La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gangrené »

Gangrené

Définitions de « gangrené »

Trésor de la Langue Française informatisé

GANGRENÉ, -ÉE, adj.

A. − Atteint de gangrène. Bras gangrené; jambe gangrenée (Ac. 1835, 1878).
B. − P. métaph. ou au fig. Atteint (par un mal) dans son intégrité. Âmes blasées et gangrenées; bourgeoisie malsaine et gangrenée. Des taches de péché noires et gangrenées (Dumas père, Hamlet,1848, III, 5, p. 231).[Rose] entre les griffes d'un homme de cinquante ans fêtard et gangrené (Estaunié, Choses voient,1913, p. 46) :
La presse française devient aussi dans la seconde moitié du xixesiècle (...) un complément de l'école primaire, à laquelle tend la main l'enseignement, dit supérieur et gangrené, de la Sorbonne. L. Daudet, Stup. xixes., 1922, p. 82.
Emploi subst. [Désignant une pers.] Ces princes, ces bandits compagnons d'un damné, Ces gangrenés du mal, ces rois en qui suppure Toute l'abjection de notre époque impure (Hugo, Légende, t. 6, 1883, p. 139).
Prononc. et Orth. : [gɑ ̃gʀ əne]. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. [1503 (d'apr. Bl.-W.1-5)]; av. 1590 gangrené (Paré, Au lecteur ds Littré); 1690 fig. conscience gangrenée (Fur.). Dér. de gangrène*; suff. -é*. Fréq. abs. littér. : 60.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GANGRÈNE. n. f.
T. de Médecine. Mortification locale des tissus. Gangrène gazeuse ou foudroyante, Complication de certaines plaies, surtout des plaies de guerre, caractérisée par la mortification des tissus et la production de gaz, dont la marche est rapide et aboutit souvent à la mort.

GANGRÈNE se dit figurément, en parlant des Doctrines pernicieuses, de la corruption des mœurs, etc.

Littré (1872-1877)

GANGRENÉ (gan-gre-né, née) part. passé de gangrener
  • Frappé de gangrène. Un pied gangrené. …Je n'ai rien, vous dis-je, Répondra ce malade à se taire obstiné ; Mais cependant voilà tout son corps gangrené ; Et la fièvre, demain, se rendant la plus forte, Un bénitier aux pieds va l'étendre à la porte, Boileau, Épît. III.

    Par extension et hyperbole. Quand un enfant vient à la vie, gangrené des débauches de son père, pourquoi ne se plaint-on pas de la nature ? Chateaubriand, Génie, I, I, 4.

    Fig. Une conscience gangrenée. Une âme gangrenée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gangrené »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gangrené gɑ̃grene

Traductions du mot « gangrené »

Langue Traduction
Anglais gangrene
Espagnol gangrena
Italien cancrena
Allemand gangrän
Chinois 坏疽
Arabe الغرغرينا
Portugais gangrena
Russe гангрена
Japonais 壊疽
Basque gangrenoa
Corse gangrena
Source : Google Translate API

Antonymes de « gangrené »

Gangrené

Retour au sommaire ➦

Partager