La langue française

Constellation

Sommaire

  • Définitions du mot constellation
  • Étymologie de « constellation »
  • Phonétique de « constellation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « constellation »
  • Citations contenant le mot « constellation »
  • Images d'illustration du mot « constellation »
  • Traductions du mot « constellation »
  • Synonymes de « constellation »

Définitions du mot « constellation »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSTELLATION, subst. fém.

A.−
1. ASTRON. Groupe d'étoiles formant une figure plus ou moins précise dont il tire généralement son nom :
1. Les constellations circompolaires resplendissaient, et, parmi toutes, cette Croix du Sud que l'ingénieur, quelques jours auparavant, saluait à la cime du mont Franklin. Cyrus Smith observa pendant quelque temps cette splendide constellation, qui porte à son sommet et à sa base deux étoiles de première grandeur, au bras gauche une étoile de seconde, au bras droit une étoile de troisième grandeur. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 122.
P. méton. Représentation symbolique de ce groupe d'étoiles par une figure conventionnelle. La constellation de la Croix du Sud, relevée alors pour la première fois et qui figure dans le drapeau national du Brésil (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 349).
2. P. anal.
a) [Avec un compl. désignant des choses concr. plus ou moins brillantes] Le bandeau de diamants (...) lumineuses étoiles de la terre, constellations qui brillez au front des reines (A. Dumas Père, La Jeunesse des Mousquetaires,1849, 4, p. 11).L'île (...) astre central d'une constellation d'îlots et de rocs (Queffélec, Un Recteur de l'île de Sein,1944, p. 159).
P. iron. Éparpillement d'objets prosaïques et disparates. Se groupaient capricieusement des constellations de vieux chaussons, de savates et de chiffons affreux (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 886).
b) [Pour désigner des pers. très brillantes] Ces constellations d'écrivains si hautes sur l'horizon (Valéry, Variété IV,1938, p. 13).
[Pers. individuelle] Douze officiers, toujours autour de moi et avec moi, que vous appeliez mes douze constellations (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, L'Ordonnance, 1887, p. 1080).Il [oncle Xavier] était une constellation de ce ciel enfantin (Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 38).
3. P. métaph.
a) Ensemble de qualités brillantes, d'actions d'éclat. La liberté, la bonne conscience, le courage, le dévouement... toutes les constellations (Hugo, L'Homme qui rit,t. 2, 1869, p. 106).Faire à chaque instant éclore au zénith des siècles des constellations de victoires (Hugo, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 803).
b) Ensemble de choses abstraites ayant entre elles une certaine relation :
2. ... les données du problème ne sont pas antérieures à sa solution, et la perception est justement cet acte qui crée d'un seul coup, avec la constellation des données, le sens qui les relie... Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 46.
LING. ,,Tandis qu'un syntagme appelle tout de suite l'idée d'un ordre de succession et d'un nombre déterminé d'éléments, les termes d'une famille associative ne se présentent ni en nombre défini, ni dans un ordre déterminé (...) Un terme donné est comme le centre d'une constellation le point où convergent d'autres termes coordonnés, dont la somme est indéfinie`` (Saussure, Cours de ling. gén.,1916, p. 175).
En glossématique.,,Fonction qui existe entre deux fonctifs, variables tous les deux`` (Ling. 1972).
PSYCHOL. ,,Ensemble des éléments principaux d'un état de conscience à un moment donné`` (Foulq.-St-Jean 1962) :
3. Que l'on prenne un désir isolément ou la constellation mentale à un moment donné, je suis toujours en face d'une symphonie inachevée. Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 137.
B.− ASTROL. [Constellation envisagée sous le rapport de l'influence bénéfique et maléfique qu'elle exerce sur les événements humains] Telle constellation étant funeste ou secourable (Flaubert, Salammbô,t. 1, 1863, p. 105).
En partic. [À la naissance de chaque individu] La même constellation avoit présidé à leur naissance (Constant, Wallstein,Notes hist., 1809, p. 201).
P. métaph. Réunion de phénomènes divers exerçant ensemble une certaine influence. La signification des constellations intelligibles qui dominent les diverses phases de l'histoire humaine (Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 151).
ÉCON. ,,Ensemble de phénomènes si bien reliés entre eux, qu'indépendamment les uns des autres, ils n'ont pas d'existence, mais constituent par leur réunion un phénomène qui présente quant à lui un certain caractère autarcique`` (Romeuf t. 1 1956) :
4. Nous venons de voir en quel sens les constellations des coûts et des prix exercent des pressions structurelles à l'inflation. Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 532.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃stε(l)lasjɔ ̃] ou [kɔ ̃stelasjɔ ̃]. 1retranscr. ds Lar. Lang. fr., Littré et Fér. 1768 avec [l] simple; ds Warn. 1968, Passy 1914, DG, Fél. 1851, Besch. 1845, Nod. 1844, Gattel 1841, Land. 1834 et Fér. Crit. t. 1 1787 avec [ll] double; ds Pt Rob. et Barbeau-Rodhe 1930 avec la possibilité ou non de prononcer [ll]. 2etranscr. avec [e] fermé et [l] simple ds Pt Rob. (comme var. de la 1retranscr.) et ds Dub. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1269-78 constellacion (J. de Meun, Rose, éd. Lecoy, 17034); xives. en partic. (Ovide moralisé, Commentaire de Copenhague, éd. C. de Boer, t. 5, p. 390 : ceulx qui en sa constellacion sont nex); 2. 1538 « groupe d'étoiles » (Est., s.v. sidus). Empr. au b. lat. constellatio « position respective des astres (objet d'étude des astrologues) ». Fréq. abs. littér. : 451. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 622, b) 722; xxes. : a) 388, b) 765. Bbg. Bernelle (A.). Astron. poét. Vie Lang. 1964, pp. 562-564.

