La langue française

Feston

Définitions du mot « feston »

Trésor de la Langue Française informatisé

FESTON, subst. masc.

A.− Guirlande de fleurs et de feuilles que l'on suspend sans la tendre de manière qu'elle retombe en arc, dans un but décoratif. Le portail de cette église était orné de festons le jour de telle fête; les rues étaient décorées de festons (Ac.). Dans ces villages les grappes blondes du houblon, mêlés à des festons de roses, enguirlandaient le fronton des chalets rustiques (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 241).À Tolède, on prend en horreur les fleurs en papier, que les pauvres religieuses s'ingénient à découper et qui courent en festons épais devant les plus belles peintures (Barrès, Gréco,1911, p. 111):
1. Bouvard se laissa conduire au mois de Marie. Les enfants qui chantaient des hymnes, les gerbes de lilas, les festons de verdure lui avaient donné comme le sentiment d'une jeunesse impérissable. Flaub., Bouvard,t. 2, 1880, p. 117.
Spéc., ARCHIT., B.-A. Ornement (peint ou sculpté) figurant un feston. Une corniche ornée de festons, de festons de fleurs (Ac.). Avez-vous vu parfois, sur une coupe antique, Entre deux beaux festons d'acanthe sinueux, Diane chasseresse avec ses longs cheveux (Bouilhet, Melaenis,1857, p. 184).La pièce était haute et de proportions fastueuses (...) le satin bleu pâle des rideaux luisait timidement sous les festons des corniches (Green, Malfaiteur,1955, p. 201).
B.− P. anal. [Pour indiquer que qqc. est disposé suivant une ligne formée d'arcs accolés] [Un couvercle de tuiles] (...) dont les découpures contrariées forment un feston d'un effet assez gracieux (Gautier, Tra los montes,1843, p. 4).
[En position de déterminant dans un groupe nom.] Un feston de lanternes; le feston des cimes enneigées; les festons de la baie. Puis, tout à coup, ils repartaient en croassant affreusement et en déployant de nouveau au-dessus du bois le long feston sombre de leur vol (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Pte Roque, 1885, p. 1034).Quelle foule! Quelle foule! disait-il en regardant le grand théâtre où s'accrochaient de toutes parts des grappes et des festons d'auditeurs (Duhamel, Cécile,1938, p. 218):
2. La vague d'assaut, balayée par les trois nids de mitrailleuses, laissa son feston de tués, et reflua. Malraux, Espoir,1937, p. 455.
P. métaph. Voici qu'au premier violon [dans la deuxième période de l'Adagio du quatuor op. 59 No2 de Beethoven] sempre piano et dolce, avec des accents d'une expression intense, les triolets déroulent maintenant leurs festons délicats (Marliave, Quat. Beethoven,1925, p. 114).
Loc. En festons. Suivant une ligne formée d'arcs accolés. De distance en distance, donnant accès dans les enclos ombreux, s'ouvrent de vieilles petites portes ogivales, entourées d'ornements en festons, en stalactites (Loti, Maroc,1889, p. 75).À gauche, la mer, où glissent des barques dont les voiles sont nouées en festons (France, P. Nozière,1899, p. 248).
Spécialement
1. COUT. Découpure ou broderie en forme d'arcs accolés. Découper en feston le bord d'une collerette; ruban à feston (Ac.). Une femme passa, d'une main fastueuse Soulevant, balançant le feston et l'ourlet (Baudel., Fl. du Mal,1857-61, p. 161).[Je] recouvris d'une tapisserie, hideuse, une des chaises de ma chambre. Mais je sabotais les ourlets, les surjets, les reprises, les festons, le point de croix, le plumetis, le macramé (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 69).
Point de feston. Point bouclé qu'on utilise pour broder des festons (cf. T. de Dillmont, Encyclopédie des ouvrages de dames, Mulhouse, s.d., p. 47).
2. MÉD. Feston gingival. Position de la gencive libre située au collet des dents (d'apr. Courtois 1972).
3. SKI. Dérapage, descente en feston(s). Succession de dérapages et de descentes en traces directes. Si l'on amorce un début de rotation (avec ou sans appel) au cours d'un dérapage en biais, sans le continuer jusqu'à l'arrêt, on obtient un dérapage en « feston », le talon dérapant plus que la spatule (E. Frendo, Le Ski par la technique française,Chamonix, Landru, 1946, p. 185).
Prononc. et Orth. : [fεstɔ ̃], [fe-]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1533 (Chron. d'Est. de Medicis, I, 349 ds Gdf. Compl. : fines toiles blanches, a festons pendans sans nombre); 2. 1550 archit. (S. Serlio, Des Antiquités, Le 3elivre translaté d'ital. en fr., III, 28 vod'apr. M. Cagnon, S. Smith ds Cah. Lexicol. t. 19, p. 94). Empr. à l'ital. festone, attesté aux sens 1 et 2 dep. début xvies. (1 dep. Firenzuola; 2 dep. L. de Vinci ds Batt.), proprement « ornement de fête », dér. de festa (fête*). Fréq. abs. littér. : 153. Bbg. Hope 1971, p. 195. − Kohlm. 1901, p. 44. − Quem. DDL t. 5. − Wind 1928, p. 168.

