La langue française

Énormité

Sommaire

  • Définitions du mot énormité
  • Étymologie de « énormité »
  • Phonétique de « énormité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « énormité »
  • Citations contenant le mot « énormité »
  • Traductions du mot « énormité »
  • Synonymes de « énormité »
  • Antonymes de « énormité »

Définitions du mot énormité

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉNORMITÉ, subst. fém.

I.− [Au sing., avec l'art. déf., gén. suivi d'un compl. prép.] Caractère, qualité de ce qui est énorme.
A.− [Dans l'ordre quantitatif]
1. Caractère de ce qui dépasse la mesure commune, est extraordinaire par ses dimensions physiques. L'énormité de sa taille, de sa grosseur (Ac. 1835-1932). L'énormité du colosse (Zola, Rêve,1888, p. 44).L'énormité mastodontesque des tanks allemands (Gide, Journal,1918, p. 653).L'énormité de sa tête, agrandie encore par son épais feutre d'hiver (Montherl., Célibataires,1934, p. 844).
2. Caractère de ce qui est très considérable en nombre, en quantité. L'énormité d'une somme. Il a été effrayé pour nous de l'énormité de l'héritage! (Verne, 500 millions,1879, p. 32).Il avait donné libre cours à sa verve (...) faisant ressortir l'énormité des pertes subies (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 232).
B.− [Dans l'ordre qualitatif]
1. Caractère inhabituel, extraordinaire, insolite d'une chose. L'énormité imprévue de ce dénouement (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., X, p. 209).Vaincue par l'énormité de la nouvelle (Bernanos, Crime,1935, p. 751).
2. Qualité de ce qui est considérable par son importance, sa force, son intensité. L'énormité des conséquences, du danger, des difficultés, de la tâche. Une époque où l'énormité des ambitions, la monstruosité des appétits sont presque des conditions normales (Valéry, Regards sur monde act.,1931, p. 134).Je me rendais compte de l'énormité de notre joie (Giono, Triomphe vie,1941, p. 193):
1. Cette fois du reste le public, qui avait résisté aux modernistes de la littérature et de l'art, suit ceux de la guerre, (...) les petits esprits sont écrasés, non par la beauté, mais par l'énormité de l'action. On n'écrit plus kolossal qu'avec un k, mais au fond, ce devant quoi on s'agenouille c'est bien du colossal. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 779.
3. Péjoratif
a) Caractère de ce qui est particulièrement grave, choquant ou révoltant du point de vue de la morale ou de la raison. L'énormité d'un crime, d'une faute. Bien qu'Orso, qui avait longtemps vécu sur le continent, sentît moins qu'un autre l'énormité de l'outrage (Mérimée, Colomba,1840, p. 128).Marlowe, pourtant si audacieux, a hésité devant l'énormité de la vérité historique (Green, Journal,1943, p. 50).
b) Caractère de ce qui est excessif, exagéré, disproportionné par rapport à la réalité ou au bon sens. Citations ne justifiant pas, me semble-t-il, l'énormité de cet éloge (Bloy, Journal,1906, p. 316).
II.− P. méton. [Au sing. et au plur.; sans compl. prép.] Chose énorme.
A.− [Dans l'ordre physique]
1. Objet, corps, personne extraordinaire par sa grosseur, son volume. Jaluzot promène son énormité et sa barbe de banc en banc (Renard, Journal,1903, p. 804).Une impression d'écrasement et d'inutilité, en face des énormités cosmiques (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 252).
2. Rare. Ce qui est très considérable en quantité. Tâchez qu'il ne me fasse pas payer quelque énormité pour sa publication (Lamart., Corresp.,1830, p. 80).
B.− [Dans l'ordre moral ou intellectuel]
1. Vieilli. Acte d'une extrême gravité, particulièrement atroce, monstrueux. Commettre une énormité :
2. Courir sus à toute vie indépendante, se faire une joie de déshonorer les caractères, de violenter les mœurs particulières autant que les libertés publiques; et les oppositions généreuses qui s'élevaient contre ces énormités, seraient déclarées calomnieuses et blasphématrices! Chateaubriand, Congrès de Vérone,t. 1, 1838, p. 194.
2. Parole, action qui sort des limites de la raison, du bon sens ou du bon goût. Dire, faire une, des énormités. Les gaucheries et les énormités qu'il disait et faisait en matière d'étiquette et de savoir-vivre (Sandeau, Mllede la Seiglière,1848, p. 60).Ce mariage serait un scandale, une énormité, une sinécure, une gabegie (Pagnol, Fanny,1932, II, 7, p. 145).
Prononc. et Orth. : [enɔ ʀmite]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1223 ennormité « crime énorme » (G. de Coincy, Miracles de Nostre Dame, éd. V. F. Kœnig, II Mir. 22, 47) emploi isolé; 2. ca 1330 enormité « caractère de ce qui sort des règles, des bornes » (Girart de Rossillon, éd. E. B. Ham, 5675); 3. spéc. 2emoitié du xives. enormité de grandeur (Oresme ds Meunier, p. 175). Empr. au lat. impérialenormitas « grandeur ou grosseur démesurée »; au sens de « perversité, outrage » en lat. médiév. ca 950 ds Latham. Fréq. abs. littér. : 367. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 403, b) 738; xxes. : a) 593, b) 463.

Wiktionnaire

Nom commun

énormité \e.nɔʁ.mi.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est énorme.
    • On conçoit aisément l’énormité de la tâche si l'on songe au nombre de populations qui ont pu depuis le Néogène être progressivement insularisées chorologiquement et surtout écologiquement autour de la Méditerranée. — (Archives de zoologie expérimentale et générale, volume 117, n° 3 à 4, CNRS, 1976, page 524)
    • Tentons de saisir l’énormité des distances impliquées. Il y a environ 200 milliards d’étoiles dans notre galaxie qui a un diamètre de 100 000 années-lumière. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, automne 2009, page 33)
  2. (Figuré) Gravité, atrocité, en parlant de crimes, de méfaits.
    • L’énormité des abus et le besoin d’une grande réforme le frappaient; mais, se défiant de son inexpérience, et indécis par caractère, il hésitait. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2, 4, 1833)
  3. (Absolument) (Au pluriel) Actions honteuses, atroces.
    • Commettre des énormités.
  4. (Absolument) (Au pluriel) Opinions, paroles absurdes, extravagantes, odieuses, révoltantes.
    • Mitch pouvait continuer à proférer des énormités à son égard, elle comptait se conformer à son plan jusqu’à ce que les deux rejetons Kincaid deviennent proches. — (Emilie Rose, L’honneur des Kincaid, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉNORMITÉ. n. f.
Qualité de ce qui est énorme. L'énormité de sa taille, de sa grosseur, de sa sottise. Il s'emploie plus ordinairement au figuré, surtout en parlant de Crimes, de méfaits et signifie Gravité, atrocité. L'énormité d'un crime. L'énormité du fait. L'énormité du cas. Il se dit absolument d'Actions honteuses, atroces. Commettre des énormités. Il se dit également d'Opinions, de paroles absurdes, extravagantes, odieuses, révoltantes. Cet homme dit des énormités.

Littré (1872-1877)

ÉNORMITÉ (é-nor-mi-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui sort des règles, des bornes, de ce qui révolte par l'excès. J'en [de mes crimes] connais mieux que vous toute l'énormité, Corneille, Sertor. V, 4. Il n'y a point de supplice assez grand pour l'énormité de ce crime ; et s'il demeure impuni, les choses les plus sacrées ne sont plus en sûreté, Molière, l'Av. v, 1. Elle représenta l'énormité du cas [le coup qui avait privé de la vue l'Amour] ; Son fils sans un bâton ne pourrait faire un pas, La Fontaine, Fabl. XII, 14. Saisis de l'énormité d'une apostasie qui allait rendre inutiles tous les travaux de votre pénitence, Massillon, Car. Rechute. S'il [le ministre saint] trouve dans vos passions la même énormité, s'il vous conseille les mêmes remèdes, Massillon, Dang. des prosp. Quand le scandale des péchés n'y ajouterait pas un nouveau degré d'énormité, Massillon, Pet. car. Vices et vertus. Je l'ai vu, je lui ai reproché l'énormité de sa conduite, Diderot, Lett. à Grimm.

    Absolument. Action atroce, indigne, honteuse. Commettre une énormité. Et lorsque je m'oppose à tant d'énormités, César parle des droits et des formalités, Voltaire, Catil. IV, 4.

    Et aussi paroles absurdes ou révoltantes. Il dit à chaque instant des énormités.

    Familièrement et ironiquement, il se dit d'une énonciation un peu risquée ou trop franche, dans la conversation. Je vais dire une énormité.

  • 2Excès de grandeur, de grosseur. L'énormité de sa taille. L'énormité d'une masse.

    Fig. L'énormité des dettes, des engagements. Ses vœux tardifs [pour la paix] n'étant pas exaucés, il envisage l'énormité de ses forces, il revient sur les souvenirs de Tilsitt et d'Erfurt, il accueille des renseignements inexacts sur le caractère de son rival, Ségur, Hist. de Napol. II, 5.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour enormité de grandeur ou quantité de corps demesurée, Oresme, Thèse de MEUNIER. Choses greves et cruelles que la enormité de cestuy fait ne laissa pas reciter, Bercheure, f° 27, recto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « énormité »

Lat. enormitas, d'enormis, énorme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Vers 1223) Emprunté au latin enormitas (« irrégularité ; grandeur ou grosseur démesurée ») [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « énormité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
énormité enɔrmite

Évolution historique de l’usage du mot « énormité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « énormité »

  • Je vous prie de m’excuser. S’il est un nom que je m’étais juré de ne point prononcer au fil de ces billets, c’est bien celui d’Éric Zemmour. Parce que ce nom, une dernière condamnation en justice vient de le confirmer, connote la haine, le mensonge, la xénophobie et j’en passe. Et parce que Zemmour, qui se nourrit d’une recette avérée – plus c’est gros, plus c’est faux, plus ça passe – a l’art de nourrir sa popularité nauséabonde du fait même qu’on le dénonce et qu’on relève l’énormité de ses divagations. La méthode Trump, en quelque sorte. Le Telegramme, [Courant d’ère] Gogoland - Débats - Le Télégramme
  • Le pire de tout c'est l'habitude. L'homme perd son humanité et l'énormité de la douleur d'autrui ne compte plus pour lui. De Otto René Castillo / Rapport sur un acte de justice
  • L’homme d’aujourd’hui est colossal par l’énormité des responsabilités qui pèsent sur lui, et minuscule devant l’immensité des taches qui de toute part l’appellent. De Abbé Pierre / Testament
  • L’homme d’aujourd’hui est colossal par l’énormité des responsabilités qui pèsent sur lui, et minuscule devant l’immensité des tâches qui de toutes parts l’appellent. De Abbé Pierre / Testament
  • Qu’un ministre de la Justice (!) puisse émettre une telle énormité discriminatoire sans avoir à en tirer les conséquences, voilà qui prouve le manque de sincérité (si ce n’est pire) du discours présidentiel et gouvernemental. , L'énormité discriminatoire de Nicole Belloubet | La lettre patriote
  • Mais une question s’est posée : compte tenu de l’énormité de la somme détournée (plus de 50 millions de dollars selon la justice), n’y avait-il donc personne pour donner l’alerte plus tôt ? Comment est-il possible qu’au sein de la présidence ou de l’une des agences de l’État impliquées, personne n’ait dénoncé ces fraudes ? JeuneAfrique.com, [Tribune] RDC : pour lutter contre la corruption, il faut protéger les lanceurs d’alerte  – Jeune Afrique
  • Qui aurait pu deviner, il y a six mois, que la pandémie de coronavirus allait prendre une telle ampleur et que l’Europe en serait l’épicentre pendant de longues semaines ? Qui aurait pu deviner que les pays les plus riches, comme les pays les plus pauvres, verraient leurs systèmes de santé, aussi solides soient-ils, menaçant de s’écrouler sous la pression ? Qui aurait pu deviner l’énormité des enveloppes financières que les gouvernements devraient débloquer pour tenter de sauver leurs économies affolées ? En 2019, tout cela ressemblait encore à une étrange dystopie avec de mauvais effets spéciaux. L'Obs, Cécile Duflot et Najat Vallaud-Belkacem : « Pour une taxe sur les transactions financières à la hauteur des enjeux »
  • Par quoi commencer? Par le plus imprévisible, le plus baroque, par cet antiracisme racialo-mondain, bien plus virulent, bien plus absurde que naguère les «gilets jaunes». Avec pour escorte les milieux du show-biz, plus hypocrites, plus pharisiens, plus opportunistes encore que jadis ; et aussi les «intellectuels de gauche» plus suivistes, plus chiens couchants qu’à l’époque stalinienne, et je sais l’énormité de ce que j’avance! Le Figaro.fr, Jacques Julliard: «La crise de la conscience républicaine»
  • En visite des lieux ce samedi, le Secrétaire Général du ministère des Sports, Fodé Isto Keïra accompagné par le Président de la fédération guinéenne de football, Mamadou Antonio Souaré et son vice-président, Mathurin Bangoura par ailleurs, Président de la ligue professionnelle de football, la mission était ébahie par l’ampleur des travaux effectués avec une vélocité concluante par l’intrépide Mamadou Antonio Souaré et son équipe. La satisfaction était lisible sur les visages et le sourire ne quittait aucune lèvre comme pour témoigner l’immense joie qui anime chacun en voyant, en un temps record, toute la joliesse apportée. Le relooking est un défi haut de gamme pour l’ingénieur télécoms, une obsession qui a un prix d’or et dont le coût financier est minimisé au profit de la belle satisfaction que procura l’infrastructure à tout visiteur, inaugurée d’il y’a moins une année à l’occasion du tournoi UFOA qu’il préside avec brio et au goût des pays membres. Ce grand serviteur pour le rayonnement d’un football d’élite dont les  investissements stratosphériques, fait partie de nos jours, s’il n’est pas le seul d’ailleurs, de l’image de marque de notre football national.  C’est notre miroir, sans fausse modestie. Sans lui, que serait aujourd’hui notre football ? Dans tous les cas, Mamadou Antonio Souaré reste et demeure un grand nom pour le football guinéen. Il suffit de visiter l’énormité de ses réalisations pour mesurer tout le poids de l’homme dans le domaine des Sports et de la culture. Comme dirait l’autre : ‘’ Comparaison n’est pas raison’’.  kalenews, Stade Général Lansana Conté de Nongo : Le relooking, un défi haut de gamme pour Mamadou  Antonio Souaré  – kalenews
  • Si les expressions « Fuguropoing » et « Astéroache » vous laissent perplexes et que vous ne sentez pas la menace mortelle à l’évocation de Minos et Hydargos, vous risquez de ne pas tout à fait apprécier « l’énormité » de la nouvelle : Goldorak fait son entrée au musée des Beaux-Arts de Nancy (MbaN) ! , Patrimoine culturel | Goldorak fait son atterrissage au musée des Beaux-Arts
  • "Le soldat allemand aussi était mon frère humain, et même le SS c'est mon frère humain". Le philosophe s'en exclame, choqué : "vous venez de raconter une énormité, comment pouvez vous dire cela ?" "Je suis accablé", conclut Bernard Henri-Lévy.  ladepeche.fr, "Ils n'ont qu'à rentrer chez eux" : le débat entre Éric Zemmour et Bernard-Henri Lévy vire au clash - ladepeche.fr

Traductions du mot « énormité »

Langue Traduction
Anglais enormity
Espagnol enormidad
Italien enormità
Allemand ungeheuerlichkeit
Chinois 巨大的
Arabe ضخامة
Portugais enormidade
Russe чудовищность
Japonais 凄まじい
Basque enormity
Corse enormità
Source : Google Translate API

Synonymes de « énormité »

Source : synonymes de énormité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « énormité »

Partager