La langue française

Dévaster

Définitions du mot « dévaster »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉVASTER, verbe trans.

A.− Exercer sur quelque chose ou sur quelqu'un une action matérielle qui aboutit à une destruction complète, à un anéantissement.
1. [Le compl. d'obj. désigne un lieu avec ses richesses naturelles ou créées par l'homme] Détruire ou endommager gravement les richesses (d'un lieu, en particulier d'un pays). Vous allez ravager leurs terres, dévaster leurs campagnes (Guilbert de Pixer., Victor,1798, 3, 8, p. 48).Quatre incendies successifs, puis un pillage ont dévasté les archives de l'antique abbaye de Saint Benoît-sur-Loire (M. Bloch, Apol. pour hist.,1944, p. 33).
a) [Le suj. désigne un être humain] Synon. dépouiller, mettre à feu et à sang, mettre à sac, raser, ravager, ruiner.
α) [Le résultat est recherché délibérément] Voler, piller, dévaster; dévaster et saccager; dévaster et tuer; les armées, les brigands, les envahisseurs, les soldats, dévastèrent la contrée, les provinces, les terres. En 1566, des bandes d'iconoclastes avaient dévasté les cathédrales d'Anvers, de Gand (Taine, Philos. art,t. 2, 1865, p. 41).Ces scélérats qui dévastaient les campagnes (La Hêtraie, Chasse, vén., fauconn.,1945, p. 139):
1. On détruisit les maisons vides, on s'attaqua aux demeures abandonnées par les émigrants. On les dévasta, les saccagea. On n'en laissa que les briques. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 334.
Emploi abs. Des misérables accourent; sous prétexte de secours, pillent, volent, brisent, dévastent (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 790).
β) [Le résultat est involontaire] Les Lango (...) ne savent pas grand'chose de l'assolement et dévastent leurs forêts en déboisant de nouveaux terrains (Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 45).La reforestation d'immenses territoires dévastés par l'homme dans le cours des siècles (Industr. fr. bois,1955, p. 14).
b) P. ext.
α) [Le suj. désigne un animal, etc., dont la nature, la tendance innée est de dévaster quelque chose] Empêcher les poules de dévaster les fruits et le potager (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 280).Tuer les courtilières qui dévastaient nos laitues (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 161):
2. L'épervier roux ocellé est tout à fait un oiseau de carnage et de sang. D'une hardiesse sans seconde, se riant de l'homme, de ses armes et de ses menaces, friand comme lui de viande fine, il dévaste les guérets, les bois, les poulaillers. Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 176.
β) [Le suj. désigne un phénomène naturel] La grêle, l'ouragan dévasta les champs, les campagnes. Un ruisseau d'eau vive grossi par les pluies, (...), dévastait les pâquerettes (Hugo, Rhin,1842, p. 166).Cet août « bleu et torride » (...) fait le vide, dévaste la plaine (Mauriac, Journal 3,1940, p. 213).Le plateau que dévaste la bise (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 11).
Emploi abs. La houle en mourant dévastait (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 357).
2. [Le compl. d'obj. ne désigne pas directement un lieu]
a) [Le compl. d'obj. désigne directement ou p. méton. un ensemble humain; le suj. désigne une force inanimée s'attaquant à l'homme] Frapper la population de (un lieu) par la maladie, la mort. L'épidémie, la peste dévasta le pays, des régions entières. Synon. décimer, détruire, ravager.Le choléra dévaste la Russie (Duhamel, Maîtres,1937, p. 33).Une grande famine venait de dévaster la Chine (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 237).
b) [L'obj. désigne une création de l'homme; surtout au passif] P. anal. Porter des signes de désordre ou de vide consécutifs à une dévastation. J'ai vu (...) les boulevards déserts de Paris, les jardins silencieux du Champ-de-Mars, et moi-même errant dans cette ville dévastée par la tristesse (Green, Journal,1940, p. 16).Un oreiller dévasté par une nuit de cauchemars (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 175).
B.− P. métaph. ou au fig.
1. [Le compl. d'obj. désigne la pers. humaine ou un de ses aspects]
a) [Le compl. d'obj. désigne la pers. dans sa totalité]
α) [Le suj. désigne une pers.] Apporter la destruction (dans un domaine, chez quelqu'un). Synon. démolir, détruire, ravager, ruiner.Il veut faire avec notre terre ce qu'il a fait de toi : tout dévaster (Giono, Lanceurs graines,1943, I, 4, p. 115).La femme qui va dévaster une vie s'annonce souvent à travers ces éclipses nonchalantes (Gracq, Syrtes,1951, p. 339):
3. Quelquefois une haute colonne se montroit seule debout dans un désert, comme une grande pensée s'élève, par intervalles, dans une ame que le temps et le malheur ont dévastée. Chateaubriand,Génie du christianisme,t. 2,1803,p. 423.
β) [Le suj. désigne un mal secret, une force intérieure opérant à la manière d'une force naturelle] Provoquer (chez quelqu'un) des perturbations graves. Synon. détruire, miner, ravager, ronger.Cette passion [l'amour] peut dévaster à jamais l'esprit comme le cœur (Staël, Corinne,t. 3, 1807, p. 303).Tous ses soupçons et ses désirs le dévastaient, le brisaient par leur élan qu'il empêchait (Barrès, Jard. Oronte,1922, p. 182).Ni mes regrets, ni ma compassion ne justifiaient l'ouragan qui me dévasta pendant deux jours (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 214).
Emploi abs. Mes passions ne sont point de celles qui éclatent, dévastent et tuent (France, Bonnard,1881, p. 419).
b) [Le compl. d'obj. désigne une partie visible du corps] Altérer la beauté, l'intégrité physique (un visage, le corps) de quelqu'un. Synon. défaire, ravager.Ce visage dévasté par les larmes (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 454).
En partic. Dévaster le crâne, les tempes (vx). Ce bel homme [Montroger] robuste, vermeil et un peu gras, à qui une grande passion n'avait ni creusé les yeux ni dévasté les tempes (Sand, MlleMerquem,1868, p. 60).
Emploi pronom. à sens passif. Moi dont le front commence à se dévaster (Sand, Lélia,1839, p. 470).
2. [L'obj. désigne une création de l'esprit humain] Elle [la langue provençale] était en plein épanouissement lorsqu'elle fut violemment dévastée et ravagée au commencement du XIIIesiècle, dans la guerre dite des Albigeois (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 4, 1851-62, p. 321).À coups d'ostensoir il dévaste notre littérature (Gide, Journal,1905, p. 190).
Rem. 1. Dans quelques-uns des ex. cités (ex. 3 et Green, loc. cit.), on devine la présence d'une fig. étym. p. réf. au sens lat. de « ruiner en faisant le vide ». 2. La docum. atteste l'emploi adj. (littér. et rare) du part. prés. dévastant, ante. [Surtout en parlant des passions, des sentiments violents ou d'un mal intérieur] Qui dévaste, qui apporte la destruction (chez quelqu'un). Ils ne pouvaient se rassasier de leurs yeux inexorables, dévastants soleils de leurs cœurs (Gracq, Argol, 1938, p. 141). La pureté adorable et dévastante (Morand, Eau sous ponts, 1954, p. 8).
Prononc. et Orth. : [devaste], (je) dévaste [devast]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xes. devastar « ravager (un pays) » (St-Léger, éd. J. Linskill, 132); 1499 devaster (J. d'Auton ds DG), attest. isolées; de nouv. 1718 (Ac.); 2. 1802 en parlant des passions, etc. (Chateaubr., René, p. 25). Empr. à différentes époques au lat. class.devastare « détruire, ravager, en partic. en faisant le vide ». Fréq. abs. littér. : 147.

