La langue française

Teinter

Sommaire

  • Définitions du mot teinter
  • Étymologie de « teinter »
  • Phonétique de « teinter »
  • Citations contenant le mot « teinter »
  • Images d'illustration du mot « teinter »
  • Traductions du mot « teinter »
  • Synonymes de « teinter »
  • Antonymes de « teinter »

Définitions du mot teinter

Trésor de la Langue Française informatisé

TEINTER, verbe trans.

A. − Empl. factitif. Qqn teinte qqc.1de qqc.2
1. Couvrir d'une teinte. Teinter de rouge, de jaune, certaines parties d'un plan (Ac. 1835-1935). Quand vous teintez des cuirs, essayez votre teinture sur un morceau de peau sacrifié à cet effet, pour bien vous rendre compte de ce que vous faites, car il n'est rien de capricieux comme les colorations (Closset, Trav. artist. cuir ,1930, p. 42).L'ébéniste augmente sensiblement la gamme de ses couleurs en teintant ses bois (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 90).
Empl. pronom. à sens passif. Il faut rappeler aussi que le produit bien connu, breveté sous le nom de cellophane, est une cellulose pure, régénérée de la viscose et peut s'obtenir en lames épaisses et se teinter (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 118).
LITHOGR. ,,Colorer la pierre à la sanguine ou avec tout autre produit pour permettre au graveur de mieux suivre la trace de son burin`` (Des.-Muller Impr. 1912). Certains graveurs teintent leurs planches à la sanguine et d'autres préfèrent le noir de fumée (Chelet, Lithogr., 1933, p. 74).
P. métaph. L'influence du « machiavélisme », qui gagna rapidement tous les milieux dirigeants d'Europe, allait teinter jusqu'à nos jours d'une couleur indélébile la notion de diplomatie (Chazelle, Diplom., 1962, p. 19).
2. Ajouter à une teinte, à une substance, une autre teinte ou une solution colorante, afin d'en modifier la coloration. Pour être certain de procéder à un encollage vraiment total, teinter légèrement la colle (même absorbée, elle se verra) (Bonnel-Tassan1966, p. 149).
B. − Qqc.2teinte qqc.1de, en qqc.3[Le compl. prép. précise la couleur donnée par l'agent]
1. Colorer. On s'attabla beaucoup plus pour causer que pour manger et boire, malgré les pâtisseries à croûte d'or, le vin d'or aussi, (...) qui teintait à peine le verre (Pesquidoux, Livre raison, 1932, p. 4).La chlorophylle, qui teinte les feuilles en vert chez les plantes exposées à la lumière, ne s'est pas formée à l'obscurité (Camefort, Gama, Sc. nat., 1960, p. 315).
Empl. pronom. à sens passif. Le cou de Poil de Carotte se teinte d'une crasse bleue comme s'il portait un collier (Renard, Poil Carotte, 1894, p. 294).
2. Littéraire
a) [Le suj. désigne une source lumineuse] Donner une coloration légère à. Tout était dans le noir, sauf une lueur de veilleuse qui teintait d'un reflet d'ocre une fenêtre (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1406).Le soleil couchant teintait de roux la table réservée aux lectrices, la porte, le dos des livres (Sartre, Nausée, 1938, p. 202).
b) Empl. pronom. à sens passif. Synon. de se nuancer.Aux premières lueurs du jour (...). Le fleuve se teintait de reflets roses et mauves (Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 121).Le soleil en sortit [des grandes Alpes] (...) l'air s'était teinté de rose (Pourrat, Gaspard, 1930, p. 275).
C. − Au fig., empl. pronom. Prendre ou présenter tel caractère. Il y a loin de cet attachement à la cité (...), au patriotisme qui est une vertu de paix autant que de guerre, qui peut se teinter de mysticité mais qui ne mêle à sa religion aucun calcul (Bergson, Deux sources, 1932, p. 294).Le droit se trouve souvent amené à trancher des questions ayant trait à la santé. Dans le passé ces questions se teintaient de morale (David, Cybern., 1965, p. 96).
REM.
Teintant, -ante, part. prés. en empl. adj.[En parlant d'un produit, d'une crème] Qui sert à teinter ou à colorer légèrement. Cirage teintant. Madame E. a perdu un lundi entier à chercher un volontaire pour tester deux nouvelles crèmes « teintantes » pour hommes (L'Express, 18 déc. 1967ds Gilb. 1980).
Prononc. et Orth.: [tε ̃te], (il) teinte [tε ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1835. Homon. (de teinter, et de teinte, teintier subst.): formes de teindre, tinter. Étymol. et Hist. 1410 anglo-norm. « faire prendre à une étoffe une couleur en la plongeant dans un liquide » (Stat. de Henri IV, an XI, impr. goth., Bibl. Louvre ds Gdf. Compl.), attest. isolée; 1. a) 1752 [papier] teinté « qui a une légère teinte, ordinairement jaune » (Trév. Suppl.); b) 1835 teinter « couvrir d'une teinte uniforme peu accentuée » (Ac.); 2. 1846 « colorer faiblement » la mer teintée du plus bel indigo (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, p. 380); 1869 pronom. (Goncourt, MmeGervaisais, p. 80); 3. 1868 fig. « marques d'un caractère peu tranché » des poèmes... teintés d'absolu (Mallarmé, Corresp., p. 273); 1888 pronom. se teinter de confiance (Barrès, Barbares, p. 179). Dér. de teinte*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 131.

Wiktionnaire

Verbe

teinter \tɛ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Peinture) (Architecture) Couvrir d’une teinte.
    • Teinter de rouge, de jaune, etc., certaines parties d’un plan.
  2. (Par extension) Donner une couleur par addition de pigment dans la masse.
    • Teinter un béton, du papier, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TEINTER. v. tr.
T. de Peinture et d'Architecture. Couvrir d'une teinte. Teinter de rouge, de jaune, etc., certaines parties d'un plan. Le participe passé s'emploie adjectivement en termes de Papeterie. Papier teinté, Papier qui a une légère teinte, ordinairement de jaune.

Littré (1872-1877)

TEINTER (tin-té) v. a.
  • 1 Terme de peinture. Colorier d'une manière plate, plus ou moins foncée.
  • 2Dans le langage général, donner une teinte légère. Le ciel teintait de bleu la mer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « teinter »

Dénominal de teinte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Teinte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « teinter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
teinter tɛ̃te

Citations contenant le mot « teinter »

  • Ce soir-là, assis dans un bunker à l'extrême est de la base, j'imaginai ma mort sous toutes ses coutures. Je sirotai une bouteille de Royal Horse et regardai par l'entrée circulaire du conduit les immeubles et les minarets se teinter de violet et de noir au fil de la nuit. J'envisageai tout. De Kevin Powers / Yellow birds
  • La réalisatrice sait introduire du mystère, teinter les situations d'étrangeté, comme le suggère le titre de son long-métrage, J'étais à la maison, mais. Cette étrangeté est servie par la photographie signée Joachim Gern, notamment dans le prologue du film : un lapin, un renard et un âne se partagent un appartement vide, ce drôle de bestiaire tirant vers le rêve. LaProvence.com, Cinéma | Dans les pas d'Angela Schanelec à Marseille | La Provence
  • La plupart des personnes n’aiment pas s’afficher avec les cheveux blancs, ça les rend mal à l’aise. Pour masquer cet aspect, ils préfèrent les teinter. amomama.fr, Le lavage des cheveux: cinq erreurs que nous commettons tous
  • Et il y a ceux qui laissent leur idéologie ou leur religion teinter leur jugement.  Le Journal de Montréal, Les déraisonnables | Le Journal de Montréal
  • La douceur est au rendez-vous aujourd'hui. Appréciez ces instants précieux. Pour les célibataires, une amitié pourra discrètement se teinter de romantisme. Public.fr, Horoscope du jour (lundi 3 août 2020)
  • Si l'horlogerie aime souligner son ancrage dans les traditions ancestrales, certaines Maisons cultivent le paradoxe en faisant de l'innovation leur principal moteur. Un engouement pour la créativité et l'évolution relié principalement aux matériaux. Parmi ces marques tournées vers le futur, parfois aux limites de la science-fiction, Richard Mille figure aux avant-postes. Elle le prouve une fois de plus en faisant appel pour la première fois au Cermet présenté sous une livrée grise. C'est la combinaison high-tech d'une matrice métallique de zircone avec des renforts en céramique haute performance qui confère à cet alliage sa couleur particulière, en lieu et place du noir que l'on a pu connaitre lors de rares utilisations précédentes. Pour Richard Mille, l'intérêt du Cermet est évident puisqu'il associe la légèreté du titane et la dureté de la céramique. La nouvelle façon de le teinter lui apporte aujourd'hui des perspectives esthétiques inédites en horlogerie. Le Point, Le Cermet gris fait son apparition en horlogerie - Le Point Montres
  • Si vous souhaitez vous aussi teinter les poils de vos aisselles, suivez le guide qui met en avant les meilleurs conseils et astuces. L'hebdo de Besançon, Teinture des aisselles - la tendance mode actuelle - L'hebdo de Besançon
  • Port-au-Prince, le 8 juillet 2020.- Selon ce mémorandum, toute personne physique désireuse de teinter son véhicule doit avoir la carte d’enregistrement du véhicule, sa police d’assurance, un permis de conduire valide, une carte d’identité valide et une preuve de paiement du droit de teinte, soit dix mille gourdes. Vant Bèf Info, Vant Bèf Info Haiti-Economie: Droit de teinte, les documents exigés par la Direction générale des Impôts -

Images d'illustration du mot « teinter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « teinter »

Langue Traduction
Anglais tint
Espagnol tinte
Italien tinta
Allemand farbton
Chinois 着色
Arabe لون
Portugais matiz
Russe оттенок
Japonais 色合い
Basque tint
Corse tinte
Source : Google Translate API

Synonymes de « teinter »

Source : synonymes de teinter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « teinter »

Partager