La langue française

Factieux, factieuse

Définitions du mot « factieux, factieuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

FACTIEUX, EUSE, adj. et subst.

I.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'un groupe de pers.] Qui exerce ou tente d'exercer contre un gouvernement légalement établi une action violente visant à provoquer des troubles. Assemblée, minorité factieuse; parlement factieux. Voilà les documents que des généraux factieux refusent de livrer à la justice sous prétexte qu'ils sont de nature à compromettre la sûreté de l'État! (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 360).Les soldats ayant refusé d'exécuter les ordres de leurs officiers après avoir entendu les haut-parleurs du gouvernement légal d'Espagne annoncer qu'ils étaient relevés de toute obéissance à l'égard des officiers factieux (Malraux, Espoir,1937, p. 463).
B.− [En parlant d'actions, de pensées] Qui a un caractère, une forme séditieuse; qui tend à la faction (cf. ce mot A 2 a et b). Esprit factieux; manifestation factieuse. Il est absurde de prétendre qu'il faille (...) laisser librement circuler des opinions factieuses qui provoquent au renversement (Maine de Biran, Journal,1818, p. 186).Ces doctrines factieuses [le jansénisme], anti-sociales (...), cet esprit de rébellion et d'indépendance (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 508):
1. Il est bien vrai que la révolution dut recourir à la force : 14 juillet, 10 août : prise de la Bastille, prise des Tuileries. Mais (...) la force n'était pas employée à imposer à la nation la volonté d'une minorité. La force était employée (...) à assurer contre les tentatives factieuses d'une minorité la volonté presque unanime de la nation. Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 46.
Rem. La docum. atteste des emplois fig. a) Synon. de rebelle. Au-dessus de chaque oreille d'un petit vieillard, quelques bouquets de cheveux blancs tortillés (...) comme les soies factieuses d'un sanglier (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1845, p. 619). b) Il (...) combina pendant des heures de factieuses harmonies de teintes, d'hybrides accouplements d'étoffes et de cuirs (Huysmans, À rebours, 1884, p. 281).
II.− Emploi subst. [Correspond à faction A 2 a α et b] Celui, celle qui appartient à une faction, qui a une activité subversive. Arrêter un factieux; faire rentrer les factieux dans l'ordre. (Quasi-)synon. agitateur, insurgé, rebelle, (fam.) trublion, révolté.Les factieux sont ceux qui, n'ayant d'autre droit que la force, refusent de la reconnaître chez les autres (Proudhon, Révol. soc.,1852, p. 300).Il [de Gaulle] n'est pas seulement le plus lucide des Français, il est aussi le seul qui puisse tenir tête aux factieux (Mauriac, Nouv. Bloc-notes,1961, p. 251):
2. Il défend l'armée de la nation, l'armée de tous les Français, contre les factieux qui tentent de refaire l'armée d'ancien régime, au service d'une oligarchie dont le patriotisme se jauge aux actions de guerre de l'armée de Condé, auxiliaire de l'invasion allemande. Clemenceau, Vers réparation,1899p. 300.
Au fig. Le ministre [Fleury] ferma les yeux sur les tentatives de ces factieux de la pensée [les philosophes] (Balzac, Œuvres div.,t. 3,1837,p. 156).
Rem. La docum. atteste des emplois au sens de « celui qui a un comportement qui sort des normes de la bienséance ». Le Ferdinand il est devenu insupportable! (...) Il débauche toutes les jeunes filles! (...) c'est un voleur et un factieux! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 3).
Prononc. et Orth. : [faksjø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. Subst. av. 1468 « personne qui exerce contre le pouvoir une opposition violente » (Lefèvre de St Rémi ds Dochez, Nouv. dict. de la lang. fr., 1860). II. Adj. 1488, d'une personne (La Mer des Histoires, II, 52c, éd. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 64). Empr. au lat. class. factiosus « affilié à une coterie politique, intrigant ». Fréq. abs. littér. : 170. Bbg. Rabotin (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Paris, 1975, p. 62, 86, 87.

