La langue française

Emphatique

Sommaire

  • Définitions du mot emphatique
  • Étymologie de « emphatique »
  • Phonétique de « emphatique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « emphatique »
  • Citations contenant le mot « emphatique »
  • Traductions du mot « emphatique »
  • Synonymes de « emphatique »
  • Antonymes de « emphatique »

Définitions du mot emphatique

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPHATIQUE, adj.

A.− RHÉT. Qui dépasse la pensée exprimée par l'exagération sémantique ou la mise en relief d'un mot ou d'un groupe de mots. Tour emphatique; pluriel emphatique (synon. pluriel poétique). L'année terrible [1870-1871] adjectif, qui nous paraît aujourd'hui bien emphatique (Arnoux, Contacts all.,1950, p. 21).
P. méton. Un geste emphatique, un vrai geste d'orateur (Billy, Introïbo,1939, p. 183):
P. ext., LING.
GRAMM. TRANSFORMATIONNELLE Transformation emphatique. Synon. de transformation d'emphase.La transformation emphatique comporte deux opérations : Un déplacement de l'accent d'emphase (...) et une transformation de pronominalisation (Ling. 1972).
Rem. Ling. 1972 enregistre le verbe trans. emphatiser. ,,Emphatiser une phrase, c'est lui faire subir une transformation emphatique``. On rencontre ds la docum. un emploi adj. d'un verbe de même forme, mais de sens plus anc. Cette épithète [parfait] emphatisée ne s'applique pas sans doute à la démocratie (J. de Maistre, Souveraineté, 1821, p. 520).
PHONÉT. [Dans les lang. sémit.] Consonnes emphatiques. Mode d'articulation des consonnes caractérisé par un rétrécissement de l'ouverture des cordes vocales donnant au mot une sonorité particulière.
Rem. Attesté ds Mar. Lex. 1933, Ling. 1972, Mounin 1974 et ds la plupart des dict. gén. (Ac. excepté).
P. anal., B.-A. (Archit., mus., peint.) Qui évoque l'emphase par la pompe, l'extravagance, l'outrance du style ou de l'exécution. Le tréteau qu'un orchestre emphatique secoue Grince sous les grands pieds du maigre baladin (Verlaine, Œuvres compl.,Jadis et Naguère, 1884, p. 207).
1. Par une porte ouverte dans un angle, on voit une chapelle garnie de porcelaine bleue et de bois doré et sculpté dans le goût emphatique et chargé de l'époque. Claudel, Le Soulier de satin,1929, 2epart., 5, p. 1060.
B.− Courant. Qui est empreint d'emphase; qui s'exprime, parle ou écrit avec emphase.
1. [Appliqué à une pers. dans sa manière de s'exprimer] Discours, geste, style, ton emphatique. La science, dans les discours, devient tout de suite emphatique et boursoufflée (Duhamel, Maîtres,1937, p. 227):
2. Elle avait le défaut d'employer de ces immenses phrases bardées de mots emphatiques, si ingénieusement nommées des tartines dans l'argot du journalisme (...). Elle prodiguait démesurément des superlatifs qui chargeaient sa conversation où les moindres choses prenaient des proportions gigantesques. Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 45.
Emploi subst.
a) Personne qui parle ou écrit avec emphase. Combien en 1850 ne paraîtra-t-il pas supérieur à la plupart des emphatiques actuels (Stendhal, Mém. touriste,t. 1, 1838, p. 112).
Rem. On rencontre ds la docum. la var. emphatiste, subst. masc. Éternel emphatiste, Ses vers [de Virgile] sont d'un rhéteur bien plus que d'un artiste (Pommier, Crâneries, 1842, p. 62). Attesté en outre ds Ac. compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19eSuppl., Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Quillet 1965 (souvent suivi des mentions peu usité, inus., rare).
b) Emploi au sing. avec valeur de neutre. Caractère de ce qui est exprimé avec exagération dans les mots, le style, le ton. N'ayant encore rien observé, il aimait le grand et l'emphatique (Renard, Journal,1890, p. 59).
2. Domaine psychol.Qui se manifeste d'une manière excessive. Il ne se réfugie plus dans la rêverie ou dans quelque amour emphatique, mais dans les raffinements littéraires (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 325).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃fatik]. [a] ant. puisque la syll. n'est plus sous l'accent (cf. emphase). Cette prononc. est donnée ds la majorité des dict. (cf. déjà Fér. 1768). Seul Warn. 1968 transcrit [ɑ] post. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1579 rhét. « expressif » (H. Estienne, Precellence, p. 137 ds Hug.); 2. av. 1747 « qui prend une expression affectée » (Vauvenargues, Nouv. max., 17 ds Littré). Empr. au gr. ε ̓ μ φ α τ ι κ ο ́ ς, var. de ε ̓ μ φ α ν τ ι κ ο ́ ς « expressif ». Fréq. abs. littér. : 202. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 299, b) 238; xxes. : a) 353, b) 263. Bbg. Slack (A.). Le Coin du pédagogue. Fr. R. 1973, t. 46, p. 984.

