La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « fatalement »

Fatalement

Définitions de « fatalement »

Trésor de la Langue Française informatisé

FATALEMENT, adv.

A.− [Correspond à fatal A1] Par un arrêt de la fatalité; par suite de circonstances indépendantes de notre volonté. Laurence le prit pour fermier de toutes les réserves du château. Le jour de son installation coïncida fatalement avec l'exécution du duc d'Enghien (Balzac, Tén. affaire,1841, p. 149):
1. Leur camaraderie fut ainsi la marche lente de deux amoureux, qui devait fatalement un jour les mener au cabinet du café Riche et au grand lit gris et rose de Renée. Zola, Curée,1872, p. 481.
B.− [Correspond à fatal B1] D'une façon inéluctable. Or, poursuivit l'Anglais avec flegme, l'amour non assouvi entraîne fatalement l'insomnie après lui (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 154):
2. La crise, politique, économique, sociale, morale, dont il [le conflit] est issu, revêt une telle profondeur et présente un tel caractère d'ubiquité qu'elle aboutira fatalement à un bouleversement complet de la situation des peuples et de la structure des états. De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 23.
C.− [Correspond à fatal C 3] D'une manière désastreuse :
3. Il y a telle heure dans l'histoire où un coup de coude de Danton ferait crouler l'Europe. 1840 fut une de ces heures. La vieille Europe féodale, monarchique et papale, replâtrée si fatalement pour la France en 1815, chancela. Mais Danton manquait. Hugo, Nap. le Pt,1852, p. 228.
Prononc. et Orth. : [fatalmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1549 (Est.). Dér. de fatal*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 504. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 189, b) 984; xxes. : a) 1 010, b) 846.

Wiktionnaire

Adverbe - français

fatalement \fa.tal.mɑ̃\

  1. Par une destinée inévitable.
    • Scapin : Que voulez-vous ? il y a été poussé par sa destinée. -Argante : Ah ! ah ! voici une raison la plus belle du monde ; on n'a qu’à commettre tous les crimes imaginables, et dire, pour excuse, qu’on y a été poussé par sa destinée. - Scapin : Mon Dieu ! vous prenez mes paroles trop en philosophe ; je veux dire qu’il s'est trouvé fatalement engagé dans cette affaire. — (Molière, Fourberies de Scapin, I, 6.)
    • Au milieu de toutes ces impressions, un espoir subsistait : il finirait fatalement par descendre quelque part, et alors, s’il ne s’écrasait pas dans la dégringolade, quelqu’un ou quelque société peut-être le réexpédierait, lui et le ballon, en Angleterre :[…]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 90 de l’édition de 1921)
    • Entre ces deux détraquées, le malheureux devait fatalement en arriver à ce degré de maboulisme aigu dont témoigne pareille confession. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Cela ne réclamait point des dons prodigieux ni une intelligence d'élite. Le premier courtaud de boutique jeté dans cette voie devait fatalement, automatiquement, aboutir à la vie large et facile. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Une telle extension a fatalement un caractère conventionnel. — (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France , mai 2009)
  2. Par un malheur extraordinaire.
    • Cela est arrivé fatalement.
  3. Inéluctablement.
    • Et il y en eut, des bons coups ! L'argent disponible, l’argent qui coule à flots, ça donne fatalement le tournis. — (Zoubir Souissi, La tête des orphelins, Casbah éditions, 2006, p. 68)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FATALEMENT. adv.
Par fatalité, par une destinée inévitable. Il signifie aussi Par une conséquence nécessaire.

Littré (1872-1877)

FATALEMENT (fa-ta-le-man) adv.
  • 1Par une destinée inévitable. Premièrement, il doit voir au temple ou à la promenade, ou dans quelque cérémonie publique, la personne dont il devient amoureux ; ou bien être conduit fatalement chez elle par un parent ou un ami, Molière, Préc. 5. Scapin : Que voulez-vous ? il y a été poussé par sa destinée. -Argante : Ah ! ah ! voici une raison la plus belle du monde ; on n'a qu'à commettre tous les crimes imaginables, et dire, pour excuse, qu'on y a été poussé par sa destinée. - Scapin : Mon Dieu ! vous prenez mes paroles trop en philosophe ; je veux dire qu'il s'est trouvé fatalement engagé dans cette affaire, Molière, Scapin, I, 6. Orné fatalement des dépouilles de Troie, Le tyran aveuglé se livre à son destin, Lemercier, Électre, V, 3.
  • 2Par un malheur extraordinaire. Cela est arrivé fatalement.

