Emparer : définition de emparer


Emparer : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

emparer \ɑ̃.pa.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Fortifier, mettre en état de défense.
    • Emparer une ville.

Verbe 2

emparer \ɑ̃.pa.ʁe\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’emparer)

  1. Se saisir d’une chose, s’en rendre maître.
    • En 508, Clovis mit le siège devant Carcassonne et fut obligé de lever son camp sans avoir pu s’emparer de la ville. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • En outre la réclame commerciale et industrielle, voire même la propagande politique, se sont emparées de l’image et de ses dérivés, les considérant comme des moyens puissants autant qu’avantageux. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • En principe, les corsaires pouvaient s'emparer de tous les navires ennemis et visiter le neutres, afin de s'assurer que ceux-ci n'avaient pas à leurs bords des fraudeurs, des smogleurs, ou de la contrebande de guerre. — (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.52)
    • Tant que l'homme ne fut pas capable de produire plus que le strict nécessaire à sa survivance, les vainqueurs ne pouvaient que mettre en fuite et massacrer les vaincus, et s'emparer des aliments récoltés. — (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste)
    • (Figuré)Une étrange contagion, en ces contrées, s’était emparée des esprits. Pas d’enfants ! Aujourd’hui, tous les biens, ici, tombent en déshérence ! — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Et ils continuent de giberner, mais un tel sommeil s’était emparé de moi que je m'en allai dormir dans la grange. — (Władysław Stanisław Reymont, Pèlerinage à Czestochowa, page 21, L'Âge d’Homme, 1984)
    • Après la fauchaison, l’ivraie repousse de jeunes tiges, et si, dans les terres médiocres, elle ne donne pas d’abondantes coupes, elle talle du moins beaucoup, s’empare rapidement du sol, et le couvre d'un très bon gazon ; […]. — (« Lolium (L.) », dans Principes d'agriculture et d'hygiène vétérinaire, par Jean-Henri Magne, 2e édition refondue, Paris : chez Labé & Lyon : chez Charles Savy jeune, 1845, p. 184)
  2. Accaparer quelqu’un, ne pas lui laisser de liberté.
    • …aussitôt nous nous sommes mis en chasse, en effet nous n’avons pas tardé à découvrir un individu dont nous nous sommes emparés et que nous amenons avec nous. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Emparer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPARER (S'). v. pron.
Se saisir d'une chose, s'en rendre maître. S'emparer d'un héritage. Il s'est emparé de tous les papiers, de tous les titres. Les ennemis s'emparèrent de la place par surprise. Fig., Ne vous emparez pas de la conversation. Quand l'ambition, la jalousie, l'amour, la haine, la colère se sont une fois emparés de quelqu'un, etc. S'emparer de quelqu'un, L'accaparer dans une réunion, dans une compagnie, ne pas lui laisser de liberté.

Emparer : définition du Littré (1872-1877)

EMPARER (an-pa-ré) v. réfléchi.
  • 1Se saisir de quelque chose. S'emparer d'un héritage. L'ennemi s'empara de la ville. Après s'être emparé des droits de ma naissance, Corneille, Œdipe, II, 2. Et je n'envierai plus le rang dont il s'empare, Corneille, Sertor. I, I. T'emparer d'une reine en son propre palais, Corneille, ib. V, 4.

    Terme de chimie. Il se dit des substances qui se combinent avec certaines autres, lorsqu'elles se trouvent en présence. Le fer s'empare de l'oxygène.

  • 2 Fig. S'emparer de la conversation. S'emparer des derniers moments de quelqu'un. Bientôt l'amour, fertile en tendres sentiments, S'empara du théâtre ainsi que des romans, Boileau, Art p. III. Il est aisé de s'emparer de l'esprit de M. de Richelieu, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 133, dans POUGENS. Je m'empare aussitôt de ce grand mouvement, Raynouard, États de Blois, IV, 1. Comme un reste de vie se retire vers le cœur à mesure que la mort s'empare des extrémités, Ségur, Hist. de Napol. IX, 6.
  • 3Prendre possession de l'âme, en parlant des passions et émotions. Une juste fureur s'empare de mon âme, Racine, Iph. V, 2. De vos sens étonnés quel désordre s'empare ? Racine, Athal. III, 5. Mais d'où vient que mon cœur frémit d'un saint effroi ? Est-ce l'esprit divin qui s'empare de moi ? Racine, ib. 7. La mollesse et la volupté s'emparent de mon cœur, Fénelon, Tél. I.

REMARQUE

Saint-Simon a supprimé le pronom personnel : Pour rendre la guerre plus animée et plus durable, [Louvois] fait brûler Worms, Spire et tout le Palatinat jusqu'aux portes de Mayence dont il fait emparer les troupes du roi, Saint-Simon, 406, 87. Mais cela est mauvais et ne doit pas être imité.

