La langue française

Embabouiner

Sommaire

  • Définitions du mot embabouiner
  • Étymologie de « embabouiner »
  • Phonétique de « embabouiner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « embabouiner »
  • Citations contenant le mot « embabouiner »
  • Traductions du mot « embabouiner »
  • Synonymes de « embabouiner »

Définitions du mot embabouiner

Trésor de la Langue Française informatisé

EMBABOUINER, verbe trans.

Vieux
A.− Emploi trans., fam. Amener (quelqu'un) à faire ce que l'on désire en (le) séduisant par des flatteries, des cajoleries. Cette femme l'a embabouiné (Ac.).Synon. fam. embobeliner, embobiner, entortiller.Tu vois la Présidente tous les jours, maintenant. C'est percutant! Il faut que tu l'aies embabouinée (Morand, Fin de s.,1957, p. 126):
... et je me rengorgeais (...) quand le boucher d'en face (...) rappelait mes exploits et certifiait qu'il n'y avait pas, dans Hérat, un mari d'autorité plus tranchante (...) qui se laissât moins intimider et embabouiner. Arnoux, Calendrier de Flore,1946, p. 219.
B.− Emploi pronom. à sens passif, MAR. [En parlant d'un navire] Se mettre en mauvaise posture (dans des écueils, des hauts-fonds, etc). Cargos grecs, maltais ou syriens (...) qui allèrent s'embabouiner, par leur ignorance des courants, sur tous ces récifs érythréens (Morand, Route Indes,1936, p. 186).Au part. passé. Bâtiment embabouiné (Ac.).
Rem. 1. On rencontre l'emploi adj. du part. passé au sens de « barbouillé », sans doute dialectalisme (cf. FEW t. 1, pp. 192-193); sens signalé par J.-F. Rolland, Dict. mauv. lang., 1813, p. 56. 2. Chez Hugo, le part. passé en emploi adj. apparaît avec un sens peu clair mais vraisemblablement influencé par certains emplois dialectaux où le babouin symbolise l'idée d'une figure d'apparence plus ou moins simiesque et poilue. Ses lèvres rentraient sous ses gencives, et elle avait tout autour de la bouche des pinceaux de poils blancs qui lui donnaient la mine embabouinée d'un chat (N.-D. Paris, 1832, p. 338).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃babwine]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. Fin xiiies. [Cuer] embaboïnés d'amours (J. de Meung, Le Testament, éd. M. Méon, 2040). Dér. de babouin*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 176.

Wiktionnaire

Verbe

embabouiner \ɑ̃.ba.bwi.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Engager quelqu’un par des caresses, par des paroles flatteuses, à faire ce qu’on souhaite de lui.
    • Cette femme l’a embabouiné. — Il s’est laissé embabouiner.
    • (Figuré)Depuis Musset, parmi les poètes qui ont eu la vogue, Baudelaire est, je crois, le seul qui ne soit pas embabouiné de la rime riche. — (Clair Tisseur, Modestes observations sur l'art de versifier ; Bernoux et Cumin éditeurs, Lyon, 1893, page 181.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBABOUINER. v. tr.
Engager quelqu'un par des caresses, par des paroles flatteuses, à faire ce qu'on souhaite de lui. Cette femme l'a embabouiné. Il s'est laissé embabouiner. Il vieillit.

Littré (1872-1877)

EMBABOUINER (an-ba-bou-i-né) v. a.
  • Terme populaire. Amener quelqu'un par des cajoleries à faire ce qu'on souhaite de lui. La femme morte, il [M. de Soubise] brusqua un superbe enterrement, embabouina le curé, tellement que Mme de Soubise fut portée droit de chez elle à la Mercy, Saint-Simon, 218, 188.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cuer qui ce fait n'iert [ne sera] ja si embaboïnés D'amours ne d'autre vice, tant soit enracinés, Qu'en assés petit d'eure ne soit enluminés, J. de Meung, Test. 2041.

XVIe s. Decevoir et embabouiner le vulgaire populace [populace est ici un adjectif], Paré, XIX, 30. Dont a dict l'Apostre, que ceux qui se laissent embabouiner à cette passion et cupidité, fontnaufrage et s'esgarent de la foy, et s'embarrassent en diverses peines, Charron, Sagesse, I, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « embabouiner »

En 1, et babouin. Babuinare signifiait, au XIVe siècle, orner de miniatures.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « embabouiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embabouiner ɑ̃babwɛ̃e

Évolution historique de l’usage du mot « embabouiner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embabouiner »

  • Sur le plan de la politique étrangère, il y a de bonnes raisons d'avoir peur de Donald Trump, mais il y en a aussi d'autres de croire qu'il ne fera pas pire que certains de ses prédécesseurs. Pour sûr, sous George W. Bush, les néoconservateurs aux manettes pouvaient se targuer d'une grooosse expérience, ce qui ne les a pas empêchés de tout saccager sur leur passage. Face à Donald Trump, mes craintes ont toujours été doubles: que ses objectifs stratégiques puissent être relativement sensés, mais qu'il les mette en œuvre avec une telle incompétence qu'il finisse par affaiblir la position des États-Unis dans le monde; ou alors qu'il se fasse embabouiner par les grosses légumes d'usage et répète les mêmes erreurs que le crétin du Texas. Au vu de ses premiers choix –comme la nomination de l'islamophobe Michael Flynn au poste de conseiller pour la sécurité intérieure–, on pourrait même obtenir le pire des deux mondes: l’irrationalité des objectifs et la stupidité de leur réalisation. Slate.fr, Voilà les indicateurs qui annoncent un régime autoritaire | Slate.fr
  • Le marché nourrit ce sentiment d’insécurité. Des objets disparaissent des rayons en quelques mois pour faire place à de nouveaux modèles, ce qui rend caduque toute évaluation; d’autres semblent conçus pour se casser le lendemain de l’échéance de la garantie. Pour ne pas se faire embabouiner, les acheteurs essaient de s’informer dans Internet. Ils y trouvent des critiques de produits qui vont de la cabale haineuse à la louange éhontée… puis écrivent à Protégez-Vous pour lui demander de trancher. L’équipe du magazine se retrouve donc à évaluer les sites d’évaluation! Elle travaille à concevoir un outil qui aiderait le public à coter les sites de consommation. «Au lieu de représenter une solution à l’excès de choix, ces sources d’info sont en train de participer au problème, déplore Julie Gobeil. Magasiner devient de plus en plus compliqué.» L’actualité, L'angoisse du choix | L’actualité

Traductions du mot « embabouiner »

Langue Traduction
Anglais embarrass
Espagnol avergonzar
Italien embarrass
Allemand in verlegenheit bringen
Chinois 不好意思
Arabe يحرج
Portugais embaraçar
Russe смущать
Japonais 恥ずかしい
Basque embarrass
Corse vargogna
Source : Google Translate API

Synonymes de « embabouiner »

Source : synonymes de embabouiner sur lebonsynonyme.fr
Partager