La langue française

Licher

Définitions du mot « licher »

Trésor de la Langue Française informatisé

LICHER, verbe trans.

Pop. et fam.
A. − Lécher. V'là ç'te pauv' Nioule qui s'en allait... licher son doigt dans la cour! (Martin du G., Gonfle,1928, II, 4, p. 1202).Pendant qu'il se livre à cette opération, Zazie liche la mousse de son demi (Queneau, Zazie,1959, p. 67).
B. − P. ext.
1. Embrasser. Synon. bécoter.C'est-i ta sœur, la femme aussi, que tu lichais à tomber de cheval? (La Varende, Dern. fête,1953, p. 306).
Emploi pronom. Tous les jours, c'est pareil : ça se liche, ça ferme la fenêtre et on ne voit plus rien (Colette, Cl. école,1900, p. 104).
2. Boire, manger, généralement avec excès, avec gourmandise. Elles lichaient ainsi la goutte, sur un coin de l'établi (Zola, Assommoir,1877, p. 645):
Vautré sur le pont, il serre étroitement dans ses bras, comme s'il était en train de prendre le pucelage d'une fille, un demi-muid de vin de Samos, dont il a fait sauter la bonde et il liche avec des cris de jouissance ce vin qui dégouline et qui gicle. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 169.
Emploi abs. Faire bombance. V. benoît ex. 6.
3. Région. (Canada).
a) Chercher à obtenir quelque chose par la flatterie. Licher une place (Canada1930).
b) Licher le cul. Flatter (un supérieur). Synon. faire de la lèche*.Pis tu penses que j'tai pas entendu, quand t'as parlé d'moé, quand t'as dit qu'j'lichais l'cul d'mon grand patron anglais pour qu'y donne une job à mon fiston? (J. Barrette, Dis-moi...,1975, p. 24 ds Richesses Québec, 1981).
Prononc. : [liʃe], (il) liche [liʃ]. Étymol. et Hist. 1. Av. 1486 « lécher » (Guillaume Alexis, Œuvres poétiques, éd. A. Piaget et É. Picot, t. 2, p. 183, 2161); 2. 1772 « boire » (Chanson poissarde d'apr. Larchey, Excentr. lang., 1865, p. 185); 1821 (Desgranges, Pt dict. du peuple à l'usage des 4/5 de la France, Paris); 1885 lichée « petite quantité de liquide » (Vallès, J. Vingtras, Insurgé, p. 286); 3. a) 1880 au Canada « flatter (un supérieur) » (Dunn); b) 1930 « chercher à obtenir (une place) » (Canada). Var. fam. de lécher*. Le -i- apparaît dans les dér. dès le xiies. (lichere, licherie ds le Gloss. Tours, cf. T.-L.); il est prob. dû à l'infl. d'un autre verbe, peut-être lisser, qui est sémantiquement voisin de lécher*, cf. FEW t. 16, p. 462a. Au sens 3, cf. lécher « flatter quelqu'un ». Fréq. abs. littér. : 26.
DÉR.
Lichot(t)er,(Lichoter, Lichotter) verbe trans.,synon. fréquentatif, pop. et fam. Un homme qui s'est laissé mourir à force de lichotter (Huysmans, Marthe,1876, p. 135).Il lichotte le couteau de la guillotine avec sa langue (Vallès, J. Vingtras, Insurgé,1885, p. 138).[liʃ ɔte]. Lar. Lang. fr. : 1 ou 2 t. 1resattest. a) 1876 « boire » (Huysmans, Marthe1876, p.135), b) 1885 « lécher à petits coups » (Vallès, loc. cit.); de licher, suff. -oter*, -otter.
BBG. Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 298, 433.

Wiktionnaire

Verbe

licher \li.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Touraine) (Canada) ou (Vieilli) Lécher.
    • Oh ! que j'vas nous faire une fameuse fricassée !... ça s'ra à s'en licher les doigts... J'ai eu bon nez de prendre ce pot à Ninette !... — (Antoine Simonnin, Le petit chaperon rouge, pièce féerie en 4 actes et 16 tableaux, acte 2 - scène 8, Paris ! chez J. Bréauté, 1841, p. 48)
  2. (Familier) (Populaire) (Vieilli) Boire lentement une petite quantité de liquide en en appréciant le goût.
    • Dis-donc, chérie, si nous lichions un petit bischof ? — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Soji, qui avait pris goût à la fine française, s’en versa quelques gouttes dans un petit verre et la licha avec gourmandise. — (Léon Daudet, Ariane, chapitre VI ; Éditions Ernest Flammarion, Paris, 1936, page 190)
    • Mais, en même temps que Beaumôme parlait, il serrait plus tendrement contre lui Marie Legall, s’amusant à frôler son oreille du bout de ses moustaches copieusement poissées par tous les petits verres qu’il avait lichés dans la journée. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le train perdu, 1912, chapitre I)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « licher »

(XIIe siècle) Variante de lécher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « licher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
licher liʃe

Citations contenant le mot « licher »

  • Les lanceurs n’auront plus à se licher les doigts afin de préserver une certaine humidité et d’éviter la propagation des microbes. Ils pourront garder sur eux un chiffon mouillé en contrepartie, mais le chiffon doit absolument être mouillé avec de l’eau et aucune autre substance. Par ailleurs, lorsqu’une équipe fera entrer un nouveau lanceur dans le match, ce dernier devra obligatoirement affronter un minimum de trois frappeurs ou terminer la manche avant de pouvoir faire un autre changement à cette position. Le Journal de Montréal, Baseball: beaucoup de changements en vue | JDM
  • Il me fait un baise-main. J'avais envie de lui dire, tu portes un masque, mais tu viens me licher la main, t'as des drôles de priorités. , Chercher l'amour dans une autre langue - Narcity
  • «Les itinérants ne sont pas des bombes à retardement. Ils ne vont pas grimper à Westmount pour aller licher la face à tout le monde» 98.5 FM, Coronavirus | Dan Bigras s’inquiète pour les sans-abris - 98.5 FM
  • Ce que je ne comprends pas, c’est de voir des gens se ficher royalement des consignes de sécurité, de prévention, et de se rendre en magasin, affichant des symptômes évidents d’une grippe, se vantant de revenir d’un voyage en Europe et, le pire, de licher leurs foutus billets de banque comme si ceux-ci manquaient d’une quelconque hydratation. Le Devoir, Respectez la santé des employés de la SAQ | Le Devoir
  • «Si tu réfléchis à ne pas te licher les doigts ou à ne pas cracher, tu ne te concentres pas sur la tâche», a-t-il ajouté.  Le Journal de Montréal, Kurt Suzuki veut continuer de se toucher le visage et de cracher | JDM
  • On va boire comme des trous et on va se licher la face ! Le Journal de Montréal, À quand une charte des devoirs? | Le Journal de Montréal
  • Le résultat ne serait pas le même sur un matériau isolant (donc pas conducteur). Tentez de licher du papier, une porcelaine ou du bois dehors par temps froid, rien ne va coller. (En prime, vous auriez l'air d'un fabuleux weirdo.) Le Journal de Montréal, Pourquoi la langue colle-t-elle au métal froid? | JDM

Traductions du mot « licher »

Langue Traduction
Anglais lick
Espagnol lamer
Italien leccare
Allemand lecken
Chinois
Arabe لعق
Portugais lamber
Russe облизывание
Japonais なめる
Basque lick
Corse lampara
Source : Google Translate API

Synonymes de « licher »

Source : synonymes de licher sur lebonsynonyme.fr

Licher

Retour au sommaire ➦

Partager