Wiktionnaire

Nom commun

feston \fɛs.tɔ̃\ masculin

  1. Guirlande de feuilles ou faisceau de petites branches d’arbre garnies de leurs feuilles et entremêlées de fleurs, de fruits, etc., qui sert ordinairement de décoration, et que l’on suspend alors par les extrémités, de manière que le milieu retombe comme un arc.
    • Le portail de cette église était orné de festons le jour de telle fête. Les rues étaient décorées de festons.
    • Grâce à Dieu, nos auteurs ont changé de méthode,
      Et nous aimons bien mieux quelque drame à la mode,
      Où l’intrigue, enlacée et roulée en feston,
      Tourne comme un rébus autour d’un mirliton.
      — (Alfred de Musset, une soirée perdue, page 163)
    • Une maison en pierre, s’il vous plaît, avec sa façade en retour sur le jardin, sa porte entre la troisième et la quatrième fenêtre, les festons de verdure qui ourlent le chéneau de leurs brindilles chevelues, les deux grands hêtres dont la fourche se ramifie au-dessus de son chaume en fleurs. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 28-37)
  2. (Pépinières) Rameau d’un arbre courbé comme un feston.
  3. (Par analogie) Décoration en forme de festons dont les architectes, les sculpteurs, les peintres ornent leurs ouvrages. Note : En architecture et dans les intérieurs, les festons sont le plus souvent peints, sculptés ou moulés en staff de plâtre ou de carton pâte et leurs représentations, quand elles ne sont pas de simples guirlandes, réunies par des représentations de cordons ou des rubans.
    • Une corniche ornée de festons, de festons de fleurs.
  4. (Par analogie) Collerette de papier.
    • Les lueurs de l'aurore luttaient avec les lampes expirantes ; les bougies brûlaient leurs festons de papier, tout s'accordait avec le désespoir de ce père. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  5. (Technique) (Couture) Découpures en forme de festons.
    • « À propos, mes compliments ! On ne porte plus de volants!
      — Pas possible.
      — Non, la mode est aux festons
      — Des festons, ce n’est guère joli!
      — Oui des festons, rien que des festons : festons à la pèlerine ; festons sur les manches ; épaulettes festonnées ; partout des festons.
      — Des festons partout c’est bien laid, Sophie Ivanovna. ».
      — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
  6. (Technique) Broderies ou découpes brodées, en forme de festons, que l'on fait sur le pourtour des rideaux, mouchoirs, napperons…
    • Ah ! Monsieur ! Dieu veuille que vous ne connaissiez pas ici ces longues nuits d’insomnie, ces sommeils courts agités, coupés de réveils brusques, ces journées de bête traquée, où le cerveau enfiévré, on brode des festons d’espoir sur la trame du futur… — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 157)
  7. (Par analogie) Draperie de tenture relevée en feston.
  8. (Géologie) Dans les régions de terrains plissés, nom donné au recouvrement des couches externes par les couches plus internes.

Forme de verbe

feston /ˈfeston/

  1. Première personne du singulier du présent de l’impératif de feastit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FESTON. n. m.
Guirlande ou faisceau de petites branches d'arbre, garnies de leurs feuilles et entremêlées de fleurs, de fruits, etc., qui sert ordinairement de décoration, et que l'on suspend alors par les extrémités, de manière que le milieu retombe. Le portail de cette église était orné de festons le jour de telle fête. Les rues étaient décorées de festons. Il se dit par analogie des Décorations en forme de festons dont les architectes, les sculpteurs, les peintres ornent leurs ouvrages. Une corniche ornée de festons, de festons de fleurs. Il se dit également de Découpures en forme de festons. Découper en festons les bords d'une collerette. Ruban à festons.

Littré (1872-1877)

FESTON (fè-ston) s. m.
  • 1Mélange de fleurs, de feuilles et de petites branches liées en cordon qu'on emploie dans les fêtes et les occasions de galanterie pour parer des appartements, des temples, des façades. Il fit joncher les chemins de fleurs et de festons, Vaugelas, Q. C. IX, 2. De festons odieux ma fille couronnée, Racine, Iph. v, 4. Le pampre vert qui pendait en festons, Fénelon, Tél. I. Quand la feuille en festons a couronné les bois, L'amoureux rossignol n'étouffe point sa voix, Chénier, Élég. X.

    Par extension. Les vieux arbres ont disparu ; la hache éclaircit tous les jours ces belles forêts qui décoraient d'un long feston mobile le sommet de ces coteaux, Cap, Audubon, p. 12.

  • 2 Terme d'architecture. Ornement en forme de festons. Ce ne sont que festons, ce ne sont qu'astragales, Boileau, Art p. I.

    Fig. et populairement. Faire ou décrire ou dessiner des festons, aller en zigzag. Un ivrogne qui fait des festons.

