Embarbouiller : définition de embarbouiller


Embarbouiller : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EMBARBOUILLER, verbe trans.

A.− [Correspond à barbouiller I] Barbouiller complètement. Des guignes noires, dont il [un bébé] s'embarbouillait tout le museau (Sand, Maîtres sonneurs,1853, p. 224).La couche de craie embarbouillant à mi-hauteur les vitres des blanchisseries (Courteline, Linottes,Panthéon-Courcelles, 1897, p. 172).
P. métaph. La terre était toute embarbouillée de paganisme (...) toute asservie au culte des faux dieux (Péguy, Myst. charité,1910, p. 130).
B.− [Correspond à barbouiller II B] Au fig.
1. [Le suj. désigne une pers.; l'obj. désigne un inanimé] Mélanger de manière confuse. Synon. confondre, embrouiller.Il [Lally-Tollendal] citait ses illustres aïeux les rois d'Irlande et embarbouillait le procès de son père dans celui de Charles Ieret de Louis XVI (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 571).
Emploi pronom. ou passif. S'égarer (dans une situation compliquée). Synon. s'embarrasser, s'empêtrer.Un tas de bêtises dans lesquelles vous allez vous embarbouiller (Balzac, Goriot,1835, p. 119).Me trouver embarbouillé (...) dans un genre d'affaires à qui la guerre ne vaut absolument rien (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 161).
2. [Le suj. désigne un inanimé; l'obj. désigne une pers.] Embrouiller quelqu'un, lui faire perdre le fil de ses idées. Synon. troubler.Des rêveries confuses (...) lui embarbouillaient la tête (Zola, Bête hum.,1890, p. 34).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Embarbouillé, ée, en emploi adj. [Correspond à embarbouiller A] Au fig. Grossier, mal affiné. Anton. débrouillé. À force d'affection j'aurais su tirer quelque chose de tout ce qu'il y a en toi, d'embarbouillé et de barbare (Montherl., Fils personne, 1943, III, 4, p. 331). b) Embarbouillage, embarbouillement, subst. masc. [Correspond à embarbouiller B] Action d'embarbouiller; résultat de cette action. Synon. complication, embrouillamini. Il [Dieu] nous a parlé sans détours ni embarbouillements. Il ne faisait pas des manières, des embarbouillages. Il parlait tout uniment (Péguy, Porche Myst., 1911, p. 238). c) Emmargouillé, ée, adj. (Quasi-)synon. de embarbouillé. L'église est sale; mais les sculptures de François Iersont emmargouillées de badigeon jaune (Hugo, Rhin, 1842, p. 26).
Prononc. : [ɑ ̃baʀbuje]. Étymol. et Hist. 1. 1530 embarboyllez « barbouiller, salir » (Palsgr., p. 549); 2. av. 1755 pronom. « s'embrouiller » (St Simon, Mémoires, éd. A. de Boislisle, XXIV, 181); 1835 part. passé « avoir les facultés mentales endormies » (Balzac, Corresp., t. 2, p. 714). Dér. de barbouiller*; préf. en-*. Fréq. abs. littér. : 16.

Embarbouiller : définition du Wiktionnaire

Verbe

embarbouiller \ɑ̃.baʁ.bu.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’embarbouiller)

  1. (Suisse) Barbouiller ; salir.
    • Arrivée dans la boutique, repérable à ses volets verts où, sur panneau émaillé, toute la famille Delespaul-Havez se délectait, se salissait, s’embarbouillait de coulées de chocolat fondu, Isabelle s’impatienta. — (Raymonde Menuge-Wacrenier, Zabelle : femme de marin pêcheur, Éditions Cheminements, 2006, page 48)
  2. Devenir flou ou confus, embrouiller, brouiller.
    • Eh bian ! le vlà encore embarbouillé dans les épousailles. — (Marivaux, L’Héritier de village)
    • Le nom même de Dieu, ce diable de vieux mot qui embarbouille l’esprit et nuit à sa clarté suprême, M. Louis-Auguste Martin ne l’a pas même écrit, par distraction, une seule fois. — (Jules Amédée Barbey d’Aurevilly, Les Œuvres et les Hommes, 1re partie, Les Philosophes et les Écrivains religieux, Paris, Amyot, 1860, page 197)
    • Tout l’après-midi, les crêpes sautent, elle en offre aux clients du café les plus fidèles, j’ai les mains perlées de sucre et l’estomac embarbouillé, ce soir on ne soupera pas. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 334)
    • J’ai besoin qu’un acteur soit d’une grande vivacité, qu’on ne soit pas obligé de tout expliquer, qu’on ne s’embarbouille pas dans de faux problèmes psychologiques. — (Josette Féral, Mise en scène et Jeu de l’acteur : Entretiens, t. 3, Voix de femmes, 1997, page 239)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Embarbouiller : définition du Littré (1872-1877)

EMBARBOUILLER (an-bar-bou-llé, ll mouillées) v. a.
  • Faire perdre à quelqu'un le fil de ses idées, de sa conduite.

    S'embarbouiller, v. réfléchi. Se perdre dans ce qu'on dit. Les conférences continuaient à Rastadt ; Villars s'y embarbouilla si mal, qu'il fallut le désavouer, Saint-Simon, 353, 151.

HISTORIQUE

XVIe s. Ne embarboyllez vostre neuve robe, je vous prie, Palsgrave, p. 549.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « embarbouiller »

Étymologie de embarbouiller - Littré

En 1, et barbouiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de embarbouiller - Wiktionnaire

(1530)[1] Dérivé de barbouiller avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embarbouiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embarbouiller ɑ̃barbuje play_arrow

Conjugaison du verbe « embarbouiller »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe embarbouiller

Évolution historique de l’usage du mot « embarbouiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embarbouiller »

  • Ne me dites pas que ces jeunes sont des maliens ? Alors là nous devons avoir désormais peur. La jeunesse qui est appelé à reconstruire ce pays, à changer ce pays et à diriger demain, se laisse embarbouiller par des individus de mauvaise foi. , maliweb.net - MALI : Malgré les attaques terroristes, les trahisons citoyennes se multiplient

Traductions du mot « embarbouiller »

Langue Traduction
Corse vargogna
Basque embarrass
Japonais 恥ずかしい
Russe смущать
Portugais embaraçar
Arabe يحرج
Chinois 不好意思
Allemand in verlegenheit bringen
Italien embarrass
Espagnol avergonzar
Anglais embarrass
Source : Google Translate API

Synonymes de « embarbouiller »

Source : synonymes de embarbouiller sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « embarbouiller »



mots du mois

Mots similaires