La langue française

Désaltérer

Définitions du mot « désaltérer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSALTÉRER, verbe trans.

A.− Calmer la soif d'un homme ou d'un animal.
1. Emploi trans. L'eau du ruisseau, qui désaltéroit mes bestiaux, nous désaltéroit aussi (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 239).
Emploi abs. L'eau pure est faite pour désaltérer, et les fleurs pour être senties (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 71).
[Avec méton. de l'obj.] Désaltérer sa bouche, ses lèvres (littér.). Un de ces gosiers ardents que rien ne désaltère (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p. 141).
P. plaisant. :
1. Déodat s'assit en face de trois verres de vin que l'Adélaïde avait remplis jusqu'à les faire déborder un peu, pour faire voir qu'elle n'y regardait pas, quand il fallait désaltérer les bons facteurs. Aymé, La Jument verte,1933, p. 293.
[Avec un obj. interne] Désaltérer sa soif.
Rem. On rencontre ds la docum. la constr. indir. de l'obj. interne. Une soif dont seul ce fruit non sucré désaltère (Gide, Retour enf. prod., 1907, p. 390).
2. Emploi pronom. réfl. Calmer sa soif.
[Avec un obj. indir. + prép. de] Le breuvage rouge dont il se désaltérait d'ordinaire (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Héritage, 1884, p. 472).
Emploi abs. Anxiété (...) affreuse quand on n'a pas l'espoir de se désaltérer (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 125).
P. ext. [En parlant d'un animal] Se repaître de sang. Vengez vos femmes expirantes; Les loups se sont désaltérés Dans leurs entrailles palpitantes (Delavigne, Messéniennes,1824, p. 85).
B.− P. anal. [L'obj. désigne la terre ou des végétaux] Apporter l'eau nécessaire en arrosant ou en irriguant. Désaltérer les campagnes, les vergers :
2. Le Saint-Gothard est le père des eaux. (...). Elles ont hâte, ces grandes eaux, d'aller vivifier l'Europe, désaltérer la terre, la nourrir, rafraîchir cent nations. Michelet, Journal,1838, p. 261.
C.− P. métaph. ou au fig.
1. Emploi trans.
a) [L'obj. désigne une pers.] Satisfaire les désirs ou les exigences de quelqu'un. Nous qui (...) Devons désaltérer le faible et l'ignorant Pleins d'une foi naïve (Banville, Cariat.,1842, p. 170).Légendes ni figures Ne me désaltèrent (Rimbaud, Dern. vers,1872, p. 152).
b) P. méton. de l'obj. Satisfaire un besoin des sens, une tendance du caractère ou une aspiration de l'esprit. Désaltérer sa curiosité, son esprit. Il ne rêvait pas la femme éthérée (...) ni croyance qui désaltérât son âme (Flaub., 1reÉduc. sentim.,1845, p. 160).
Rem. Dans le synt. désaltérer sa soif de gloire, l'emploi du verbe dans ce sens résulte de la métaph. de l'obj. interne.
2. Emploi pronom. réfl.
a) Emploi abs. Satisfaire ses désirs, ses aspirations. Dans des océans de beauté, de lumière, L'homme, altéré toujours, toujours se désaltère (Lamart., Médit.,1820, p. 34).
b) [Avec un obj. ind.] Jouir de quelque chose, ou s'adonner à un plaisir, un sentiment, une activité, sans aucune limite ni restriction. L'auteur entend « s'enivrer », « se désaltérer » par les choses, ce qui n'est possible qu'en se libérant des mots (Benda, Fr. byz.,1945, p. 44):
3. Il s'exaltait, en pensant aux monastères. Ah! être terré chez eux (...) parfaire le bienfaisant silence de cette vie murée, en se nourrissant d'actions de grâces, en se désaltérant de plain-chant, en se saturant avec les inépuisables délices des liturgies! Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 107.
Rem. 1. Pour la constr. indir. de l'obj. interne (cf. supra C 1 b rem.). L'une d'elles [de deux femmes] semblait aspirer cet air de neige âprement, et se désaltérer de quelque grande soif profonde (Noailles, Nouv. espér., 1903, p. 2). 2. On rencontre ds la docum. le subst. masc. désaltèrement. Ce qui désaltère (cf. supra C 1). Innocence, ô belle après l'ignorance inouïe, Eau claire du cœur après le feu vierge de l'âme, (...) Désaltèrement du cerf rompu d'amour qui brame (Verlaine, Œuvres compl., t. 2, Amour, 1888, p. 17).
Prononc. et Orth. : [dezalteʀe], (je) désaltère [dezaltε:ʀ]. Conjug. : devant syll. muette, change [e] fermé en [ε] ouvert, sauf au fut. et au cond. je désaltérerai(s). Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1549 (Est.); 1668 pronom. (La Fontaine, Fables, I, 10). Dér. de altérer*; préf. dé(s)-*. Fréq. abs. littér. : 211. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 453, b) 254; xxes. : a) 332, b) 174.

Wiktionnaire

Verbe

désaltérer \de.zal.te.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se désaltérer)

  1. Apaiser la soif.
    • Cette boisson fraîche nous a bien désaltérés.
    • Se désaltérer à une source, à un ruisseau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSALTÉRER. v. tr.
Apaiser la soif. Cette boisson fraîche nous a bien désaltérés. Se désaltérer à une source, à un ruisseau.

Littré (1872-1877)

DÉSALTÉRER (dé-zal-té-ré. La syllabe té prend l'accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je désaltère ; excepté (exception inconséquente) au futur et au conditionnel : je désaltérerai ; je désaltérerais) v. a.
  • 1Apaiser, en parlant de la soif. Ce verre d'eau m'a désaltéré.

    Absolument. L'eau rougie désaltère mieux que l'eau pure.

    Fig. La rosée désaltère les plantes. Constance dans son sang pourra désaltérer Cette brûlante soif qui nous fait soupirer, Tristan, M. de Chrispe, IV, 7.

    Par extension, fournir à quelqu'un sa boisson. Pour l'avoir sans relâche un an, sur sa parole, Habillé, voituré, coiffé, chaussé, ganté, Alimenté, rasé, désaltéré, porté, Regnard, le Joueur, III, 4.

  • 2Se désaltérer, v. réfl. Satisfaire sa soif, boire. Un agneau se désaltérait Dans le courant d'une onde pure, La Fontaine, Fabl. I, 10.

HISTORIQUE

XVIe s. Que fera il si on le presse de la subtilité sophistique de quelque syllogisme ? Le jambon faict boire, le boire desaltere ; par quoi le jambon desaltere, Montaigne, I, 190. Je ne sceus avaller une seule goutte, et feus privé de boire pour le besoing mesme de mon repas ; je me trouvai saoul et desalteré par tant de bruvage que mon imagination avoit preoccupé, Montaigne, III, 55.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désaltérer »

 Dérivé de altérer avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et altérer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désaltérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désaltérer desaltere

Évolution historique de l’usage du mot « désaltérer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désaltérer »

  • La mort est un petit oiseau qui chaque jour vient se désaltérer dans ta coupe de vin. De Achille Chavée / Décoctions
  • L'homme doit d'abord se nourrir, se désaltérer, se loger, se vêtir et ensuite seulement, il peut participer à des activités politiques, scientifiques, artistiques ou religieuses. De Zhang Xianliang / Mimosa
  • J’aime aussi profiter des petites choses que je ne consomme pas pendant l’année, comme les sorbets. Et, bien sûr, l’apéro entre copains. J’avoue que si on me propose un verre de rosé, je ne dis pas non. Mais je prends toujours deux grands verres d’eau pour éviter de me désaltérer au vin. Et avec, j’adore grignoter des cacahuètes ou des amandes, sans sel car je n’aime pas le goût qu’il apporte. Le Huffington Post, Les petits plaisirs que s'accordent les nutritionnistes en vacances | Le Huffington Post LIFE
  • Les météorologues nous promettent un été des plus arides… Comment se désaltérer en toute gourmandise ? Exit Starbucks, dites bonjour aux Bubble Tea ! Marie France, magazine féminin, Bubble Tea : quelle est cette boisson gourmande qu'on va siroter tout l'été ?
  • Habitants et visiteurs pourront s’approprier cet espace pour y converser, s’y reposer, organiser des animations. Une fontaine d’eau potable permettra de se désaltérer. , Hengoat. Un espace conteur pour prendre le temps de rêver - Saint-Brieuc.maville.com
  •   Une randonnée-spectacles à découvrir en famille, les oreilles et les yeux bien ouverts, les pieds bien chaussés et la curiosité aiguisée ! Un parcours de 2km environ sur de jolis sentiers, des arrêts pour laisser place au spectacle vivant et deux espaces pour vous désaltérer et vous restaurer. Laissez-vous guider et profitez pleinement de ce moment ! Conseils pratiques : – point de départ : ancienne gare de Pierrefonds – parking gratuit à proximité (près du skate park) – une couverture sera utile pour les pauses spectacles et permettra aux familles de délimiter un espace (respect de la distance physique) – selon l’évolution de la situation sanitaire le port du masque pourra être rendu obligatoire (+ de 11 ans) – certains sentiers et escaliers ne sont pas adaptés pour les personnes à mobilité réduite – pour les plus petits, privilégiez les porte-bébés (poussettes déconseillées) -Réservations via le site internet Unidivers, Les bouilles en vadrouille Pierrefonds samedi 29 août 2020

Images d'illustration du mot « désaltérer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désaltérer »

Langue Traduction
Anglais quench
Espagnol aplacar
Italien dissetare
Allemand löschen
Chinois 淬火
Arabe يطفئ
Portugais extinguir
Russe утолить
Japonais 癒やす
Basque quench
Corse calma
Source : Google Translate API

Synonymes de « désaltérer »

Source : synonymes de désaltérer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désaltérer »

Désaltérer

Retour au sommaire ➦

Partager