Consterner : définition de consterner


Consterner : définition du Wiktionnaire

Verbe

consterner \kɔ̃s.tɛʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Frapper de consternation.
    • Trop souvent, il avait dû souffrir la honte de voir l’ancien brigadier, presque toujours pris de boisson, surgir dans le salon de la jument verte, en tenant des propos qui consternaient les invités (une fois, il avait même chanté l’Internationale). — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 29.)
    • […], nous arrivions en classe la bouche en feu et les larmes aux yeux, tant le piment était fort. Cela consternait la maîtresse de français, qui ne voyait pas quel plaisir nous pouvions y trouver. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 315)
      • (Par extension) Air, visage consterné.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Consterner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSTERNER. v. tr.
Frapper de consternation. Cette nouvelle consterna les esprits. Il fut tellement consterné de cette mort, que... Par extension, Air, visage consterné.

Consterner : définition du Littré (1872-1877)

CONSTERNER (kon-stèr-né) v. a.
  • 1Frapper d'une épouvante mêlée d'abattement. Déjà cette horrible nouvelle Consterne vos amis et glace tout leur zèle, Voltaire, Mérope, II, 5. Il est plus occupé de consterner le vicieux que d'éclairer l'ignorant, Diderot, Ess. sur Claude. Qui donc consterne ainsi ton courage abattu ? Ducis, Abuf. I, 3. Par là ils [les Romains] consternaient les vainqueurs et s'imposaient à eux-mêmes une plus grande nécessité de vaincre, Montesquieu, Rom. ch. I. C'est en élevant l'âme et non en la consternant qu'on doit nous porter au bien, Condillac, Étud. hist. t. XXI, p. 185, dans POUGENS.
  • 2Au propre, renverser. Pendant que les armées consternaient tout, le sénat tenait à terre ceux qu'il trouvait abattus, Montesquieu, Rom. VI.

    Peu usité en ce sens.

HISTORIQUE

XIVe s. La multitude du peuple consternée et espoenté, Bercheure, f° 55, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Consterner : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « consterner » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « consterner »

Étymologie de consterner - Littré

Lat. consternere, de cum, et sternere, renverser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de consterner - Wiktionnaire

Du latin consternare (« renverser »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « consterner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consterner kɔ̃stɛrne play_arrow

Conjugaison du verbe « consterner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe consterner

Évolution historique de l’usage du mot « consterner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « consterner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « consterner »

Langue Traduction
Corse disimpiega
Basque jarriz
Japonais がっかり
Russe испуг
Portugais desânimo
Arabe الفزع
Chinois 沮丧
Allemand bestürzung
Italien sgomento
Espagnol consternación
Anglais dismay
Source : Google Translate API

Synonymes de « consterner »

Source : synonymes de consterner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « consterner »


Mots similaires