HISTORIQUE

XVIe s. Comme si la destinée avoit fatalement attaché la victoire à ses membres, Montaigne, I, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fatalement »

Fatale, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de fatal, par son féminin fatale, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fatalement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fatalement fatalmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « fatalement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fatalement »

  • Bernard Laporte a eu beau promettre, mardi soir, qu’il n’était « pas question d’aller contre la LNR », le comité d’orientation stratégique entre les représentants de la FFR et leurs homologues de la Ligue trimballait fatalement une petite odeur de soufre hier matin. Mais, ô heureuse surprise, il s’est globalement « bien passé ». Comme quoi, il ne faut jamais désespérer…À… SudOuest.fr, Rugby : cinq ou six matchs pour le XV de France, rien n’est tranché !
  • Un amour isolé éloigne fatalement tous les autres. De Marie-Claire Blais / Les nuits de l'Underground
  • On n'aime pas son voisin par un simple élan du coeur, on l'aime bien souvent pour avoir une excuse plus tard lorsque fatalement on devra le détester. De Guy Sajer / Le Soldat oublié
  • La beauté réelle finit où commence l'expression intellectuelle. L'intelligence est, par sa nature, une sorte d'hypertrophie ; elle détruit fatalement l'harmonie d'un visage. De Oscar Wilde / Le Portrait de Dorian Gray
  • Jamais personne ne pourra empêcher ce qui doit fatalement arriver. De Euripide / Hercule furieux
  • Se mettre en ménage, c’est aller fatalement au surmenage. De Jacques Sternberg
  • Nous prions les "oubliées" de ne pas nous en vouloir, car notre reporter, à l'instar des géants de la route, pratique le "contre la montre", et fatalement saute quelques noms. midilibre.fr, Il y a 50 ans à Sète : derniers échos de la Saint-Pierre - midilibre.fr
  • Celle de Marseille a fatalement fait un carton. Plus près de nous, celle de la montage Sainte-Victoire et de Saint-Tropez on été "designées".  Nice-Matin, Il fait un carton en dessinant des panoramas design, votez pour qu'il crée celui de Nice - Nice-Matin
  • Les soucis d'une fortune à édifier entraînent presque fatalement la dureté du coeur. De Lyse Longpré / La Magie des ruines
  • Une connaissance générale est presque fatalement une connaissance vague. De Gaston Bachelard / La Formation de l'esprit scientifique, 1938
  • Quelqu'un qui vous choisit vous sépare fatalement d'un autre pour mieux vous garder. De Marie-Claire Blais / Le loup
  • Tout poète lyrique en vertu de sa nature opère fatalement un retour vers l'Eden perdu. De Charles Baudelaire / Les Curiosités esthétiques
  • Un grand artiste écrit presque fatalement une oeuvre gaie quand il est triste, une oeuvre triste quand il est gai. De Romain Rolland / Musiciens d'aujourd'hui
  • Le socialisme est comme la morphine : on en prend d’abord par curiosité, pour adoucir une légère douleur, et fatalement, on augmente la dose. De Anonyme
  • Quand on ne fait pas tout pour être le premier, le devenir ou le rester, on ne demeure pas le deuxième. On tombe fatalement le dernier. De Louis Hubert Lyautey / Mémoires
  • Une femme, si aimante fut-elle, ne pardonnera jamais à son compagnon de la voir vieillir. Elle est fatalement vouée à l'aigreur et à la haine. De Eugène Cloutier / Croisière
  • Quand vous voyagez à l'intérieur de vous-mêmes, les courants vous entraînent fatalement vers votre enfance et vous risquez fort de retrouver des souvenirs qui vous feront perdre le chemin du retour. De Jacques Poulin / Le Coeur de la baleine bleue

Traductions du mot « fatalement »

Langue Traduction
Anglais inevitably
Espagnol inevitablemente
Italien inevitabilmente
Allemand zwangsläufig
Chinois 不可避免地
Arabe لا محالة
Portugais inevitavelmente
Russe неизбежно
Japonais 必然的に
Basque ezinbestean
Corse inevitabilmente
Source : Google Translate API

Synonymes de « fatalement »

Source : synonymes de fatalement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fatalement »

Fatalement

Retour au sommaire ➦

Partager