La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « déteindre »

Déteindre

Définitions de « déteindre »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTEINDRE, verbe.

A.− Emploi trans. dir. Enlever la couleur ou la teinture de. Déteindre une couleur; déteindre une étoffe, un tissu. L'humidité avait encore déteint la vieille enseigne verte (Zola, Bonh. dames,1883, p. 588).
Emploi pronom. Perdre sa couleur (cf. se décolorer) :
1. Ils ont le teint rouge, avec des moustaches, et d'être trop souvent trempées, elles se sont comme déteintes, elles ont tourné au vert. Ramuz, Aimé Pache, peintre vaudois,1911, p. 22.
[Emploi non pronom. apr. le semi-auxil. faire] Même sens :
2. La pluie, l'humidité, l'abandon et l'absence de lumière au fond de cette étroite coupure, avaient peu à peu fait déteindre les façades et couler le badigeon. Gautier, Italia,Voyage en Italie, 1852, p. 235.
B.− Emploi intrans. [Suivi d'un compl. péj.] Déteindre sur qqc. (ou sur qqn).Donner à quelque chose (ou à quelqu'un) une partie de sa couleur :
3. Les couronnes de lauriers et de chênes déteignent, à la pluie sur le front et les joues des fillettes, qui deviennent horriblement livides. France, Pierre Nozière,1899, p. 228.
Au fig. et fam. Déteindre sur.Laisser les traces de son influence sur. La poésie est faite pour nous dépayser, (...) non pour déteindre sur la vie (Renan, Feuilles dét.,1892, p. 232):
4. Mais quand les mêmes amis l'eurent, en outre, convaincue (...) que son amant finirait par déteindre sur elle, qu'à vivre avec lui elle gâchait son avenir d'artiste, à son mépris pour Saint-Loup s'ajouta la même haine que s'il était obstiné à vouloir lui inoculer une maladie mortelle. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 783.
Prononc. et Orth. : [detε ̃:dʀ ̥], (je) détiens [detε ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Conjug. cf. teindre. Étymol. et Hist. Ca 1225 (G. de Montreuil, Continuation de Perceval, éd. Mary Williams, 4479 : son escu qui fu destains); 1827 fig. (Hugo, Cromwell, préf., p. 42). Dér. de teindre*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 47.

Wiktionnaire

Verbe - français

déteindre \de.tɛ̃dʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépourvoir de sa teinture.
    • Le soleil déteint toutes les couleurs.

déteindre \de.tɛ̃dʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Se décolorer, en parlant d’un tissu teint.
    • Cette étoffe déteint beaucoup.
  2. Communiquer, sur quelque chose, une partie de sa couleur, de sa teinture.
    • Ces cravates déteignent sur le linge.
  3. (Figuré) Influer sur quelqu’un par ses idées, son tour d’esprit, etc.
    • Les époques déteignent sur les hommes qui les traversent. — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTEINDRE. (Il se conjugue comme TEINDRE.) v. tr.
Dépourvoir de sa teinture. Le soleil éteint toutes les couleurs. Il s'emploie aussi intransitivement et signifie Se décolorer, en parlant d'un Tissu teint. Cette étoffe déteint beaucoup. Déteindre sur quelque chose, Lui communiquer une partie de sa couleur. Ces cravates déteignent sur le linge. Fig., Déteindre sur quelqu'un, Influer sur lui par ses idées, son tour d'esprit, etc.

Littré (1872-1877)

DÉTEINDRE (dè-tin-dr'), je déteins, tu déteins, il déteint, nous déteignons, vous déteignez, ils déteignent ; je déteignais ; je déteignis ; je déteindrai ; je déteindrais ; déteins, déteignons ; que je déteigne, que nous déteignions, que vous déteigniez ; que je déteignisse ; déteignant ; déteint v. a.
  • 1Faire perdre la couleur, la teinture. Le vinaigre déteint les étoffes.
  • 2 V. n. Cette étoffe déteint beaucoup.

    Fig. Son caractère avait déteint sur ceux qui vivaient avec lui, c'est-à-dire ils avaient pris quelque chose de son caractère.

  • 3Se déteindre, v. réfl. Perdre sa couleur. Ces draps-là ne se déteignent point.

HISTORIQUE

XIIIe s. Amour d'homme envers fame n'est mie tainte en graine ; Por trop pou se destaint, por trop pou se desgraine, J. de Meung, 437.

XVe s. Non-pour-quant pas n'en fu estainte La maladie, qui destainte M'avoit la couleur et la face, Froissart, Espin. amour. Bien savez de plaisance paindre Et d'espoir, quand prenez depport, Après effacer et destaindre Toute joye, sans nul support, Orléans, Bal. 91.

XVIe s. De fermeté le grand guidon suivrons, Le quel, pour vrai, fermeté a fait paindre De noir obscur, qui ne se peut destaindre, Marot, I, 338.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉTEINDRE, v. act. en terme d’Epinglier, c’est l’action de nettoyer & d’ôter le plus gros de la gravelle qui s’est attachée aux épingles dans la chaudiere, dans une premiere eau, après les avoir tirées du feu & débarrassées d’entre les plaques. Voy. Plaque & Chaudiere. Voyez la Planche II. figure 1. de l’Epinglier, qui représente un ouvrier qui lave les épingles dans un baquet suspendu qu’il fait osciller.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « déteindre »

Dé… préfixe, et teindre ; provenç. destengner ; catal. destenyir ; espagn. desteñir ; portug. destingir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de teindre, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déteindre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déteindre detɛ̃dr

Évolution historique de l’usage du mot « déteindre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déteindre »

  • Nagui mulitplie les allusions coquines au cours de ses émissions. Un trait de caractère qui semble déteindre sur Magali Ripoll, chanteuse de N’oubliez pas les paroles. L’animateur s’est fait un malin plaisir de le remarquer. Voici.fr, VIDEO N’oubliez pas les paroles : l’allusion coquine de Magali Ripoll qui n’a pas échappé à Nagui - Voici
  • Très facile à laver, le coton blanc supporte l’eau très chaude et le javellisant. Par contre, le coton coloré de moindre qualité pourrait déteindre. Si vous avez un doute, lavez le vêtement à la main à l’eau froide. Vous le débarrasserez ainsi de son excédent de teinture et vous pourrez ensuite laver le vêtement à la machine dans une eau tiède. Le Journal de Montréal, Un bon entretien de nos vêtements | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « déteindre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déteindre »

Langue Traduction
Anglais rub off
Espagnol frotar
Italien strofinare via
Allemand abreiben
Chinois 擦掉
Arabe كشط
Portugais esfregar
Russe стереть
Japonais こすり落とす
Basque igurtzi
Corse sfreggiare
Source : Google Translate API

Synonymes de « déteindre »

Source : synonymes de déteindre sur lebonsynonyme.fr

Déteindre

Retour au sommaire ➦

Partager