Wiktionnaire

Verbe

dévaster transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ruiner ; ravager ; piller ; détruire ; faire périr.
    • Chaque matin, un détachement de soldats précède la colonne pour protéger les douars des velléités pillardes de leurs camarades. Ordre a été donné de ne plus dévaster les champs. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 152)
    • On la dévasta, comme, au siècle précédent, on avait bombardé d’immenses agglomérations barbares, et parce qu’elle était à la fois trop forte pour être occupée par le vainqueur et trop indisciplinée, trop orgueilleuse pour se rendre dans le but d’échapper à la destruction. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 242 de l’éd. de 1921)
    • Raclant, ravageant, dévastant la côte ouest de l'Ile, le cyclone roula vers la mer Polaire, mettant à mal bateaux, engins de pêche, quais, maisons, bétail, récoltes. — (José Gers, Sur la mort du Pourquoi pas ?, France libre, vol. 6, 1936)
    • Le fait est que, bon an, mal an, Garrote avait eu le temps de parcourir sur les galères du roi la côte de Barbarie et les îles d'Orient, dévastant les terres des infidèles, pillant leurs caramousals et leurs navires de guerre. — (Arturo Pérez-Reverte, Les Aventures du Capitaine Alatriste, vol.3 : Le Soleil de Breda, Seuil, 2013, chap.7)
  2. (Figuré) Détruire.
    • Un cœur dévasté par les passions.
    • « C’est là que je me suis trouvée bonne actrice… me dit Claire au soir de sa première rencontre avec les psychologues-experts, j’ai fait la fille dévastée anéantie, je crois que j’ai vraiment réussi à cacher ma joie. » — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 106.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉVASTER. v. tr.
Ruiner un pays par la destruction de tout ce qu'il renferme. Les ennemis ont dévasté cette province. Ces campagnes furent dévastées par un ouragan. Un pays dévasté. Fig., Un cœur dévasté par les passions.

