La langue française

Delà

Sommaire

  • Définitions du mot delà
  • Étymologie de « delà »
  • Phonétique de « delà »
  • Évolution historique de l’usage du mot « delà »
  • Citations contenant le mot « delà »
  • Images d'illustration du mot « delà »
  • Traductions du mot « delà »
  • Synonymes de « delà »
  • Antonymes de « delà »

Définitions du mot delà

Trésor de la Langue Française informatisé

DELÀ, prép. et adv.

I.− [Non accompagné d'une autre prép.]
A.− Prép. de lieu, vx. Plus loin que, de l'autre côté de (par rapport à un point, un lieu exprimé). Delà les mers, delà les monts. Je vous supplie, madame, de vous rappeler quelquefois qu'il y a delà les monts un Grec qui vous honore (Courier, Lettres Fr. et It.,1810, p. 815).Delà la mer j'étais avec vous et rien ne nous séparait (Claudel, Soulier,1929, 3ejournée, 13, p. 837).
B.− Adv. de lieu. [Pour marquer l'éloignement, en corrélation et p. oppos. avec un adv. de lieu marquant la proximité]
1. Deçà, delà (vx). Ici et là, ici et un peu plus loin. Synon. çà et là.Cf. çà1B 1 b et B 2 a, b, deçà II B 2, là.
P. ext. Deçà et delà. De côté et d'autre. Cf. deçà II B 3.
2. De(-)ci de(-)là. Cf. ci1II B 2 et là.
II.− [Accompagné d'une ou plusieurs prép.]
A.− Loc. adv. et prép.
1. Au(-)delà (pour l'emploi subst., cf. infra B)
a) Au(-)delà, loc. adv.
[Lieu] Plus loin :
1. ... il aperçoit une maison d'assez belle apparence, et, à travers une grille de fer attenante à la maison, des jardins magnifiques. Au delà, c'est une ligne d'horizon formée par les collines de la Bourgogne, et qui semble faite à souhait pour le plaisir des yeux. Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 4.
[Temps] Et nous restions alors à causer ensemble jusqu'à minuit et au delà (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 797):
2. Vous comptez pour trop le temps qui vous est donné ici-bas; voyez au delà, portez vos regards sur l'éternité, et tous vos troubles s'apaiseront. Lamennais, Lettres inédites... à la baronne Cottu,1819, p. 61.
Au fig. Plus loin, plus avant. On ne sauroit aller au-delà [du Faust de Goethe] en fait de hardiesse de pensée, et le souvenir qui reste de cet écrit tient toujours un peu du vertige (Staël, Allemagne,t. 3, 1810, p. 71).L'amour l'avait enivrée d'abord, et elle n'avait songé à rien au delà (Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 1).
Plus, davantage, mieux. Nos gros vaisseaux de guerre, armés de cent canons et au-delà (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 277).[Le] monsieur qui a fait l'impossible et au delà pour être agréable à tout le monde (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 3etabl., 3, p. 113):
3. [gobseck.] − Vous devriez presque me donner quinze pour cent de mes cent cinquante mille francs. − Soit, mais pas plus, dis-je avec la fermeté d'un homme qui ne voulait plus rien accorder au delà. Balzac, Gobseck,1830, p. 404.
Par au(-)delà, loc. adv., vx, rare, pop. ou région. Synon. de au delà.Bénédiction. Depuis cette marge de sable à ce qui s'étend par au delà! (Claudel, Ville,1893, I, p. 317).
Par au(-)delà de, loc. prép. Synon. de au(-) delà de :
4. Et plus haute que n'est la force et la justice, Par au-delà du vrai, du faux, de l'équité, Plus loin que l'innocence ou que le vice, Luit la beauté. Verhaeren, Les Villes tentaculaires,1895, p. 203.
b) Au (-)delà de, loc. prép. Plus loin que, de l'autre côté de, en dépassant (un point de repère, un lieu précis). Au(-)delà des mers, de la frontière. Anton. en deçà de.
[Lieu]
[En étendue] Allongeant sa lèvre inférieure au delà de la lèvre supérieure, elle fit une petite moue (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 77).En face, au delà des toits, le grand ciel pur s'étendait, avec le soleil rouge se couchant (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 9):
5. Vous savez que notre famille est originaire d'au-delà des monts, et ce sont les guerres civiles qui nous ont obligés à passer de ce côté-ci. Mérimée, Colomba,1840, p. 63.
P. métaph. Au(-)delà de la tombe. Après la mort terrestre :
6. On s'exerçait ainsi à aimer dès ce monde ceux qu'on devait aimer dans l'autre : on comptait retrouver au delà de la tombe les saints protecteurs du berceau, les douces amies de l'enfance, les fidèles patrons de l'existence tout entière; ... Montalembert, Hist. de Ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. C.
[En hauteur] Nous n'avions pas fait baisser le thermomètre au delà de 37 degrés 5 dans l'espoir qu'il n'aurait pas ainsi à remonter (Proust, Guermantes 1,1920, p. 299):
7. Au delà des sphères célestes, où se poursuivent les révolutions des astres; au delà du neuvième ciel, qui enveloppe tous les autres dans son immense tourbillon, se trouve le ciel empyrée, pure lumière, lumière intellectuelle pleine d'amour, amour du bien véritable, source de toute joie, joie qui surpasse toute douceur. Ozanam, Essai sur la philos. de Dante,1838, p. 185.
[Temps] La conversation s'était prolongée au delà de onze heures (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 927).Les maisons ne remontent guère au-delà du commencement du dix-septième siècle (Gautier, Tra los montes,1843, p. 36):
8. J'ai décidé ce matin de ne pas prolonger l'expérience au-delà des douze mois qui vont suivre. Au 25 novembre prochain, je mettrai ces feuilles au feu, je tâcherai de les oublier. Bernanos, Journal d'un curé de campagne,1936, p. 1035.
Au fig. Plus loin que. Cf. dépasser, surpasser, outrepasser et les préf. trans-, tré-, ultra-.Et si nous allons plus loin, si nous pénétrons au-delà des faits extérieurs, dans la nature même des choses (Guizot, Hist. civilisation,1828, p. 10).L'enfant avait une intelligence si vive, qu'il allait toujours au-delà des questions des professeurs (Zola, E. Rougon,1876, p. 204):
9. Ils [le père et le fils] se comprenaient tous les deux très profondément, très au delà des mots. Ils travaillaient ensemble, le soir, pendant les deux heures délicieuses logées entre cinq et sept, pour eux seuls. Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 58.
En partic. [Pour exprimer de façon hyperbolique un superl. abs.] Au(-)delà de toute expression, de toute attente, de tout ce qu'on peut imaginer, de tout, de toute mesure, de nos désirs, de nos espérances, du possible. Synon. parfaitement, au plus haut point, par-dessus tout, très, au-dessus de.
α) [Après un adj.] Le cabinet de la reine est beau dans tous les détails au-delà de tout ce qu'on peut imaginer (Staël, Lettres jeun.,1786, p. 144).Notre situation était affreuse; nos peines au-delà de toute expression (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 39).Quoique le duc de Richemont fût (...) maladroit au-delà du possible (A. France, J. d'Arc,t. 2, 1908, p. 407).
β) [Après un verbe] Le jeu réussit au delà de toute espérance (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1237):
10. J'aime et j'admire au delà de toute expression les personnes qui, par leur esprit d'à-propos (...) ont raison de la bêtise des choses et de la méchanceté des hommes. Courteline, Un Client sérieux,L'Ami des lois, 1905, p. 201.
En dehors de, à l'écart de (limites). Il [M. de Charlus] était raseur comme un savant qui ne voit rien au delà de sa spécialité (Proust, Prisonn.,1922, p. 305).Dieu est au delà de toute limitation, il est donc au delà de toute dénomination, si haute soit-elle (Gilson, Esprit philos. médiév.,1931, p. 59):
11. Mais si l'homme doit jeter ainsi ses actes au delà du temps et de l'espace, hors du fini et hors de lui, ce n'est pourtant pas inconsistance de désir ni appétit de malade qui, toujours affamé, ne pourrait supporter rien de solide. Car cette inquiétude persévérante n'est bonne que dans la mesure où elle stimule l'activité présente... Blondel, L'Action,1893, p. 386.
2. De delà (vieilli). L'odeur d'aujourd'hui vient de delà les Pyrénées (Veuillot, Odeurs de Paris,1866, p. 433).
3. En delà
a) En delà, loc. adv. Un peu plus loin, de l'autre côté (par rapport à un point, un lieu exprimé), à l'extérieur. Anton. en deçà :
12. ... Chantilly (...) repose entre des tilleuls et de l'eau, entre une forêt et une rivière, aussi les oiseaux ne font que décrire d'éternelles courbes aériennes sur ce bourg, véritable volière, allant chercher en deça la feuille jaune du tilleul et en delà la goutte d'eau pour se désaltérer. Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 76.
b) En delà de, loc. prép. (vx). Plus loin que, et au fig., au-dessus de. Anton. en deçà de.Mon père, qui n'a pas été passionné un seul jour de sa vie, me considère absolument comme un être en delà ou peut-être en deçà de la nature humaine (Staël, Lettres L. de Narbonne,1792, p. 35).
4. Par(-)delà
a) Par(-)delà, loc. prép. Plus loin que, en dépassant (un obstacle, une limite). Par(-)delà les mers, par(-)delà l'horizon. Et des voix Chantèrent par delà les arbres du verger (Régnier, Jeux rust.,1897, p. 118):
13. Alors elle [une Chimère] me dit d'une voix gracieuse, Plus claire que l'argent : Maître, où donc allons-nous? Par delà le soleil et par delà l'espace, Où Dieu n'arriverait qu'après l'éternité... Gautier, Poésies,1872, p. 217.
Au fig. En passant par-dessus, en dépassant. Or, vous êtes hardi par delà la mesure (Leconte de Lisle, Poèmes trag.,1886, p. 92):
14. Et l'angoisse qui te dévore, crois-tu qu'elle cessera jamais de me ronger? Mais que m'importe : je suis libre. Par delà l'angoisse et les souvenirs. Libre. Et d'accord avec moi. Sartre, Les Mouches,1943, III, 1, p. 92.
P. allus. littér. (à l'œuvre de Nietzsche, 1886). Par (-)delà le bien et le mal. Cf. bien3ex. 20.
b) Par delà, loc. adv.
[Lieu] De l'autre côté, plus loin (par rapport à un lieu, un obstacle qu'il faut franchir, ou une limite qu'il faut dépasser). Je m'empressai de le chasser [l'épagneul] jusque dans les greniers, et par delà (Tœpffer, Nouv. genev.,1839, p. 121).Au bout de la vallée et loin par delà, on aperçoit la cime des montagnes hyperboréennes (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 322):
15. Puis, reportant mes yeux sur les chaînes de montagnes lointaines, je rêvais de voir par delà, de courir le monde, de mener la grande vie d'aventures dans les pays du soleil, dans « les colonies », ou dans cet Orient musulman que Lamartine m'avait déjà révélé... Loti, Journal intime,t. 1, 1878-81, p. 106.
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi subst. On s'ennuie de son sort, on devine autre chose, on cherche l'au-delà, le par-delà, l'inconnu (Amiel, Journal, 1866, p. 200).
[Temps] Quand, pour se transformer de loup en homme, il faut une lutte de quarante ou cinquante ans, il faudrait vivre cent ans par delà pour jouir de sa victoire (Sand, Mauprat,1837, p. 8):
16. Cicéron surtout lui revient [à M. Joubert] souvent, comme Voltaire; il le comprend par tous les aspects et le juge, car lui-même est un homme de par-delà, plus antique de goût... Sainte-Beuve, Portraits littér.,t. 2, 1844-64, p. 325.
B.− Emploi subst. Au-delà, subst. masc. (sing.)
1. L'au-delà (p. ell. du compl. déterminatif de la mort). La vie future après la mort terrestre, la fin ultime de l'homme et du monde. Le problème de l'au-delà, la foi en l'au-delà, l'homme et son au-delà :
17. De nouveau, mais plus intensément, plus âprement que jadis, elle se tournait vers ce problème, cette énigme de notre fin, de l'au-delà. La maladie, le détachement d'avec tout ce qui avait été son existence, favorisaient ce recueillement, cette élévation. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 403.
2. L'au-delà + déterm. (adj. qualificatif ou compl. déterminatif).Ce qui constitue un domaine plus vaste ou plus profond.
a) Au(-)delà + adj. qualificatif.Culte sans cesse renouvelé du corps, avec l'au-delà divin de la beauté (Zola, Bonh. dames,1883, p. 797):
18. Rentrez en vous-même! Vous n'êtes rien. C'est lorsqu'on a compris le néant de ces rêves, quand les au delà chimériques ont disparu et qu'il ne reste plus face à face que l'homme et la nature, c'est alors seulement que l'on connaît l'âpre goût de l'humilité! Estaunié, L'Empreinte,1896, p. 268.
b) Au(-)delà + compl. déterminatif.Tâtonner sans jamais arriver à une certitude, dans les brumes des au-delà de l'art! (Huysmans, À rebours,1884, p. 143).Et les autres [collines] (...) prolongeaient dans l'au-delà des brumes le fil de leurs contours onduleux (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 207):
19. Des fragments de théories lui échappaient [à Crescent], qui montaient à une certaine philosophie de la peinture, allaient à l'au delà du tableau, au but moral de la conception... Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 297.
Prononc. et Orth. : [dəla]. Warn. 1968 admet également [dla]. Écrit de-là ds Ac. 1762, mais delà ds Ac. 1694-1740, puis 1798-1932. Noter que Ac. 1878 écrit au delà sans trait d'union, ainsi que par delà; Ac. 1932 met le trait d'union, bien que de nombreux écrivains le suppriment (cf. supra). Il n'est obligatoire que dans le subst. masc. l'au-delà. Étymol. et Hist. 1. 1160-74 adv. de lieu et decha et dela (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 3045); ca 1160 loc. adv. de lieu par de la (Enéas, éd. J. Salverda de Grave, 410); 2. 1160-74 prép. (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, Append. [anc. 1repartie] 291 : dela Mongeu); 1580-92 au dela de nos forces (Montaigne, Essais, livre I, chap. 7); 1669 loc. prép. par dela (Racine, Britannicus, I, 2 : A ma confusion, Néron veut faire voir qu'Agrippine promet par dela son pouvoir); 3. 1866 au-delà subst. (Amiel, Journal, p. 200). Composé de de1* et de *. Fréq. abs. littér. : 4 166. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 579, b) 6 160; xxes. : a) 5 753, b) 7 049. Bbg. L'Homme et son Au-delà. Missi. 1976, novembre, passim.

Wiktionnaire

Adverbe

delà \də.la\

  1. (Désuet) Plus loin que, de l’autre côté de. En français actuel, on utilise ses deux variantes : au-delà et par-delà.
    • Il vient de delà les montagnes.
    • Delà le fleuve, il y a une ville.
    • Nous nous reverrons delà la mort.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DELÀ. prép.
de lieu. Plus loin de, de l'autre côté de. Delà la rivière. Delà les monts. Il est souvent précédé de l'une des prépositions De et Par. Il est de delà les monts. Par-delà le cap de Bonne-Espérance. Il est souvent remplacé par la locution prépositive Au-delà de. Au-delà des mers. Au-delà du Rhin.

AU-DELÀ, pris substantivement, désigne ce qui concerne la vie future et le monde supra-terrestre. Le souci de l'au-delà.

AU-DELÀ DE, et quelquefois

PAR-DELÀ, s'emploient figurément, au sens moral, pour marquer Excès d'une chose sur une autre. Au-delà de mes espérances, de ce que j'espérais, de ce que je croyais. Au-delà de l'imagination, de toute croyance. Le juste est récompensé par-delà ses mérites.

AU-DELÀ et

PAR-DELÀ se disent aussi, figurément et absolument, pour Encore plus, encore davantage. Je lui ai donné tout ce que je lui devais, et au-delà. Il m'a traité aussi bien que je le pouvais désirer, et au-delà. Je l'ai satisfait, et par-delà. Deçà et delà, De côté et d'autre. Il va deçà et delà pour chercher fortune. Il a cherché longtemps deçà et delà. Fam., Jambe deçà, jambe delà, Une jambe d'un côté, une jambe de l'autre, à califourchon. Elle était à cheval, jambe deçà, jambe delà. En delà, Plus loin. C'est plus en delà. Mettez-vous un peu en delà.

Littré (1872-1877)

DELÀ (de-la) prép.
  • 1Plus loin, de l'autre côté, en considérant là comme le point d'où l'on part. Delà la rivière. Ces deux rois étaient Abisares et Porus, mais Porus était le plus puissant, et tous demeuraient delà l'Hydaspe, Vaugelas, Q. C. 485. Ce qui s'appelle delà les monts la furie française, a plus d'une fois réussi, Guez de Balzac, 5e Disc. s. la cour. Porter delà les mers ses hautes destinées, Corneille, Cid, II, 5. Les troupes du roi donnèrent à M. le Prince le temps de se retirer delà l'eau sans être poussé, La Rochefoucauld, Mém. 202. Un rimeur sans péril, delà les Pyrénées, Boileau, Art p. III. Les gens de delà l'eau, La Bruyère, XII. À Fondettes, delà les deux rivières de la Loire et du Cher, toute danse est pareillement défendue, Courier, II, 101. [Ils] n'ont pas, comme nous, si loin de leur berceau, Risqué delà les mers de s'ouvrir un tombeau, Lemercier, Louis IX, IV, 5.
  • 2Delà, construit avec les prépositions de, en, par.

    De delà, loc. adv. Dans un lieu éloigné du lieu qui sera désigné par là. Toutes les longueurs de delà [Rome] sont faites pour éprouver, Bossuet, Lett. 26.

    Loc. prépos. Les peuples de delà les monts. Aussi a-t-il fallu les querir bien loin et les faire venir de delà la mer, Voiture, Lett. 70.

    En delà, loc. adv. Plus loin. Ayez soin de vous tenir en delà.

    Par delà, loc. adv. De l'autre côté. Le pré est là, et la maison est par delà. Certains hommes passent leur vie au hasard à se réjouir ou à s'affliger, comme s'ils ne croyaient rien par delà, Fléchier, Serm. I, 193.

    En plus. Je l'ai satisfait et par delà.

    Par delà, loc. prépos. Beaucoup plus loin que. Par delà le cap de Bonne-Espérance. Par delà tous ces cieux le Dieu des cieux réside, Voltaire, Henr. VII.

    Fig. Par delà son désir, La Fontaine, Eunuque, III, 4. Ses égards sont pour lui par delà le respect, Boursault, Fabl. d'Ésope, II, 2. À ma confusion, Néron veut faire voir Qu'Agrippine promet par delà son pouvoir, Racine, Brit. I, 2.

  • 3Delà, construit avec la préposition à et l'article.

    Au delà, loc. adv. Plus loin, par rapport à un point déterminé par là. La rivière est là ; et sa maison est au delà. J'ai regagné mon argent et au delà.

    Au delà de, loc. prépos. Au delà des mers. Il va recueillir au delà du Rhin les débris d'une armée défaite. Au delà des bords de la Meuse L'Allemagne a vu nos guerriers…, Malherbe, III, 2.

    Fig. Tout prospère au delà de leur attente. Au delà de l'imagination, plus qu'on ne saurait croire. Qu'appelle-t-on franchir les bornes de toute pudeur et passer au delà de toute impudence… ? Pascal, Prov. 15. L'hyperbole exprime au delà de la vérité, comme pour ramener l'esprit à la mieux connaître, La Bruyère, I. Le sage vieillard donne aux pauvres malades de son voisinage tout ce qui lui reste au delà de ses besoins, Fénelon, Tél. VI. Presque toutes ses actions [de Charles XII], jusqu'à celles de sa vie privée et unie, ont été bien au delà du vraisemblable, Voltaire, Charles XII, 8.

  • 4Deçà et delà, loc. adv. De côté et d'autre. Aller deçà, delà. Jambe deçà, jambe delà. … Les fils vous retournent le champ Deçà, delà, partout…, La Fontaine, Fabl. V, 9.

    Deçà et delà, loc. prépos. Les villages deçà et delà la rivière de Somme.

HISTORIQUE

XIIIe s. Dont delà en avant m'en laissez convenir, Berte, XII. Il n'[y] a si bele fame deçà ne delà mer, ib. III. Quant li papes sot qu'ensi estoit, si en fu moult iriés, et bien apierchut que sa cours en estoit pierdue, et que nus n'iroit de delà les mons, Chron. de Rains, 127.

XVe s. … Par quoi les sages du pays pussent sur ce prendre bon avis et accord comment et par qui le pays seroit gouverné de là en avant, Froissart, I, I, 26. À l'aide de vos amis qui delà la mer sont, Froissart, I, I, 14. [Les Anglois] avoient envoyé leurs coureurs courir de là l'eau à savoir si nulles nouvelles y trouveroient, Froissart, II, II, 19. Jusques à ce que le roy d'Angleterre eust esté trois moys de là la mer, Froissart, IV, 8.

XVIe s. Au delà cette vie, Montaigne, I, 15. Au delà de nos forces, Montaigne, I, 30. Lieutenant du roy en son armée de là les monts, Montaigne, I, 44. Ignorant, au delà d'un enfant, des phrases…, Montaigne, I, 103. Les abeilles pillotent deçà delà les fleurs, Montaigne, I, 162. Les nations qui sont au delà de leurs montaignes, Montaigne, I, 239. Eshontée au delà de toute souffrance, Montaigne, III, 331. Tigranes avoit desjà vaincu les autres nations qui sont au delà, Amyot, Lucull. 72. … Et quant à leurs personnes, qu'on les gardast en prison l'un deçà l'autre delà, par les villes d'Italie, Amyot, Cicéron, 24. Si estoit leur intention de s'aller joindre aux nations qui estoient de là les monts soubs la charge de Lepidus, Amyot, Anton. 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « delà »

Composé de de et .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De et là ; bourguig. delai.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « delà »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
delà dœla

Évolution historique de l’usage du mot « delà »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « delà »

  • Il y a le réel et il y a l'irréel. Au-delà du réel et au-delà de l'irréel, il y a le profond. De Henry de Montherlant
  • Notre esprit humain exige sans délai la solidarité et l'union entre les peuples et les nations au-delà des différences qui pourraient les séparer. De Augusto Roa Bastos
  • La vérité est au-delà du par-delà de l'au-delà. De Taisen Deshimaru
  • Vivre les mots au-delà de leur sens. Vivre les sens au-delà de leurs maux. De Dominique Meunier
  • Le pardon requiert la mémoire absolument vive de l'ineffaçable, au-delà de tout travail du deuil, de réconciliation, de restauration, au-delà de toute écologie de la mémoire. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • Son au-delà lui gâche son ici-bas. De Léon Daudet
  • Par-delà les mots, il y a la musique des vers. De François Cheng
  • Ce qu'on fait par amour l'est toujours par-delà le bien et le mal. De Friedrich Nietzsche / Par-delà le Bien et le Mal
  • Je ne crois pas en l’au-delà mais j’emmènerai quand même des sous-vêtements de rechange. De Woody Allen
  • (CercleFinance.com) - Neoen bondit au-delà de la résistance des 36,8E (5 mars et 19 juin) pour inscrire un nouveau record à 38,5E.Parti de 17,7E mi-mai 2019, le titre a donc plus que doublé de valeur en 1 an et si l'on retient le récent plancher des 26,15E du 17 mars les prochains objectifs se situent à 39,15E (+50%) et 42,3E (+61,8%). Copyright © 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter. ABC Bourse, Neopost: bondit au-delà de la résistance des 36,8E
  • Trente et un autres intellectuels et écrivains tentent, comme elle, d’analyser, d’éclairer, d’imaginer, d’entraîner leur lecteur par-delà le Covid-19 vers le point incertain où nous finirons bien par atterrir. Textes d’intervention, esquisses théoriques, entretiens croisés, dessins, poème, notes intimes : Par ici la sortie ! multiplie les formes pour répondre à cette ambition, qui est aussi celle des éditions Gallimard dans leurs Tracts de crise (556 p., 17 €), recueil de soixante-dix interventions publiées en ligne pendant le confinement dans la collection « Tracts ». Le Monde.fr, Ecrire et penser par-delà le coronavirus
  • Lors d'une séance de négociation-marathon avec les partenaires sociaux, Olivier Véran a déjà promis 400 millions de plus pour revaloriser les soignants hospitaliers et 100 millions pour les médecins. La facture atteint 7 milliards, mais le ministre de la Santé pousse au sein du gouvernement pour aller au-delà. Les Echos, EXCLUSIF - Ségur de la santé : la facture pourrait dépasser 7 milliards d'euros | Les Echos

Images d'illustration du mot « delà »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « delà »

Langue Traduction
Anglais of the
Espagnol de la
Italien del
Allemand des
Chinois
Arabe من
Portugais do
Russe из
Japonais
Basque de
Corse di u
Source : Google Translate API

Synonymes de « delà »

Source : synonymes de delà sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « delà »

Partager