La langue française

Embobiner

Définitions du mot « embobiner »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMBOBINER, verbe trans.

A.− Emplois concr.
1. [Avec un compl. introduit par sur/autour] Enrouler (quelque chose) autour de quelque chose de circulaire. Embobiner un fil, un câble. (Quasi-)synon. bobiner, enrouler; anton. dérouler, désembobiner, désenrouler.Votre arme Éros n'est pas celle qui me gouverne Autour des cœurs une autre embobine son fil (Cocteau, Clair-obscur,1954, p. 115):
1. Un touilleur, ces sortes de remorqueurs qui circulent en embobinant et en désembobinant sur leur roue à aubes comme sur un cabestan central inclus dans leur machine à vapeur une chaîne sans fin coulée au fond du lit de la Seine ... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 314.
Rem. La docum. atteste le part. passé employé comme adj. Qui est enroulé (autour de quelque chose ou de soi-même). Des feuilles de papier argenté, des grandes et des petites, et d'autres embobinées et qui se déroulent dans le vent exactement comme des serpentins (Id., ibid., p. 288).
2. [Avec un compl. introduit par dans] Envelopper ou empêtrer (quelqu'un ou quelque chose) dans quelque chose. Embobiner son bras dans une écharpe. Synon. embobeliner (vx), emmitoufler.Au part. passé. Le père était embobiné dans une couverture de voyage qui lui montait jusque sur la tête (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Épaves, 1881, p. 1216).Il partait quand même au bureau... Mais on le regardait dans la rue, tout embobiné dans les ouates (Céline, Mort à crédit,1936, p. 374).Une grosse mouche embobinée dans une toile d'araignée (Sartre, Mur,1939, p. 94).
Emploi pronom. Synon. s'empêtrer.Il vide encore un autre verre... La ficelle se prend, s'embobine dans la roulette du fauteuil... Il tire dessus, il s'embarbouille... (Céline, Mort à crédit,1936p. 310).
3. [Avec un compl. de moyen] Envelopper (quelqu'un ou quelque chose) au moyen de quelque chose. Elle se hâta seulement d'entraîner Châteaubedeau, par le plus court, à la pharmacie, et là, le soigna à son tour, le pansa de ses mains et l'embobina, quasi tout entier de linges blancs (Boylesve, Leçon d'amour,1902, p. 139).
B.− Au fig., fam. Séduire (quelqu'un) dans le but de le duper, de le tromper. Synon. embobeliner (fam.), emberlificoter (fam.), enjôler.En voilà une peloteuse qui venait les embobiner (Zola, Assommoir,1877, p. 754).Mais sa sœur voulait donc devenir une cocotte qu'elle se laissait embobiner par des aristos? (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 116):
2. « Il y a un type à nous dans la piaule du curé? » « Oui ». « Il est dégourdi? » « Encore assez. » « Qu'il se laisse embobiner, qu'il fasse semblant d'être convaincu, nous avons besoin d'un informateur. » Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 241.
Rem. La docum. atteste a) Embobinage, subst. masc. α) Action d'enrouler (quelque chose) sur une bobine. L'embobinage d'un film (Lar. encyclop. Suppl. 1975). β) Action de se faire duper, de duper quelqu'un. Tous ses démêlés avec les artistes ou les figurants du studio et les petites grues de Montmartre ou de Montparnasse (...) se terminaient par un embobinage, voire un entôlage, dont Jicky revenait honteux et se tortillant (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 77). b) Embobichonner, verbe trans. Séduire (quelqu'un) dans le but de le tromper. Synon. embobiner, embobeliner, emberlificoter. Ah, ils t'ont bien embobichonné, les capitalistes, les vautours! (Arnoux, Solde, 1958, p. 85).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bɔbine]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. A. 1. 1813 « enjôler, tromper par des paroles captieuses » (J.-F. Rolland, Dict. mauv. lang., p. 56) cf. 1830 ([L'Héritier], Suppl. Mém. Vidocq, t. 1, p. 311); 2. 1881 « envelopper de vêtement ou de linge » (Maupass., loc. cit.). B. 1876, 16 nov. « enrouler autour d'une bobine, former en bobine » (H. de Parville, Journ. offic., p. 8320, 2ecol. ds Littré Suppl.). A altération d'apr. bobine* de embobeliner*. B dér. de bobine*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 16. Bbg. Guiraud (P.). Le Ch. morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. Ling. 1968, t. 63, p. 101. − Prigniel (M.). Entourlouper. Fr. mod. 1971, t. 39, p. 349.

Wiktionnaire

Verbe

embobiner \ɑ̃.bɔ.bi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sens propre) Rouler un fil sur une bobine.
  2. (Figuré) Envelopper quelqu’un de linges, comme sur une bobine.
    • Elle se hâta seulement d’entraîner Châteaubedeau, par le plus court, à la pharmacie, et, là, le soigna à son tour, le pansa de ses mains, et l’embobina, quasi tout entier, de linges blancs. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 95)
    • Elle m’emmène partout chez elle, chez la mère Alice qui ne sent plus ses jambes embobinées dans une couverture et même un guérisseur lui a prédit du mieux, je me demande si elle se sent faire pipi. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 337)
  3. (Figuré) (Populaire) Entortiller quelqu’un par des cajoleries ou des raisonnements captieux ; tromper.
    • Y a donc, reprit Berrichon, que maître Louis s'est laissé embobiner et qu'il est sorti pour aller acheter une carte... — (Paul Féval, Le bossu, page 152, 1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBOBINER. v. tr.
Rouler un fil sur une bobine. Fig. et prop., il signifie Entortiller quelqu'un par des cajoleries ou des raisonnements captieux. On dit aussi, dans un sens analogue, EMBOBELINER.

Étymologie de « embobiner »

  • [Sens propre] : Mot dérivé de bobine avec le préfixe em- et le suffixe -er
  • [Sens figuré] : De embabouiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embobiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embobiner ɑ̃bɔbine

Évolution historique de l’usage du mot « embobiner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embobiner »

  • “Je ne lui ai pas menti en lui disant ‘Hey, il y a une opportunité ici’, ça n’est pas vrai. Ce n’est pas une opportunité où il aura le champ libre. C’est ce dont je lui ai parlé. Il n’avait pas de contrat, je n’ai pas voulu l’embobiner. Lorsque j’ai raccroché le téléphone, il devait soit aller en Europe ou soit quelqu’un pouvait le recruter parce qu’il avait été plus convaincant que moi.” Brett Brown Basket Infos, Brett Brown surpris que Ryan Broekhoff ait accepté de rejoindre les Sixers : "Je n'ai pas voulu l'embobiner"
  • « Evidemment que l’arrivée du pauvre Arnaud Poupard… Je n’arrête pas de dire qu’il n’y est pour rien, qu’il s’est fait embobiner par un pauvre bonhomme qui ne lui a rien expliqué. Il arrive dans une ville où il ne sait rien de rien, dans un contexte où il ne sait rien. On lui tire dessus alors que finalement il a répondu à une annonce pour exercer un travail. Monsieur Poupard partez vite, vous êtes dans un bourbier. On ne vous parlera jamais. C’est quand même embêtant, vous allez être responsable de la sécurité, le kop qui regroupe 4000 personnes ne vous parlera jamais. Ça va être difficile. Nous ne le légitimerons jamais, nous ne lui parlerons jamais. Lui parler c’est le légitimer. Quand il s’amusera à faire venir des gens que l’on ne connait pas au Virage Sud… Le Virage Sud, ce n’est pas une boite de nuit, on n’arrive pas en bombant le torse. Le Virage Sud est une vielle tribune qui a une organisation solide, qui a une hiérarchie solide, c’est une micro-société extrêmement organisée, où tout le monde se connait, avec aucun débordement depuis la fin des années 90. La sécurité, elle s’est construite, elle a une histoire, elle a un sens. Les stadiers, ça se passe très bien, parce qu’on les connait très bien. Le Virage Sud, ce n’est pas une boite de nuit, on ne peut pas arriver en bombant le torse, ces stadiers ont appris à nous connaitre en vivant es moments terribles avec nous. Ils ont traversé l’Europe avec nous, ils ont vécu des galères avec nous, des affrontements. Ils ont eu peur avec nous, et ils se sont battus pour nos couleurs avec nous. Il y a quelque chose de très fort qui s’est créé entre eux et nous. Olympiakos ça avait été très chaud, et le meilleur exemple c’est Pau, c’est ce qui représente le mieux le partenariat entre la sécurité et les Ultramarines. Sans les Ultramarines il y a une émeute à Pau. Tous les stadiers et même la police a été éberluée de ce qu’on a fait. Les stadiers étaient sur le cul et nous ont laissé faire, et ça c’est le fruit de l’expérience  […] Si Poupard amène ses hommes et nous met de la sécurité privée, je ne donne pas 30s… ». Girondins4Ever, Florian Brunet : "Arnaud Poupard ? Le Virage Sud, ce n'est pas une boite de nuit, on n'arrive pas en bombant le torse… Nous ne le légitimerons jamais" | Girondins4Ever
  • Allez, juste pour la bonne bouche : un passage où l’on s’est dit « Nan, là… c’est pas crédible… » : Quand la petite Asa va toute seule défier le patron de la pègre locale, du haut de ses 10 ans et qu’elle parvient à l’embobiner, Chronique Manga: Asadora # 02
  • Notre conseil pour votre journée: ne vous laissez pas embobiner par de belles paroles ! Les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! , Horoscope du Vendredi 19 juin 2020

Traductions du mot « embobiner »

Langue Traduction
Anglais wind up
Espagnol terminar
Italien esasperare
Allemand aufziehen
Chinois 结束
Arabe يختم، ينهي
Portugais acabar
Russe заводиться
Japonais 巻く
Basque haizea
Corse finisci
Source : Google Translate API

Synonymes de « embobiner »

Source : synonymes de embobiner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « embobiner »

Embobiner

Retour au sommaire ➦

Partager