La langue française

Fonte

Sommaire

  • Définitions du mot fonte
  • Étymologie de « fonte »
  • Phonétique de « fonte »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fonte »
  • Citations contenant le mot « fonte »
  • Images d'illustration du mot « fonte »
  • Traductions du mot « fonte »
  • Synonymes de « fonte »

Définitions du mot fonte

Trésor de la Langue Française informatisé

FONTE1, subst. fém.

A.−
1. Action de fondre, de liquéfier un corps solide (notamment un minerai) en le soumettant à l'action de la chaleur. Il a porté ce matin du vermeil à la fonte (Balzac, Goriot,1835, p. 59).Donnant un dernier coup d'œil à la fonte du saindoux (Zola, Ventre Paris,1873, p. 693).
P. méton., MÉTALL. Alliage de fer, de carbone et autres éléments, obtenu par fusion du minerai de fer en haut-fourneau. Fonte brute. Son attirail était installé sur une étagère : la cocotte de fonte, les casseroles, la poêle à frire (Dabit, Hôtel,1929, p. 145).Un grand poêle de fonte, genre Godin, mais monumental, obstruait de sa masse noire le centre de la grande salle (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 341).Une batterie de cuisine en porcelaine à feu, en verre pyrex, ou en fonte émaillée (Mathiot, Éduc. mén.,1957, p. 46):
Dans les opérations faites au convertisseur, la fonte liquide vient directement du haut fourneau ou, mieux, d'un mélangeur dans lequel s'accumulent les fontes des différents fours et où une partie du soufre est éliminé sous forme de sulfure de manganèse, contenu dans le métal. Guillet, Techn. métall.,1944, p. 37.
Vx. ,,Certaine composition de métaux dont le cuivre faisait la principale partie. Canon de fonte. Pièce de fonte`` (Ac.).
SYNT. a) Fonte aciérée, de fer. b) Fontes blanches, grises, truitées. c) Fontes spéciales; fonte d'affinage, de moulage; fonte en gueuse.
2. Action de fabriquer des objets en coulant un métal en fusion dans un moule. Chrem fut roi; sa statue était d'or; on ignore La date de la fonte et le nom du fondeur (Hugo, Légendet. 2, 1859, p. 418).
IMPRIM. Ensemble défini par la famille, le style, le corps et la graisse du caractère (d'apr. Informat. 1972). Une fonte de petit-romain, de neuf, de onze (Ac.).
P. anal. Fonte des bougies. Action de fabriquer des bougies en coulant de la stéarine autour d'une mèche. (Ds Rob.).
B.− Fait de fondre, de se liquéfier. Fonte des glaces. Un lac grossi par la fonte des neiges (Nodier, Smarra,1821, p. 80).
P. méton. Période de l'année où la neige fond. Les travaux commencèrent dès la fonte des neiges, au printemps 1938, ils furent terminés au fort de l'été (Abellio, Pacifiques,1946, p. 274).
MÉD. VÉTÉR. Fonte purulente. Suppuration due à une inflammation. La fonte purulente de l'œil peut se produire avec perte de l'organe (Garcin, Guide vétér.1944, p. 236).
Prononc. : [fɔ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1. 1472 fer de fonte « alliage obtenu par le traitement des minerais de fer » (A. Lecoy de La Marche, Comptes du Roi René, p. 240); 1477 fonte (J. de Roye, Chronique scandaleuse, t. II, p. 63 ds IGLF); 2. 1488 « action de fondre ou de se fondre » (Mer des Histoires, I, 151a, éd. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 67 : fonte des neges); 3. a) 1551 « action de fabriquer des objets avec du métal fondu » (Du Villars, Mém., II ds Gdf. Compl.); b) 1567 spéc. typogr. (C. Plantin, Dialogues, p. 238); 4. [1549 « action de fondre les métaux » (Est. : Fonte, Fusura) sens incertain]; 1580 (Palissy, Discours admirable, p. 432 ds IGLF). Soit issu de *fundita, fém. subst. d'un part. passé b. lat. *funditus (pour le lat. class. fusus) de fundere (fondre*), soit formé sur fondre* d'apr. le modèle de fendre/ fente, tondre/tonte, feindre/feinte, etc. Fréq. abs. littér. : 499. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 368, b) 1 119; xxes. : a) 883, b) 676. Bbg. Gohin 1903, p. 371.

FONTE2, subst. fém.

Le plus souvent au plur. Chacun des deux sacs de cuir attachés de chaque côté de l'arçon d'une selle pour y mettre les pistolets. Il porta la main aux fontes de sa selle pour y prendre ses pistolets (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 642).Anne-Marie n'arrivait pas à tirer des fontes un des pistolets tant la prenait le tremblement (Pourrat, Gaspard,1925, p. 54).
Prononc. : [fɔ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1733 (G. Arnaud d'Agnel, Inventaire après décès du chevalier Roze, p. 12). Empr. prob. avec infl. de fonte1* à l'ital.fonda « bourse (fin xiiies. ds Batt.), étui à pistolets (1696, ibid.) » et celui-ci au b. lat. funda « petite bourse » (lat. class. funda « fronde »). Bbg. Hope 1971, p. 361.

Wiktionnaire

Nom commun 1

fonte \fɔ̃t\ féminin

  1. Action de fondre, ou de se fondre, de se liquéfier.
    • Sans les digues élevées et solidement établies qui l’en garantissent, la Camargue serait submergée par le Rhône plusieurs fois durant le cours du printemps, au moment sur-tout de la fonte des neiges, et pendant l'automne lors des pluies équinoxiales : […]. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 77)
    • En été, il arrive souvent que des rivières guéables en temps ordinaire grossissent subitement à la suite de la fonte des neiges. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.11)
    • […], et une fontaine qui ne jaillissait, de mémoire d’homme, qu’à la fonte des neiges, avait coulé sans interruption depuis. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Arrive le dernier réchauffement, coïncidant avec le recul, la fonte des glaciers. Il a peu à peu conduit à un climat plus chaud et plus sec que le climat actuel : le climat xérothermique. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.58)
    • Il vit sortir de longues bandes de brouillards et de brumes, qui accompagnent la fonte de toutes les glaces. — (Jacques Henri Bernardin de Saint-Pierre, Étude 4.)
  2. (Métallurgie) Action ou de l’art de mouler certains objets qu’on fait avec du bronze ou avec quelque autre métal fondu.
    • La fonte d’une statue, d’un vase.
    • Fonte d’un seul jet.
    • Les Parisiens lui firent [au lieutenant général, en 1536] offre d’une fonte d’artillerie et d’entretenir dix mille hommes pour autant de temps que les ennemis seraient sur la frontière. — (Mézeray, Abrégé de l’hist. de Fr. t. II, p. 596, Amst. 1688.)
    • Fonte brute.Fonte moulée.
    • Les quatre consoles qui étaient aux quatre angles de chaque socle faisaient une même pièce avec le socle, et étaient de même fonte. — (Louis-Isaac Lemaistre de Sacy, Bible, Rois, III, VII, 34)
  3. (Par extension) Conversion des monnaies de cours en d’autres monnaies nouvelles.
  4. (Chimie) Alliage de fer riche de 2,14 à 6,67 % de carbone. C'est le produit immédiat du minerai de fer traité par le coke dans les hauts fourneaux, également nommé fer de fonte.
    • Le soufre des pyrites donne à la fonte de mauvaises qualités […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 91)
    • Pour préparer la grande offensive, on passa à la fabrication de gros, voire très gros obus en fonte, beaucoup plus tendres que ceux en acier et dont l'éclatement se faisait dès le moindre choc. — (Joseph Boreux, in Louise Monaux et Bruno Deblander, 14-18, Apocalypse en Belgique – Récits de patriotes, Éditions Racine, 2013, p. 126)
    • On n’entendait que le roulement monotone de l’eau heurtant à petits coups semi-métalliques le couvercle en fonte de la marmite […]. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le déplacement des poches à fonte entre les divers postes de travail situés à des niveaux différents et les mouvements de versage sont effectués par un pont roulant. — (Revue de métallurgie, vol. 61, partie 1, p. 166, 1964)
    • L'ustensile employé est une cocotte en fonte très épaisse, assez grande. La fonte est longue à chauffer mais, à travers sa matière, la chaleur se répartit plus régulièrement. — (Françoise Bernard, La cuisine, Hachette Pratique, 2011)
    • La bonne qualité du fer provient principalement du traitement de la mine avant et après sa mise au fourneau ; si l’on obtient une très bonne fonte, on sera bien avancé pour faire d’excellent fer. — (Georges Louis Leclerc, Min. t. IV, p. 110, dans POUGENS. — cité par Littré)
  5. (Par métonymie) Objet fait de ce matériau.
    1. Poids et haltères.
      • Babtous, karlouches, on t’nourrit de son, criaveur d’hérissons, pousse à fond, pousse la fonte ! — (Seth Gueko feat. 25G, Cabochards, sur l’album Drive by en caravane, 2008.)
    2. (Plomberie) Tuyau en fonte.
      • Il faut remplacer la fonte fuyante par du PVC.
  6. (Par extension) Tout métal obtenu par un procédé similaire.
    • Une casserole en fonte d’aluminium.
  7. (Typographie) Ensemble de tous les glyphes, c’est-à-dire de représentations visuelles de caractères, d’une même famille, de même style, corps et graisse.
    • Ensemble de toutes les lettres et de tous les signes qui composent un caractère complet de grosseur déterminée : Une fonte de petit-romain, de cicéro, ou de neuf, de onze, etc. — (Pierre LarousseGrand dictionnaire universel du XIXe siècle, 1866-1877, tome 8, page 575, article « Fonte »)
    • Une fonte est un moyen de représentation visuelle de l’écriture, le résultat d’une concrétisation, d’une construction graphique. — (Yannis Haralambous, Fontes & codages : Glyphes et caractères à l’ère du numérique, O’Reilly, 2004 ISBN 978-2-84177-273-5, page 1)
  8. (Typographie) (Par métonymie) Caractère, ensemble des fontes d’une même famille.
    • Nous n’avons pas de position catégorique à ce sujet ; ce genre de parti pris qui imposerait d’écrire chien avec une fonte aboyante. — (Agathe Hoffmann, « Bendita Gloria : L’expression de l’enthousiasme », Étapes, numéro 225, page 204)
  9. (Désuet) (Médecine) Fonte d’humeurs, nom donné autrefois aux évacuations abondantes de liquides intestinaux, bronchiques, salivaires, etc. parce qu’on les croyait dues à la liquéfaction de matières solides.
    • J’avais appris hier au soir, madame, la petite fonte que M. le Dauphin avait eue, qu’on ne compterait assurément pour rien à un autre. — (Marquise de Maintenon, Lett. à Mme de Ventadour, 23 novemb. 1714.)
  10. (Peinture) Passage bien ménagé d’une teinte à une autre.
    • Ce tableau est d’une belle fonte.
  11. (Manufacture) Se dit du mélange des laines de différentes couleurs qui doivent entrer dans les tissus des draps ou autres étoffes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FONTE. n. f.
Action de fondre ou de se fondre. La fonte des métaux. Remettre à la fonte. La fonte des neiges. Il se dit particulièrement de l'Action ou de l'art de mouler certains objets qu'on fait avec du bronze ou avec quelque autre métal fondu. La fonte d'une statue, d'un vase. Fonte d'un seul jet. L'opération de la fonte. Fer de fonte, ou simplement Fonte. Fer fondu, non affiné, tel qu'il sort du haut fourneau. Fonte brute. Fonte moulée. Ouvrage de fonte. Marmite de fonte. Tuyau de fonte. Il se disait également d'une Certaine composition de métaux dont le cuivre faisait la principale partie. Canon de fonte. Mortier de fonte. Pièce de fonte. En termes d'Imprimerie, il se dit de l'Ensemble de toutes les lettres et de tous les signes composant un caractère complet de telle ou telle grosseur. Une nouvelle fonte. Une fonte de petit romain, de cicéro, etc., ou de neuf, de onze, etc. Une fonte de nouveaux caractères. Une fonte toute neuve.

Littré (1872-1877)

FONTE (fon-t') s. f.
  • 1Action de fondre. La fonte des métaux.

    Fonte de galons, action de brûler des galons pour en retirer l'or et l'argent qu'ils contiennent.

    Remettre un objet à la fonte, le faire fondre de nouveau, pour le retravailler.

    Fig. Remettez pour le mieux ces deux vers à la fonte, La Fontaine, Fab. II, 1.

    Fonte en coquille, fonderie en sable pour les pièces qui doivent avoir une grande dureté.

    Conversion des monnaies de cours en d'autres monnaies nouvelles.

    Action de ce qui fond, de ce qui se liquéfie. Il vit sortir de longues bandes de brouillards et de brumes, qui accompagnent la fonte de toutes les glaces, Bernardin de Saint-Pierre, Étude 4. Que les fontes de neige ont enflé la Dordogne, Delille, Convers. III.

  • 2Particulièrement, l'action ou l'art de mouler certains objets qu'on fait avec le bronze ou avec quelque autre métal fondu. La fonte d'une statue. Jeter une statue en fonte. Les Parisiens lui firent [au lieutenant général, en 1536] offre d'une fonte d'artillerie et d'entretenir dix mille hommes pour autant de temps que les ennemis seraient sur la frontière, Mézeray, Abrégé de l'hist. de Fr. t. II, p. 596, Amst. 1688. Les quatre consoles qui étaient aux quatre angles de chaque socle faisaient une même pièce avec le socle, et étaient de même fonte, Sacy, Bible, Rois, III, VII, 34.
  • 3Fer de fonte, ou, simplement, fonte, produit immédiat du minerai de fer traité par le charbon dans les hauts fourneaux, et qui est essentiellement un carbure de fer contenant au plus 5 pour 100 de carbone. Marmite de fonte. Tuyau de fonte. Transformer la fonte en fer. La bonne qualité du fer provient principalement du traitement de la mine avant et après sa mise au fourneau ; si l'on obtient une très bonne fonte, on sera bien avancé pour faire d'excellent fer, Buffon, Min. t. IV, p. 110, dans POUGENS.

    Fonte noire, fonte d'un gris foncé, qui prend l'empreinte du marteau, se casse et fond facilement, a une texture granuleuse et se forme dans les hauts fourneaux surchargés de combustible par rapport au minerai.

    Fontes blanches, fontes formées d'un carbure homogène obtenu par le refroidissement brusque.

    Fonte truitée, fonte formée de fonte blanche et de fonte noire disposées par place et diversement entremêlées.

    Vives fontes, les fontes de mines qui sont très coulantes.

    Fonte brute ou crue, fer peu malléable et qui résiste à la lime.

    Fontes claires, restes de coulées provenant de ce que le four a reçu trop de métal cru.

    Fontes marchandes, toutes celles qui ne sont pas destinées à être converties en fer malléable.

  • 4Certain alliage de métaux dont le cuivre fait la base. Canon, mortier de fonte. Que tous les canons de fonte soient ensemble bien rangés, les canons de fer de même, Correspond. de Colbert, III, 2, p. 116.

    Fonte verte, ancien nom du bronze. Le nombre des navires et de tous leurs canons de fonte verte et de fer, armes et munitions, Ordonn. de janv. 1629 sur la marine, art. 441, dans CAILLET, L'administ. en France sous Richelieu, t. II, p. 45, Paris, 1860.

    Fonte inoxydable, alliage de cuivre, de fer et de zinc, où le zinc domine.

  • 5L'art, le travail du fondeur.
  • 6 Terme d'imprimerie. Ensemble de caractères fondus sur un certain type. Une fonte de petit romain.

    Fontes hautes, celles qui excèdent la hauteur commune aux caractères d'imprimerie.

    Fonte de six feuilles, de douze formes, fonte avec laquelle on peut composer de suite SIX feuilles, douze formes, sans être obligé de distribuer.

  • 7 Terme de peinture. Passage bien ménagé d'une teinte à une autre. Ce tableau est d'une belle fonte.
  • 8 Terme de manufacture. Se dit du mélange des laines de différentes couleurs qui doivent entrer dans les tissus des draps ou autres étoffes.
  • 9Fonte de bourre, opération de teinture, par laquelle on fait bouillir la bourre dans une dissolution de cendres gravelées, faite par l'urine.
  • 10 Terme de médecine. Fonte d'humeurs, nom donné autrefois aux évacuations abondantes de liquides intestinaux, bronchiques, salivaires, etc. parce qu'on les croyait dues à la liquéfaction de matières solides. J'avais appris hier au soir, madame, la petite fonte que M. le Dauphin avait eue, qu'on ne compterait assurément pour rien à un autre, Maintenon, Lett. à Mme de Ventadour, 23 novemb. 1714.

    Aujourd'hui, fonte purulente d'un organe, la suppuration, consécutive à l'inflammation, de la totalité du tissu d'un organe. Fonte purulente de l'œil.

HISTORIQUE

XVe s. Bien brouller et mettre en fonte et dommaige, Vigiles de Charles VII, t. II, p. 19, dans LACURNE.

XVIe s. Comme si cette union [des deux natures] estoit une fonte, pour faire je ne say quel meslinge, qui ne soit dieu ni homme, Calvin, Instit. 1125. L'on ne voyoit plus autre chose par les boutiques des orfevres que couppes et pots d'or que l'on rompoit pour mettre à la fonte, Amyot, Philop. 14. Serena, où ils prindrent onze canons de fonte verte [bronze] et un grand magasin, D'Aubigné, Hist. I, 352. Les fontes d'artillerie et fabriques de monnoie, D'Aubigné, ib. III, 150.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. FONTE. Ajoutez :
11Action de réduire en pâte le vieux papier. Achat de vieux papiers, rognures et chiffons pour la fonte, Enseigne d'un marchand de vieux papiers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FONTE, s. f. (Arts méchaniq.) il se dit des métaux, des pierres, en un mot de tous les corps dans lesquels on parvient à rompre par le moyen du feu, la cohésion des petites masses aggrégatives qui les composent, & de les réduire ainsi sous une forme liquide. Voilà l’acception générale : il en est une particuliere. Fonte se dit chez chaque artiste, de l’emploi actuel d’une certaine quantité plus ou moins grande d’une substance fusible exposée sur le feu pour être employée. Si l’on dit, il a écrit un ouvrage sur la fonte des métaux, fonte sera pris généralement : si l’on dit, il a fait une belle fonte aujourd’hui, il sera pris particulierement. On dit métaphoriquement, une fonte d’humeurs, dans l’hypothèse peut-être vraie, peut-être fausse, qu’une masse d’humeurs qu’on imaginoit auparavant sous une forme épaisse, visqueuse, naturelle ou non, ait acquis subitement un certain degré de fluidité, en conséquence duquel il s’en fait une évacuation abondante. Voyez à l’art. Fondre, & ci-après, les autres significations du mot fonte.

Fonte, (Fonderie en caracteres.) On entend par ce mot, un assortiment complet de toutes les lettres majuscules, minuscules, accentuées, points, chiffres, &c. nécessaires à imprimer un discours, & fondues sur un seul corps. Voyez Corps.

On dit, une fonte de cicéro, de petit-romain, lorsque ces fontes sont fondues sur le corps de cicéro ou petit-romain ; & ainsi des autres corps de l’Imprimerie.

Les fontes sont plus ou moins grandes suivant le besoin ou le moyen de l’imprimeur, qui demande par cent pesant ou par feuilles ; ce qui revient au même. On dit une fonte de cinq cents, de six cents plus ou moins ; c’est-à-dire qu’on veut que cette fonte bien assortie de toutes ses lettres, pese cinq cents ou six cents livres, &c.

On dit aussi, une fonte de tant de feuilles, ou de tant de formes, pour faire entendre que l’on veut qu’avec cette fonte on puisse composer de suite tant de feuilles ou tant de formes, sans être obligé de distribuer. En conséquence, le fondeur prend ses mesures, & compte pour la feuille cent vingt livres pesant de caracteres, y compris les cadrats & espaces ; & soixante livres pour la forme, qui n’est que la moitié de la feuille. Ce n’est pas que la feuille pese toûjours cent vingt livres, ni la forme soixante, étant plus grandes ou plus petites : mais comme il n’entre pas dans toutes les feuilles le même nombre ni les mêmes sortes de lettres, il faut qu’il en reste toûjours dans la casse pour suppléer au besoin Voyez Casse.

Fonte, (à la Monnoie.) est la conversion des monnoies de cours en d’autres nouvelles, que le prince ordonne être fabriquées. Les dernieres sont, après le délai porté par les édits & ordonnances, seules reçûes dans le Commerce, les premieres devenant alors vieilles especes.

Fonte, ou Fondre, en terme d’Orfevre, se dit de l’action de liquéfier le métal en poudre, en piece, ou autrement, en l’exposant dans un creuset à différens feux : car la fonte demande divers degrés de feu. On doit le modérer d’abord, pour ne pas exposer les creusets qui sont de terre, à être cassés par la violence du premier feu : il faut le pousser avec vigueur sur la fin de l’opération, selon les différentes matieres du mélange. Lorsque la matiere est en poudre, il faut un feu violent pour l’assembler ; & de même, lorsqu’elle a besoin d’être affinée, en y ajoûtant les intermedes nécessaires, comme le salpetre & le borax.

Fonte, s. f. terme de Sellier. Des fontes au nombre de deux, sont des faux-fourreaux de cuir fort, fixément attachés à l’arçon de la selle, pour y mettre les pistolets dans l’occasion. Il ne faut pas confondre, comme font quelques personnes, les fontes avec les faux-fourreaux. Ces derniers sont faits ou d’étoffe, ou de cuir pliant & maniable, pour y tenir chez soi les pistolets dans un lieu sec & ferme, afin de les préserver des ordures & de la rouille. C’est dans les faux-fourreaux & avec eux, qu’on met les pistolets dans les fontes. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fonte »

(Nom commun 1) De fondre. Le sens typographique vient du fait que les premières fontes de caractères étaient faites d’un alliage de plomb et d’antimoine fondu afin de reproduire plusieurs caractères identiques à partir d’un moule unique.
(Nom commun 2) : De l’italien fonda (« poche ») lui même du latin funda («bourse, poche en cuir, fronde»).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fonte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fonte fɔ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « fonte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fonte »

  • Tous les moyens sont bons pour ralentir la fonte des glaces. En Italie, pour préserver le glacier Presena, qui a perdu un tiers de son volume depuis 1993 à cause du réchauffement climatique, la région a décidé de recouvrir  la zone d'une toile blanche qui reflète la lumière et protège la glace de la chaleur. En 55 ans, les glaciers mondiaux ont perdu plus de 9 000 milliards de tonnes de glace.  , En Italie, un glacier est recouvert de draps pour ralentir sa fonte
  • Le PDG de Liberty House a rencontré les syndicats des Fonderies du Poitou ce jeudi. Des annonces ont été faites, notamment sur le lancement d'une expertise sur la fonderie fonte pendant trois mois. Le but ? Savoir comment reconvertir l'usine pour la sauvegarder. France Bleu, Fonderies du Poitou : vers une reconversion de la filière fonte pour sauver l'usine
  • Le musée Rodin, dont la réouverture est prévue ce mardi 7 juillet, se prépare au pire. Institution publique qui ne bénéficie quasiment d'aucune subvention, elle s'autofinance grâce à des recettes propres. Outre la billetterie, la boutique, le restaurant ou la location d'espaces ses droits de fonte assurent 30% de son budget. Le Figaro.fr, Le musée Rodin compte sur ses droits de fonte pour combler ses pertes de fréquentation
  • Le réchauffement climatique a provoqué la fonte de 51% de la surface des glaciers du Pérou au cours des 50 dernières années, ce qui a entraîné la formation de nouveaux lacs, a annoncé dimanche l'Autorité nationale de l'Eau (ANA). Le rapport de l'ANA, qui porte sur la période 1948-2019, révèle que de nouveaux lacs formés en liaison avec le retrait des glaciers ont été identifiés. Le Figaro.fr, Réchauffement climatique: fonte de 51% des glaciers du Pérou en 50 ans
  • "Si on revient à la problématique de départ, qui est la recherche de marché nouveaux et la contribution de Renault à nous donner plus de volume de façon à convertir le site, aujourd'hui on n'a pas de réponse" explique Thierry Why, délégué CGT à la fonteFrance Bleu, Nouveau mouvement de grève aux Fonderies du Poitou, la fonte mobilisée
  • Il faut déjà comprendre que cette fonte de la glace est due à une situation bien particulière de cette année 2020: “La zone arctique et toute l’Eurasie ont connu un hiver très chaud, avec des records explosés, mais ce qui est intrigant, c’est que ces anomalies continuent”, détaille Christophe Cassou. Le HuffPost, La fonte précoce des glaces de l'Arctique, l'exemple parfait du cercle vicieux climatique qui nous attend | Le HuffPost
  • La fonte du pergélisol est une véritable bombe à retardement, menaçant la santé et l’environnement, et qui risque d’accélérer drastiquement le réchauffement climatique planétaire. lindependant.fr, Virus géants et CO2 : la bombe à retardement de la fonte du pergélisol - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « fonte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fonte »

Langue Traduction
Anglais melting
Espagnol derritiendo
Italien fusione
Allemand schmelzen
Chinois 融化
Arabe ذوبان
Portugais derretendo
Russe плавление
Japonais 溶融
Basque urtzen
Corse fondente
Source : Google Translate API

Synonymes de « fonte »

Source : synonymes de fonte sur lebonsynonyme.fr
Partager