La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « dégel »

Dégel

Définitions de « dégel »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉGEL, subst. masc.

A.− Domaine physique
1. Fonte naturelle de la neige et de la glace par suite de l'élévation de la température; époque de l'année où ce phénomène se produit. Dégel brusque, subit; le dégel arrive, commence. Synon. partiel fonte (des neiges).La ruée causée par les dégels (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p. 360).On était en février, le dégel était enfin venu, un dégel diluvien, après cette épouvantable gelée de l'hiver de 1917 (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 337):
Toujours, n'importe le titre, Sans même s'enrhumer au Dégel, ce gai siffle-litre Crie un premier numéro. Mallarmé, Poésies,Le Crieur d'imprimés, 1898, p. 64.
SYNT. Le dégel augmente, continue; un soir, un temps de dégel; dégel de printemps, de mars, de midi; eau, boue du dégel.
Loc. Barrière de dégel. Voir barrière A 2 b.
P. métaph. Je m'épanouissais. Je me rappelle ce dégel de tout mon être sous ton regard, ces émotions jaillissantes, ces sources délivrées (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 46).
Arg. Mort. Chacun [sous le bombardement] plaisanta la mort : « ... − C'est le dégel! » (Esparbès, Folie épée,1927, p. 241).
2. P. méton. Eau provenant de la fonte de la neige et de la glace. Les pentes ruisselantes de dégel (Barrès, Colline insp.,1913, p. 321).Un pays détrempé par le dégel (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 190).
P. métaph. Synon. torrent.Le discours que Moronval prononça, vrai dégel de banalités inaffectueuses (A. Daudet, Jack,t. 1, 1876, p. 172).
Arg., vx. Diarrhée (d'apr. Dict. arg., 1847, p. 153).
Rem. On rencontre ds la docum. le sens techn. « action de dégeler, de faire cesser la congélation ». Ses solutions [de l'enzyme] se désactivent si l'on procède à une série de gels et de dégels successifs (Privat de Garilhe, Acides nucl., 1963, p. 71).
B.− Au fig.
1. Domaines de la vie pol., écon. et soc.[Correspond à dégeler II B]
a) [En parlant des capitaux, de l'activité écon.; correspond à dégeler II B 1] Le président a plusieurs fois fait allusion au « dégel » possible des réserves d'or (Le Monde, 19 janv. 68 ds Gilb.1971).Aussi de la mer du Nord à l'Océan, des Pyrénées aux Alpes, le dégel des capitaux et des Techniques s'accélérait-il fiévreusement (Nouveaux Temps, 12 févr. 41).
b) [En parlant des relations rompues (entre deux pays, deux partis); correspond à dégeler II B 2] La politique de dégel entre l'Est et l'Ouest (Le Monde, 25 juin 66 ds Gilb.1971).Le succès de la conférence fut immense et consacra le dégel dans les relations atomiques internationales (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 106).
2. PSYCHOL. ,,Période de désinhibition, de baisse des défenses inter-individuelles, après laquelle peuvent surgir la spontanéité et la participation authentique`` (Mucch. Sc. soc. 1969).
Prononc. et Orth. : [deʒ εl]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1328-42 desgiel (Renart le Contrefait, I, 296 a ds T.-L.); 2. 1834 fig. (E. de Guérin, Journal, p. 28 : Quelque plaisir, une lettre, une lecture, un sentiment qui me ranime, le dégel se fait et les eaux coulent). Déverbal de dégeler*. Fréq. abs. littér. : 129.

Wiktionnaire

Nom commun - français

dégel \de.ʒɛl\ masculin

  1. Fonte naturelle de la glace et de la neige par l’adoucissement de la température, qui remonte au-dessus de zéro degrés Celsius.
    • Nous avons eu de cruels temps, de cruels froids, et je n’en ai pas été seulement enrhumée ; voilà le dégel, je me porte si bien […] — (Marquise de Sévigné, 510.)
    • Les vastes plaines subissaient un dégel complet. La nappe blanche s'en allait en eau. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les grands floes épais mis en liberté sont usés par la friction, rongés par les mouvements de la mer et par le dégel, ils constituent fréquemment des masses aux formes bizarres et élégantes d'une glace bleue-verdâtre très dure. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Sur la pente des toits exposés au soleil, la neige commença à mollir, puis elle fondit presque aussitôt et un bruit d'eau dégorgeant des chanlates ou ruisselant des tuiles sur la chaussée, annonça le dégel. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 157)
    • Lors du dégel printanier, cette situation, qui est d'ailleurs commune au Québec (…), favorise la création d’embâcles surtout le long de son cours inférieur. — (Rapport-synthèse sur l'état du Saint-Laurent, Centre Saint-Laurent, Éditions MultiMondes, 1996, p. 26)
  2. (Par extension) Adoucissement de l’air.
    • L'hiver était rude. Sur les routes que le court dégel de midi amollissait vaguement, la boue se ridait, se hérissait en lilliputiennes murailles et les sillons durcis qui bordaient les ornières ne s'affaissaient point. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉGEL. n. m.
Fonte de la glace, de la neige, par l'adoucissement de la température. Le dégel est venu tout à coup. Le temps s'est adouci, nous aurons du dégel. Au premier dégel. Le vent est au dégel, tourne au dégel.

Littré (1872-1877)

DÉGEL (dé-jèl) s. m.
  • Fonte naturelle de la glace et de la neige par l'adoucissement de la température, qui remonte au-dessus du zéro de l'échelle du thermomètre. Nous avons eu de cruels temps, de cruels froids, et je n'en ai pas été seulement enrhumée ; voilà le dégel, je me porte si bien…, Sévigné, 510.

    Par extension, adoucissement de l'air.

HISTORIQUE

XVe s. Et au degel des dites rivieres en advint plusieurs grands maulx et dommaiges, J. de Troyes, Chron. 1480. Et au desgiel furent par force de glaces les ponts de Paris rompus, Geste des nobles, dans VIRIVILLE, p. 117.

XVIe s. Ha, dit Catin, le grand desgel s'approche, Marot, III, 148.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉGEL, s. m. (Phys.) fonte de glace, qui par la chaleur de l’air reprend son premier état de fluide. Voyez Glace.

Nous allons donner en substance les principaux phénomenes du dégel d’après l’ouvrage de M. de Mairan, qui a pour titre : Dissertation sur la glace, Paris 1749. Nous supprimerons les explications physiques, tant parce qu’elles sont purement conjecturales, que parce qu’elles doivent être lûes dans l’ouvrage même.

La glace mise sur une assiete d’argent moins froide qu’elle, fond plus vite que sur la paume de la main, parce que la glace s’applique plus exactement à la surface polie du métal. La glace fond plus vite sur le cuivre que sur les autres métaux, & sur un fer à repasser, que sur un fer ordinaire ; & il est bon d’ajoûter que le cuivre, & sur-tout le cuivre jaune, est celui de tous les métaux que la chaleur dilate le plus.

La glace se fond beaucoup plus lentement qu’elle ne s’est formée ; elle commence à se fondre par la surface : mais au lieu que l’eau se gele du centre à la circonférence, elle se dégele de la circonférence au centre.

Dans tout ce que nous venons de dire, nous entendons en général par dégel la fonte de la glace ; mais dans l’usage ordinaire ce mot signifie l’adoucissement du tems, qui fait fondre dans un pays les glaces & les neiges. Les causes générales du dégel sont le retour du soleil vers nous, la précipitation des corpuscules nitreux & salins de l’air, les vents de sud chauds, ou tempérés, & humides, & surtout le relâchement des parties extérieures du terrein par une sortie plus abondante des vapeurs terrestres. Mezeray rapporte qu’en 1608, il se forma dans le dégel, par le mouvement des glaçons, une masse de glace sur la Saône à Lyon devant l’église de l’Observance. Le froid paroît augmenter au commencement du dégel, quoiqu’il diminue réellement ; c’est que l’air est alors plus humide & plus pénétrant. Voyez Chaleur, Cave, Thermometre & Degré.

Les murailles & les autres corps solides & épais ayant été refroidis par la gelée, & se réchauffant plus lentement, il arrive que pendant le dégel les particules humides de l’air qui s’y attachent, forment encore une espece de gelée ou de neige : ces mêmes particules se condensant ainsi dans les sillons très-fins & presque imperceptibles que le sable des vitriers fait sur les panneaux de vitre, y forment des courbes plus ou moins régulieres & remarquables. Voyez Dissertation sur la glace, page 319, & suivantes. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dégel »

Voy. DÉGELER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir dégeler
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dégel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dégel deʒœl

Évolution historique de l’usage du mot « dégel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dégel »

  • Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'humour anglais existe. Il s'agit simplement de le dégeler... De André Hallée / Sauver la face
  • Les taupes poussent, le dégel n'est pas loin. De Proverbe français
  • Les professionnels du spectacle vivant en avaient fait un préalable à toute discussion avec l’Etat sur plan de relance de la culture dans le contexte post-coronavirus : le dégel des crédits mis en réserve de précaution dans le cadre du budget 2020 du ministère de la Culture a été voté par les députés en première lecture du troisième projet de loi de finances rectificative du 10 juin 2020 consécutif à la pandémie de covid-19. Le gouvernement avait déposé un amendement en ce sens. La Gazette des Communes, Culture : dégel des crédits mis en réserve par l’Etat
  • Le PLFR3 et ses amendements prévoient également les financements nécessaires à la mise en œuvre des annonces du Président de la République du 6 mai dernier. Il prévoit ainsi un financement en faveur des fonds de prêts de l’IFCIC arrivés à épuisement pour 85 M€, complétés par 20 M€ apportés par la Banque des Territoires (soit 105 M€ au total), 50 M€ en faveur du Centre national de la Musique (dont 7 M€ par dégel du programme 334 « Livre et industries culturelles »), 50 M€ en faveur d’un fonds d’indemnisation public-privé en faveur des tournages exposés à la réalisation d’un risque Covid futur ainsi que 10 M€ pour financer le dispositif « Cap sur la culture - l’été apprenant et culturel », qui compléteront 10 M€ mobilisés par le ministère de la Culture. , Mobilisation exceptionnelle de 5 milliards d'euros en faveur de la culture et des médias pour répondre aux conséquences économiques de la COVID-19

Traductions du mot « dégel »

Langue Traduction
Anglais thaw
Espagnol deshielo
Italien scongelare
Allemand auftauen
Chinois 解冻
Arabe ذوبان
Portugais descongelamento
Russe оттепель
Japonais 解凍
Basque desizoztu
Corse scongelazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « dégel »

Source : synonymes de dégel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dégel »

Dégel

Retour au sommaire ➦

Partager