La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « génocide »

Génocide

Variantes Singulier Pluriel
Masculin génocide génocides

Définitions de « génocide »

Trésor de la Langue Française informatisé

GÉNOCIDE, subst. masc.

A. − Extermination systématique d'un groupe humain de même race, langue, nationalité ou religion par racisme ou par folie. Le génocide des Juifs par les nazis. Holocauste et génocide. Pour les Israélites américains en tout cas, (...) c'est, huit ans à peine après la fin de l'autre, une nouvelle opération de génocide qui s'annonce pour leurs frères (Figaro,janv. 1953, p. 3, col. 4).Devant l'horrible révélation du génocide nazi, un jour de jeûne et de prière eut lieu le 14 mars 1945 (P. Pierrard, J. Kaplan, P. Pierrard interroge le grand rabbin Kaplan : Justice pour la foi juive, Paris, Le Centurion, 1977, p. 126).
B. − P. ext.
1. Destruction d'un peuple, d'une population entière :
... les armes nucléaires seraient utilisées à plein. Ce serait alors dans des zones très étendues une scène d'apocalypse, un spectacle d'horreur, de terreur et d'épouvante; des morts par millions; la fin d'une civilisation; le chaos. Ce serait aussi un crime contre l'humanité, un crime de génocide contre les peuples ainsi attaqués. Billotte, Consid. strat.,1957, p. 4201.
2. Mort violente et rapide d'un grand nombre de personnes. Synon. hécatombe.Génocide microbien. J'ai visité des hôpitaux, j'ai vu les victimes de la route. Le génocide commence en France (Delais, 70 ds Gilb. 1971).
Au fig. Génocide politique, scientifique. Maurice Vincent avait critiqué sur les antennes de Sud-Radio un article du Journal espagnol Vanguardia accusant M. Georges Pompidou de « génocide culturel » contre la langue espagnole (L'Express,11 déc. 1972, p. 86, col. 2).Iriez-vous jusqu'à parler de génocide culturel? É[tiemble] − Non : d'abord parce que (...) je tiens mordicus à la propriété du langage. Le génocide, c'est la destruction physique d'une population au nom d'un principe raciste (Interview d'Étiemble ds Le Nouvel Observateur,15 sept. 1975, p. 56, col. 1).
Prononc. : [ʒenɔsid]. Étymol. et Hist. [1945 d'apr. Lar. Lang. fr.]; 1948 (d'apr. une convention de l'ONU du 9 déc. ds Lar. 20eSuppl.). Composé du rad. du gr. γ ε ́ ν ο ς et de l'élém. suff. -cide*. Bbg. Glättli (H.). Vox rom. 1952, t. 12, p. 387. - Maulnier (T.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 101-102.

génocide* -

Wiktionnaire

Nom commun - français

génocide \ʒe.nɔ.sid\ masculin

  1. Élimination physique intentionnelle, totale ou partielle, d’un groupe humain (national, ethnique ou religieux) ce qui veut dire que les membres sont exterminés ou rendus incapables de procréer en raison de leur appartenance au groupe.
    • La destruction des systèmes de réciprocité africains par la colonisation et la généralisation de la domination du marché capitaliste conduisent à l’ethnocide, à l’« économicide » et au génocide. — (Éric Sabourin, Organisation et sociétés paysannes: Une lecture par la réciprocité, Éditions Quae, 2012, page 94)
    • En décembre 2003, le Tribunal international pour le Rwanda a condamné trois hommes pour incitation directe et publique au génocide, pour avoir proféré des mots ayant semé la haine, pour avoir appelé, à la radio, « à stigmatiser l’appartenance ethnique de manière à entraîner le mépris et la haine pour la population tutsi ». — (Philippe Sands, « Boris Johnson est un raciste qui aspire au retour impossible à un passé imaginaire », Le Monde. Mis en ligne le 18 septembre 2019)
    • La Convention de l’ONU sur le génocide définit celui-ci comme la détention, les sévices, les déplacements, la stérilisation et la mise à mort « dans l’intention de détruire, ou tout, ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux ». — (Joseph Facal, Les trois erreurs de Justin Trudeau, Le Journal de Québec, 25 février 2021)
    • Le génocide arménien est reconnu par plus de vingt pays et par de nombreux historiens, mis il est rigoureusement contesté par la Turquie. — (AFP, Le premier président américain à reconnaître le génocide arménien, Le Journal de Montréal, 25 avril 2021)
  2. (Figuré) Hécatombe, mort violente et rapide d'un grand nombre de personnes.
    • J’ai visité des hôpitaux, j’ai vu les victimes de la route. Le génocide commence en France. — (Delais, 70 ds Gilb. 1971)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « génocide »

(1945 ou 1948)[1] Composé de géno-, du grec ancien γένος, génos (« race ») et -cide du latin caedo (« tuer ») : « meurtre d’un peuple »[2].
Le mot anglais genocide a été créé en 1944 par le juriste juif Raphael Lemkin pour le faire valoir au procès de Nuremberg puis à l'ONU, qui adoptera en 1948 une Convention sur la prévention et la répression du crime de génocide, concernant les actes « commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux en tant que tel »[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « génocide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
génocide ʒenɔsid

Évolution historique de l’usage du mot « génocide »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « génocide »

  • Nous sommes réticents aux meurtres particuliers, mais permissifs aux génocides et résignés au meurtre général, biologique. De Viviane Forrester / La violence du calme
  • Ces guerres. Un moment dans l'histoire des hommes où la bêtise se fait plus grande, où une partie de l'humanité refait son plein de vertus guerrières et de courage exalté pendant que l'autre dénonce les génocides. De Paul Ohl / Knockout
  • Ces guerres, des catastrophes naturelles parmi des milliers d'autres Un moment où la bêtise se fait plus grande, où une partie de l'humanité refait son plein de vertus guerrières et de courage exalté pendant que l'autre dénonce les génocides. De Paul Ohl / Knockout
  • Il y a vingt-cinq ans, le 11 juillet 1995, plus de 8 000 adultes et enfants étaient massacrés à Srebrenica. Ce génocide marqua les heures les plus sombres de la guerre en Bosnie. Il reste à ce jour gravé dans nos mémoires comme le pire massacre que l’Europe ait connu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Bosnie-Herzégovine – Cérémonie de commémoration du 25ème anniversaire du génocide de Srebrenica – Déclaration de la porte-parole (11.07.20) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • C’était le 11 juillet 1995, il y a tout juste 25 ans: le génocide de Srebrenica faisait plus de 8000 morts, aux heures les plus noires des guerres de Yougoslavie. Quels ont été les ferments historiques d’une telle haine? Comment les milices serbes ont-elles pu commettre pareil «nettoyage ethnique» malgré la présence des Casques bleus de l’ONU? Qui est... , Aux origines du génocide
  • La plupart des suspects identifiés par l’Unité rwandaise de traque des fugitifs suspectés de crime de génocide se trouvent en RDC, en Ouganda et au Malawi. Le Monde.fr, Plus de 1 000 personnes soupçonnées d’avoir participé au génocide sont encore recherchées par le Rwanda
  • Ce dernier s'est exprimé samedi dans un message vidéo à l'occasion des 25 ans du génocide de Srebrenica. "La réconciliation par la justice et la pleine reconnaissance du passé: c'est sur ces principes fondamentaux que l'Union européenne a été construite après la guerre. C'est en reconnaissant le génocide de Srebrenica et en traduisant tous ses auteurs en justice qu'une réconciliation authentique et durable pourra s'établir dans la région", estime Philippe Goffin. , "Le génocide de Srebrenica montre vers quels crimes mènent les idéologies nationalistes" - La Libre
  • Au printemps 1994, le génocide des Tutsi fait un million de morts au Rwanda. Les terrifiants massacres débutent au lendemain de l’assassinat du président hutu Juvénal Habyarimana, dont le Falcon a été abattu par deux missiles sol-air, le 6 avril. Immédiatement, les exilés tutsi du Front patriotique rwandais (FPR), qui contestent le pouvoir du défunt président, appuyés par les troupes belges sont accusés d’avoir fomenté l’attentat. Le Monde.fr, Génocide au Rwanda : histoire d’une manipulation
  • Une exposition de photos au Centre du mémorial du génocide à Kigali, en avril 2014. © Ben Curtis/AP/SIPA JeuneAfrique.com, Génocide des Tutsi au Rwanda : le livre controversé de Judi Rever paraîtra en France – Jeune Afrique
  • Des dizaines de milliers de femmes ont participé au génocide de 1994 au Rwanda, mais leur rôle est rarement évoqué et la réconciliation avec leur famille est difficile. La journaliste Natalia Ojewska s'est entretenue avec certaines femmes en prison. BBC News Afrique, Génocide au Rwanda : "Je suis une mère, j'ai tué les parents de certains enfants" - BBC News Afrique
  • L’une des marques d’un génocide est la construction d’un contre-discours qui vise à le nier. Le génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda, qui fit de 800 000 à un million de morts entre avril et juillet 1994, n’échappe pas à cette règle. La Croix, « Rwanda, le génocide des Tutsis et la conspiration » : décortiquer les contre-discours
  • Les avocats de la famille de l'ancien président défunt et celles de l'équipage de l'avion ont annoncé qu'ils formaient un pourvoi en cassation. Ils espéraient a minima que la cour ordonne la réouverture des investigations afin que la justice française puisse accéder à un rapport secret de 2003 du Tribunal pénal international pour le Rwanda (mise en place par le Conseil de sécurité des Nations unies afin de juger les personnes responsables du génocide), qui attribuait la responsabilité de l'attaque au clan de Kagame. leparisien.fr, Génocide au Rwanda : la justice française confirme le non-lieu de l’attentat déclencheur du conflit - Le Parisien
  • Jared Polis, le gouverneur de l’Etat américain du Colorado a indiqué qu’il a signé une loi pour l’enseignement du génocide arménien et de l’Holocauste dans les écoles de l’Etat du Colorado. Ainsi l’étude de ces deux génocides deviendra obligatoire dans les établissements scolaires du Colorado a indiqué le journal arménien Asbarez. Le Colorado a reconnu officiellement le génocide arménien en 2017. Ainsi outre le Colorado, les Etats de Californie, Connecticut, Illinois, Michigan et Rode Island incluent l’étude du génocide arménien dans les cours des établissements scolaires de ces Etats. , Le Colorado introduit l’étude du génocide arménien et de l’holocauste dans les (...) - Nouvelles d'Arménie en Ligne

Images d'illustration du mot « génocide »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « génocide »

Langue Traduction
Anglais genocide
Espagnol genocidio
Italien genocidio
Allemand völkermord
Chinois 种族灭绝
Arabe إبادة جماعية
Portugais genocídio
Russe геноцид
Japonais 虐殺
Basque genozidio
Corse genocidiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « génocide »

Source : synonymes de génocide sur lebonsynonyme.fr

Génocide

Retour au sommaire ➦

Partager