Wiktionnaire

Nom commun

constellation \kɔ̃s.tɛ.la.sjɔ̃\ ou \kɔ̃s.te.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Astronomie) Groupe d’un certain nombre d’étoiles sur la sphère céleste, dessinant une figure reconnaissable.
    • Et précisément voilà que son ciel se bouchait, que les constellations se dérobaient à sa vue, qu’un voile brumeux, impénétrable, s’étendait entre le zénith et lui. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Au-dessus de moi, les nuages chassent en désordre avec une extrême rapidité, et quelques constellations étincellent à travers leurs déchirures, ici Cassiopée, la Petite Ourse dans le nord, au zénith, Véga de la Lyre. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les images, prises grâce au Très grand télescope de l’ESO, un ensemble de quatre grands télescopes, permettent de visualiser la surface de cette "supergéante rouge" située dans la constellation d’Orion, montrant son pâlissement, ainsi qu’un changement apparent de sa forme. — (« La luminosité de l'étoile Bételgeuse faiblit encore », article paru sur bfmtv.com le 14 février 2020, consulté le 15 février 2020)
  2. (Astrologie) Groupe d’étoiles fixes du zodiaque auquel on a donné un nom en fonction de la figure qu’il semble représenter.
    • Lettré, théologien, juriste et philosophe, il est le type parfait, très rare aujourd'hui, du savant arabe : véritable encyclopédie vivante de la science d'il y a un demi-millénaire. Il croit fermement aux horoscopes, à l’influence des planètes et des constellations, des « douze maisons » du soleil, à la pierre philosophale et à la possibilité de transformer les métaux vils en métaux précieux. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 122)
  3. (Par analogie) Ensemble d’un même type d’engins spatiaux, très souvent des satellites, visant à couvrir une zone géographique.
    • Une nouvelle constellation de satellites canadiens pour surveiller l’environnement et assurer la souveraineté. — (site strategis.gc.ca, 2005)
  4. (Figuré) Ensemble de choses en grande quantité.
    • Gérard Aventurier, dans la postface, ouvre des pistes de recherches en essayant de capter et d’ordonner les rayons plus ou moins brillants de cette constellation de faits et gestes à nous aujourd’hui accessibles. — (Gérard Aventurier, Alain Collet, Marie Grange, Correspondance de la famille Du Guet, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CONSTELLATION (kon-stè-la-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • Réunion ou groupe d'étoiles, par lesquelles on fait passer des lignes imaginaires et représentant un objet physique dont les astronomes anciens ont ensuite donné le nom au groupe entier. La Grande et la Petite Ourse sont deux belles constellations. Les étoiles ont été réunies en constellations ou astérismes, Francœur, Uranographie, 2e partie.

    Constellations zodiacales, celles qui se trouvent dans le zodiaque ; constellations australes, boréales, circompolaires, celles qui sont dans l'hémisphère austral, ou dans le boréal, ou tout auprès des pôles. Les constellations zodiacales présentent seules [quant à la figure] un degré d'intérêt, parce que l'histoire en tire des indications utiles pour porter la lumière dans l'étude des tables et de l'antiquité, Francœur, ib. C'était l'astronomie moderne qui devait apprendre aux hommes que les étoiles sont réellement innombrables, et que des constellations où l'antiquité n'en comptait qu'un très petit nombre en renferment des milliers, Bonnet, Contempl. nat. 1re part. ch. 4.

    Fig. Être né sous une heureuse constellation, avoir du bonheur, de la chance dans ses entreprises ; et, en sens inverse, être né sous une malheureuse constellation. Il faut cependant laisser passer la mauvaise constellation et faire place à la colère du ciel, Guez de Balzac, liv. VIII, lett. 9. Il demande encore si, de ce grand nombre d'hommes qui périrent à la bataille de Cannes d'un même genre de mort, tous étaient nés sous les mêmes constellations, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 433, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIIIe s. …Il prirent lor nacions [nativité] En teles constellacions, Que par droite necessité …Lor convient tel mort recevoir, la Rose, 17266.

XIVe s. Il les convient varier [les opérations de médecine] selon plusieurs choses qui sont à considerer, come la complexion de la personne, la disposicion de l'aer, la constellacion du ciel, Oresme, Eth. 36.

XVe s. …Eulx et tout le royaume de France, lors par estrange constelacion enclins à rebellion, furent, par celle desconfiture, rendus si confus, que tous se tindrent cois et appaisiez, Christine de Pisan, Charles V, II, ch. 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSTELLATION, subst. f. en Astronomie, est l’assemblage de plusieurs étoiles, exprimées & représentées sous le nom & la figure d’un animal ou de quelqu’autre chose : on l’appelle aussi un astérisme. Voyez Étoile.

Les anciens astronomes ne se sont pas seulement attachés à distribuer les étoiles selon leurs différentes grandeurs, comme on le verra à l’art. Étoile ; mais ils ont encore imaginé, pour les faire reconnoître plus facilement, de faire plusieurs cartes qui expriment la situation propre, & la disposition des unes à l’égard des autres dans les différentes régions du ciel. Pour cet effet ils ont partagé le firmament en plusieurs parties ou constellations, réduisant un certain nombre d’étoiles sous la représentation de certaines figures, afin d’aider l’imagination & la mémoire à concevoir & à retenir leur nombre, leur arrangement, & même pour distinguer les vertus qu’ils leur attribuoient ; c’est dans ce sens qu’ils disoient qu’un homme étoit né sous une heureuse constellation, c’est-à-dire sous une heureuse disposition des corps célestes. Voyez Astrologie.

La division des cieux en constellations est fort ancienne, & paroît l’être autant que l’Astronomie même ; au moins a-t-elle été connue des plus anciens auteurs qui nous restent, soit sacrés soit profanes. Il en est fait mention dans le livre de Job, témoin cette apostrophe : peux-tu arrêter les douces influences des Pleiades ou détacher les bandes d’Orion ? On peut observer la même chose dans les plus anciens écrivains payens, Homere & Hésiode qui repetent souvent le nom de plusieurs constellations. En un mot il est vraissemblable que les Astronomes ont senti dès le commencement la nécessité de partager ainsi les régions du ciel. Comme la distance de toutes les étoiles est immense par rapport à nous, il importe peu en quel endroit de notre système solaire seroit placé l’observateur qui les regarde ; car soit qu’on le suppose dans le soleil, sur la terre, ou dans Saturne, qui est la derniere & la plus éloignée de toutes les planetes, il est certain que de chacun des différens points de notre système solaire il appercevroit également les étoiles fixes dans le même endroit du ciel : effectivement quelque soin qu’il employât à examiner les différentes rêgions de cette vaste étendue, les étoiles lui paroîtroient exactement dans une même situation les unes par rapport aux autres, sans que leurs distances parussent jamais altérées malgré les différens points de vûe qu’il occupe à mesure qu’il a changé de lieu. Il s’ensuit donc que dans toutes les planetes, on doit voir de la même maniere le ciel étoilé ; & qu’il en est de même que s’il n’y avoit qu’une seule & unique voûte, ou un même monde qui environneroit chaque planete en particulier & précisément de la même maniere.

Cette raison a engagé les Astronomes à diviser le ciel étoilé en trois parties principales, dont celle du milieu, appellée zodiaque, renferme toutes les étoiles qui se trouvent ou aux environs de la route des planetes pendant leurs révolutions, ou dans les plans de leurs orbites ; & le zodiaque s’étend de plus jusqu’aux limites au-delà desquelles les planetes ne sauroient s’écarter. Cette zone ou bande est terminée par deux régions immenses du ciel, dont l’une s’appelle boréale & est au nord du zodiaque, l’autre qui est au midi se nomme australe. Inst. astr.

Les constellations des anciens ne comprenoient que ce qui étoit visible dans le firmament, ou que ce dont ils pouvoient s’appercevoir : elles étoient au nombre de 48, dont les douze qui comprennent le zodiaque furent nommées Aries, Taurus, Gemini, Cancer, Leo, Virgo, Libra, Scorpius, Sagittarius, Capricornus, Aquarius, Pisces ; en françois, le Bélier, le Taureau, les Gemeaux, l’Ecrevisse, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau, les Poissons ; d’où les signes du zodiaque & de l’écliptique ont pris leur nom, quoique depuis long-tems ils ne soient plus contigus aux constellations d’où ils l’ont tiré. Voyez Zodiaque & Précession.

Les autres étoiles au nord du zodiaque dans la partie boréale, furent rangées sous 21 constellations, savoir, Ursa major & minor, Draco, Cepheus, Bootes, Corona septentrionalis, Hercules, Lyra, Cygnus, Cassiopeia, Perseus, Andromeda, Triangulum, Auriga, Pegasus, Equuleus, Delphinus, Sagitta, Aquila, Ophiuchus ou Serpentarius, & Serpens ; en françois, la grande Ourse, la petite Ourse, le Dragon, Cephée, le Bouvier, la Couronne septentrionale, Hercule, la Lyre, le Cygne, Cassiopée, Persée, Andromede, le Triangle, le Cocher, Pegase, le petit Cheval, le Dauphin, la Fleche, l’Aigle, le Serpentaire, & le Serpent. On y a ajouté quelques siecles après d’autres constellations, formées par quelques étoiles qui se trouvoient entre ces anciennes constellations, & qu’on nommoit pour cette raison étoiles informes. Ces nouvelles sont Antinoüs proche l’Aigle, & la Chevelure de Bérenice, ou Coma Berenices. Voyez ces mots.

On distribua celles du Sud en 15 constellations, dont les noms sont, Cetus, Eridanus fluvius, Lepus, Orion, Canis major & minor, Argo, Hydra, Crater, Corvus, Centaurus, Lupus, Ara, Corona meridionalis, & Piscis australis ; en françois, la Baleine, l’Eridan, le Lievre, Orion, le grand Chien, le petit Chien, le navire Argo, l’Hydre, la Coupe, le Corbeau, le Centaure, le Loup, l’Autel, la Couronne australe, & le Poisson méridional ; auxquels on en a ajoûté douze depuis, savoir, Phœnix, Grus, Pavo, Indus, Apus, Triangulum australe, Musca, Cameleo, Piscis volans, Toucan, Hydrus & Xiphias ; en françois, le Phenix, la Grue, le Paon, l’Indien, l’Oiseau du Paradis, le Triangle austral, la Mouche, le Cameleon, le Poisson volant, le Toucan ou l’Oie d’Amérique, l’Hydre, Xiphias ou la Dorade. Les positions des étoiles qui composent ces douze dernieres ont été déterminées par le célebre M. Halley, qui alla exprès pour cela à l’Isle de Ste Helene en 1677. Voyez chaque constellation & les étoiles qu’elle contient sous son propre article.

De ces constellations les 15 dernieres, & la plus grande partie du navire Argo, du Centaure, & du Loup, ne sont pas visibles sur notre horison.

Les Astronomes modernes depuis ont fait de nouvelles constellations. Voy. Informes & Sporades.

C’est ainsi qu’Hévélius a placé Leo minor entre Leo & Ursa major ; Lynx entre Ursa minor & Auriga ; & au-dessus de Gemini & sous la queue d’Ursa major, Canes venatici, &c.

Les étoiles sont ordinairement distinguées dans ces constellations par la partie de la figure qu’elles occupent. Bayer, de plus, les distingue encore par les lettres de l’alphabet grec, & il y en a même beaucoup qui ont leurs noms particuliers, comme Arcturus entre les piés du Bouvier ; la Luisante dans Corona septentrionalis ; Palilicium ou Aldebaran dans l’œil du Taureau ; Pleïades dans le dos, & Hyades dans le front du Taureau : Castor & Pollux dans les têtes de Gemini ; Capella avec Hadi dans l’épaule d’Auriga ; Regulus dans le cœur du Lion, l’Épi dans la main de la Vierge, la Vierge, la Vendangeuse dans son épaule ; Antares ou le cœur du Scorpion, Fomahaue dans la bouche du Poisson austral ; Rigel dans le pié d’Orion ; Sirius dans la bouche du Canis major ; & l’Étoile polaire qui est la derniere de la queue d’Ursa minor. Voyez Sirius, &c.

On peut voir dans Hyginus, Noel le Comte, & Riccioli, les fables absurdes & bisarres que les poetes Grecs & Romains ont tirées de l’ancienne théologie sur l’origine des constellations. C’est pour cela que quelques personnes se sont donné la peine assez inutile de changer ou les figures des constellations, ou au moins leurs noms.

Ainsi, le vénérable Bede, au lieu des noms & des figures profanes des douze constellations du zodiaque, substitua celles des douze apôtres ; quelques astronomes modernes venus depuis ont suivi son exemple, & achevé cette reforme, en donnant à toutes les constellations des noms tirés de l’Ecriture sainte.

Alors Aries, ou le Bélier, devint S. Pierre ; Taurus, ou le Taureau, S. André ; Andromede, le Sepulchre de Jesus-Christ ; la Lyre, la Crêche de Jesus-Christ ; Hercule, les Mages venant de l’Orient ; Canis major, David, &c.

Weigelius professeur en mathématiques dans l’université de Jene, fit un nouvel ordre de constellations, changeant le firmament dans un coelum heraldicum, en substituant les armes de tous les princes de l’Europe aux anciennes constellations. Ainsi il transforma l’Ursa major, dans l’Elephant du roi de Dannemarck ; Ophiuchus, dans la Croix de Cologne ; le Triangle, dans le Compas, qu’il appelle le symbole des Artistes ; & les Pleïades, dans l’Abacus Pythagoricus, qu’il appelle celui des Marchands. Voy. Abaque. Chambers & Wolf.

Mais les plus savans Astronomes n’ont jamais approuvé de pareilles innovations, qui ne servent qu’à introduire de la confusion dans l’Astronomie. C’est pourquoi on a gardé les noms des anciennes constellations, pour conserver une plus grande correspondance & uniformité entre l’ancienne Astronomie & la nouvelle. Voy. Astronomie. Voy. aussi à la fin des Planches d’Astronomie deux cartes des constellations d’après M. le Monnier. Cet habile astronome a ajoûté quelques constellations à celles qu’on connoissoit déjà : par exemple, le Reene, proche le pole arctique. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « constellation »

(Siècle à préciser) Du latin constellatio, dérivé de stella (« étoile »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin constellatio, dérivé de stella (« étoile »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. constellatio (voy. CONSTELLÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « constellation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
constellation kɔ̃stɛlasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « constellation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « constellation »

  • L’ordre inférieur est un miroir de l’ordre supérieur ; les formes de la terre correspondent aux forment du ciel ; les taches de la peau sont une carte des constellations incorruptibles ; Judas reflète Jésus en quelque sorte. De Jorge Luis Borges / Fictions
  • La contradiction entre les deux infinis de Dieu : créer les constellations et donner sa vie pour sauver une âme, n'est qu'apparente. Car une seule âme équivaut à une galaxie dans un système de mesures qui justement définit Dieu. De Gilbert Cesbron / Journal sans date
  • Effectivement, le plan français change radicalement la formation continue. Il introduit un nouveau modèle de formation : la « constellation ». Le guide officiel du plan annonce « une nouvelle démarche de formation continue sur l’enseignement du français, qui intègre une analyse réflexive accompagnée : le travail au sein d’un groupe réduit de six à huit professeurs, animé par un formateur de proximité et installé au plus près des classes ». C’ets ce groupe qu’on appelle une constellation. « Avec le Plan français, tous les professeurs bénéficieront tous les six ans d’une formation intensive sur l’enseignement du français de dix demi-journées (5 jours) étalées sur une année scolaire et le travail engagé sera prolongé sur les autres années » continue le guide. , Plan français : Révolution dans la formation ou flicage des profs ?
  • Une partie d’une méga-constellation , Science et Technologie | Une constellation de satellites de nouveau observable à Lyon la nuit
  • Depuis plusieurs mois, on assiste à une véritable saga d'articles consacrés à la supergéante rouge Bételgeuse dans la constellation d'Orion. On ne sait pas encore très précisément quelle est sa distance au Système solaire mais c'est certainement moins de 1.000 années-lumière dans la Voie lactée. En effet, on a commencé à avoir une idée de la taille de Bételgeuse dès 1921 quand les astronomes Michelson et Pease utilisèrent la technique de la synthèse d'ouverture, imaginée par Hippolyte Fizeau, pour déterminer le diamètre réel des étoiles par des méthodes interférométriques. Cette supergéante rouge fut ainsi la première étoile dont le diamètre a été déterminé. Il était voisin de celui de l'orbite de Mars. Cette taille absolue conduisait alors à lui attribuer, en raison de son diamètre apparent, une distance au Soleil de l'ordre de 430 années-lumière. Mais par la suite, on est arrivé par d'autres méthodes à une distance d'environ 640 années-lumière. Du coup, le diamètre de Bételgeuse a fait un bond lui aussi et on pense maintenant qu'il est de l'ordre de la taille de l'orbite de Jupiter. Mais des incertitudes subsistent. Futura, Bételgeuse : le mystère de son obscurcissement est en partie élucidé
  • Les investisseurs intéressés par une reprise de OneWeb ont jusqu'au 26 juin pour remettre leurs offres. La planète entière a regardé ce dossier de constellation spatiale, dont l'ambition est de distribuer Internet à la planète entière. Les Européens ne seraient pas parvenus à formuler une offre de reprise, malgré les enjeux stratégiques du dossier. Les Echos, Faillite de OneWeb : l'Europe en passe de perdre une nouvelle bataille spatiale | Les Echos
  • PredaSAR Corporation a annoncé aujourd'hui qu'elle va lancer une constellation de 48 satellites commerciaux à radar à synthèse d'ouverture (RSO en français, SAR en anglais) déployés sur de nombreuses orbites. Cette constellation révolutionnaire sera la constellation de satellites SAR à vocation commerciale la plus importante et la plus sophistiquée au monde. Elle va fournir aux clients gouvernementaux et commerciaux de PredaSAR une qualité d'image sans précédent, une persistance mondiale hors pair et un apport rapide des données. , PredaSAR annonce le lancement d'une constellation de 48 satellites à radar à synthèse d'ouverture (SAR) de pointe destinée à des applications gouvernementales et commerciales
  • Dans la constellation du Serpent, une ombre gigantesque est projetée par une jeune étoile où se forment des planètes. En l'étudiant avec le télescope spatial Hubble, les astronomes ont découvert que cette ombre bouge au fil des mois. Science-et-vie.com, Le télescope Hubble observe l'ombre d'un lointain système planétaire - Science & Vie

Images d'illustration du mot « constellation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « constellation »

Langue Traduction
Anglais constellation
Espagnol constelación
Italien costellazione
Allemand konstellation
Chinois 星座
Arabe كوكبة
Portugais constelação
Russe созвездие
Japonais 星座
Basque konstelazioa
Corse custellazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « constellation »

Source : synonymes de constellation sur lebonsynonyme.fr
Partager