Wiktionnaire

Adjectif

factieux \fak.sjø\ masculin

  1. Qui cherche à provoquer des troubles politiques ou civils.
    • La diligence de Madrid à Séville, dans laquelle nous devions partir, et où il n’y avait plus de place, fut arrêtée dans la Manche par une bande de factieux ou de voleurs, ce qui est la même chose. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Autour de Monsieur se groupaient quelques gentilshommes, factieux, avides, remuants, qui ne pouvaient grandir et s’enrichir que par le désordre. — (Auguste Bailly, Mazarin, Fayard, 1935, p. 104)

Nom commun

factieux \fak.sjø\ masculin (pour une femme on dit : factieuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne factieuse.
    • […], et les Grecs, plus heureux que jamais, vaquaient librement à leurs affaires, quand des factieux venus du dehors ont entrepris de les aliéner encore, et ils y ont réussi. — (Anonyme, Turquie - insurrection de Candie, Revue des deux Mondes, 1829, tome 1)

Forme d’adjectif

factieuse \fak.sjøz\

  1. Féminin singulier de factieux.

Nom commun

factieuse \fak.sjøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de factieux.

Forme d’adjectif

factieuse \fak.sjøz\

  1. Féminin singulier de factieux.

Nom commun

factieuse \fak.sjøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de factieux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FACTIEUX, EUSE. (Dans ce mot et dans les deux suivants, TI se prononce CI.) adj.
Qui cherche à provoquer des troubles politiques ou civils. On redoutait cette secte turbulente et factieuse. C'est un esprit factieux. Substantivement, C'est un factieux. On a banni les factieux. Le chef des factieux.

Littré (1872-1877)

FACTIEUX (fa-ksi-eû, eû-z') adj.
  • 1Qui excite du trouble dans l'État. Toi-même, Ptolomée, âme basse et parjure, Prince digne d'un peuple et lâche et factieux, Tu te vois rétablir au rang de tes aïeux, Brébeuf, Pharsale, V. Il ne faut point s'étonner s'ils perdirent le respect de la majesté des lois ni s'ils devinrent factieux, rebelles et opiniâtres ; on énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids qui seul est capable de tenir les peuples, Bossuet, Reine d'Anglet. Si mon Dictionnaire eût eu l'entrée libre en France, mes ennemis de ce pays-ci, gens factieux et adroits à empoisonner les choses, eussent inféré de là que mon livre ne disait rien en faveur des protestants ni contre la France, Bayle, Lett. à M***, 13 mai 1697.

    Substantivement. Celui qui fait partie d'une faction, qui a un esprit de désordre. Joad de temps en temps le montre aux factieux, Racine, Athal. III, 3. Eh quoi ! tout factieux qui pense avec courage Doit donner aux mortels un nouvel esclavage, Voltaire, Fanat. II, 5.

  • 2Qui est en proie aux factions. Penses-tu qu'un vrai zèle, en ces temps factieux, Les pressât d'embrasser les intérêts des cieux ? Lemierre, Barnevelt, I, 5.

    Qui a le caractère de la faction. Je n'ai point consolé ses revers [de J. J. Rousseau], idolâtré sa gloire présente et factieuse, dit-on, Villemain, Littér. Tabl. du 18e siècle, 2e partie, 2e leçon.

HISTORIQUE

XVe s. Saillirent aux champs pour prendre et mettre à mort les factieux, Lefèvre de St-Rémy, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « factieux »

Lat. factiosus, proprement qui fait beaucoup, entreprenant, et par suite factieux, de facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin factiosus (« divisif, enclin à séparer »), dérivé de factionem.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « factieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
factieux faksjø

Évolution historique de l’usage du mot « factieux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « factieux »

  • En se soumettant aux injonctions des professionnels du communautarisme, le ministre de l’Intérieur a ouvert la boîte de Pandore à la désobéissance factieuse et anti-républicaine, souligne notre chroniqueur et politologue Arnaud Benedetti. Valeurs actuelles, [Benedetti] Christophe Castaner, otage consentant des indigénistes | Valeurs actuelles
  • En s’abstenant de réagir face à ce qu’il faut bien appeler une fronde factieuse, le gouvernement ne peut qu’encourager le développement d’une radicalisation liberticide des forces de l’ordre. Visible dans les attaques de plusieurs syndicats contre des avocats, des politiques et des journalistes sur les réseaux sociaux, cette radicalisation a pris un nouveau tour le 25 juin quand des dizaines de policiers ont manifesté devant le siège de Radio France. Une intimidation physique dont la gravité devrait alerter tous les démocrates. Politis.fr, Police : Une fronde factieuse par Michel Soudais | Politis
  • A ceux qui ont l’outrecuidance de remettre en cause ce moyen de contestation rappelons leur qu’il est le seul. Le sens du devoir qui constitue leur engagement fera qu’ils ne failliront pas dans leur mission. Non ils ne bloqueront pas le pays. Oui ils continueront à intervenir quelles qu’en soient les circonstances pour protéger les personnes et les biens. Parce qu’ils sont loyaux ils ne seront peut-être pas entendus. Quelle injustice ! Leur colère doit être la nôtre et l’on ne peut accepter que le pouvoir ne cède qu’aux violents et aux factieux, à ceux qui brandissent injures et menaces et qui n’hésitent pas à utiliser la force pour obtenir gain de cause. Il est temps de revenir à l’ordre mais aussi à l’ordre des choses. Et pour cela déjà ne considérons pas et ne laissons pas dire que des individus qui attaquent la police ne sont que des « jeunes » ou des « fêtards ». Aux dérives du langage succèdent immanquablement les dérives de la pensée … si ce n’est pas le contraire.  Atlantico.fr, Non, caillasser la police n’est pas une activité festive | Atlantico.fr
  • Le 17 juillet, les factieux déclenchent leur soulèvement au Maroc. Leurs garnisons enchaînent dans la péninsule. Pour autant, ce dimanche matin, à Toulouse, l’article commençant par "Madrid, 18 juillet" se veut rassurant… "Une nouvelle tentative criminelle contre la République a échoué", assure le gouvernement espagnol qui déclare le mouvement exclusivement circonscrit à la zone du protectorat marocain. ladepeche.fr, 150 ans de La Dépêche : la Guerre d’Espagne présage la guerre mondiale en 1936 - ladepeche.fr
  • On rappelle à juste titre les années 30. Il y a plus proche et encore plus inquiétant : cette rhétorique est aussi, mot pour mot, celle d’Anders Breivik ou de Brenton Tarrant, ces deux idéologues à front bas auteurs de massacres de masse en Norvège et en Nouvelle-Zélande (il suffit de se rapporter à leur texte), commis au nom de la défense d’un Occident soi-disant assiégé par l’islam, celui-là même dont Zemmour se prétend le héraut. A côté des musulmans, boucs émissaires automatiques, Zemmour le factieux de la démocratie désigne aussi son ennemie : cette idée des droits de l’homme issue de la Révolution française qui a fondé la République, en qui il ne voit plus qu’une complice de la décadence. Rien de neuf depuis Maurras qui fustigeait «la Gueuse» et les «quatre Etats confédérés» qu’elle tolérait, les Juifs, les protestants, les francs-maçons et les métèques, ramenés par Zemmour à un seul, les musulmans. Tout cela est-il légal ? Les tribunaux, une nouvelle fois, en décideront. On a compris, en tout cas, la teneur du danger : l’assaut désormais lancé contre la véritable identité française, qui n’est pas seulement une culture ou un héritage mais une idée, celle qui est inscrite en trois mots au fronton des édifices publics. Libération.fr, Zemmour le factieux - Libération
  • Le monde politique rassemblé s’incline profondément devant ce souvenir inégalable. C’est Charles de Gaulle en majesté, face à un peuple de fidèles, commémoré, glorifié, exalté par des dirigeants politiques à la mémoire opportunément lacunaire. Emmanuel Macron est dans son rôle comme président en exercice, lointain et très indirect successeur de l’homme du 18 juin. Mais comment ne pas sourire de la réconciliation posthume du Parti communiste (PCF) avec le général de Gaulle que le parti traitait de factieux et d’apprenti dictateur durant les années 60 ? Comment ne pas se rappeler que le Parti socialiste (PS) l’a combattu de toutes ses forces, dès la fondation du RPF en 1947 et jusqu’à sa mort, non sans quelques raisons ? Comment oublier que les centristes en ont fait autant, avec bien entendu plus de nuances, on ne se refait pas, mais aussi avec grande constance de 1947 à 1969 ? Comment omettre que libéraux, modérés et indépendants se sont largement construits contre lui ? Et surtout, comment ne pas se frotter les yeux lorsque Marine Le Pen se rend pieusement, dévotement en pèlerinage à l’île de Sein, haut lieu du gaullisme historique, pour rendre hommage à celui que l’extrême droite n’a cessé d’insulter, d’accabler et même de tenter d’assassiner ? La fille de Jean-Marie Le Pen a, certes, un culot d’enfer et une conception toute personnelle de la vérité mais là, elle se surpasse. Toute sa famille politique rêvait de précipiter le général de Gaulle dans la tombe et maintenant qu’il s’y trouve, elle lui rend une sorte d’allégeance posthume. L’histoire et la politique vivent décidément dans deux univers fort éloignés l’un de l’autre. Libération.fr, L’instrumentalisation du mythe gaullien - Libération
  • L'État ne gère plus rien. Il abandonne le pays aux factieux et aux bandes geurrières organisées. Club de Mediapart, Dijon : violences "inacceptables" et "chaos" insupportable pour la classe politique | Le Club de Mediapart
  • Jean-Luc Mélenchon a appelé le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à penser à la paix publique et à rétablir l’ordre. Il a notamment expliqué qu’il fallait qu’on en finisse avec les manifestations qui finissent en batailles rangées, ou encore qu’il fallait mettre un terme aux manifestations de policiers factieux. Le président du groupe « La France insoumise » a aussi appelé le nouveau ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti à demander au Parquet de punir durement les propos racistes qui s’expriment de plus en plus librement dans la société, notamment contre la députée Danièle Obono. Enfin, il a aussi rappelé que Barbara Pompili était la troisième ministre de l’écologie ex-EELV et qu’il n’attendait rien, en matière d’écologie, d’un gouvernement macroniste. BELLACIAO - FR, Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon BELLACIAO
  • Quel est le point commun entre Christophe Castaner, Laurent Berger et Renaud Muselier ? L'utilisation du terme "factieux" ces dernières semaines, pour évoquer la crise des Gilets jaunes. Si cet adjectif est tout sauf nouveau – il dérive du latin "factiotus" signifiant "enclin à séparer" –, son utilisation à tout bout de champ pose question : des factieux, littéralement ceux qui "fomentent des troubles contre le pouvoir établi" (dixit le Larousse) se sont-ils immiscés dans les rangs des manifestants ? LCI, Crise des Gilets jaunes : pourquoi vous entendez régulièrement parler de "factieux" | LCI
  • Il n'a pourtant pas souhaité détailler "davantage" le dispositif de sécurité, "compte tenu des intentions hostiles affichées". "Je vous invite, vous, la presse, à ne pas renseigner les casseurs", a-t-il ajouté. "On ne peut pas laisser ces factieux continuer à menacer la République".   LExpress.fr, Castaner craint des "éléments radicaux" et "factieux" samedi - L'Express
  • La « Road Map » de Mr Benhadid  pourrait être perçue  comme étant factieuse par  le peuple en grogne, surtout dans le contexte « d’effervescence judiciaire » de cette semaine. A la lumière  des propositions contenue dans le message en question,  il est certain désormais,  que les responsables actifs ou à la retraite ont une méconnaissance « chronique » du peuple algérien, la  jeunesse algérienne d’aujourd’hui est à des années lumières de ce qu’ils croient comprendre, sociologiquement parlant. Algerie Eco, La prophétie du Général Benhadid - Algerie Eco
  • BHL : Parce que c'est un vrai mouvement social. Mais animé par des passions tristes, mortifères, nihilistes. Ca a été souvent le cas, vous savez, dans l'Histoire contemporaine. On a souvent eu d'authentiques mouvements de colère enracinés dans des souffrances et des revendications légitimes. Mais formulées dans une langue, et débouchant sur des formes d'action, parfaitement antidémocratiques. Eh bien, quand c'est comme ça, il faut le dire. Il faut avoir le courage de compter jusqu'à deux et de distinguer : oui, bien sûr, aux réformes sociales ; oui, à tout ce qui peut être fait pour créer de l'égalité ; mais non à la volonté factieuse de « marcher sur l'Elysée », non au saccage de ces maisons de la République que sont les préfectures ou les ministères, non à l'homophobie, à l'antisémitisme, au racisme anti-immigrés, aux attaques meurtrières contre les policiers. Et ce qui m'attriste presque plus encore, voyez-vous, c'est l'indulgence stupéfiante dont ce type d'actes bénéficie. Les Echos, Bernard-Henri Lévy :  « La génuflexion devant les gilets jaunes finit par devenir grotesque » | Les Echos

Traductions du mot « factieux »

Langue Traduction
Anglais factious
Espagnol faccioso
Italien fazioso
Allemand sachlich
Chinois 人为的
Arabe مذنب
Portugais faccioso
Russe фракционный
Japonais 派手な
Basque factious
Corse fattiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « factieux »

Source : synonymes de factieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « factieux »

Factieux

Retour au sommaire ➦

Partager