La langue française

Dessert

Définitions du mot « dessert »

Trésor de la Langue Française informatisé

DESSERT, subst. masc.

A.− Mets ou ensemble de mets que l'on sert à la fin d'un repas : fromage, pâtisserie, fruit, entremets sucré, etc. Assiettes à/de dessert, friandises de dessert; apporter le dessert, avoir du, prendre un, priver de dessert. Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 10).Le dessert parut, des fraises cueillies à l'instant, un fromage (Zola, Œuvre,1886, p. 173):
1. J'étalai mes vivres sur la banquette, je découpai le poulet, je disposai élégamment les tranches de jambon sur un papier, puis j'arrangeai avec soin tout près de la jeune femme notre dessert : fraises, prunes, cerises, gâteaux et sucreries. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Les Sœurs Rondoli, 1884, p. 1263.
2. Une servante étalait le dessert sur la table, les quiches aux « quetsches » dont le jus coulait parfumé, les gâteaux à la croûte dorée et craquante, les tartes aux pommes, larges comme des fonds de tonneau et dont la pâte avait un goût fin de cannelle. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 42.
P. méton.
Vieilli, rare. Corbeille artistement travaillée dans laquelle sont servis les fruits du dessert. On lui propose [à un sculpteur] d'entreprendre (...) un dessert pour le duc d'Hérouville (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 203).
Usuel. Le moment du repas où est servi le dessert. Chanter au dessert :
3. Le soir, nous dînâmes chez le pharmacien en compagnie du notaire et du médecin. Le curé arriva au dessert. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 220.
B.− Au fig. Morceau de choix, complément agréable ou superflu. Quasi-synon. régal.Le dessert est la lecture (...) du voyage pornographique de Gautier (Goncourt, Journal,1857, p. 427).Le visage [d'une belle fille], c'est le dessert; le reste, c'est... le rôti (Maupassant, Contes et nouv.,t. 1, Nuit de Noël, 1882, p. 387).
P. ext. et par antiphrase. Une paire de gifles en sus et un crachat comme dessert! (Flaub., Corresp.,1864, p. 154).
Rem. Comme le montrent plusieurs ex. supra, le fromage et les entremets sucrés qui autrefois constituaient des services distincts sont souvent servis comme partie intégrante ou même exclusive du dessert (cf. aussi Ac. 1932 : Manger une poire, du fromage à son dessert, pour dessert). On rencontre cependant couramment, notamment dans les menus de restaurant, l'opposition fromage ou dessert, ce dernier terme désignant alors les mets servis en fin de repas, à l'exclusion du fromage.
Prononc. et Orth. : [desε:ʀ]. On rencontre également [dεsε:ʀ] p. harmonis. vocalique ds Land. 1834, Littré et, à titre de var., ds Warn. 1968 et ds Dub. qui donne cette prononc. en premier lieu. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Homon. : formes des verbes desserrer et desservir. Étymol. et Hist. 1393 desserte « dernier service du repas » (Ménagier, II, 107 ds T.-L.); 1549 la desserte, ou le dessert (Est.). Déverbal, formé sur le rad. de l'ind. prés., de desservir2* : v. aussi desserte2. Fréq. abs. littér. : 734. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 697, b) 1 809; xxes. : a) 1 625, b) 578. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, p. 125.

Wiktionnaire

Nom commun

dessert \de.sɛʁ\ masculin

  1. (Cuisine) Mets généralement sucré habituellement servi à la fin d’un repas.
    • Sorbet, gâteau au chocolat, tarte au pommes, crème caramel, mousse au chocolat. Je vous récite la litanie mais il n'y a qu'un dessert qui compte : nos îles flottantes. Il est impératif que vous goûtiez nos îles flottantes. Spécialité absolue. — (Paul Emond, Les îles flottantes : théâtre, Éditions Lansman, 2005, page 51)
    • Le but de l'étude consistait à optimaliser les propriétés sensorielles et rhéologiques des desserts lactés UHT, en recherchant les types adéquats et les quantités appropriées d’amidon et de carragénate, et en ajustant la technologie du procédé UHT direct. — (Revue de l'agriculture, n° 4 à 6, Paris : Ministère de l'agriculture, 1982, p. 2808)
    • — Je connais des enfants qui, si le choix leur était donné, préféreraient la fessée à la privation de dessert. — (Le griffon couronné - 7)
  2. (Par extension) Moment où ce mets est sur la table.
    • Une discussion avait fait traîner le dessert en longueur, et les gens tardaient à servir le café. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Les hors-d’œuvre disparaissaient avec les banalités d'une conversation qui attend le dessert pour se dessiner. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.88)

Forme de verbe

dessert \de.sɛʁ\

  1. Troisième personne du présent de l’indicatif de desservir.
    • À Saint-Germain, un escalier dessert tout au plus deux logis par niveau et les « allées » ne sont utilisées systématiquement que pour « désassujetir » les garde-robes. — (Revue de l’art, 1988, n° 79 à 82, page 128)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESSERT. n. m.
Ce qu'on sert, ce qui se mange à la fin du repas, comme le fruit, le fromage, les confitures, la pâtisserie. Servir le dessert. Manger une poire, du fromage à son dessert, pour son dessert. Assiettes à dessert. Il se dit, par extension, du Moment où le dessert est sur la table. Il arriva au dessert.

Littré (1872-1877)

DESSERT (dè-sêr ; le t ne se lie pas : un dè-sêr abondant ; au pluriel, l's ne se lie pas : des dè-sêr abondants ; cependant plusieurs lient : des dè-sêr-z abondants) s. m.
  • 1Le dernier service d'un repas, composé de fromage, de confitures, de fruits et de pâtisserie.
  • 2Le moment du dessert. Il arriva au dessert.
  • 3 Fig. et familièrement. On lui annonça pour son dessert la bonne nouvelle de son avancement.

    Ironiquement. Il a eu pour son dessert une verte réprimande.

REMARQUE

On en est au dessert, façon de parler bourgeoise, il faut dire au fruit, DE CAILLIÈRES, 1690. Aujourd'hui on ne dit plus qu'en être au dessert.

HISTORIQUE

XVIe s. Tout le sert et dessert feut pourté par les filles pucelles mariables du lieu, belles je vous affye, Rabelais, Pant. IV, 51. On dessert du premier metz, feut par elles melodieusement chanté ung epode à la louange des sacrosainctes decretales, Rabelais, ib. Et au dessert chastaignes et nefles, Paré, XIII, 29. Le semblable fit-il quelque temps après, de sept pains et quelques petits poissons, à une autre grande troupe de gens, et lors aussi les apostres recueillirent sept corbeilles pleines du dessert, Pasquier, Lettres, t. II, p. 620, dans LACURNE. Il advertit Marcellinus qu'il ne seroit pas messeant, comme le dessert [la desserte] des tables se donne aux assistants, nos repas faicts, aussi la vie finie, de distribuer quelque chose à ceulx qui en ont esté les ministres, Montaigne, II, 388.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DESSERT, s. m. (Cuisine.) dernier service qu’on met sur les tables : c’est ce service qui s’appelle le fruit chez les grands, & chez ceux qui veulent les imiter ; de sorte que le mot de dessert, plus propre & plus étendu pour signifier ce dernier service, parce que l’on y sert autre chose que du fruit, n’est cependant aujourd’hui qu’un terme bourgeois.

Varron, Cicéron, Horace, Ovide, & tous les écrivains suivans, ont appellé le dessert mensæ secundæ, par la raison que les Romains changeoient de table, & que la seconde table étoit pour le fruit, pour les chansons, les cantiques, les libations : car la fin du souper qui étoit leur principal repas, ne se passoit guere uniquement à manger & à boire.

Leurs desserts n’offroient, ni moins de diversité, ni moins de magnificence que leurs autres services, & ils étoient bien plus brillans. Vers le déclin de la république, les femmes sortoient de table quand ce service arrivoit ; parce qu’il se terminoit quelquefois en spectacles, auxquels la pudeur ne permettoit pas encore au beau sexe de prendre part. Mais quand les mœurs furent entierement corrompues, les femmes ne connurent plus de devoirs, ni de regles de décence ; tout devint égal. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dessert »

(XIVe siècle) Déverbal sans suffixe de desservir ; étymologiquement, « action de desservir la table ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Substantif formé irrégulièrement de desservir (voy. ce mot), comme le sert (voy. à l'historique l'exemple de Rabelais) est formé de servir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dessert »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dessert desɛr

Évolution historique de l’usage du mot « dessert »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dessert »

  • Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil. Anthelme Brillat-Savarin, Physiologie du goût
  • Le mariage est un repas dont le potage est meilleur que le dessert. De Austin O'Malley
  • Le mariage est un dîner qui commence par le dessert. De Jules Sandeau
  • Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un oeil. De Anthelme Brillat-Savarin / Physiologie du goût
  • Nous savourons la moindre joie, ainsi qu’un dessert dont on est privé. De Roland Dorgelès / Les Croix de bois
  • L'eucharistie n'est pas un dessert pour enfants sages, c'est une relation de combat. De Monseigneur Julien
  • N'hésitez jamais à priver vos mômes de dessert, surtout s'il n'y en a pas beaucoup et que vous l'aimez ! De Frédéric Dard
  • L'amour c'est un dessert : après que le gâteau est mangé, il reste toujours des miettes dans l'assiette. De Patrick Cauvin / Rue des bons enfants
  • Dans les dîners d'hommes, il y a une tendance à parler de l'immortalité de l'âme au dessert. De Edmond et Jules de Goncourt / Idées et sensations
  • Un Anglais a dit que le mariage est un long repas terne où le dessert est servi en premier. De Julian Barnes / roman « Une Fille, qui danse »
  • Tout effort que l'on fait dessert la pratique, car il fait des vagues dans notre esprit. D'autre part, il est impossible d'atteindre le calme absolu de l'esprit. Il faut donc faire un effort, mais il faut s'oublier dans cet effort. De Shunryu Suzuki
  • La Vieille pompe propose de quoi régaler tous les gourmands, de l’entrée au dessert en passant par le plat de résistance, chacun peut se composer son menu. , Gastronomie | Une rôtisserie qui régale de l’entrée au dessert
  • Eloise Head sait comment séduire les gourmands. Depuis le début du confinement, la popularité de cette jeune londonienne est montée en flèche grâce aux incroyables vidéos de desserts qu’elle partage sur les réseaux sociaux. Sa spécialité ? Le food porn. Avec un minimum d’ingrédients et des gourmandises industrielles (Mars, KitKat, Oreo, pâte à tartiner Nutella ou spéculoos …), cette passionnée de cuisine et de fitness réalise des gâteaux ultra alléchants et généreux. Parmi ses recettes qui ont eu le plus de succès, celle du fudge revisité. Confiserie incontournable aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, le fudge se savoure avec un café, un thé, au moment du goûter ou tout simplement en dessert et peut se conserver plusieurs jours, voire semaines, dans une boîte hermétique. , Elle réalise, à la poêle, un dessert à trois ingrédients avec des KitKat, des Mars ou des Twix, ses vidéos deviennent virales
  • Un des desserts préféré de Louis XIV, sans lait, sans œuf et sans gluten avec juste un peu de café pour corser les fraises. France Bleu, Crème dessert aux fraises (sans oeuf, sans lait et sans gluten)
  • Le cake marbré du chef pâtissier François Perret est bien plus qu'un simple dessert. Derrière sa recette se cache une histoire familiale riche en souvenirs et un réel souci des bons produits. L'odeur de son marbré à peine sorti du four rappelle à François Perret des moments précis de son enfance. "C'est l'odeur des dimanches tranquilles, de ces moments un petit peu hors du temps", confie-t-il. C'est notamment le cacao, élément principal de sa recette, qui lui rappelle le goût de son enfance et le chocolat chaud qu'il dégustait pour le goûter. "Ça a été constitutif de mes goûts personnels", précise le chef pâtissier. Franceinfo, VIDEO. Le cake marbré de François Perret, un dessert riche en souvenirs
  • Une fois dans l’octogone des cuisines de « Top Chef », « il faut sortir 300 couverts, être chef de brigade. Ce n’est pas si simple », prévient le présentateur. Je vais en faire le constat avec les desserts car c’est moi, avec mon palais fan de choucroute, que 20 Minutes a envoyé goûter les plats des deux candidats. , « Top Chef » : « Il fallait un mode d’emploi pour le dessert »… « 20 Minutes » était au dîner de la finale
  • Au moins un client sur deux choisit les churros pour dessert au restaurant Mesón. La Presse, Les churros, dessert chouchou du Mesón

Images d'illustration du mot « dessert »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dessert »

Langue Traduction
Anglais dessert
Espagnol postre
Italien dolce
Allemand dessert
Chinois 甜点
Arabe الحلوى
Portugais sobremesa
Russe десерт
Japonais デザート
Basque postrea
Corse dessert
Source : Google Translate API

Synonymes de « dessert »

Source : synonymes de dessert sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dessert »

Dessert

Retour au sommaire ➦

Partager