Criant : définition de criant


Criant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CRIANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de crier*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'animés] Qui pousse des cris. Voici la couvée bruyante exigeante et criante, qui appelle la proie par dix, quinze ou vingt becs (Michelet, Oiseau,1856, p. 177).Riante, criante, elle trépigne et bondit (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 113).
P. anal. [En parlant d'un objet] Qui émet des sons aigres. Synon. bruissant, crissant, grinçant.[La sottise] me grince aux oreilles comme la serrure criante d'une porte (Goncourt, Journal,1859, p. 594).Ce magasin, cette grue noire et criante (Brasillach, Corneille,1938, p. 18).
B.− [En parlant d'une chose] Qui provoque des cris (notamment d'indignation), des plaintes; qui fait pousser les hauts cris. Injustice, preuve criante. (Quasi-)synon. révoltant.Insuffisance criante des revenus situés au bas de l'échelle (Univ. écon. et soc.,1960, p. 4611):
1. ... la presse est en France un instrument de séduction dans la main des hommes en place et des intrigants fortunés. (...) À tant d'abus criants, ajoutez-en un autre qui a des suites fâcheuses, (...) la presse favorise le despotisme des académies... Marat, Les Pamphlets,Offrande à la Patrie, 1789, p. 25.
P. ext. Qui s'impose de façon incontestable. (Quasi-)synon. évident, flagrant :
2. ... ce qu'il lui fallait, c'était se dissoudre et disparaître dans le sens le plus absolu du mot. Une contradiction si criante avec sa conviction de tous les temps se plaça donc en face de son esprit à ce moment suprême. Elle lui fit peur. Elle lui causa une sorte d'horreur dont son orgueil ressentit surtout le choc. Gobineau, Les Pléiades,1874, p. 354.
Prononc. et Orth. : [kʀijɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Admis ds Ac. 1762-1932. Fréq. abs. littér. : 1 904. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 858, b) 4 509; xxes. : a) 4 014, b) 1 680.

Criant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

criant

  1. Qui crie.
    • La horde criante des supporters.
  2. Causant une surprise propre à provoquer des cris, souvent d'indignation (syn: scandaleux), mais aussi d'étonnement (syn: surprenant).
    • (Indignation)Les abbayes et les monastères, étaient à cette époque, « cavernes de voleurs, lieux de dissolution » ; les abus devenaient tellement criants, les désordres prenaient des proportions si inquiétantes, qu'à tout prix il fallait y mettre un terme; […] — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • (Admiration)Un tableau criant de réalisme.
  3. Flagrant, évident, qui saute aux yeux.
    • Cette plante a soif, c'est criant.
    • Une erreur criante.
    • Un papier peint criant de mauvais goût.
    • Pour certains bénévoles et contributeurs, cette affaire et ses suites sont devenues l’un des symboles d’un manque criant de transparence, d’une concentration des pouvoirs et de pratiques autoritaristes au sein de la direction. — (Morgane Tual, Damien Leloup, Démissions, subvention amputée, gouvernance mise en cause : crise ouverte chez Wikimédia France sur LeMonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 29 juillet 2017, consulté le 29 juillet 2017)

Forme de verbe

criant \kʁi.jɑ̃\

  1. ˈˈParticipe présent du verbeˈˈ crier.

Forme de verbe

criant

  1. Participe présent du verbe crier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Criant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRIANT, ANTE. adj.
Qui excite à se plaindre hautement. Une injustice criante. Cela est criant.

Criant : définition du Littré (1872-1877)

CRIANT (kri-an, an-t') adj.
  • Qui crie. Une voix criante. Peu usité ; on dit de préférence criard.

    Par extension, qui excite à se plaindre hautement, en parlant des choses. Des injustices criantes. Un passe-droit criant. On ne peut faire une altération plus criante, Bossuet, Conc. On se contente de renoncer à certains vices criants qui étaient à charge, Massillon, Car. Causes de rechute. Pourvu que la conscience ne vous reproche pas de vice grossier et criant, Massillon, ib. Riche. Il serait d'une injustice criante de ne pas adresser la même insulte à Burrhus, Diderot, Ess. s. Claude. Tel était l'état de Sparte, quand Agis songea à remédier à des abus si criants, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 525, dans POUGENS. La Suède éprouva au dedans les vexations les plus criantes et perdit au dehors une partie de sa réputation, Condillac, Étud. hist. part. IIe, ch. 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « criant »

Étymologie de criant - Wiktionnaire

→ voir crier, au participe présent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « criant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
criant krijɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « criant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « criant »

  • Un individu de confession mulmane a prié dans un supermarché de Saint-Etienne. Avant de semer la panique en criant "Allahu Akbar" avec un ami. Une enquête est ouverte. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Saint-Etienne: ils sèment la panique dans un supermarché en priant et criant "Allahu Akbar"
  • L'Inde va ouvrir pour la première fois le marché du transport ferroviaire de passagers aux entreprises privées, en leur permettant d'opérer des trains sur certaines lignes, a annoncé le ministère des chemins de fer. Entré en service il y a 167 ans, l'immense réseau ferroviaire du pays de 1,3 milliard d'habitants transporte 20 millions de passagers par jour en temps normal mais souffre de fréquents accidents, d'infrastructures mal entretenues ou vieillissantes et d'un manque criant d'investissements. Le Figaro.fr, L'Inde ouvre au privé le transport ferroviaire de passagers
  • C’est l’instant de la soirée, celui où tout a basculé, ce dimanche soir à l’hôtel de ville : un peu après 21h, un membre de l’organisation a proclamé la victoire de sa championne, en criant à travers les couloirs et en s’agenouillant dans le hall, entraînant derrière lui tous ceux qui voulaient savoir. Surréaliste et révélateur de la tension qui régnait. La Voix du Nord, Qui est l’homme qui a hurlé dans les couloirs de la mairie de Lille, dimanche soir?
  • La star de YouTube JoJo Siwa dit qu’elle a été laissée « pleurer pendant des heures » après que des gens l’aient ciblée à la maison en criant « des choses très méchantes ». News 24, JoJo Siwa: la star de YouTube a laissé «pleurer pendant des heures» par des gens «conduisant chez moi et criant des choses méchantes» | Actualités Ents & Arts - News 24
  • Nier en criant est encore une sorte d'aveu puisqu'on ne crie pas en face de l'indifférence. De Lars Gyllensten / Infantilia
  • Il n’y a qu’en criant juste qu’on peut faire taire ceux qui chantent faux. De Grégoire Lacroix / Les Euphorismes de Grégoire - 2

Traductions du mot « criant »

Langue Traduction
Corse a chjamà
Basque deituz
Japonais 呼びかける
Russe выкрикивая
Portugais chamando
Arabe نداء
Chinois 呼唤
Allemand ausrufen
Italien chiamando
Espagnol llamando
Anglais calling out
Source : Google Translate API

Synonymes de « criant »

Source : synonymes de criant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « criant »



mots du mois

Mots similaires