Couillon : définition de couillon


Couillon : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COUILLON, subst. masc.

A.− Vieilli, pop. Testicule :
1. [Recette de philtre d'amour] Tirez de votre sang, un vendredi de printemps; mettez-le sécher au four dans un petit pot, avec deux couillons de lièvre et un foie de colombe... Druon, Le Lis et le lion,1960, p. 216.
Au fig.
1. Sot, imbécile. Ne fais pas le couillon :
2. − À première vue, dit le jeune homme en clignant des yeux, j'aurais parié à quarante contre un que vous êtes un de ceux qui font les couillons comme ils respirent; ... Giono, Le Hussard sur le toit,1951, p. 50.
2. Poltron, lâche :
3. Non, mon cher monsieur, je n'ai commis aucune lâcheté, même de geste, relative à votre endroit; et avant de traiter un homme de couillon, il faut avoir des preuves. Flaubert, Correspondance,1857, p. 198.
B.− MAR. Tampon d'étoupe, ficelé dans la toile de la voile et permettant de l'empoigner pour la serrer. Margouillet grossier.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. couillonisme. Bêtise ou frayeur érigée en système. On ne meurt pas de chagrin, sois-en sûr. Avoue plutôt que « tu n'oses pas ». Tu te payes à toi-même, d'une bonne raison, ton couillonisme (Id., ibid., 1855, p. 190).
Prononc. et Orth. : [kujɔ ̃]. Ac. 1798-1878 enregistrent coïon, coïonner, coïonnerie. On rencontre coïonnade ds Ac. Compl. 1842. Ces formes avec trémas sont également ds Besch. 1845, Lar. 19e(qui préconise déjà la graph. avec -ill-), Littré, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., DG et Quillet 1965; elles sont aussi ds Lar. 20emais comme formes anc. de couillon, couillonnade, couillonner, couillonnerie. Certains de ces dict. donnent en outre les graph. coyon (cf. Goncourt, Journal, 1889, p. 1036), coyonnade, coyonner, coyonnerie (cf. Lar. 19e-20eet Guérin 1892). La forme couillon apparaît comme terme de mar. ds Besch. 1845 et Littré; cf. aussi ds DG qui note aussi le sens A; elle est au sens B ds Guérin 1892 (qui renvoie à coïon), avec ses dér. ds Lar. 20e, Rob., Lar. Lang. fr. et ds Quillet 1965 (qui renvoie également à coïon). Étymol. et Hist. A. 1. Début xiiies. coillons (Gervaise, Bestiaire, éd. F. Meyer, 689); 2. 1813, 18 mars « homme peureux, lâche » (Stendhal, Journal, t. 5, p. 21). B. 1560 coion « homme mou, sans énergie » (Grévin, Les Esbahis, V, 4 ds Gdf. Compl.); 1592 coyon (Montl., Comm., I, 7, ibid.), forme encore inscrite ds Lar. 20eavec renvoi à couillon. A du b. lat. *coleonem acc. de *coleo (CGL II, 103, 29), class. coleus « testicule ». B empr. à l'ital. coglione proprement « testicule », au fig. « homme mou, balourd, sot » (1remoitié xvies., L'Arétin ds Batt.); A 2 est prob. un dér. sém. de B. Fréq. abs. littér. : 99. Bbg. Guiraud (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 70.

Couillon : définition du Wiktionnaire

Adjectif

couillon \ku.jɔ̃\

  1. (Familier) Bête, simplet.
    • Ne fais pas le couillon et viens ici !
    • À première vue, dit le jeune homme en clignant des yeux, j’aurais parié à quarante contre un que vous êtes un de ceux qui font les couillons comme ils respirent ; et j’aurais gagné. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 61)
    • Paul, vexé, se replia derrière moi. Et comme il avait déjà de la conversation, il me dit à voix basse :
      « C'est un couillon ! »
      — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 151)
    • « C’est beau ! » me dit Lili.
      Mais je vis bien qu’il n’était pas rassuré ; il vint s’asseoir près de moi, et il reprit :
      « C’est beau, mais c’est couillon. »
      — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 75)
    • – Eh bien, alors, si elle t’aime, elle t’écrira. Et si elle ne t’aime pas, ce n’est plus la peine d’en parler. Allez, zou, ne sois pas couillon ! — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 220)
  2. (Familier) Simple, évident.
    • Ce problème est tout couillon.
  3. (Familier) Peureux, poltron, lâche.
    • — Tiens ! v’là mon frère, le plus couillon de tous ! gueula Jésus-Christ. — (Émile Zola, La Terre)

Nom commun 1

couillon \ku.jɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Testicule, couille.
    • Mettez-le sécher au four dans un petit pot, comme est dit ci-dessus, avec les deux couillons d’un lièvre & le foie d’une colombe. — (Albert Petit, Secrets merveilleux de la magie naturelle et cabalistique du petit Albert)
  2. (Marine) Tampon d’étoupe ficelé dans la toile de la voile, permettant de l’empoigner pour la serrer.
  3. (Belgique) Jeu de cartes proche du poker.
    • Le couillon est un jeu de cartes regroupant quatre joueurs, s’affrontant en deux équipes de deux joueurs. L’objectif final est d’être l’équipe à cumuler le plus de points à travers les levées qu’elles ont ramassées.

Nom commun 2

couillon \ku.jɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : couillonne)

  1. (Très familier) Personne bête.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Couillon : définition du Littré (1872-1877)

COUILLON (kou-llon, ll mouillées) s. m.
  • Terme de marine qui n'est guère usité que dans la Méditerranée. Petit tapon d'étoupe placé dans une poche que l'on fait faire à une voile, de manière à former une espèce de bouton auquel on amarre du bitord pour tendre la voile.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « couillon »

Étymologie de couillon - Littré

Dit par assimilation avec un mot obscène, couillon, couille, qui vient du latin coleus, grec ϰολεὸς, testicule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de couillon - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Du bas latin culio, culeonis forme collatérale de culeus (« sac, couille ») ;
  1. Le sens maritime est un emprunt à l’italien coglione ;
  2. Le sens adjectival de « lâche », puis « peureux » est une antiphrase ou une métaphore sémantique sur le côté pendant des testicules, il a pour antonyme, sur le même radical, couillu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « couillon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couillon kujɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « couillon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « couillon »

  • Dans un langage familier peu habituel, Emmanuel Macron a renvoyé la balle dans le camp français. Pour lui, les difficultés des éleveurs viennent plutôt de l'organisation du secteur. Il a souhaité "qu'on arrête" le système français tournant autour d'un seul acteur dominant dans le secteur de la viande, le groupe Bigard, accusé de tirer les prix vers le bas. "Il y a un acteur qui vous achète la viande au prix le plus bas possible pour faire sa rentabilité, il faut qu'on arrête avec ce système" a-t-il dit. "On est des couillons nous-mêmes" a taclé le président. lejdd.fr, "Agribashing", "couillons" et Rouen : 3 déclarations d'Emmanuel Macron à retenir de sa journée en Auvergne
  • Cet élan de solidarité raconté par Françoise Genetti, animatrice locale bien connue, est né d’un "truc tout couillon" ! ladepeche.fr, Beaumont-de-Lomagne. Plus de 3 000 masques confectionnés par une belle équipe de couturières - ladepeche.fr
  • Certificat de depissetage….Il n’y a qu’un couillon commme Jovenel qui puisse trouver une telle formule. Et si le voyageur attrapait le Coronavirus apres avoir obtenu le depissetage, hein, connard? Eh bien sachez que les pays ouverts, pour proteger leur population exigent la quarantaine pour les voyageurs. Idiot. Rezo Nòdwès, Haïti – Coronavirus : Jovenel Moïse ouvre les frontières, mais maintient le couvre-feu et la fermeture des écoles et lieux de culte | Rezo Nòdwès
  • Le leader d’extrême-droite Matteo Salvini a fustigé « l’ignorant » et « le couillon » responsable des dégradations. Giorgia Meloni, patronne du parti post-fasciste Fratelli d’Italia, s’en est pris aux « nouveaux talibans de l’antiracisme ». , Manifestations antiracistes : Au tour de la statue d’un célèbre journaliste italien d’être vandalisée à Milan
  • Promeneurs un peu partout sur la Corniche de Neuburg, du monde à la plage, les terrasses des restaurants bien garnies et les touristes attendant d'embarquer dans ce que l'on appelle ici les "promène couillon". Il n'y a pas à dire, le week-end des 13 et 14 juin a été le premier qui a marqué un retour à une vie presque normale. midilibre.fr, Sète : un premier week-end de normalité - midilibre.fr
  • Par le monde, il y a beaucoup plus de couillons que d'hommes. De François Rabelais / Pantagruel
  • Pour que dans le cerveau d'un couillon, la pensée fasse un tour, il faut qu'il lui arrive beaucoup de choses et de bien cruelles. De Louis-Ferdinand Céline
  • Pardonner est d’un chrétien, oublier est d’un couillon. De Proverbe corse
  • Le chrétien pardonne, le couillon oublie. De Proverbe corse
  • Quand on est né couillon, on couillonne. De Proverbe québécois
  • Amis vous noterez que par le monde y a beaucoup plus de couillons que d'hommes, et de ce vous souvienne. François Rabelais, Le Cinquiesme et Dernier Livre, 8
  • Quand on fera danser les couillons, tu ne seras pas à l'orchestre. Marcel Pagnol, Marius, I, 5, César , Fasquelle
  • C'est en venant vieux que vous êtes venu couillon ou c'est de naissance ? Marcel Pagnol, César, Sur une route, le chauffeur , Fasquelle

Images d'illustration du mot « couillon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « couillon »

Langue Traduction
Corse stancu
Basque gilipollas
Japonais 下衆野郎
Russe мудак
Portugais idiota
Arabe الأحمق
Chinois 混蛋
Allemand arschloch
Italien stronzo
Espagnol estúpido
Anglais asshole
Source : Google Translate API

Synonymes de « couillon »

Source : synonymes de couillon sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « couillon »



mots du mois

Mots similaires