principalement des crochets, lorsqu’on a été obligé d’ouvrir la tête d’un enfant, comme nous l’avons expliqué au mot couteau à crochet. On peut aussi s’en servir utilement dans les accouchemens où la tête de l’enfant a été séparée de son corps resté dans la matrice, principalement lorsque l’enfant est à terme. Il est utile néanmoins d’observer que dans ce dernier cas on peut situer la malade de façon que ses fesses soient beaucoup plus élevées que sa tête, & dans cette situation on portera la main dans la matrice, pour tirer l’enfant par les piés. Si cette façon de terminer l’accouchement ne peut avoir lieu, il faut absolument avoir recours aux crochets ; ces instrumens ne peuvent être regardés comme dangereux que par des personnes qui n’ont point d’expérience, ou qui ne sont pas suffisamment instruites. (Y)

Crochet à Curette, instrument de Chirurgie, d’acier poli, de figure pyramidale, allongé & évasé par sa partie antérieure en forme de cuillere, dont le dos & les bords sont arrondis & fort polis, & dont une partie de la cavité est garnie de trois rangs de dents en façon de râpe, pour mieux accrocher & retenir les pierres. Cette cuillere est longue d’environ trois travers de doigt, sur un demi-pouce de large dans son milieu ; elle est un peu recourbée en maniere de crochet, ce qui lui en a fait donner le nom. L’extrémité est une pointe fort arrondie, pour ne pas blesser, & s’engager facilement derriere les pierres. La tige du crochet est engagée par une soie quarrée dans un manche de bois taillé à pans, long d’environ trois pouces & demi. Tout l’instrument peut avoir sept pouces de longueur. Voyez Planche XI. fig. 7.

Cet instrument sert pour tirer les pierres dans le petit appareil ; on peut s’en servit dans toutes les méthodes, lorsqu’une pierre est enclavée au passage. On porte la pointe de l’instrument derriere la pierre en passant par-dessus ; & lorsqu’on l’a engagée on releve le manche de l’instrument, & on tire à soi pour faire l’extraction du corps étranger qui résiste, (Y)

Crochet, voyez l’art. Bas au métier.

* Crochets, instrumens servant aux Blanchisseurs de toiles, à les mesurer, afin que l’aulnage y soit fidellement observé : la longueur en est déterminée par les réglemens.

Crochet ou Aile, voyez travail des chandelles moulées à l’article Chandelle.

Crochet de fer, est chez les Charpentiers, un outil fait d’un bout en queue d’aronde, & denté à la partie la plus large ; & de l’autre bout coudé à l’équerre, comme une tige quarrée & en pointe : c’est par cette extrémité qu’il entre dans un morceau de bois quarré qu’on appelle la boîte de l’établi. La boîte est placée au bout dudit établi, & elle ne l’excede que suivant l’épaisseur des bois que l’on met dessus pour les dresser, & où le crochet les arrête, pour les empêcher d’avancer lorsqu’on pousse la varlope. Voyez la vignette de l’établi des Menuisiers, dans les Planches du Menuisier.

Crochets, (Fonderie en caracteres.) pieces du moule servant à fondre les caracteres d’Imprimerie. Ce sont deux fils d’archal de deux pouces environ de long, & crochus par un bout ; l’autre bout qui est pointu, est piqué & enfoncé dans le bois du moule. Lorsqu’on a fondu la lettre & qu’on a ouvert le moule, ces crochets servent à séparer la lettre dudit moule, ce qui s’appelle décrocher. Voyez Décrocher, & Pl. II. du Fondeur de caracteres d’Imprimerie, fig. 1. & 2. a, b.

Crochet, outil de Fourbisseur ; c’est une meche de lame d’épée, avec environ un doigt de la lame ; elle est faite en crochet un peu tranchant du côté de la meche : elle sert à décoler le cuir du fourreau pour y placer le crochet, après y avoir fait une petite entaille avec le couteau.

Crochet, en terme de Fourbisseur ; c’est une petite attache qui est montée sur le fourreau, à une petite distance de son extrémité supérieure, & qui arrête l’épée dans le ceinturon.

Crochet ou Eschopes, espece de burin ou d’outil tranchant, trempé fort dur, dont les Horlogers se servent pour creuser différentes pieces sur le tour. Voyez Pl. XIII. de l’Horlogerie, fig. 22. La seconde sert particulierement à creuser les drageoirs des barillets de ces figures.

Quand on remonte une répétition fort basse, ou dont les roües sont cachées, on se sert d’un petit outil auquel on donne aussi le nom de crochet : par son moyen, en poussant ou tirant les tiges des roües, on met les pivots dans leurs trous. Voyez Pl. XVI de l’Horlogerie, fig. 73. (T)

On appelle encore crochet, en Horlogerie, des pieces très-différentes par leurs figures, mais dont la fonction est à-peu-près la même ; ainsi on appelle crochets de la chaîne, les pieces T, F, Planche X. d’Horlogerie, fig. 54. dont l’une sert à la faire tenir au barillet, & l’autre à la fusée : ainsi on nomme crochet de petites éminences fort semblables à la dent d’un rochet, qui sont rivées sur la circonférence de l’arbre d’un barillet, & dans la circonférence interne du barillet, de maniere qu’elles retiennent fixement les deux extrémités du ressort. Voyez Ressort, . On appelle encore crochet de la fusée, cette partie C, figure 46. qui sert à l’arrêter par le moyen du guide-chaîne, lorsque la montre est remontée tout au haut. Voyez Fusée, Guide-chaîne, &c. (T)

Crochet ou Crochets, termes d’Imprimerie. Les crochets sont au nombre des signes dont on se sert dans l’écriture, autres que les lettres. Les crochets sont différens des parentheses ; celles-ci se font ainsi ( ), au lieu que les crochets se font en ligne perpendiculaire, terminée en-haut & en-bas par une petite ligne horisontale [ ]. On met entre deux crochets un mot qui n’est point essentiel à la suite du discours, un synonyme, une explication, un mot en une autre langue, & autres semblables. On appelle aussi crochets, certains signes dont on se sert dans les généalogies, dans les abregés faits en forme de table ; ce qui sert à faciliter la vûe des divisions & des subdivisions. (F)

Crochets, voyez Crocheteur.

Crochet, terme de Mégissier ; c’est un outil de fer crochu emmanché d’un long bâton, dont ces ouvriers se servent pour tirer avec des seaux l’eau & la chaux des plains qu’ils veulent vuider. Voyez Pl. du Mégissier, fig. 7.

Crochet d’Etabli, (Menuis.) est un morceau de bois qui s’attache contre le devant de l’établi, plus près du bout que la boîte, & qui sert à arrêter les planches lorsqu’on les dresse sur le champ. Voyez Pl. de Menuiserie, fig. 36.

Crochet de fer, (Menuiserie.) c’est le même que celui du charpentier. Voyez Crochet en Charpenterie. Sa queue entre dans la boîte de l’établi, & sert à tenir l’ouvrage. Voyez Planche de Menuiserie, fig. 36.

Crochet ou Émerillon, terme de Passementier-Boutonnier ; c’est un petit outil de fer de trois ou quatre pouces de longueur, recourbé & pointu par un bout, & garni d’un manche de bois par l’autre ; il sert à faire les cordons de chapeau & les chaînettes, à appliquer les fleurs sur le haut des crépines, & particulierement à doubler & tordre ensemble les différens fils de poil de chevre & de soie qui doivent être employés en boutons poil & soie. Voyez les Planches & leur explication.

Crochet, outil de Potier d’étain. Cet outil sert à tourner l’étain, c’est tout son usage ; mais il en faut un certain nombre, parce que le même ne peut pas servir à tout : il y en a pour la vaisselle, pour la poterie, pour la menuiserie ; les uns plus gros, les autres plus petits. Ce qu’il s’agit de considérer, c’est la forme du taillant ; il y en a de quarrés, de demi-ronds, de pointus, &c. C’est un morceau de fer plus ou moins long, plus plat qu’épais, d’environ un pouce de large, & acéré sur la planche du côté où il est courbé, ce qui fait le taillant ; l’autre bout est pointu, pour y mettre un manche. Voyez la fig. 2. du métier du Potier d’étain.

Les crochets dont on se sert pour commencer à tourner, & qui coupent le plus, s’appellent ébauchoirs ; ceux dont on se sert après, qui coupent moins & rendent l’étain plus brun, parce qu’on les frotte de tems en tems sur la potée d’étain, s’appellent planes. Voyez Tourner l’Étain.

Crochet, instrument d’usage dans les Salines ; il sert à tirer les fagots de dessus la masse. Voyez l’art. Saline, & les Planches des fontaines salantes.

* Crochet : c’est un instrument dont les Serruriers se servent pour ouvrir les portes, quand on n’en a pas les clés ; il est fait d’un morceau de fer battu, plat, fait en anneau par la poignée, & coudé sur le champ par l’autre bout, de la longueur à-peu-près du panneton de la clé : on l’introduit par l’entrée de la serrure ; on le tourne dedans, & l’on tâche d’attraper le ressort & les barbes du pêle, afin de le faire sortir de la gache.

Crochet, instrument de fer qui se met à l’extrémité d’un établi, qui est semblable à celui des menuisiers, & qui a le même usage.

* Crochet, (Manuf. en soie.) Crochet de devant le métier des étoffes de soie. Ces petits crochets sont montés sur une bande de fer de la largeur d’un pouce environ, & de la longueur proportionnée à la largeur de l’étoffe. On les attache à l’ensuple, au moyen de plusieurs bouts de ficelles qui, en forme de boucle, tiennent d’un côté à ce crochet, & de l’autre à la verge qui entre dans la chanée de l’ensuple. Ces crochets servent dans les cas où l’on veut commencer l’étoffe sans perdre de la soie.

Il y a de ces crochets qui, au lieu des bouts de ficelle dont il est fait mention ci-dessus, sont cousus à une grosse toile que l’on fait tenir à l’ensuple, comme l’étoffe.

* Crochets de derriere le métier des étoffes de soie. On se sert aujourd’hui de cordes moyennes auxquelles on donne le nom de gancettes, parce qu’il n’est pas possible de placer des espolins avec des crochets de devant.

Ces crochets sont de moyenne grosseur, & sont attachés à un bois rond proportionné : on s’en sert lorsque la chaîne est sur sa fin, & qu’il n’y a plus rien sur l’ensuple de derriere. On commence par faire autour de ces ensuples plusieurs tours d’une grosse corde à deux bouts, à chacun desquels il y a une boucle ; on y passe les crochets, & on met la verge sur laquelle est la chaîne, dans ces crochets ; & à mesure que l’ouvrier employe sa chaîne, & qu’il roule son étoffe sur l’ensuple de devant, la corde qui est sur l’ensuple de derriere se dévide, ce qui facilite l’emploi du restant des chaînes.

Crochet, en terme de Raffineur de sucre ; c’est une verge de fer recourbée par un bout, garnie de l’autre d’une doüelle où entre son manche. Ce crochet sert à mettre des piles de formes tremper. Voyez Tremper & Formes. On met ces formes dans l’eau, la patte en en-bas ; &, pour plus grande facilité, pendant que la main de l’ouvrier conduit la tête de la pile, il la plonge doucement dans le bac, en la soûtenant avec le crochet. Voyez Bac a formes. Il y en a encore d’autres qui sont beaucoup plus courts, qui s’attachent aux deux bouts d’une corde, & servent à descendre les esquisses par les tracas. Voyez Esquisses & Tracas.

Crochet, (grand) en terme de Raffineur de sucre, ne differe du stoqueur, (voyez Stoqueur), que par un coude qu’il forme à son extrémité en se recourbant d’environ deux pouces & demi. Il sert aussi à arranger les feux sous les chaudieres, & à en tirer les mache-fers.

Crochet, en terme de Raffinerie de sucre, est une branche de fer plate, pliée à-peu-près comme une pincette, dont on se sert pour arrêter le blanchet sur les bords du panier. Voy. Blanchet & Panier a clairée.

Crochet, (Tondeur de draps.) est un morceau de fer recourbé par les deux bouts, dont les Tondeurs se servent pour attacher leurs étoffes sur les tables à tondre.

* Crochet, (Verrerie.) tringle de fer de neuf lignes de diametre, courbée & pointue par le bout, avec laquelle le foüet arrange les bouteilles dans le four à recuire. Il y a d’autres crochets dont on se sert pour mettre les pots dans le four ; ils ont sept piés & demi.

* Crochet, (Verrerie.) Il en faut trois, de peur qu’ils ne se cassent ; ils ont neuf piés & demi de longueur, onze lignes de diametre : les angles en doivent être rabattus, ce qui les met à six pans. Le grand crochet est une barre dont on se sert à l’ouvroir, pour lever & tenir le pot sur le siége, & le placer comme il convient. On verra à l’article Verrerie, l’usage des autres. Ce dernier a dix piés de long sur un pouce dix lignes d’équarrissage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « crochet »

De croc avec le suffixe diminutif -et. (fin XIIe siècle) crockes (au pluriel).
(Genre d’aiguille) (1835)
(Détour) (1778)
(Boxe) (1907)
(Typographie) (1690)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de croc ; picard, crouket ; bourguig. creuchô.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « crochet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crochet krɔʃɛ

Évolution historique de l’usage du mot « crochet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crochet »

  • Une canne à pêche est un bâton avec un crochet à un bout et un imbécile à l'autre. De Samuel Johnson
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial du crochet de détachement rétinien a prédit une croissance futuriste puissante du marché du crochet de détachement rétinien et la fusion de plusieurs statistiques sur l’industrie respective. En plus de cela, le rapport mondial sur le marché du crochet de détachement rétinien est considéré comme une découverte complète d’informations importantes liées au marché international. Instant Interview, Crochet de détachement rétinien Taille du marché 2020-26:, VEDENG, Geuder, Medline Industries – Instant Interview
  • Le crochet, la matière star de la belle saison Femina, Femina | Le crochet, la matière star de la belle saison
  • Données de répartition du crochet d’attelage par type Crochet à tige rigide Crochet d’attelage combiné Crochet d’attelage monté sur récepteur Données de répartition du crochet d’attelage par application des loisirs Agriculture Construction Militaire Autres Journal l'Action Régionale, Impact de Covid-19 sur le marché Crochet à tétine a une énorme croissance dans l’industrie | SAF-Holland, Cequent Group, Curt Manufacturing, B&W Trailer Hitches, Buyers Products, etc. – Journal l'Action Régionale
  • L’entreprise Plast e-concept, à Arzal, en partenariat avec Act et Prev (prévention des risques professionnels), a mis au point, pendant le confinement, un crochet nommé « Lippo » qui est multifonctions pour lutter contre la transmission des virus. Il ouvre les portes, les serrures des toilettes publiques…; Idéal pour le code des cartes bancaires, il limite un maximum de contacts avec les mains et peut s’attacher au porte-clefs. Le Telegramme, Arzal : « Lippo » un crochet pour éviter les virus - Arzal - Le Télégramme
  • Pour l'ingénieur et développeur de logiciels, le plus compliqué fut d'arriver à faire fabriquer le Yanook en quantités suffisantes. Aujourd'hui une douzaine d'entreprises sont impliquées dans le projet autour de NConcepts. Depuis les ateliers comme Sedam ou Pika qui fabriquent le crochet en découpe laser, à raison de 15.000 pièces par jour, jusqu'à l'entreprise qui produit les présentoirs. Un premier stock de 150.000 pièces a été constitué pour livrer les buralistes et il faut continuer à fournir les entreprises qui achètent le Yanook par dizaines. Le cauchemar de Yannick Silva, c'est désormais la contrefaçon : « Malgré des dizaines de plaintes déposées, la DGCCR semble impuissante face à des géants comme Amazon qui vendent des produits contrefaits. » Les Echos, Ces objets de l'ère Covid qui veulent faciliter notre quotidien | Les Echos
  • Avec le ralentissement de la croissance économique mondiale, le crochet et lindustrie de bande en boucle a également souffert dun certain impact, mais toujours maintenu une croissance relativement optimiste, les quatre dernières années, crochet et boucle la taille du marché de la bande pour maintenir le taux de croissance annuel moyen de 15 de XXX millions $ en 2014 à XXX millions $ en 2019, les analystes BisReport estiment que dans les prochaines années, crochet et boucle de bande la taille du marché sera encore élargi, nous nous attendons à ce que dici 2024, la taille du marché du crochet et bande en boucle atteindra XXX millions $. Le présent rapport porte sur les données des fabricants, y compris: lexpédition, le prix, les produits, le bénéfice brut, record dentrevue, la distribution des entreprises, etc., ces données aident le savoir à la consommation sur les concurrents mieux. Le présent rapport couvre également toutes les régions et pays du monde, ce qui montre un état de développement régional, y compris la taille du marché, le volume et la valeur, ainsi que des données de prix. Par ailleurs, le rapport couvre également les données sectorielles, y compris: segment de type, segment de lindustrie, le segment de canal, etc. couverture différente taille du marché du segment, à la fois le volume et la valeur. couvrir également des informations différentes des clients des industries, ce qui est très important pour les fabricants. Si vous avez besoin de plus amples informations, veuillez contacter BisReport , Impact de Covid-19 sur Crochet et bande en boucle Industrie: Taille du marché mondial, la croissance, action, offre, demande, segments et prévisions 2020-2024 – JustFamous
  • Visière de protection ou crochet ouvre porte, les imprimantes 3D permettent la création de tout un tas d'objets et accessoires. L'entreprise Normandy EcoSpace a bien des idées pour vous faciliter la crise.  France 3 Normandie, Arques-la-Bataille : une entreprise utilise la 3D pour fabriquer des objets anti covid

Images d'illustration du mot « crochet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « crochet »

Langue Traduction
Anglais hook
Espagnol gancho
Italien gancio
Allemand haken
Chinois
Arabe صنارة صيد
Portugais gancho
Russe крюк
Japonais
Basque kako
Corse ganciu
Source : Google Translate API

Synonymes de « crochet »

Source : synonymes de crochet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crochet »

Partager