2. Emparé ne peut pas s'employer absolument au participe, il faut dire s'étant emparé ; et il y a une faute contre l'usage ou du moins un archaïsme dans ce vers : Son génie emparé de la nature entière, Viennet, Épître à Fontanes.

HISTORIQUE

XVe s. Celuy an emparerent [fortifièrent] les Anglois la ville de Sainct Jame de Beuron, laquelle chose ils ne devoient faire, Chartier, Hist. de Ch. VII.

XVIe s. Donnons licence de fortifier et emparer le dit bourg, Du Cange, arcaturia.... Vous ne seriez point honorée Simplement d'une pomme ronde, Mais auriez la main emparée De la monarchie du monde, Saint-Gelais, 179. On a beau clorre et de clefs s'emparer [se remparer], On ne saurait les desirs separer, Saint-Gelais, 200. Depuis, l'ambition est survenue, laquelle a emparé les hommes mortels des despouilles qu'elle avoit ravi à Dieu, Calvin, Inst. 69. Le vice adhere tousjours aux entrailles de celuy qui s'en est une fois emparé, Amyot, Du vice et de la vertu, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Emparer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « emparer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « emparer »

Étymologie de emparer - Littré

Provenç. espagn. et portug. amparar ; ital. imparare, apprendre ; de in, en, et parare, disposer, préparer (voy. PARER). Le sens propre de ce mot est rendre prêt, fortifier, et, par suite, saisir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de emparer - Wiktionnaire

(Verbe 1) (XIVe siècle) Sens de « défendre, fortifier »
(Verbe 2) (Première moitié du XVIe siècle) sens de « prendre, occuper, exercer une domination entière sur quelque chose ».
De l’occitan emparar, « protéger, défendre, réclamer, prendre possession », plus avant du latin *im-parare, régularisation sur parare (« préparer, parer à ») de im-perare (« dominer, se rendre maitre de ») → voir emprar en catalan, imperare en italien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emparer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emparer ɑ̃pare play_arrow

Conjugaison du verbe « emparer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe emparer

Évolution historique de l’usage du mot « emparer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emparer »

  • Comment neuf artistes de la nouvelle génération vont-ils s’emparer des « Moyens du bord » – c’est le titre de leur proposition originale – pour réaliser une œuvre éphémère à la Grande Halle de La Villette ? Reportage. , Entrer dans l'envers du décor de la création artistique
  • Deux patrouilles de police sont intervenues samedi soir afin de ramener le calme dans une fête de famille, rue de l’Ill à Colmar. Un équipage de la brigade anticriminalité s’est également rendu sur les lieux peu après 22 h. Les policiers sont parvenus à apaiser la soirée mais un jeune convive n’a pas adhéré au retour du calme, relançant une querelle familiale. Les fonctionnaires ont cherché à l’écarter du reste du groupe et le jeune majeur a alors tenté de donner un coup de tête à l’un des policiers de la BAC. Il a fallu trois policiers pour le maîtriser mais l’individu a essayé de s’emparer du pistolet automatique d’un des intervenants. , Faits-divers - Justice | Il tente de s’emparer de l’arme d’un policier
  • Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. De Carlos Castaneda / La roue du temps
  • La fonction de l'intellectuel et de l'artiste est d'exprimer ce que tout le monde peut voir, de s'emparer d'une parole plurielle pour la faire partager. De Guy Bedos / Libération - 23 Décembre 1999
  • C'est parce que nous sommes si desséchés nous-mêmes, si vides et sans amour que nous avons permis aux gouvernements de s'emparer de l'éducation de nos enfants et de la direction de nos vies. De Jiddu Krishnamurti / De l'éducation
  • S'emparer d'un coeur qui n'a pas l'habitude des attaques, c'est entrer dans une ville ouverte et sans garnison. De Alexandre Dumas, fils / La Dame aux camélias
  • Qui cherche la vérité de l’homme doit s’emparer de sa douleur. De Georges Bernanos / La Joie
  • Il faut s’emparer des tabous, combattre l’hypocrisie, assumer ses contradictions. De Nicolas Bedos / 26 février 2015
  • L'ami est un complice qui nous aide à nous emparer du monde. De Francesco Alberoni / L’Amitié
  • S'emparer de ce qui ne peut se défendre, c'est une lâcheté. De André Gide / La symphonie pastorale
  • Vouloir tout et tout de suite, s'en emparer maintenant. De Roberto Saviano / Gomorra, 2007

Images d'illustration du mot « emparer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « emparer »

Traductions du mot « emparer »

Langue Traduction
Corse catturà
Basque grab
Japonais つかむ
Russe грейфер
Portugais agarrar
Arabe إختطاف
Chinois
Allemand greifen
Italien afferrare
Espagnol agarrar
Anglais grab
Source : Google Translate API

Synonymes de « emparer »

Source : synonymes de emparer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires