La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pogrom »

Pogrom

Variantes Singulier Pluriel
Masculin pogrom pogroms

Définitions de « pogrom »

Wiktionnaire

Nom commun - français

pogrom \pɔ.ɡʁɔm\ masculin

  1. (Histoire, Politique, Religion) Mouvement antisémite sous le régime tsariste de Russie, encouragé par les autorités et caractérisé par des violences envers les Juifs : pillages, meurtres…
    • En 1881, éclatent plus de cent pogroms. Les principaux sont ceux d’Elisabethgrad, le 15 avril 1881, de Kiev, le 26 avril, d’Odessa, du 3 au 5 mai 1880, de Varsovie, entre décembre 1881 et janvier 1882, et de Balta, le 22 mars 1882. Les populations locales chrétiennes, soutenues et souvent incitées par la police du tsar, attaquent les communautés juives de la ville ou du village avec l’approbation des autorités civiles et religieuses.
  2. (Par analogie) Mouvement antisémite comparable, organisé par d’autres régimes politiques.
    • À Dachstein, il y eut, en 1657, un pogrom qui coûta la vie au rabbin et à de nombreux israélites. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le Parti nazi au pouvoir, conduit par Adolf Hitler, va institutionnaliser les pogroms et autres actes de violences antisémites désordonnés et mettre en œuvre des actes de plus grande envergure comme le pogrom du 9 novembre 1938, appelé « Nuit de cristal ».
  3. (Par extension) Soulèvement violent et meurtrier contre des Juifs.
    • En 1946, un pogrom éclate à Kielce en Pologne. Les habitants attaquent les Juifs après que des rumeurs se sont répandues selon lesquelles les juifs avaient enlevé un enfant chrétien pour utiliser son sang.
  4. (Par analogie) Soulèvement violent et meurtrier menés contre les membres d'une autre religion.
    • Au printemps 177, une populace bien préparée se livre à des véritables pogroms contre les chrétiens, à des émeutes de rue, en pénétrant même dans leurs demeures. — (Après Jésus. L'invention du christianisme, sous la dir. de Roselyne Dupont-Roc et Antoine Guggenheim, Albin Michel, 2020, p. 559.)
  5. (Par extension) Soulèvement violent et meurtrier contre des groupes de personnes, suscité par le racisme ou l’intolérance.
    • Silencieuse depuis des années face aux violences infligées aux Rohingyas par l’armée mais aussi devant les véritables pogroms dont ils ont parfois été victimes de la part des villageois bouddhistes, elle s’est bien gardée de prendre leur défense pendant la campagne électorale, ne prononçant même pas leur nom devant ses auditoires bouddhistes. — (René Backmann, Aung San Suu Kyi à l’épreuve des Rohingyas, 23/01/2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pogrom »

(1903) Première attestation sous la forme francisée pogrome. Emprunté au russe погром, pogrom (« destruction »), déverbal de погромить, pogromit’ (« détruire »), construit avec le suffixe по-, po- désignant un achèvement et le verbe громить, gromit’ (« détruire »), lui-même de гром, grom (« tonnerre »).
L’anglais pogrom est attesté en 1882 et pourrait avoir servi d’intermédiaire entre le russe et le français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pogrom »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pogrom pɔgrɔm

Fréquence d'apparition du mot « pogrom » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « pogrom »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « pogrom »

  • Dans un livre publié en février (1), l’anthropologue Joanna Tokarska-Bakir dresse un portrait social du pogrom qui éclaire l’approbation générale et l’implication massive des habitants dans cette transgression. La croyance dans la légende archaïque du meurtre rituel s’est conjuguée, dit-elle, avec le stéréotype du « judéo-communisme », l’intérêt matériel de ceux qui s’étaient enrichis en s’appropriant les biens abandonnés par les juifs et la faiblesse du nouveau pouvoir communiste, en mal de légitimité et miné par les rivalités entre le Service de sécurité (UB) et la milice civique (MO).
    La Croix — Kielce, un pogrom sorti de l’oubli
  • Les Juifs ont ainsi depuis le Moyen-Âge été accusés d’empoisonner les puits – des allégations antisémites provoquant pogroms et persécutions, les premières ayant eu lieu en 1319 en Franconie après des accusations de propagation de la lèpre envers la communauté juive de la région.
    The Times of Israël — Au fil de l'Histoire, les Juifs ont eux aussi été accusés de répandre des virus | The Times of Israël
  • Le pogrom de Kielce, à moins de 200 kilomètres au sud de Varsovie, a été reconstitué minute par minute, afin de mettre en lumière le rôle des différents acteurs. Depuis vingt ans, la « nouvelle école historiographique polonaise » contribue à mettre en lumière l’antisémitisme de l’après-1945.
    1946 : le pogrom de Kielce - La Vie des idées
  • Magistral documentaire sur le pogrom de Iasi, où près de 15 000 juifs sont assassinés en quelques jours.
    Le Monde.fr — Juin 1941, en Roumanie, le cauchemar antisémite devenu réalité
  • « Le [pogrom de] Farhoud est un crime nazi », a déclaré le député juif Ofer Kasif de la Liste arabe unie, en demandant que les victimes du pogrom de Farhoud bénéficient des mêmes droits que les survivants de la Shoah.
    The Times of Israël — 79 ans après, la Knesset marque pour la première fois le pogrom de Farhoud | The Times of Israël
  • Au cours du week-end du Memorial Day en 1921, une foule blanche a éradiqué le florissant quartier noir de Tulsa, dans l’Oklahoma. Entre le 31 mai et le 1er juin, quelque 300 habitants du quartier ont été assassinés, faisant du « Black Wall Street Massacre » le « pogrom » racial le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis.
    The Times of Israël — Pogrom de Tulsa : En 1921, des Américains blancs ont massacré 300 Noirs | The Times of Israël

Traductions du mot « pogrom »

Langue Traduction
Anglais pogrom
Espagnol pogrom
Italien pogrom
Allemand pogrom
Chinois 大屠杀
Arabe مذبحة
Portugais massacre
Russe погром
Japonais ポグロム
Basque pogrom
Corse pogrom
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot pogrom au Scrabble ?

Nombre de points du mot pogrom au scrabble : 11 points

Pogrom

Retour au sommaire ➦