La langue française

Exiguïté

Sommaire

  • Définitions du mot exiguïté
  • Étymologie de « exiguïté »
  • Phonétique de « exiguïté »
  • Évolution historique de l’usage du mot « exiguïté »
  • Citations contenant le mot « exiguïté »
  • Traductions du mot « exiguïté »
  • Synonymes de « exiguïté »
  • Antonymes de « exiguïté »

Définitions du mot « exiguïté »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXIGUÏTÉ, subst. fém.

A.− Vieilli. Caractère de ce qui est insuffisant en quantité. Dans les contrées vouées à la vie pastorale, (...) les contrastes atteignent leur maximum entre l'exiguïté de main-d'œuvre humaine et l'abondance de capital pastoral (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 37).Cette extrême exiguïté des effectifs français prouvait, du reste, que l'autorité de la France avait d'autres bases que la seule force (de Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 26).
1. [En parlant d'un mets] Ce mets local avec la garbure graissée par un morceau de lard dérobé, sans doute, à l'appât d'une souricière, vu son exiguïté, formait le frugal repas du baron (Gautier, Fracasse,1863, p. 15).
2. [En parlant de sommes d'argent] Exiguïté de la fortune, d'un revenu. Les « acquisitions » se sont bornées à une faible somme, attendu l'exiguité des fonds dont on peut disposer (Jomard, Consid. sur coll. cartes géogr.,1831, p. 52).Je regrette profondément que l'exiguité de mes ressources ne me permette de vous offrir qu'une aide momentanée (Hugo, Corresp.,1840, p. 571).Nous nous rencontrions à un petit restaurant du faubourg Saint-Germain, où l'exiguïté de notre bourse nous forçait de prendre nos repas (Dumas père, Simples lettres sur art dram.,1844, III, p. 210).
B.− Caractère de ce qui est très petit, de dimensions généralement très réduites, insuffisantes.
1. [En parlant d'un animé, de sa taille ou d'une partie du corps] Grâce à l'exiguïté de ma taille, je me faufilai sous une tente (Balzac, Lys,1836, p. 23).Le « brontosaure ». Sa longueur atteignait 20 mètres et son poids était d'environ 20 tonnes. Sa tête était d'une exiguïté ridicule (Boule, Conf. géol.,1907, p. 125).V. ample ex. 10.
2. [En parlant d'une surface, d'un volume, et partic. d'une habitation] Exiguïté du logement. L'exiguïté de cette cabine de marin exigeait que la porte vitrée restât toujours ouverte, afin d'y donner de l'air (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 76).L'exiguïté des nouveaux appartements a incité les ébénistes à inventer des meubles à plusieurs usages (Viaux, Meuble Fr.,1962, p. 151):
Explication de Marcel Schwob sur l'impossibilité de fonder un journal du matin à Nantes : à cause de l'exiguïté des trottoirs, les Nantais ne peuvent lire en allant à leurs affaires. Renard, Journal,1894, p. 239.
Caractère de ce qui est très petit, court. Mon très cher vieux, Pardonne-moi l'exiguïté de cette lettre, mais je suis fort talonné par le temps (Flaub., Corresp.,1858, p. 258).
3. Au fig. [En parlant d'une réalité abstr.] Caractère de ce qui manque d'ampleur, de ce qui est d'une dimension trop petite. L'étendue infiniment bornée de nos conceptions et (...) l'exiguïté de nos âmes (M. de Guérin, Journal,1833, p. 175).La monstrueuse disproportion (...) entre l'immensité des effets accomplis et l'exiguïté de ces prétendues causes (Comte, Philos. posit.,t. 4, 1839-42, p. 244).L'exiguïté de notre pensée, qui ne peut réaliser que ce qu'elle se représente et laisse le reste dans un vague dont on ne peut relativement souffrir (Proust, Prisonn.,1922, p. 225).
Prononc. et Orth. : [εgzigɥite]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1798. Ds Besch. 1845 sans tréma; cf. aussi Jomard et Hugo supra. Étymol. et Hist. 1495 (J. de Vignay, Miroir hist. ds Delb. Rec. ds DG). Empr. au lat. class. exiguitas, -atis « petitesse, exiguité ». Fréq. abs. littér. : 68.

Wiktionnaire

Nom commun

exiguïté \eɡ.zi.ɡɥi.te\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Caractère de ce qui est exigu.
    • C’était le temps des exiguïtés : journaux, livres, publications de colportage, tout se réduisait au simple in-octavo pour les plus grandes mesures. — (Alexandre Dumas, La Femme au collier de velours, 1850, chap. 6)
    • De ce double point de vue : l’habitabilité des mondes et l’exiguïté de la Terre, surgiront des conclusions qui élèveront à la certitude philosophique la probabilité de la Pluralité des Mondes. — (Camille Flammarion, La Pluralité des mondes habités, Didier, 1868, p. 57)
    • Âgée de trente-trois ans, toujours vêtue de laine noire, timide, effacée, elle avait une tête trop petite, comprimée à droite et à gauche, et d’où le nez jaillissait comme une protestation contre une pareille exiguïté. — (Maurice Leblanc, Le Mariage d’Arsène Lupin dans Les Confidences d’Arsène Lupin, Pierre Lafitte, 1921, p. 228)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXIGUÏTÉ. n. f.
Caractère de ce qui est exigu. L'exiguïté de la fortune. L'exiguïté de sa taille.

Littré (1872-1877)

EXIGUÏTÉ (è-gzi-gu-i-té) s. f.
  • Petitesse, avec insuffisance. L'exiguïté de ses ressources.

    Par extension. Le rat de la fable, dans son exiguïté, ne se prisait pas moins que l'éléphant.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EXIGUÏTÉ. Ajoutez : - REM. Mme de Souza croit s'être servie la première du mot exiguïté. Je le prie [M. Fabre] d'aimer Paris… et d'y revenir avec la moitié autant de plaisir que j'aurai à lui donner ces petits dîners qu'il paraissait aimer, malgré leur exiguïté ; voilà un mot, je crois, de ma façon, Mme de Souza, 19 mai 1812, dans Lett. inédites de Sismondi, p. 381.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exiguïté »

(Date à préciser) Du latin exiguitas (« petitesse, exiguïté »), de exiguus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. exiguitatem, de exiguus, exigu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « exiguïté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exiguïté œksigite

Évolution historique de l’usage du mot « exiguïté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exiguïté »

  • Le Rigodon, association voironnaise, accueille quotidiennement des personnes démunies. Mais elle a dû fermer ses portes pendant le confinement et ne peut toujours pas rouvrir en raison de l'exiguïté des locaux. Les bénévoles recherchent donc activement un nouveau lieu d'accueil.  France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Voiron : l'accueil de jour "le Rigodon" recherche désespérément un local plus grand
  • "Il restera probablement quelques endroits où tous les élèves ne pourront pas tenir" dans la classe en raison de l'exiguïté des locaux, admet-on dans l'entourage du ministre. Le Point, Ecoles et collèges: un retour à la normale annoncé pour lundi prochain - Le Point
  • Tout est donc fait pour l’en bannir, condition sine qua non pour rouvrir. Et ce, malgré l’exiguïté naturelle des lieux, petit handicap qu’il partage d’ailleurs avec la Villa Majorelle, pourtant rouverte depuis déjà deux semaines. , Patrimoine culturel | Le musée de l’École de Nancy retrouve ses visiteurs
  • Le confinement a mis en évidence l’exiguïté de certains logements. Sur fond de développement du télétravail (lire page 3), l’envie de grand air se fait sentir. Pour y vivre, pour une résidence secondaire ou une location saisonnière. Nouvelle donne immobilière en vue. midilibre.fr, Le renouveau des villes moyennes - midilibre.fr

Traductions du mot « exiguïté »

Langue Traduction
Anglais cramped
Espagnol estrecho
Italien ristretto
Allemand eng
Chinois 狭窄
Arabe ضيقة
Portugais apertado
Russe ограниченный
Japonais 狭苦しい
Basque cramped
Corse abbracciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « exiguïté »

Source : synonymes de exiguïté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exiguïté »

Partager