Découpure : définition de découpure


Découpure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCOUPURE, subst. fém.

A.− Rare. Action ou manière de découper. Faire de la découpure (Ac.1798-1932).
B.− Résultat de cette action; ce qui est découpé.
1. Motif ornemental découpé dans le bois, la pierre, le métal, etc. :
1. ... l'ascension de cette cage de pierre [les cloches de Strasbourg], dont les rampes, les arêtes et les découpures à jour n'ont guère en général que la grosseur du bras, veut une certaine hardiesse... Nerval, Lorely,1852, p. 25.
P. anal.
a) Partie creusée, échancrée dans le contour d'une chose. Les découpures, les échancrures, les ondulations des côtes, des caps (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 283):
2. ... je sentais que ces apprêts pompeux étaient vivants et que c'était la nature elle-même qui, en creusant ces découpures dans les feuilles, en ajoutant l'ornement suprême de ces blancs boutons, avait rendu cette décoration digne de ce qui était à la fois une réjouissance populaire et une solennité mystique. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 112.
b) Contour irrégulier d'une chose ou d'un ensemble de choses. Le cap Sicier, autre montagne très haute et d'une belle découpure (Sand, Corresp.,t. 4, 1812-76, p. 233).La fine découpure des arbustes (Barbusse, Feu,1916, p. 179).
2. Morceau d'une chose qui a été découpée. Des découpures d'indienne (Balzac, Ferragus,1833, p. 40).
Spécialement
a) Article découpé dans un journal, une revue. Le romancier parcourut les découpures des journaux où l'on citait son nom (Gide, Caves,1914, p. 708).
Rem. Cet emploi couramment attesté ds la docum. est condamné par les lexicographes. Un article de journal « découpé » s'appelle une « coupure » et non une « découpure » (A. Bottequin, 4, p. 193 ds Dupré 1972).
b) COUT. Pièce rapportée, utilisée comme garniture sur un vêtement. Un de ces jeunes gens si serrés dans leur redingote que garnissent si joliment des découpures de velours noir (Stendhal, Rom. et nouv.,t. 1, 1842, p. 29).
Prononc. et Orth. : [dekupy:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1379 decopure « entaille faite à un objet découpé » (Archives du Nord, B 10321, fo13 ds IGLF); 1797 « sinuosité dans le contour d'une côte » (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, p. 382); 1808 bot. (Baudrillart, Nouv. Manuel forest. t. 1, p. 135); 2. 1394 cout. (Recueil d'anc. inventaires, éd. A. Dutilleux, t. 1, p. 131); 3. 1611 « action de découper » (Cotgr.). Dér. de découper*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 151. Bbg. Gohin 1903, p. 371, 377.

Découpure : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

découpure \de.ku.pyʁ\ féminin

  1. Action de découper une étoffe, de la toile, du papier, etc., ou résultat de cette action.
    • Les femmes du pays allaient affairées de porte en porte, causant vivement, apportant avec précaution de courtes robes de mousseline empesées comme du carton, ou des cierges démesurés, avec un nœud de soie frangée d’or au milieu, et des découpures de cire indiquant la place de la main. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 34.)
    • Ce hêtre, planté à l’extrémité de l’un des bastions du burg, s’appliquait en noir sur le fond du ciel comme une fine découpure de papier, et c’est à peine s’il eût été visible pour tout autre que Frik à cette distance. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, page 5, 1892, J. Hetzel et Compagnie)
    • Le bourreau chef jeta un coup d’œil sur la besogne et parut mécontent : la découpure n'était pas assez grande. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • (Figuré)Sur la droite, par une large découpure de ce singulier paysage, vous apercevez la longue nappe blanche du canal Saint-Martin, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  2. (Botanique) Divisions des bords d’une feuille.
    • Les découpures d’une feuille.

Nom commun 2

découpure \de.ku.pyʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Une espèce d'insecte lépidoptère (papillon) de nuit de la famille des noctuidés (Noctuidae), dont l'arrière des ailes postérieures est découpé.
    • La chenille de la découpure se nourrit sur des saules ou des peupliers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Découpure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCOUPURE. n. f.
Action de découper une étoffe, de la toile, du papier, etc., ou Résultat de cette action. Découpure fine. Découpure grossière. Faire de la découpure. Faire des découpures. Cette découpure représente des enfants qui jouent. En termes de Botanique, il se dit des Divisions des bords d'une feuille. Les découpures d'une feuille.

Découpure : définition du Littré (1872-1877)

DÉCOUPURE (dé-kou-pu-r') s. f.
  • 1Action de découper une étoffe, de la toile, du papier. Il y a loin de cette sage économie d'ornements à notre profusion de découpures en carré, en long, en rond, Chateaubriand, Itin. 195.
  • 2Petit amusement qui a été jadis fort à la mode et qui consistait à découper, avec des ciseaux, des figures en papier, ou en vélin, en suivant tous les traits de la peinture ou de la gravure. Dans le XVIIIe siècle les femmes s'amusaient beaucoup à la découpure. J'ai vu de lui des paysages en découpure sur des feuilles de papier blanc où la perspective était observée avec un art prodigieux, Marmontel, Mém. liv. VII, t. II, p. 342, dans POUGENS. L'art des colifichets et de la découpure Est l'âme du vrai goût et fait mon premier soin, Le P. Brumoy, la Boîte de Pandore, II, 13.

    Estampe enluminée faite exprès pour être découpée.

    La chose découpée. Cette découpure représente des enfants qui jouent.