Wiktionnaire

Adjectif

emphatique \ɑ̃.fa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie ce qui donne de l’emphase, ce qui exaspère l’expression d’un sentiment, d’une idée dans l’expression écrite ou orale.
  2. (Péjoratif) Qualifie ce qui est enflé et ampoulé dans l’expression écrite ou orale.
    • Et puis, monsieur Rodolphe, l’expression de sa reconnaissance pour vous n’a rien d’exagéré, d’emphatique ; elle n’en est que plus sincère. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  3. (Par extension) Qualifie un discours prononcé avec exagération prétentieuse.
  4. (Linguistique) Qui met l’accent sur un point particulier de la phrase
    • Toi est la forme emphatique de tu.
    • Moi, je est une tournure emphatique.
    • Si jamais est la forme emphatique de si.
  5. (En particulier) Qualifie une consonne éjective qui est également vélaire ou pharyngale, dans les langues sémitiques comme l'arabe.

Nom commun

emphatique \ɑ̃.fa.tik\ masculin

  1. (Linguistique) Procédé soulignant les termes importants de la phrase par l’emploi des présentatifs : « c’est … que », « voilà … qui », « il y a/il est … que », « pour », « quant à », « moi, je ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPHATIQUE. adj. des deux genres
. Qui a de l'emphase. Discours emphatique. Prononciation emphatique. Il a parlé d'un ton emphatique.

Littré (1872-1877)

EMPHATIQUE (an-fa-ti-k') adj.
  • Qui a de l'emphase. Homme, discours, ton emphatique. Il est, je crois, très rare, qu'on soit emphatique par trop de chaleur, Vauvenargues, Nouv. max. 17. Une emphatique énumération des bijoux et des diamants qu'il possédait avant cette catastrophe, Genlis, Veillées du chât. t. I, p. 531, dans POUGENS.

    Qui donne de la force par l'exagération. Ce mot est pris ici dans le sens emphatique.

    Emphatique se dit aussi de certaines lettres et de leur emploi particulier dans la grammaire hébraïque.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emphatique »

Du grec ancien ἐμφατικός, emphatikós, variante de ἐμφαντικός, emphantikós (« expressif »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἐμφατιϰὸς, de ἔμφασις, emphase.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « emphatique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emphatique ɑ̃fatik

Évolution historique de l’usage du mot « emphatique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emphatique »

  • L'amour n'a pas à se parer de grandes déclarations, de gestes et de postures emphatiques, il n'a à s'encombrer de rien, il a juste à être, et à agir là et quand il faut, sans se soucier si on le voit à l'oeuvre. De Sylvie Germain / Petites scènes capitales
  • Depuis le trottoir d’en face, on n’entend rien jusqu’à ce que le feu rouge n’arrête les voitures et les bus (la Liane 5 passe là) empruntant la très passante rue Sadi-Carnot. Alors apparaît la très célèbre et emphatique voix du Général-De-Gaulle : «  Le Gouvernement français, après avoir demandé l’armistice, connaît maintenant les conditions dictées par l’ennemi…  » La Voix du Nord, À Haubourdin, une manière originale de commémorer l’Appel du 18-Juin
  • Ses photos se distinguent par le regard emphatique d'Horowitz, son langage visuel clair et son goût pour les moments hautement expressifs. Cette exposition monographique est ouverte jusqu'au 6 septembre 2020. euronews, Rendez-vous : le retour des événements culturels | Euronews
  • Erreur. Macron, c'est Bonaparte au pont d'Arcole, il excelle en campagne, présidentielle, économique, diplomatique ou sociale (adresse aux jeunes, aux patrons, grand débat post-Gilets jaunes) et déçoit en empereur emphatique (discours de victoire 2017, premier discours de Covid...). La Tribune, Pourquoi les Français préfèrent Édouard Philippe à Emmanuel Macron ?

Traductions du mot « emphatique »

Langue Traduction
Anglais emphatic
Espagnol enfático
Italien enfatico
Allemand nachdrücklich
Chinois 强调的
Arabe مؤكد
Portugais enfático
Russe выразительный
Japonais 強調
Basque emphatic
Corse empaticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « emphatique »

Source : synonymes de emphatique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « emphatique »

Partager