  • 3Il se dit de découpures en forme de festons. Découper en festons les bords d'une collerette. Ruban à festons. Ses doigts [d'un oiseau] sont à demi palmés, largement frangés des deux côtés d'une membrane découpée en festons, Buffon, Ois. t. XV, p. 338, dans POUGENS.
  • 4Feston ou point de feston, point de broderie qui se fait ainsi : on met le fil sous le pouce gauche, on prend un peu de l'étoffe par-dessus ce fil qui est sous le doigt et on tire, puis on recommence ; le point se trouve comme noué en faisant un léger rebord.

    Broderie que compose ce point. Un col au feston.

    Feston de rose, espèce de feston dont le point, au lieu de représenter le contour d'une dent, fait la dent pleine.

  • 5 Terme de tapissier. La partie de draperie retroussée en petits flots croisés, que l'on met par le haut d'une tenture, d'une croisée, pour cacher la tête des rideaux.

HISTORIQUE

XVIe s. Les armoiries estoient entournoyées d'ung joyeux feston de myrtes, lauriers et orangiers, Rabelais, Sciomachie. La caressant [la divinité] par l'odeur des encens et sons de la musique, festons et bouquets, Montaigne, II, 256.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FESTON, s. m. (Architecture.) Les festons sont des cordons ou faisceaux de fleurs, de fruits, & de feuilles, liés ensemble plus gros par le milieu, & suspendus par les extrémités d’où ils retombent. Les anciens mettoient autrefois ces ornemens aux portes des temples ou des lieux où l’on célebroit quelque fête : on les employe aujourd’hui dans les frises le long des bordures & autres lieux vuides que l’on veut orner.

On appelle festons postiches ceux qui sont composés de feuilles, de fleurs, & de fruits fabriqués de carton, clinquant, & papier de couleur, qui servent à la décoration momentanée des arcs de triomphe, &c. & quelquefois dans les églises à des fêtes particulieres, ainsi que les festaroles ou les décorateurs le pratiquent en Italie. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « feston »

Ital. festone. L'étymologie paraît être le latin festum, fête, à cause de l'emploi des festons dans les fêtes. Cependant Grandgagnage, citant le wallon fêsî, entrelacer de l'osier, tire feston du germanique : Aix-la-Chapelle, fitz, baguette, verge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien festone (« ornement de fête »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « feston »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feston fɛstɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « feston »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feston »

  • Ce ne sont que festons, ce ne sont qu'astragales. Georges de Scudéry, Cité par Boileau dans le chant I de l'Art poétique
  • « Nous cherchons toujours des fèves rigolotes plutôt que des classiques ». Et leur originalité fait mouche. Tous les ans, les fabophiles se ruent dans la boutique tenter d’enrichir leur précieuse collection. La couronne aussi est originale, puisqu’elle est garnie d’anecdotes sur les légumes. « Pourquoi dit-on poireauter », « combien pesait la plus grosse citrouille ». Et surprise, même le feston (ce petit carton sur lequel est posée la galette) peut se révéler festif puisque ce dernier contient un jeu de points à relier pour former un dessin. petitbleu.fr, Agen : des petits légumes dans sa galette des Rois - petitbleu.fr
  • La couronne aussi est originale, puisqu’elle est garnie d’anecdotes sur les légumes. "Pourquoi dit-on poireauter", "combien pesait la plus grosse citrouille". Et surprise, même le feston (ce petit carton sur lequel est posée la galette) peut se révéler festif puisque ce dernier contient un jeu de points à relier pour former un dessin. ladepeche.fr, Des petits légumes dans sa galette des Rois - ladepeche.fr
  • La collection se compose aujourd’hui d’une forme déclinée en trois tailles qui sera enrichie courant 2019. Trois couleurs de cuir – identiques à celles utilisées au fil du temps pour les écrins – orné d’un feston doré, « guirlande florale » ou « papillon », inspiré des motifs du 18ème siècle dont la Maison signe ses écrins. Une série exceptionnelle complète l’ensemble avec un sac miniature en peau de crocodile vernis. Plurielle, Le sac Guirlande de Cartier désormais disponible à Casablanca - Mode
  • Une vingtaine de bénévoles, dont les couturières de Broderie et Cie, était réunie, samedi midi à la salle polyvalente, à l’issue de la distribution à toute la population de masque réutilisable, en tissu lavable. Michel Guernevé, maire, a loué leur solidarité et leur implication durant plusieurs semaines pour fabriquer et distribuer environ 600 masques. Nelly Mainguy, présidente de Broderie et Cie a fait tirer au sort un petit papier par chaque bénévole, auquel correspondait un petit cadeau : un masque avec feston pour les femmes et tissu décoré, mais plus sobre pour les hommes. Le Telegramme, La solidarité des bénévoles chaleureusement remerciée par les élus - Locqueltas - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « feston »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « feston »

Langue Traduction
Anglais festoon
Espagnol festón
Italien festone
Allemand girlande
Chinois 花彩
Arabe إكليل
Portugais festão
Russe гирлянда
Japonais 花綱
Basque festoon
Corse festone
Source : Google Translate API

Synonymes de « feston »

Source : synonymes de feston sur lebonsynonyme.fr

Feston

Retour au sommaire ➦

Partager