Saccager : définition de saccager


Saccager : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SACCAGER, verbe trans.

A. −
1. Mettre à sac en pillant. Synon. ravager, mettre à feu et à sang.Saccager un château, une maison, un village, une ville, une région. Quant aux barbares, c'étaient nos pères; ils tuaient et saccageaient tout; ils détruisaient pour le plaisir de détruire ce qu'ils ne pouvaient emporter (Stendhal, Amour, 1822, p. 183).Renaud de Châtillon (...) dirigea (...) une expédition de pillage contre l'île byzantine de Chypre. Il s'y conduisit en capitaine d'écorcheurs, saccageant tout, violant les femmes (Grousset, Croisades, 1939, p. 180).
Absol. [Les Allemands] jouent à leurs jeux habituels. Les hommes au piquet, les bras en l'air. On les bat avec des cordes mouillées (...). Ils sont ivres, ils renversent les femmes, les jeunes, les vieilles, les petites filles (...). Ils pillent, saccagent, volent (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 408).
2. P. ext. Détruire sans qu'il y ait pillage, abîmer. Synon. dévaster.Des ronflements sonores s'élevaient partout, le vent continuait à saccager les arbres avec des sifflements furieux, la pluie retentissait sur les vitres (Duranty, Malh. H. Gérard, 1860, p. 328).P. métaph. Le courage lui manquait pour (...) laisser le tragique des événements saccager cette joyeuse confiance, qui, ce soir, lui rendait la vie si belle (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 326).
B. − P. exagér. Mettre sens dessus dessous; bouleverser, détruire l'harmonie. Synon. chambarder (fam.), chambouler.On perquisitionnait partout, dans les syndicats, au secours rouge, à l'Humanité, et un peu dans toute la France (...) dans la soirée, l'imprimerie de l'Humanité fut saccagée par la police (Nizan, Conspir., 1938, p. 233).P. métaph. Après une telle « conversation » je retrouve tout saccagé dans ma tête. La conversation de Valéry me met dans cette affreuse alternative: ou bien trouver absurde ce qu'il dit, ou bien trouver absurde ce que je fais (Gide, Journal, 1907, p. 237).
REM.
Saccageoter, verbe trans.,hapax. Nous vivotions du côté de Chalons-sur-Saône, pillotant, saccageotant (Arnoux, Rhône, 1944, p. 305).
Prononc. et Orth.: [sakaʒe], (il) saccage [-ka:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Av. 1464 (J. Chartier, Chron. de Charles VII, éd. Vallet de Viriville, t. 2, p. 94: ville [...] pillée, saccagée et destruite). Empr. à l'ital.saccheggiare, att. dep. le xiiies. (Iacopone da Todi ds Tomm.-Bell.), dér. de sacco « saccage » (sac2*). Fréq. abs. littér.: 252. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 203, b) 395; xxes.: a) 508, b) 377.
DÉR. 1.
Saccagement, subst. masc.,vx, synon. de saccage.Saccagement de ville. Une bande d'enfants, de femmes et d'hommes brise, casse ces pauvres arbres, qui restent après leur passage avec des arrachis blancs, des branches pendantes à terre, des tortils de bois révolté, − un saccagement qui révolte et dévoile l'amour de la destruction de la population parisienne (Goncourt, Journal, 1870, p. 680). [sakaʒmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1694-1878. 1reattest. 1544 (P. Doré, L'adresse de l'esgaré pecheur, 7a ds Fonds Barbier); de saccager, suff. -ment1*.
2.
Saccageur, -euse, subst.Personne qui se livre au saccage (d'une ville d'un pays). Dans la rue les paniers d'emballage et les fûts crevés s'alignaient en une barricade où les saccageurs des étages ajoutaient les machines de fabrication (Hamp, Champagne, 1909, p. 164).P. métaph. Je pris le livre avec respect et je contemplai ces formes incompréhensibles pour moi, mais qui révélaient l'immortelle pensée du plus grand saccageur de rêves qui ait passé sur la terre (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Auprès mort, 1883, p. 805). [sakaʒ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1553 (J. Martin, Archit. d'Albert, 36b ds Fonds Barbier); de saccager, suff. -eur2*.
BBG.Bourciez (E.). L'Âge des mots en fr. R. Philol. fr. 1928, t. 40, p. 139. − Hope 1971, p. 49, 149.

Saccager : définition du Wiktionnaire

Verbe

saccager \sa.ka.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre à sac, mettre au pillage, dévaster.
    • Bert examina un moment l’arche rompue du pont, puis, par-delà le fleuve, son regard contempla la désolation de la ville saccagée. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 308 de l’éd. de 1921)
    • Saccager une ville, un château, une maison, une province.
  2. (Familier) (Figuré) Faire du désordre, détruire.
    • On a tout saccagé chez lui, On y a tout bouleversé.
    • Ils ont été plus de 6 millions, un soir de finale, à se régaler de cette arène brutale où même la douceur est saccagée. — (Sorj Chalandon, L’amour vache, Le Canard Enchaîné, 16 août 2017, page 7)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Saccager : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SACCAGER. v. tr.
Mettre à sac, mettre au pillage, dévaster. Saccager une ville, un château, une maison, une province. L'armée a tout saccagé. Fam. et par exagération, On a tout saccagé chez lui, On y a tout bouleversé.

Saccager : définition du Littré (1872-1877)

SACCAGER (sa-ka-jé ; le g prend un e devant a et o : saccageant, saccageons) v. a.
  • 1Mettre à sac, mettre au pillage. Avoir au soldat étranger Offert la France à saccager, Scarron, Mazarinades, Œuv. t. I, p. 292, dans POUGENS. Il n'y a point de petite ville qui ne cherche à prouver qu'elle a eu l'honneur autrefois d'être saccagée par quelque consul romain, Voltaire, Triumv. préf.

    Familièrement et par exagération. On a tout saccagé chez lui, on y a tout bouleversé. Fermez aussi le potager ; Si vous n'y prenez garde, ils vont tout saccager, Favart, Minette, I, 1.

  • 2 Par extension, arracher, détruire. La jeune saccageait les poils blancs à son tour, La Fontaine, Fabl. I, 17.

HISTORIQUE

XVIe s. Je pense que, à ce matin, ay esté l'isle des chevaulx prez Escosse par les seigneurs de Termes et Dessay saccagée et sacmentée, avecques tous les Angloys qui l'avoyent surprinse, Rabelais, Pant. IV, 67. Ils s'armerent pour saccager les nobles et les riches, Lanoue, 62. Après avoir saccagé toutes les richesses qui y estoyent…, Lanoue, 467. Il y eut soixante et dix villes toutes pillées et saccagées, Amyot, P. Aem. 49.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Saccager : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SACCAGER, v. act. (Gram.) c’est abandonner une ville aux soldats quand elle est prise. Rome a été saccagée plusieurs fois. Nous nous en servons pour des désordres moins grands. Lafontaine a dit du vieillard qui avoit deux maîtresses, l’une vieille, l’autre jeune, que celle-là saccageoit tous les poils noirs & l’autre tous les poils gris. Ce vieillard est l’image de ceux qui n’ont point d’opinion à eux, ils sont dépouillés à mesure qu’ils tombent sous différentes mains.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « saccager »

Étymologie de saccager - Littré

Saccage ; ital. saccheggiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de saccager - Wiktionnaire

De l’italien saccheggiare, attesté depuis le treizème siècle et dérivé de sacco (« saccage »). → voir sac
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saccager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saccager sakaʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « saccager »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe saccager

Citations contenant le mot « saccager »

  • Ils ont aussi jeté des pierres sur l'Assemblée nationale et ont brisé sa façade de verre, avant de saccager et incendier certaines parties du bâtiment. Challenges, Nouvelle manifestation contre le président malien, la police tire des coups de feu - Challenges
  • Les Tontons Burgers, restaurant situé quai Arloing dans le 9e arrondissement de Lyon, a été la cible d’une attaque. Un ou plusieurs personnes ont défoncé la devanture de l’enseigne pour saccager l’intérieur du bâtiment. Radiateurs arrachés, sauces et liquides projetés contre les murs ou vitres brisées, les dégâts sont importants. De plus, de nombreux tags "FN" ont été réalisés sur place à l’aide d’une bombe de peinture verte. D’autres inscriptions racistes ont été relevées sur place comme "à mort les arabes".  Lyonmag.com, Lyon : un restaurant saccagé, des tags racistes retrouvés sur place
  • Des hommes masqués et vêtus de noir en train de saccager des statues du Christ. Une série de sept photos publiées sur le même post Facebook  est devenue virale en quelques heures. L’auteur de la publication assure que ces scènes se sont passées ces derniers jours aux Etats-Unis. , Non, cette photo ne montre pas des Black Panthers en train de détruire des statues du Christ aux Etats-Unis
  • Un Avignonnais a été interpellé hier matin, vers 6h30, à l'hôtel Altera Roma, avenue Monclar à Avignon. C'est le gérant de l'établissement qui a donné l'alerte. L'un de ses clients qui avait loué une chambre venait de saccager les lieux : tout a été retrouvé sens dessus dessous : meubles renversés, literie défaite… Le client a même fait des trous dans une cloison pour se défouler ! LaProvence.com, Faits divers - Justice | Avignon : énervé, il saccage sa chambre d'hôtel | La Provence

Images d'illustration du mot « saccager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « saccager »

Langue Traduction
Corse saccu
Basque zakua
Japonais
Russe мешок
Portugais saco
Arabe كيس
Chinois 解雇
Allemand sack
Italien sacco
Espagnol saco
Anglais sack
Source : Google Translate API

Synonymes de « saccager »

Source : synonymes de saccager sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires