La langue française

Exclusif, exclusive

Sommaire

  • Définitions du mot exclusif, exclusive
  • Étymologie de « exclusif »
  • Phonétique de « exclusif »
  • Évolution historique de l’usage du mot « exclusif »
  • Citations contenant le mot « exclusif »
  • Traductions du mot « exclusif »
  • Synonymes de « exclusif »
  • Antonymes de « exclusif »

Définitions du mot exclusif, exclusive

Trésor de la Langue Française informatisé

EXCLUSIF, IVE, adj. et subst. fém.

I.− Adjectif
A.− Qui exclut (une personne, une chose, un ensemble de choses).
1. Vieilli, DR. CANON. Qui a force ou pouvoir d'exclure. Avoir voix exclusive. Avoir le droit d'exclure le candidat présenté. Il y a des couronnes qui ont voix exclusive dans l'élection des papes (Ac.1835, 1878).
2. Qui exclut quelque chose comme incompatible.
a) [En parlant d'idées, de sentiments] Exclusif de + subst.Mais si la passion revenait, chaleureuse comme aux premiers jours, elle n'était plus aussi exclusive de tout calcul (Vogüé, Morts,1899, p. 325).Il faut, enfin, que l'initiative se déploie du haut en bas. Cela n'est pas exclusif de la discipline, bien au contraire (De Gaulle, Mém. guerre1954, p. 408):
1. Cette iniquité, à son tour, est manifeste, soit que les richesses viennent d'un hasard aveugle, ou qu'elles aient été le prix de manœuvres coupables, soit qu'elles procèdent de travaux intéressés, et, par conséquent, exclusifs de toute pensée généreuse ... Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 180.
b) [En parlant de deux choses, deux phénomènes qui ne peuvent coexister] Exclusifs l'un de l'autre. Deux qualités qui, ordinairement, sont exclusives l'une de l'autre : l'érudition de l'esprit et la fougue de l'imagination (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 89).Les éléments d'une tendance ne sont pas comparables, en effet, à des objets juxtaposés dans l'espace et exclusifs les uns des autres (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 119).La peur et l'angoisse sont exclusives l'une de l'autre (Sartre, Être et Néant,1943, p. 67).
B.− Qui exclut toute autre personne, toute autre chose.
1. Qui est fermé à toute pénétration extérieure. Ils éclairent de leur passion un monde exclusif où ils retrouvent leur climat (Camus, Sisyphe,1942, p. 24):
2. ... les préjugés que l'on conserve en province contre les Juifs ne lui permettaient pas, malgré sa fortune et celle de son tuteur, d'être reçue dans cette société tout exclusive qui s'appelle, à tort ou à raison, la noblesse. Balzac, Lambert,1832, p. 140.
2. Qui n'appartient qu'à une personne ou à un groupe de personnes.
a) [En parlant d'un droit ou d'un privilège] Accordé à certaines personnes seulement. Droit exclusif. Réfléchissez à ce que vous désirez pour le nombre d'exemplaires à tirer et pour le temps pendant lequel vous garderez l'usage exclusif de l'ouvrage (Claudel, Corresp.[avec Gide], 1911, p. 171).Marinette regardait ce lit comme sa propriété exclusive (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 23):
3. ... Jos-Mari Tannenwalder était le candidat le mieux désigné, le plus capable de conduire en montagne MmeBergen. À Jos-Mari donc la fortune. Car il ne s'agissait de rien moins que d'un engagement exclusif d'un mois. Peyré, Matterhorn,1939, p. 50.
b) COMMERCE
[En parlant d'un produit] Qui est fabriqué ou vendu par une seule personne, par une seule société. Bonne-maman m'avait fait cadeau d'une coquille nacrée, d'un modèle exclusif, comme nos capotes bleu horizon (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 49).
[En parlant d'une pers.] Qui a seul le droit de prospecter ou de vendre dans une région déterminée. Le concessionnaire exclusif d'une marque d'automobiles (J. Girodet, Logos,Paris, Bordas, 1976).
3. Dans le domaine des sentiments ou des idées.Qui s'attache à un seul objet, qui concerne un seul être ou une seule chose à l'exclusion des autres. Un amour exclusif. On écrivait sur les murs les noms de ceux qui devenaient des inséparables; les amitiés trop exclusives étaient tournées en ridicule (Larbaud, F. Marquez,1911, p. 146).Je demeurais étranger à tout ce qui ne touchait pas à la reine Nitocris. Jamais amour ne fut plus exclusif (France, Vie fleur,1922, p. 358).
[Avec une valeur intensive, en parlant de pers.] Qui est absolu, intolérant dans ses sentiments ou ses opinions. J'ai le malheureux défaut d'être très exclusif (Balzac, Corresp.,1834, p. 472).C'est même là un bel exemple que nous donnerons à Nanterre. Ne soyons pas exclusifs, accueillons tous les mérites (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Rosier Mme Husson, 1887, p. 689):
4. ... les opinions changeaient avec les personnes, la vérité paraissait moins rigoureuse, la vie plus ample et légère, et Berthe se sentait un peu dégagée de cette gêne attristante où vous tient la domination d'un esprit exclusif... Chardonne, Épithal.,1921, p. 392.
Emploi subst. masc. Et il dit (...) « Moi, j'aime tout ce qui est beau », se décernant un brevet de discernement du beau et infligeant aux exclusifs, comme nous autres, le blâme de gens de mauvaise foi et de mauvais goût (Goncourt, Journal,1860, p. 721).
4. P. ext. [En parlant d'un fait considéré dans ses rapports avec son environnement réel ou conceptuel] Qui domine seul, à l'exclusion de tout autre. Sur le toit sont couchées des courges allongées qui forment la nourriture presque exclusive de ces malheureux (Du Camp, Nil,1854, p. 18).C'est en Afrique qu'on peut le mieux suivre, avec l'appauvrissement graduel de la végétation, l'emploi de plus en plus exclusif de la terre pour les constructions (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 151).Cependant que les sensations, les passions, les intérêts matériels deviennent, au contraire, les objets exclusifs de la littérature, qui s'excuse assez bien sur l'observation des mœurs (Valéry, Variété IV,1938, p. 169):
5. Bien qu'aujourd'hui, il n'y ait pas de système exclusif régnant en médecine, la plupart des médecins cependant croient encore devoir se donner une autorité médicale soit en s'appuyant sur des vues théoriques à eux propres, soit en invoquant tel ou tel système. C. Bernard, Princ. méd. exp.,1875, p. 28.
II.− Subst. fém.
A.− DR. CANON. Vote que le conclave peut utiliser pour écarter un candidat au pontificat :
6. Mais (...) il y aura des luttes personnelles entre les prétendants qui réunissent un certain nombre de voix (...) et comme il ne faut qu'un tiers des voix du conclave, plus une, pour donner l'« exclusive » qu'il ne faut pas confondre avec le droit d'« exclusion », le ballotage entre les candidats se pourra prolonger. Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 490.
P. ext. Jeter, lancer, prononcer l'exclusive contre qqn. C'est Ponchon qui est élu, malgré l'exclusive prononcée par Goncourt contre les poètes (Léautaud, Journal littér.,4, 1924, pp. 376-377).Dans ce milieu Guermantes où, en exceptant les Altesses et les Duchesses, on était d'une exigence infinie pour l'esprit et le charme, où on prononçait l'exclusive pour des hommes éminents qu'on trouvait ennuyeux ou vulgaires (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 513).
B.− Action par laquelle on exclut (généralement) avec fermeté une personne, une idée, une solution. Je suis si las des polémiques, des exclusives, des fanatismes! (Saint-Exup., Lettre otage,1943, p. 404).L'autonomie ne détermine aucune exclusive (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 278).
C.− COMM. Réserver l'exclusive à qqn. Lui en réserver l'exclusivité. (v. ce mot B). Mais si Grasset prend mes journaux et que je lui en réserve l'exclusive, (...) il y aurait avantage à donner quelque chose de déjà fait (Du Bos, Journal,1925, p. 380).
Rem. On rencontre ds la docum. exclusif, subst. masc. Réputation qui ricocha jusqu'au triomphe, puis jusqu'au stade de ce qu'on appelle « l'exclusif » en argot hôtelier (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 204).
Prononc. et Orth. : [εksklyzif], fém. [-i:v]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1453 « qui est exclu » au supplice de mort exclusive (Cout. de Touraine, 224, D'Espinay ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 146). attest. isolée; 2. 1541 « qui exclut » diction [« arrêt, sentence »] exclusive (Calv., Instit., 588 ds Littré); d'où 1541 exclusive, fém. subst. « disposition exclusive » (Id., Consilia [X, 1 234] ds Hug.); 3. 1748 « qui appartient uniquement à qqn par privilège spécial » priviléges exclusifs (Montesq., Esp., XX, 20 ds Littré); 4. 1762 « qui n'admet aucun partage » plaisirs exclusifs (J.-J. Rousseau, Émile, IV, ibid.). Empr. au lat. médiév. exclusivus « qui exclut » (xiiies. ds Latham) formé sur le supin exclusum de excludere, exclure*. Fréq. abs. littér. : Exclusif : 502. Exclusive. : 486. Fréq. rel. littér. : Exclusif : xixes. : a) 1 215, b) 428; xxes. : a) 459, b) 591. Exclusive : xixes. : a) 931, b) 436; xxes. : a) 508, b) 731. Bbg. Gohin 1903, p. 295, 322. − Quem. DDL t. 11.

Wiktionnaire

Adjectif

exclusif \ɛks.kly.zif\

  1. Qui a force d’exclure.
    • Tout indivisaire a tout d'abord un droit individuel et exclusif sur sa quote-part. — (Annie Chamoulaud-Trapiers, Droit des biens, Éditions Bréal, 2e éd. : 2007, p.185)
    • Alliant tradition et modernité, la phytothérapie n'est exclusive d'aucune autre thérapeutique. Elle connaît des précautions d'emploi, des contre-indications, des interactions et, nous l'avons vu, un professionnel de la santé est le mieux placé pour la conseiller à chacun, selon ses besoins. — (Eric Lorrain, La phytothérapie, éd. La Boétie, 2013, §. 97)
  2. Relatif à une exclusivité.
    • De toutes les caves, les plus exclusives et spectaculaires sont les fameuses crayères gallo-romaines de Reims.
      Elles furent creusées par les Romains qui eurent recours à la craie du sous-sol champenois pour bâtir la ville de Reims, alors appelée Durocortorum.
      — (Christian Jeanne, Découvrir le champagne et sortir de sa bulle °°°, Lulu.com, 2012, p. 7)
  3. Qui exclut, qui repousse tout ce qui blesse ses goûts, ses opinions, ses intérêts.
    • Mais que pouvait-on attendre d’un astronome si absorbé […] ? Ce savant exclusif ne vivait que dans la contemplation des phénomènes célestes, […] — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  4. (Linguistique) Se dit d’un pronom personnel de la première personne plurielle qui n’inclut pas l’interlocuteur. En français hexagonal, nous peut être soit inclusif soit exclusif, tandis que nous autres est toujours exclusif.
  5. (Botanique) Qualifie les plantes qui colonisent un milieu exclusivement aux autres.
    • Notons que Corrigiola littoralis n’est pas une espèce exclusive des graviers fluviatiles, mais seulement une élective ou une préférante de ces stations. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 38)

Nom commun

exclusive \ɛk.skly.ziv\ féminin

  1. En droit canon, vote du conclave écartant un candidat au pontificat.
    • En fait, Rampolla avait déjà fait le plein de ses voix, sans arriver aux deux tiers, quand l’exclusive fut lancée. — (Éric Lebec, Benoît XVI les défis d’un pape, 2005)
  2. (Par analogie) Action d'exclure résolument une personne, une idée, une solution.
    • Jeter, lancer, prononcer l'exclusive contre quelque chose ou quelqu’un
    • Les membres sont recrutés sur la base de leurs compétences intellectuelles, en général, d'abord dans certains secteurs d'activités (culturel, politique, scientifique ou d'affaires) mais sans exclusive, ces secteurs couvrant idéalement, avec le temps, la quasi-totalité de ce qui forme une « société ». — (Richard Dubois, Québec, un requiem?, Fides, 2018, p. 181)
  3. (Commerce) Exclusivité.
    • Réserver l'exclusive à un client.

Forme d’adjectif

exclusive \ɛks.kly.ziv\

  1. Féminin singulier de exclusif.

Adjectif

exclusive \Prononciation ?\

  1. Exclusif.

Nom commun

exclusive \ɛk.skly.ziv\ féminin

  1. En droit canon, vote du conclave écartant un candidat au pontificat.
    • En fait, Rampolla avait déjà fait le plein de ses voix, sans arriver aux deux tiers, quand l’exclusive fut lancée. — (Éric Lebec, Benoît XVI les défis d’un pape, 2005)
  2. (Par analogie) Action d'exclure résolument une personne, une idée, une solution.
    • Jeter, lancer, prononcer l'exclusive contre quelque chose ou quelqu’un
    • Les membres sont recrutés sur la base de leurs compétences intellectuelles, en général, d'abord dans certains secteurs d'activités (culturel, politique, scientifique ou d'affaires) mais sans exclusive, ces secteurs couvrant idéalement, avec le temps, la quasi-totalité de ce qui forme une « société ». — (Richard Dubois, Québec, un requiem?, Fides, 2018, p. 181)
  3. (Commerce) Exclusivité.
    • Réserver l'exclusive à un client.

Forme d’adjectif

exclusive \ɛks.kly.ziv\

  1. Féminin singulier de exclusif.

Adjectif

exclusive \Prononciation ?\

  1. Exclusif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCLUSIF, IVE. adj.
Qui a force d'exclure. C'est une raison exclusive. Cela est exclusif. Un droit exclusif, exclusif de tout autre. Privilège exclusif. Avoir voix exclusive dans une élection, Avoir le droit d'exclure le candidat présenté. On dit aussi comme nom L'exclusive pour désigner le Droit en vertu duquel un candidat au pontificat peut être écarté par une puissance en vertu d'un droit qui lui a été reconnu. Il se dit aussi des Personnes et signifie Qui exclut, qui repousse tout ce qui blesse ses goûts, ses opinions, ses intérêts. L'esprit de parti rend exclusif. C'est un esprit très exclusif, un caractère exclusif. On dit dans une acception analogue Goût exclusif. Patriotisme exclusif. Passion exclusive, etc.

Littré (1872-1877)

EXCLUSIF (èk-sklu-zif, zi-v') adj.
  • 1Qui a force d'exclure. Un droit exclusif de tout autre. Le vice-roi de Goa accordait à des particuliers des priviléges exclusifs, Montesquieu, Esp. XX, 20. Faut-il de tous les champs qu'exclusifs possesseurs…, Chénier M. J. Gracq. II, 3.

    Avoir voix exclusive dans une élection, avoir le droit d'exclure le candidat présenté. Il y a des couronnes qui ont voix exclusive dans l'élection d'un pape.

  • 2Qui jouit de priviléges exclusifs. Les Danois s'établirent dans ces contrées, il y a plus d'un siècle ; une compagnie exclusive y exerçait ses droits…, Raynal, Hist. phil. XI, 20.
  • 3Qui est incompatible avec. Qu'on ne nous objecte plus nos idolâtries comme exclusives du salut, Bossuet, Avert. 3.
  • 4Il se dit aussi des personnes qui n'admettent pas ce qui est contraire à leur opinion, à leurs goûts. L'esprit de parti rend exclusif. Esprit exclusif.

    On dit dans le même sens goût exclusif, patriotisme exclusif, passion exclusive, opinions exclusives. Encore un coup, les plaisirs exclusifs sont la mort du plaisir, Rousseau, Émile, IV. Le christianisme a fait de l'amour de la patrie un amour principal et non pas un amour exclusif, Chateaubriand, Génie, I, V, 14.

HISTORIQUE

XVIe s. Il exclud toutes œuvres… ils ne peuvent donc faire par toutes leurs cavillations, que nous ne retenions la diction exclusive en sa reneralité, Calvin, Instit. 588.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EXCLUSIF. Ajoutez :
5En langage de prospectus, articles exclusifs, articles que l'on ne trouve que dans la maison qui fait l'annonce. Nous perdons, quand nous revendons en solde les marchandises que nous avons achetées en fabrique, articles exclusifs, qui sont notre propriété comme dessin, toujours faits selon le goût de Paris, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. III, p. 394.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXCLUSIF, (Jurisprud.) signifie qui a l’effet d’exclure. On appelle droit ou privilége exclusif, celui qui est accordé à quelqu’un pour faire quelque chose, sans qu’aucune autre personne ait la liberté de faire le semblable. Clause exclusive, est celle qui défend d’employer quelque chose en certains usages ou au profit de certaines personnes ; voix exclusive dans les élections, est celle qui tend à empêcher que quelqu’un ne soit élu. Voyez Exclusion. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « exclusif »

Voy. EXCLUSION.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1453) Du latin médiéval exclusivus, et/ou dérivé de exclusion avec le suffixe -if par substitution de suffixe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exclusif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exclusif ɛksklyzif

Évolution historique de l’usage du mot « exclusif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exclusif »

