Fane : définition de fane


Fane : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FANE, subst. fém.

A.− Gén. au plur., vx. Feuille sèche tombée de l'arbre. Vers Oraison, on avait dû allumer des feux pour brûler les fanes de vignes (Giono, Baumugnes,1929, p. 188).Si l'on s'écartait du chemin couvert de fanes, on tombait dans le marécage (La Varende, Man d'Arc,1939, p. 177).
En partic. Débris de feuilles ou d'herbes sèches pouvant servir de litière aux animaux. Allongée sur sa litière, une magnifique vache blanche marquée de roux, (...) et Casso-Poulos, (...) qui le reconnaissait aussi, (...) s'éveillant au milieu des fanes, se prit à sauter, à japper de joie (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 127).
B.− Tige(s) et feuilles de certaines plantes herbacées cultivées pour en consommer une autre partie (tubercule, racine ou grains). Fanes de betteraves, de carottes, de choux-fleurs, de haricots, de radis; fanes du blé, de l'orge. Lorsque la végétation des plantes bulbeuses sera accomplie, il conviendra (...) d'accélérer le desséchement de leurs fanes (Voy. La Pérouse,t. 1, 1797, p. 228).Un grand champ de mauvaise culture, (...) où l'on avait laissé pourrir quelques fanes de sarrasin (Genevoix, Raboliot,1925, p. 77):
Un temps gris (...) enveloppe (...) les bons chevaux paisibles qui ramènent les voitures chargées de récoltes, et les grands sacs de pommes de terre qui s'alignent debout le long des champs. Avant de quitter leur travail, arracheurs et arracheuses font des tas avec les fanes, y mettent le feu, et ces brasiers achèvent de brûler quand la nuit est déjà tombée sur la campagne. Barrès, Colline insp.,1913, p. 169.
C.− ,,Enveloppe foliacée des fleurs des anémones et renoncules`` (Ac.).
Prononc. et Orth. : [fan]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié du xiiies. « herbe, foin » (Hist. de l'Abbaye de Fécamp, 3486 ds T.-L.); 2. a) 1690 « tige, feuille de certaines plantes » (La Quintinie, Instruction pour les jardins, Paris, t. 1, 1repart., p. 95); b) 1704 spéc. « enveloppe foliacée de la fleur des anémones et des renoncules » (Trév., s.v. anémone). Déverbal de faner*. Fréq. abs. littér. : 18.

Fane : définition du Wiktionnaire

Nom commun

fane \fan\ féminin

  1. Feuille tombée d’un arbre.
    • Ramasser les fanes.
    • Ôter les fanes des allées d’un jardin.
  2. Touffe de feuilles de certains légumes, comme les pommes de terre, les carottes, les salsifis, etc.
    • La vieille grelotteuse qui tapinait rue Saint-Martin, toujours avec son cabas, d'où sortaient parfois des poireaux ou des fanes de carottes. — (Jacques Drillon, Les fausses dents de Berlusconi, éd. Grasset (Collection Bleue), 2014)
    • La fane commence à sécher, à jaunir.
  3. Enveloppe foliacée de la fleur des anémones et des renoncules.

Forme de verbe

fane \fan\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de faner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de faner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de faner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de faner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de faner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fane : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FANE. n. f.
Feuille tombée d'un arbre. Ramasser les fanes. Ôter les fanes des allées d'un jardin. Il se dit aussi de la Touffe de feuilles de certains légumes, comme les pommes de terre, les carottes, les salsifis, etc. La fane commence à sécher, à jaunir. Les fanes d'un chou-fleur, d'une botte de carottes. Il désigne particulièrement, en termes de Jardinage, l'Enveloppe foliacée de la fleur des anémones et des renoncules.

Fane : définition du Littré (1872-1877)

FANE (fa-n') s. f.
  • 1Feuille sèche tombée de l'arbre.
  • 2Toute sorte de débris de feuilles ou d'herbes que l'on ramasse pour faire litière aux animaux.
  • 3Tiges vertes ou desséchées des plantes qui ne sont pas spécialement cultivées comme fourragères, telles que la pomme de terre, le colza, la fève, etc. Fane et feuille, c'est la même chose, et on s'en sert indifféremment à l'égard des plantes : la fane ou la feuille de cette plante est différente de celle de cette autre, La Quintinye, Jardins, glossaire.
  • 4 Terme de jardinage. L'enveloppe de la fleur des anémones et des renoncules.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fane »

Étymologie de fane - Littré

Voy. FANER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fane - Wiktionnaire

Déverbal sans suffixe de faner. Doublet lexical de foin issu du latin fenum, fænum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fane fan play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fane »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fane »

  • Les larmes, c'est comme une rosée qui empêche le coeur de faner, une rosée qui l'aide à refleurir comme avant. De Robert Choquette / Elise Velder
  • Les roses ne sont pas à plaindre... Au moins, elles ne savent pas, elles, qu'elles se faneront. De Henri Duvernois / Beauté
  • Une fois mariée, la femme se fane. Elle n'a plus ni jolité, ni coquetterie. Elle ne se soigne plus. Elle s'habille pour vivre dans l’arrière-boutique. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Les deux caractéristiques essentielles de l’Anglais sont l’humour et le gazon. Sans humour et sans gazon, l’Anglais s’étiole et se fane et devient creux comme un concerto de Schönberg. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • L'éternité est la serre où Dieu se fane depuis les commencements, et l'homme, de temps en temps, par la pensée. De Emil Michel Cioran / Le Crépuscule des pensées
  • Moins une oeuvre est comprise, moins vite elle ouvre ses pétales et moins vite elle se fane.
  • Pareil à la fleur, l'homme s'épanouit et se fane, il s'efface comme une ombre. De La Bible / Livre de Job
  • Une maman est semblable à une rose qui ne se fane jamais. De Jean Gastaldi / Le Petit Livre de maman
  • Il faut accomplir nos rêves, autrement on se fane et on meurt. De Anonyme / Buffy contre les vampires
  • Fleur de la renommée, fleur de la gloire, fleur qui se fane sur-le-champ. De Herman Melville
  • La gloire soudaine se fane très vite. De Proverbe grec moderne

Images d'illustration du mot « fane »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fane »

Langue Traduction
Corse fade
Basque fades
Japonais フェード
Russe блекнет
Portugais desvanece-se
Arabe يتلاشى
Chinois 褪色
Allemand verblasst
Italien svanisce
Espagnol se desvanece
Anglais fades
Source : Google Translate API

Synonymes de « fane »

Source : synonymes de fane sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fane »



mots du mois

Mots similaires