Littré (1872-1877)

DÉVASTER (dé-va-sté) v. a.
  • 1Rendre désert d'une façon quelconque. Cet excès de démence, accrédité pendant des siècles, avait dévasté la terre autant que les guerres les plus cruelles, Voltaire, Princ. de Babyl. 6.

    Rendre désert par le ravage. Les ennemis ont dévasté cette province.

  • 2 Fig. L'amour dévaste les âmes où il règne, Chateaubriand, Génie, II, 32. Une grande pensée s'élève, par intervalles, dans une âme que le temps et le malheur ont dévastée, Chateaubriand, René, 175.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dévaster »

Du latin devastare (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. devastare, de la préposition de, et vastus, vaste (voy. VASTE) : rendre vaste, désert. Devastare donna, dans l'ancien français, degaster, remplacé chez les modernes par dévaster, calqué sur le latin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dévaster »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévaster devaste

Évolution historique de l’usage du mot « dévaster »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévaster »

  • Après le Traité de Maastricht, les bourgeoisies conservatrices européennes se rassuraient. Elles avaient compris que l’empilement de traités successifs leur permettait d’asseoir leur emprise sur les modalités et les orientations de la construction de l’Union Européenne. Désormais la route était libre pour promouvoir le libre-échange « non faussé », mettre en concurrence, face au privé, les services publics, délocaliser, dévaster des bassins d’emplois. Globalement il s’agissait de remettre en cause l’ensemble des acquis sociaux constitués depuis 1945 et présentés comme des scories ou des rugosités, obstacles évidents à l’adaptation d’un continent à la déferlante de la mondialisation qui submergeait la planète. Le Journal International, De l’Europe-solution à l'Europe-problème - Le Journal International
  • L'homme est ainsi fait : la lumière du soleil le laisse dans l'obscurité ; il ne discerne rien qu'à la lueur des feux qui consument, qui dévastent. Félicité de La Mennais, Lettre au comte de Senfft, 13 juillet 1830
  • L’apocalypse s’apprête encore à dévaster les États-Unis sur le petit écran. Amazon vient de signer une grosse opportunité, en décidant d’adapter l’une des plus prolifiques et populaires franchises de jeux vidéo, la saga Fallout, imaginée par les studios Black Isle, puis reprise par Bethesda Softworks. En prime, on apprend que ce sont les créateurs de Westworld, le couple de scénaristes Lisa Joy et Jonathan Nolan, qui seront en charge de développer la série. Le duo a obtenu un series commitment penalty de la part d’Amazon, ce qui signifie la commande d’une saison complète sans passer par la case pilote, si les grands pontes de la plateforme valident leurs scripts. Konbini Biiinge - Le meilleur de la culture série saison après saison, Les créateurs de Westworld développent une série Fallout
  • Des insectes incroyablement voraces qui mangent l’équivalent de leur poids chaque jour et sont capables de dévaster des plantations entières en quelques heures. Les criquets pèlerins se multiplient par 20 tous les mois et peuvent parcourir 150 km par jour. Ce sont les pluies anormalement abondantes qui expliquent cette invasion historique de criquets. Il y a urgence. Pour cette guerre, il faut des milliers de litres de pesticides. La fin justifie les moyens. Les criquets sont maintenant arrivés jusqu’au Soudan et menacent maintenant d’envahir le Sahel. La guerre contre le criquet est loin d’être finie, et a un coût : au moins 275 millions d’euros, d’après les Nations unies. Franceinfo, Criquets pèlerins : un itinéraire meurtrier
  • Plus tôt et de plus en plus au nord en raison des changements climatiques, les incendies peuvent partir, dévaster des hectares entiers. Ils sont une catastrophe environnementale, car ce sont des écosystèmes entiers qui sont détruits. Ils sont un péril pour les femmes et les hommes, aussi, et chaque année ils menacent des habitations. La lettre économique et politique de PACA, PARIS : "Protéger nos forêts et les populations contre les incendies", par Christophe CASTANER, ministre de l'Intérieur - La lettre économique et politique de PACA

Traductions du mot « dévaster »

Langue Traduction
Anglais devastate
Espagnol devastar
Italien devastare
Allemand verwüsten
Chinois 蹂躏
Arabe يدمر
Portugais devastar
Russe сокрушение
Japonais 荒廃させる
Basque devastate
Corse devastate
Source : Google Translate API

Synonymes de « dévaster »

Source : synonymes de dévaster sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dévaster »

Dévaster

Retour au sommaire ➦

Partager