La langue française

Empester

Définitions du mot « empester »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPESTER, verbe trans.

A.− Rare. Infecter de la peste ou d'une autre maladie contagieuse. Les rats ont empesté toute cette région (Ac.1932) :
1. Les cadavres empestaient l'air; on les précipita par-dessus les murailles : ce qui ne les empêcha pas d'empoissonner la ville [Grenade]. Tharaud, Le Rayon vert,1941, p. 207.
B.− P. ext., usuel
1. [Aspect imperfectif] Infester d'une odeur fétide. Synon. empuantir.Le cigare du lieutenant empestait la salle (Mauriac, Désert am.,1924, p. 64).
Au fig.
a) Pervertir les esprits par les doctrines réputées comme pernicieuses. Synon. corrompre.Ce vieux jacobin empeste l'âme de mon enfant... Patience, j'y porterai remède, quelque jour (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 114).
b) P. ext. Détériorer la qualité. Synon. gâcher.Les passions se rapetissent en grandissant des choses minimes. Là est la raison de l'avarice et du commérage qui empestent la vie de province (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 44).
2. [Aspect perfectif] Répandre, dégager une odeur fétide. Synon. puer.Je te prie d'éteindre ce cigare. Mes tentures empestent le tabac, j'en ai assez (Van der MeerschInvas. 14,1935, p. 156).
Emploi abs. :
2. ... ça pue, ici! Le fait est que ça, vraiment, empestait à tel point qu'on se bouchait le nez et qu'on crachait comme si l'on eût avalé quelque médecine, ... Cladel, Ompdrailles,1879, p. 293.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. empestant, ante. Qui empeste. Dans une seule assiette, (...) un grand morceau de boudin dégageait sa vapeur empestante (Maupassant, Contes et nouv. t. 1, Réveillon, 1882, p. 53).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pεste], empeste [ɑ ̃pεst]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1575 fig. « corrompre par une sorte de peste morale » empesté d'heresie (Ronsard, Œuvres, éd. P. Laumonier, XVII, 75, 247); 2. 1578 « infecter de maladie contagieuse » Le Ciel ... Nous empesta de fiévres (Id., ibid., 409, 23); 1580 subst. masc. quatre empestez (Montaigne, Essais, III, 8, éd. A. Thibaudet, p. 1042); 3. p. ext. 1584 « infecter de mauvaises odeurs » (E. du Monin, L'Uranologie, I a et 71b ds Fr. mod. t. 11, p. 61). Dér. de peste*; préf. em-(en-*); dés. -er. Fréq. abs. littér. : 214. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 172, b) 261; xxes. : a) 515, b) 309.

Wiktionnaire

Verbe

empester \ɑ̃.pɛs.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Infecter de la peste ou de certaines maladies contagieuses.
    • Des cadavres en décomposition avaient empesté l’air.
    • Les rats ont empesté toute cette région.
  2. (Par extension) Empuantir, infecter d’une odeur désagréable.
    • L’air du dedans empeste le gas-oil brûlé et le vieux poisson. — (Jacky Durand, La Nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p. 30-31)
    • au fond de sa poche, un œuf d’agace, pourri, cassé qui poissait la doublure et empestait. — (Louis Pergaud, «La Traque aux nids », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (Figuré) Corrompre les esprits et les cœurs par de mauvaises doctrines.
    • Les fausses idées dont on empeste une partie de la jeunesse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPESTER. v. tr.
Infecter de la peste ou de certaines maladies contagieuses. Des cadavres en décomposition avaient empesté l'air. Les rats ont empesté toute cette région. Il s'emploie plutôt par extension pour signifier Empuantir, infecter d'une odeur désagréable. Il empeste tout le monde de son haleine. Elle porte sur elle des parfums si violents qu'elle en empeste tout le monde. Un air empesté. Absolument, Ce cadavre empeste. Il signifie au figuré Corrompre les esprits et les cœurs par de mauvaises doctrines. Les fausses idées dont on empeste une partie de la jeunesse.

Littré (1872-1877)

EMPESTER (an-pè-sté) v. a.
  • 1Infecter de la peste ou de toute autre maladie contagieuse. Cet hôpital fut un foyer qui empesta la ville.
  • 2 Par extension. La vapeur du marais empestait l'air, Fénelon, Tél. VIII.
  • 3Par une exagération qui compare une mauvaise odeur à la peste, empuantir, incommoder de mauvaise odeur. Cet égout empeste le voisinage.

    Absolument. Cette charogne empeste.

  • 4 Fig. Corrompre comme par une sorte de peste morale, en parlant des mauvaises doctrines, des hérésies.

HISTORIQUE

XVIe s. Je leur dirois volontiers que le fruict de l'experience d'un chirurgien n'est pas l'histoire de ses practiques et le souvenir qu'il a gueri quatre empestez et trois goutteux, s'il ne sçait de cet usage tirer de quoy former son jugement, Montaigne, IV, 47. Je fuys les complexions tristes et les hommes hargneux comme les empestez, Montaigne, IV, 163.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « empester »

(XVIe siècle)[1] Dérivé de pester avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

En 1, et peste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « empester »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
empester ɑ̃pɛste

Évolution historique de l’usage du mot « empester »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « empester »

  • Plutôt rester coi qu'empester l'air de n'importe quoi. Club de Mediapart, Si tacuisses, philosophus mansisses | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « empester »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « empester »

Langue Traduction
Anglais stink
Espagnol hedor
Italien puzza
Allemand stinken
Chinois
Arabe نتن
Portugais fedor
Russe вонь
Japonais 悪臭
Basque stink
Corse stink
Source : Google Translate API

Synonymes de « empester »

Source : synonymes de empester sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « empester »

Empester

Retour au sommaire ➦

Partager