  • La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme. De Anthelme Brillat-Savarin / Physiologie du goût
  • La folie est salutaire pour cela, qu'on devient peut-être moins exclusif. De Vincent Van Gogh / Lettres à son frère Théo
  • L'amour le plus exclusif pour une personne est toujours l'amour d'autre chose. De Marcel Proust / A l'ombre des jeunes filles en fleurs
  • Le libre arbitre n’est pas à l’usage exclusif des arbitres de catch à treize et de rugby à quatre. De Pierre Dac / Arrières-pensées
  • New York, Atlanta, Baltimore et Villetaneuse... « Enquête exclusive » plonge dans les fabriques de la musique la plus vendue au monde. Le Monde.fr, « Enquête exclusive » : le rap, entre outrances et fascination
  • L'utilisation de la force et de l'intelligence ne sont pas forcément exclusives l'une de l'autre. De Bill Clinton
  • Le drame du pianiste, c’est que son action est exclusivement verticale. C’est le défi permanent de notre art. De Léon Fleisher
  • Le psychologue se nourrit exclusivement dans la conscience : moi, je ne veux qu’une inconscience impossible à acclimater. De Francis Picabia / Jésus-Christ rastaquouère
  • Mais qui a jamais pu vivre exclusivement dans les livres ? Qui a jamais vérifié que la vraie vie est ailleurs ? De Pascale Roze / Ferraille
  • On ne fait pas assez attention aux passions amoureuses des enfants ; elles sont pourtant les plus absolues, les plus exclusives... De Pierre Billon / L'Ultime alliance
  • Tenter d'imposer d'une manière exclusive une certaine conception de la recherche limitera l'aptitude de la science à s'adapter à un avenir que personne n'est en mesure de prévoir. De Pierre Joliot / La Recherche passionnément
  • L’exclusive fatalité, l’unique tare qui puissent affliger un groupe humain et l’empêcher de réaliser pleinement sa nature, c’est d’être seul. De Claude Lévi-Strauss / Race et Histoire
  • Aimer, c'est se rebeller un peu ; c'est comploter une tendresse exclusive sous les regards d'autrui. De Michel Bouthot / Chemins parsemés d'immortelles pensées
  • La poursuite exclusive de la santé conduit toujours à quelque chose de morbide. De Gilbert Keith Chesterton / Défense de l'argot
  • En amour, une faveur qui n'est pas exclusive est une injure. De Jean-Jacques Rousseau
  • La science ne doit plus être exclusive mais faire partie intégrante de la culture. De Trinh Xuan Thuan
  • Le patriotisme n'est pas exclusif : c'est la même chose que l'humanité. Je suis patriote parce que je suis homme et humain. De Gandhi / Lettres à l'Ashram
  • L'amour est un besoin si exclusif que, pour se satisfaire, il sacrifie même l'égoïsme. La preuve, c'est que, sitôt ce besoin passé, l'égoïsme reprend son empire. De Fernand Vandérem / Gens de qualité
  • L'ennui avec les révolutions, c'est qu'à peine l'une terminée, il faut vite préparer la suivante afin de chasser du pouvoir ceux qui s'en sont emparés pour le bien de tous et en ont fait leur profit exclusif. De Georges Wolinski
  • Assurance vie : le droit exclusif du créancier nanti sur la valeur de rachat argusdelassurance.com, Assurance vie : le droit exclusif du créancier nanti sur la valeur de rachat
  • Cette Honda Jazz est donc hybride, mais elle a un fonctionnement un peu particulier : c'est le même que celui du CR-V i-MMD. Pour ceux qui s'en souviennent, c'est presque exclusivement une voiture électrique et le moteur thermique sert de groupe électrogène pour alimenter en continu le moteur électrique. Il y a en fait 3 modes de fonctionnement : soit la batterie est pleine et vous pouvez rouler en mode 100 % électrique (vous pouvez rouler à l'électricité seule sur environ 2 kilomètres, guère plus); soit vous êtes en mode hybride avec le moteur thermique qui produit de l'électricité pour que le moteur électrique puisse tracter la voiture ; à certaines vitesses (entre 80 et 120 km/h sous certaines conditions de charge), le moteur thermique peut aussi entraîner directement les roues. Là où c'est très fort, c'est qu'on ne sent absolument pas les transitions entre ces 3 modes. C'est très doux. Il faut quasiment regarder le petit voyant EV au tableau de bord pour savoir qu'on est en électrique, ou pas. Un des reproches vient du moment où on appuie fort sur l'accélérateur : on entend beaucoup le moteur. Honda a fait l'effort de faire comme s'il y avait des passages de rapports, ce qui n'est pas le cas, mais on a comme un étagement de boîte artificiel, on sent d'ailleurs que c'est artificiel, mais on apprécie l'effort, merci Honda. Cela permet en effet d'éviter l'effet scooter habituel typique des boîtes CVT. Au niveau des performances, c'est tout à fait suffisant : on est en 10,4 s au 0 à 100 km/h et 32 s pour le kilomètre départ arrêté. C'est surtout agréable en ville avec 253 Nm de couple disponible dès le début, comme une électrique. A basse vitesse, ça relance donc très facilement. Pour le reste, on apprécie la grande douceur d'utilisation. La voiture est agréable, aussi bien pour son espace et son aménagement qu'à conduire pour son côté confort. Donc globalement on aime bien cette nouvelle Honda Jazz. Autoplus.fr, Essai - Honda Jazz 1.5 i-MMD 109 Exclusive - Auto Plus - 2 juillet 2020
  • Nous proposons aux professionnels des marchés de l'informatique et des télécoms une information centrée exclusivement sur les problématiques business, les pratiques métiers de l'ensemble des acteurs du channel français (Constructeurs informatique et télécoms, éditeurs, distributeurs, revendeurs, opérateurs, ISV, MSP, VARs,...) ChannelNews, Exclusive Networks France : Laurent Daudré-Vignier à la manœuvre pour améliorer les performances financières - ChannelNews
  • Lors de sa première participation, le 18 juin 1995 avec une édition spéciale de la McLaren 720S,  les ingénieurs britanniques ne se doutaient pas que la victoire leur tendait les bras. Les pilotes Yannick Dalmas, JJ Letho et Masanori Sekiya ont permis à l’écurie d’obtenir une renommée qui n’a plus jamais été contestée depuis et, pour célébrer cet événement marquant dans l’histoire automobile, la firme a décidé de créer une édition ultra-exclusive de son bolide phare. Luxe.net, McLaren 720S Le Mans : Une édition exclusive pour célébrer les 25 ans de la victoire anglaise

Traductions du mot « exclusif »

Langue Traduction
Anglais exclusive
Espagnol exclusivo
Italien esclusivo
Allemand exklusiv
Chinois 独家
Arabe حصرية
Portugais exclusivo
Russe эксклюзивный
Japonais 独占的
Basque esklusiboa
Corse sclusivu
Source : Google Translate API

Synonymes de « exclusif »

Source : synonymes de exclusif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exclusif »

Partager