La langue française

Décolorer

Sommaire

  • Définitions du mot décolorer
  • Étymologie de « décolorer »
  • Phonétique de « décolorer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « décolorer »
  • Citations contenant le mot « décolorer »
  • Traductions du mot « décolorer »
  • Synonymes de « décolorer »
  • Antonymes de « décolorer »

Définitions du mot décolorer

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCOLORER, verbe trans.

A.− Priver de couleur; altérer, affadir les couleurs. Le séjour (...) d'une feuille dans l'alcool décolore complètement les chloroplastes (Plantefol, Bot. et biol. végét.,t. 1, 1931, p. 49).Ce que je reproche à l'été, c'est son impitoyable lumière qui décolore tout ce qu'elle touche (Green, Journal,1934, p. 233).
Emploi pronom. Perdre sa couleur, pâlir. Les lèvres se décoloraient, passaient à un rose blême (Zola, DrPascal,1893, p. 215).Le saphir se décolore par l'action de la chaleur (Lapparent, Minér.,1899, p. 508):
1. ... je suis arrivé ici à l'heure où la nuit se décolore autour d'une poignée d'étoiles tandis que le désert fonce un peu. Camus, L'Exil et le Royaume,1957, p. 1589.
[Avec un pron. réfl. indir. remplaçant l'adj. poss. lorsque l'obj. dir. désigne une partie du corps] Se décolorer les cheveux.
Rem. Attesté ds Rob., Lar. Lang. fr.
B.− Au fig.
1. Altérer, modifier la couleur de quelque chose. Mon imagination colorait et décolorait quelquefois mes illusions (Staël, Corinne,t. 2, 1807, p. 410).
2. Priver de beauté, d'éclat; priver de signification. Mes jours, que le deuil décolore, Glissent avant d'être comptés (Lamart., Harm.,1830, p. 426):
2. L'âge d'innocence a sa poésie, l'âge mûr a la sienne, et telle est la supériorité de celle-ci, qu'en se révélant à nous, elle flétrit, elle décolore, elle anéantit le charme de la première. Jouffroy, Mél. philos.,1833, p. 320.
Emploi pronom. Perdre son éclat. Tous les événements de l'existence qui, autrefois, resplendissaient à mes yeux comme des aurores, me semblent se décolorer (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Suicides, 1883, p. 824).
En partic., dans les domaines de l'expr. artistique. Décolorer le style.
Emploi pronom. Toutes les expressions d'Homère se décolorent et deviennent froides, muettes et sourdes (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 487):
3. ... restituer leur sens plein à quelques mots français, comme droiture et probité, que nous avons laissé se décolorer dans le magasin des accessoires romantiques! Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 326.
Prononc. et Orth. : [dekɔlɔ ʀe], (je) décolore [dekɔlɔ:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1100 desculurez « qui a perdu ses couleurs » (Roland, éd. J. Bédier, 2218); 1165-70 pronom. « pâlir » (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 535); 1520 decolorer (Michel de Tours, trad. de Suétone, II, 57 rods Hug.); 1792 propriété décolorante (Annales de chimie, t. 13, p. 223); 1890 subst. un décolorant (DG). Dér. de colorer*; préf. dé-*; la forme mod. décolorer est prob. refaite sur le lat. decolorare « décolorer ». Fréq. abs. littér. : 108.

Wiktionnaire

Verbe

décolorer \de.kɔ.lɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se décolorer)

  1. Dépourvoir de sa couleur ; ôter, altérer la couleur.
    • La mort décolorait son front sans diadème. — (Voltaire, Œdipe, V, 1)
    • La maladie a décoloré son beau visage.
    • L’obscurité décolora toutes les fleurs.
    • Se décolorer les cheveux.
    • Je me suis décoloré ma chemise.
  2. (Pronominal) (Réfléchi) Perdre ses couleurs d'origine.
    • Un lis penche et se décolore. — (w:Casimir Delavigne, Le paria, II, 6)
    • Ces minuscules algues peuvent se décolorer par perte - réversible ou non - de leur chlorophylle. — (Jean-Marie Pelt, L'évolution vue par un botaniste, éd. Fayard, 2011, chap. 4)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCOLORER. v. tr.
Dépourvoir de sa couleur. Ces roses se décolorent. La maladie l'a toute décolorée. Son teint s'est décoloré. Des fleurs décolorées. Des lèvres décolorées. Se décolorer les cheveux.

Littré (1872-1877)

DÉCOLORER (dé-ko-lo-ré) v. a.
  • 1Ôter, altérer la couleur. La mort décolorait son front sans diadème, Voltaire, Œdipe, V, 1.

    Fig. Il était souffrant, et la souffrance décolorait pour lui la nature.

  • 2Se décolorer, v. réfl. Perdre sa couleur. Son teint se décolore. Un lis penche et se décolore, Delavigne, Paria, II, 6.

    Fig. Son style s'est décoloré. [Après le cri de Pluton] Les expressions d'Homère se décolorent, elles deviennent froides, muettes et sourdes, et une multitude d's sifflantes imite le murmure de la voix inarticulée des ombres, Chateaubriand, Génie, II, V, 5. Les ans font-ils neiger sur nous, à nos yeux tout se décolore, Béranger, Bonne maman.

HISTORIQUE

XIe s. Teint [il] fut et pers, desculuret et pale, Ch. de Rol. CXLVI. En son visage [il] fut mout desculuret, ib. CLXII.

XIIe s. Et ses viaires [visage] teinz et descolorez, Ronc. p. 23. Li chevaliers la [dame] regarda au vis [visage], Si la vit moult pale et descolorée, Quesnes, Romancero, p. 107. Il lur bailla le brief ; quant il i unt trové Qu'il esteient einsi de lur mestier sevré, De duel [deuil] e de coruz furent descoluré, Th. le mart. 124. E quant li reis le vit, mult out le quer irié, Ses mains feri ensemble, e se plaint senz faintié, En sa chambre en entra d'ire desculurez, Dit qu'il ad malveis hommes nurris et alevez, ib. 133.

XIIIe s. Et Renart, qui l'avoit veü Pensis et si descoloré, Ren. 4569. Tant par estoit descolorée Qu'el sembloit estre enlangorée, la Rose, 201. Del sanc qu'il ot perdu fut tout descolorés, Chans. d'Ant. IV, 100.

XVIe s. Tous ayans les visages descoulourez et desfaits, Amyot, P. Aem. 56. La volupté n'en est en soy ni pasle ni descoulourée, pour estre apperceue par des yeulx chassieux et troubles, Montaigne, III, 273.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « décolorer »

Berry, découleurer, découlourer ; provenç. et espagn. descolorar ; portug. descorar ; ital. discolorare ; du latin decolorare, de de, et color, couleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1694) Dérivé du verbe colorer avec le préfixe dé- (qui indique l’inverse ou le départ). Ce verbe décolorer est semble-t-il refait à l’image du verbe latin decolorare (« perdre sa couleur, s’affadir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décolorer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décolorer dekɔlɔre

Évolution historique de l’usage du mot « décolorer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décolorer »

  • Mais les années qui passent arrivent un peu à décolorer cette injustice si frappante. Radio-Canada, Dany Laferrière sur le racisme : cessons d’être idiots | Pétillant et corsé
  • Lorsque le temps dessèche un chêne, on dit qu'il se couronne ; quand il commence à décolorer une rose, on dit qu'elle est flétrie. De Madame de Genlis / Mémoires
  • «Il n’y a rien de plus simple que de refoncer. Il faut y aller en douceur avec de bons pigments mais en tout cas c’est plus simple de recolorer que de décolorer», rassure David Lucas. Et de rappeler que les cheveux repoussent et se renouvellent : «Il y a moins d'enjeu que dans une démarche de chirurgie : si on veut retourner à son brun, il n'y a rien d'irrémédiable !» Madame Figaro, Tout ce que les brunes doivent savoir avant de passer au blond - Madame Figaro
  • Le changement, on adore. Les expériences capillaires ? Une excitation perpétuelle. Alors il ne serait pas impossible de nous voir nous décolorer les cheveux à la maison. Mais avant ça, il y a des règles à connaître. , Décoloration maison : comment éclaircir ses cheveux soi-même - Elle
  • Oui! Comment l’avez-vous lu! le poivre élimine les résidus de savon qui restent généralement dans les vêtements, empêchant le détergent, responsable de la décoloration, de décolorer le tissu. Breakingnews.fr, Découvrez comment il préserve la couleur de vos vêtements avec du poivre

Traductions du mot « décolorer »

Langue Traduction
Anglais discolor
Espagnol descolorar
Italien scolorire
Allemand verfärben
Chinois 变色
Arabe تلطيخ
Portugais descolorir
Russe обесцветить
Japonais 変色する
Basque discolor
Corse decolorazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « décolorer »

Source : synonymes de décolorer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « décolorer »

Partager