  • 3 Terme de botanique. Division des bords d'une feuille ou foliole. La grandeur, les découpures, les nervures des feuilles, Bernardin de Saint-Pierre, Étude première.
  • 4Petites fentes transversales qui sont un défaut dans les barres de fer.

HISTORIQUE

XVIe s. Antoine, prenant la robbe de Caesar toute ensanglantée, la desploya devant toute l'assistence, monstrant les découpeures d'icelle et le grand nombre de coups qu'il avoit receus, Amyot, Brutus, 24.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « découpure »

Étymologie de découpure - Wiktionnaire

 Dérivé de découper avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « découpure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
découpure dekupyr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « découpure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « découpure »

  • L’être s’extrayant du primate signe sa sortie, son être humain, sur une coquille puis dans une grotte. Il ne se singe pas lui-même, il ne singe pas le monde non plus, il le transforme en y imprimant sa marque, son point de départ. La coquille et la grotte disent l’intériorité et l’extériorité. L’être qui y apporte son sceau par ce geste affirme sa conscience et conçoit sa liberté. Il ajoute dans ces ossements du monde, dans l’os du monde, l’antériorité et la postériorité, et même la postérité. Par la gravure comme par la découpure des stalagmites, il fait une entaille dans le temps grâce à laquelle le temps cesse d’être un cercle fermé, grâce à laquelle il ne se clôt pas sur le passé et s’ouvre aux possibles. The Conversation, Qu’allèrent faire nos frères néandertaliens dans la grotte de Bruniquel ?
  • Dans les photos de famille, une découpure de revue : un autre jeune inconnu bien connu, acteur aussi. Le doute qui croît, les croyances qui s’étiolent. Michel est-il bien le fils de ce père qui ne lui ressemble tellement pas (de visage) mais qui est pas mal comme lui à d’autreségards ? Le mystère s’épaissit commela brume d’un film noir. Questions, indices, témoins interrogés, tests d’ADN. Je ne vous dirai pas comment ça finit, ou alors si, mais au grand-angle : ça finit par un peu de clarté, un peu de calme, et surtout par L’origine de mes espèces, « théâtre musical en solitaire », une heure quarante de monologues et de chansons liées par un fil narratif serré, efficace, drôle et bouleversant, où tous les talents de Michel Rivard font équipe. Le Devoir, Le dévoilement pudique du grand Michel Rivard | Le Devoir
  • George est également d’humeur morose, mais pour des raisons ne devant rien à la religion. Le spectacle des « monts neigeux étincelants qui se détachent comme une découpure d’argent sur le bleu solide de l’air » ne parvient pas à effacer le souvenir de Musset. , Haute-Savoie | George Sand, le goût du vertige
  • Tout aussi fascinants que les îles imaginaires sont les archipels lointains quand ils reçoivent la visite de scientifiques moins exclusivement rationnels qu’ils ne voudraient le faire accroire. La section vouée aux « îles du savoir » retient particulièrement l’attention. Les cartographes, en voulant rendre compte de l’infinie complexité des reliefs, de la découpure baroque des rivages, produisent des oeuvres d’une beauté presque abstraite, a fortiori quand ce sont les insulaires eux-mêmes qui se font cartographes. L’objet le plus saisissant de l’exposition est peut-être la « carte de navigation » en bois des îles Marshall où figurent, matérialisés en trois dimensions, les îlots, les courants et les vents. On songe alors à la kula des Trobriandais, étudiée avec tant de force par Malinowski, que le Mucem n’a pas oublié dans sa promenade érudite et joyeuse. On songe aussi à Darwin et à son escale mythique aux Galapagos, célébrée dans un véritable cabinet de curiosités qui magnifie l’île comme trésor de naturalia propre à enrichir – y compris au risque de la prédation – les collections des princes et des savants. Art Critique, Rêver les îles au Mucem
  • À l’heure où les fabricants Android redoublent d’inventivité pour proposer des écrans complets, sans encoche, Apple semble assumer pleinement cette large découpure de l’écran. Frandroid, Apple iPhone XI : design, grosse encoche et appareil photo triangulaire
  • Depuis les années 1980, les rues de Paris ont été parées de silhouettes en noir et blanc, de visages expressifs, de girafes. Le point commun entre ces œuvres urbaines : le pochoir. Paris Pochoirs* retrace l'histoire de cette technique picturale en deux temps, découpage du carton et peinture à la bombe dans la rue pour que le dessin épouse les contours de la découpure. Au travers des parcours et symboles des grandes figures françaises du pochoir, on retrouve les femmes sexy et engagées de Miss Tic, le zoo de Mosko, l'homme au parapluie de Nemo, les Marlène Dietrich signés Mr Lolo ou encore les silhouettes en noir et blanc de Blek le Rat, père du mouvement. L'ouvrage raconte aussi comment un art de la rue qui joue sur la répétition comme un clin d'œil au passant entre dans les galeries et pourquoi le pochoir s'est fait petit à petit doubler par le graffiti.Oihana Gabriel *39 €. éd. Alternatives, 252 pages. , PARIS - Les pochoirs et artistes des rues de Paris se racontent

Traductions du mot « découpure »

Langue Traduction
Corse ritaglio
Basque moztu
Japonais 切り取る
Russe отрезать
Portugais cortar fora
Arabe انقطع
Chinois 剪下
Allemand ausgeschnitten
Italien ritagliare
Espagnol separar
Anglais cutout
Source : Google Translate API

Synonymes de « découpure »

Source : synonymes de découpure sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires