Relent : définition de relent


Relent : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RELENT, subst. masc.

A. −
1. Vx. ,,Mauvais goût que contracte une viande renfermée dans un lieu humide`` (Ac. 1798-1878). De la viande qui sent le relent, qui a un goût de relent, une odeur de relent (Ac. 1798-1878).
2. Mauvaise odeur persistante. Relents d'alcool, de graillon; relents du poêle. L'air pur et le parfum des fleurs nous seraient moins favorables que l'odeur de fosse d'aisance et le relent de charogne que nous respirons ici (Bloy, Journal, 1895, p. 188).Il s'y ajoute [à une senteur un peu aigre], quand on prend ses repas dans une cuisine (...), un relent graillonneux, qui est peut-être encore plus désobligeant pour l'amour-propre d'un jeune garçon (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 293).Plutôt que de demeurer dans la salle d'attente où stagnait l'odeur infecte du cambouis mêlée aux relents du poêle, elle se promenait de long en large sur le quai (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 147).
P. ext. Odeur persistante. Le relent du cuir, bien qu'un peu fort, lui plaisait comme une marque de vie cavalière, noble (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 313).Un relent de terre humide et de thym emplit la pièce. Les volets clos sont ensoleillés (Martin du G., Devenir, 1909, p. 188).
B. − Au fig., le plus souvent péj. Ce qui subsiste de quelque chose. Synon. trace, reste, soupçon.Suis-je condamné maintenant à suivre à la trace tout être qui portera en soi le plus vague, le plus lointain relent de mon aventure manquée (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 334).Il y décelait [dans ma dissertation] les relents d'un catholicisme et d'un romantisme dont il m'exhorta à me nettoyer au plus vite (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 314).
Prononc. et Orth.: [ʀ əlɑ ̃]. Ac. 1694, 1718: relent, ente, adj. ,,il n'est plus en usage au subst.``; dep. 1740: relent. Étymol. et Hist. 1. Ca 1215 « mauvaise odeur » ici, au fig. (Raoul de Houdenc, Eles, éd. M. Majorano, 102: li relens de la paresce); 1256 relent « endroit humide et nauséabond » (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 111, 20); fin xives. relant « mauvaise odeur dans un lieu clos » (E. Deschamps, Dit des .IIII. offices ds Œuvres, éd. G. Raynaud, t. 7, p. 181, 185); 2. 1740-55 au fig. « ce qui subsiste de quelque chose » (Saint-Simon, Mém., éd. A. de Boilisle, t. 12, p. 15: elle avoit [Mmede Maintenon] de ces modesties qui sentoient fort le relent de son premier état). Subst. de l'adj. relent « qui a un mauvais goût, une mauvaise odeur de renfermé, d'humidité », att. de 1215 (Raoul de Houdenc, op. cit., 96) à 1718 (Ac.), issu du lat. lentus, qui signifiait non seulement « lent » mais aussi « tenace, visqueux » (d'où fr. lent « humide, moite, visqueux » att. de la 2emoit. du xvies. à Oudin 1660, également vivant dans les dial.), avec préf. de renforcement re-* exprimant prob. le fait que les objets ainsi qualifiés sont restés longtemps enfermés dans un lieu humide. Voir FEW t. 4, p. 253b et 255a. Fréq. abs. littér.: 169. Bbg. Alessio (G.). Saggio di etimologie francesi. R. Ling. rom. 1950, t. 17, pp. 200-201. − Pauli 1921, pp. 100-101.

Relent : définition du Wiktionnaire

Nom commun

relent \ʁə.lɑ̃\ masculin

  1. Mauvaise odeur qui persiste.
    • Sans doute aussi de ces choux équivoques dont les abominables relents empuantaient avec une obstination digne d’éloges le palier de leur cinquième étage. — (Georges Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 1893)
    • La poussière du Vieux-Port, chargée de salures, éparpille un relent lointain de choses épicées. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Un relent d’encens stagnait dans la pièce, du jardin me parvenaient les trilles joyeuses d'un rossignol à la pleine lune, […]. — (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, p. 41)
  2. (Figuré)
    • Ce phénomène est encore plus marqué au Canada français, qui est systématiquement montré du doigt dans le reste du pays au cours d'une campagne de presse aux forts relents francophobes. — (Frédéric Bastien, 1917 : la crise de la conscription : les Québécois, des pacifistes, dans L'annuaire du Québec 2007: le Québec en panne ou en marche ? sous la direction de Michel Venne & Miriam Fahmy, Éditions Fides, octobre 2006, page 199)

Adjectif

relent \Prononciation ?\

  1. Puant, moite, infect.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Sale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Relent : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RELENT. n. m.
Mauvaise odeur qui persiste. Il y a dans ce réfectoire des relents de mauvaise cuisine.

Relent : définition du Littré (1872-1877)

RELENT (re-lan) s. m.
  • Mauvais goût que contracte une viande dans un lieu humide. Goût de relent. Odeur de relent.

    Fig. Mme de Maintenon avait de ces modesties qui sentaient le relent de son premier état, mais qui pourtant ne passaient pas l'épiderme, Saint-Simon, 1291, 175.

HISTORIQUE

XIIIe s. Que li blés soit tenus netement, ne mie en fosse ne en relent, ains doit iestre en maisons où vens puist entrer, Alebrand, f. 41.

XVe s. Ains que [avant que] nappes soient lavées, Put en ta chambre li relans, Tes linges sont ors et puans, Deschamps, Poésies mss. f. 378.

XVIe s. Les marchands font mettre en cuves et celliers leur sel, au moyen de quoy il ne peut bonnement secher, mais demeure moite et relant…, Ordonn. 11 nov. 1508. Mais quant à la moysissure et au reland du dedans de son ame, il ne l'eschauffe ny ne l'esclaircit point par la philosophie, Amyot, Comment ouïr, 30. La nuict desur la terre à tes flancs reposer, S'endormir près de toy sur les herbes relantes, Ronsard, 794. Une grotte relente, Ronsard, 935. Les vers qui naissent es chairs pourries et relentes, Charles IX, Chasse roy. VI.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RELENT. Ajoutez :
2 Adj. Qui a une odeur de renfermé. Ils sentent je ne sais quoi de relent, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne. C'est comme si vous disiez que le feu possède tout, qu'une obscurité relente lui succède…, Malherbe, ib.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « relent »

Étymologie de relent - Littré

Génev. lent : cette viande sent le lent ; provenç. reles ; catal. rellent. Origine controversée. Ménage indique le latin rancidus, rance ; mais il n'est pas possible de passer d'une forme à l'autre. On a proposé le latin redolens, qui a de l'odeur ; mais, quand même la dérivation serait facile, redolens ne satisfait pas au sens d'humide et visqueux qu'a eu relent. Ce sens est le primitif ; il conduit au latin lentus, visqueux, glutineux. Lent a à Genève le sens de relent, et à Paris au XVIIe siècle (voy. VAUGELAS, Rem. t. II, p. 827) le peuple lui donnait la signification d'humide. La forme catalane s'y prête très bien ; en catalan, l'l du radical se redouble après re ; rellent est formé comme relluir. Seule la forme provençale fait difficulté ; mais, en présence de l'accord des formes française et catalane, en présence de la conformité du sens avec le latin lentus, on peut croire que le provençal a formé le mot comme s'il venait d'un adjectif relensus, comme pes, de pensum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de relent - Wiktionnaire

De re- (intensif) et lent qui avait aussi le sens de « tenace, visqueux, onctueux, humide ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de relent - Wiktionnaire

De l’ancien français relent → voir re- et lent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « relent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
relent rœlɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « relent »

  • Un relent de la pandémie est craint aux États-Unis. Wall Street y a fait écho, les principaux indices encaissant jeudi leur plus forte baisse quotidienne en trois mois. À New York, le Dow Jones s’est délesté de 1861,8 points, ou de 6,9 %, pour terminer la séance à 25 128,17. De son côté, l’indice élargi S&P 500, plus représentatif, a clôturé à 3002,1 points, en recul de 5,9 %, et le Nasdaq a perdu 5,3 %. À Toronto, l’indice composé S&P/TSX a abandonné 650,41 points, ou 4,1 %, pour clôturer à 15 050,92 points. Le Devoir, Un relent de la pandémie est craint | Le Devoir
  • Cela est important à comprendre quand on veut comprendre l'histoire d'une collectivité donnée. Jeune étudiant à la maîtrise, mon sujet portait sur la condition des étudiants à Montpellier au début des universités. Les sources avec lesquelles je travaillais étaient issues du cartulaire de l'Université de Montpellier. Les textes qui s'y trouvaient traduisaient les opinions et les valeurs de ceux qui encadraient les étudiants. C'est dire que souventes fois l'image des étudiants était peu favorable. Ce qui m'avait amené à intituler en dérision l'un de mes chapitres ; La saga des vagabonds. Ce qui était vrai pour les étudiants montpelliérains est vrai pour bien d'autres sujets étudiés par l'histoire notamment les femmes et les minorités racisées. C'est même vrai pour le Québec. Si l'on se donne la peine de lire les historiens Canadiens anglais, on constatera notamment les tentatives de minimiser l'existence d'une nation québécoise ou encore l'on attribuera à cette société française de nombreux défauts dont celui de l'intolérance, relent d'une vision faisant du Québec une société traditionnelle et intolérante. , Écrire son histoire… - CHRONIQUEURS - L'Agora - Estrieplus.com - Le journal Internet
  • La plus vaste organisation régionale au monde fragilisée par un relent de guerre froide La Presse, Feu l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ?
  • Nous avons adopté certains mots que nous façonnons au gré de nos ambitions et de nos désirs. Utilité devient utilitarisme avec tous les relents d'argent que le terme comporte. De Geneviève de La Tour Fondue / Retour à la vigie

Traductions du mot « relent »

Langue Traduction
Corse soffiu
Basque whiff
Japonais ほのか
Russe дуновение
Portugais baforada
Arabe نفحة
Chinois
Allemand hauch
Italien soffio
Espagnol olorcillo
Anglais whiff
Source : Google Translate API

Synonymes de « relent »

Source : synonymes de relent sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires