La langue française

Pléiade

Sommaire

  • Définitions du mot pléiade
  • Étymologie de « pléiade »
  • Phonétique de « pléiade »
  • Citations contenant le mot « pléiade »
  • Images d'illustration du mot « pléiade »
  • Traductions du mot « pléiade »
  • Synonymes de « pléiade »

Définitions du mot « pléiade »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLÉIADE, subst. fém.

A. − ASTRON. Chacune des sept étoiles qui constitue un groupe de la constellation du Taureau. C'était à l'équinoxe du printems que les hyperboréens (...) fêtaient le retour du soleil au signe de l'agneau, et ils prolongeaient ces fêtes jusqu'au lever des pléiades (Dupuis,Orig. cultes, 1796, p.361).Hésiode chante les pléiades dirigeant les travaux de l'année (Flammarion,Astron. pop.,1880, p.719):
. D'un geste de tête, il me montra au firmament une constellation clignotante. −Les pléiades, −murmurai-je à Morhange, lui désignant les sept pâles étoiles... Benoit,Atlant.,1919, p.112.
Empl. subst. fém. sing. à valeur de coll. Le groupe des Pléiades. La Pléiade céleste (Ac.1798-1935).
B. − P. anal., HIST. LITTÉR. (le plus souvent avec une majuscule)
1. Groupe de sept poètes d'Alexandrie qui vivaient au iiies. avant Jésus-Christ. M. Becq de Fouqières fréquenta (...) Homère et Virgile, les élégiaques latins, la pléiade alexandrine (A. France,Vie littér.,1888, p.304).
2. Groupe de sept poètes français du xvi(comprenant Ronsard, Du Bellay, Baïf, Belleau, Jodelle, Pontus du Tyard et Pelletier du Mans remplacé à sa mort par Dorat). Enthousiasme désordonné, qui me faisait passer tout d'un coup, d'un sonnet de la Pléïade à un conte de Voltaire ou à un chapitre de Michelet (Lacretelle,Silbermann,1922, p.73).
C. − Groupe de personnes considérées généralement comme illustres ou remarquables. Cette arme d'avant-garde [les hussards] (...) qui (...) a déjà sa pléiade nouvelle, les Murat, les Kellermann (Sainte-Beuve, Nouv. lundi,t.11, 1868, p.253).Il serait utile de connaître les détails du mode de vie (...) du milieu intellectuel, moral, esthétique et religieux des époques qui ont immédiatement précédé l'apparition des pléiades de grands hommes (Carrel,L'Homme,1935, p.58).
P. ext. Un groupe nombreux de. La levée de boucliers de toute une pléiade de jeunes hommes, qui se disaient relever de la vie de l'esprit (Benda,Trahis. clercs,1927, p.65).
D. − MÉD. Pléiade ganglionnaire. ,,Goupe de ganglions augmentés de volume`` (Garnier-Del. 1972).
Prononc. et Orth.: [plejad]. Ac. 1694 et 1718: pleiades ,,on dit aussi quelquefois au singulier, La Pleiade celeste``; 1740: pléiades (même rem. que 1694 et 1718); 1762: pléïades (même rem. que 1694 et 1718); 1798-1878: pléiades (même rem. que 1694 et 1718); 1935: pléiade. Littré: au plur.; Rob., Lar. Lang. fr.: au sing. Souvent avec majuscule pour le terme d'astron. (Ac., Rob.). Étymol. et Hist. 1. Déb. xiiies. astron. pliades (La Petite philos., éd. W. H. Trethewey, 2409), forme encore att. en 1486 (Corbichon ds Gdf. Compl.); 1547 Pleiades (J. Martin, Architecture de Vitruve, F10 ro); 2. 1563 (Florent Chrestien, Sonnet ds Ronsard, OEuvres, éd. P. Laumonier, t.12, p.20, 376); 1566 (Estienne, Apol. Herod., ch. 6 −I, 110 −ds Hug., s.v. pleiadizer: contrepéter le language de messieurs les poëtes de la Pleïade); 1845-46 (Besch.: Pléiade. Nom donné, par allusion aux sept étoiles de ce nom, à un groupe ou à une réunion de sept personnes célèbres); 1853 «groupe» (Arago ds Guérin 1892); 1878 anat. (Lar. 19eSuppl.: Pléiade ganglionnaire, Assemblage de glandes ou de ganglions lymphatiques). Empr. au lat. Pleiades, Pliades, -um dénom. d'une constellation de sept étoiles, du nom des sept filles d'Atlas et de Pléioné, gr. Π λ ε ι α ́ δ ε ς, Π λ ι ́ α δ ε ς «id.» empl. ensuite au sing. pour désigner cette constellation et le groupe des sept grands poètes alexandrins. Au sens 2, le terme, empl. d'abord métaphoriquement par Ronsard (1556, Elegie ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.8, p.354, 46) a été répandu par les poètes huguenots ennemis de Ronsard (v. P. Laumonier ds Introd. du t.12 des OEuvres de Ronsard, pp.V-VI), alors que Ronsard, pour qualifier ce groupe de poètes, utilise brigade (1556, Elegie, ibid., 45), v. aussi P. Laumonier, Vie de P. de Ronsard de Claude Binet, thèse, pp.219-225. Fréq. abs. littér.: 138.

pléiade, subst. fém.1. astron. « (avec la majuscule), chacune des six étoiles (les Anciens en comptaient sept) qui forment un groupe dans la constellation du Taureau. » 2. hist. littér. « nom donné à sept poètes anciens d'Alexandrie qui vivaient au iiies. avant J.-C.; groupe de sept grands poètes français de la Renaissance. » 3. « groupe de personnes (généralement remarquables) » (Pt Rob.)

Trésor de la Langue Française informatisé

PLÉIADE, subst. fém.

A. − ASTRON. Chacune des sept étoiles qui constitue un groupe de la constellation du Taureau. C'était à l'équinoxe du printems que les hyperboréens (...) fêtaient le retour du soleil au signe de l'agneau, et ils prolongeaient ces fêtes jusqu'au lever des pléiades (Dupuis,Orig. cultes, 1796, p.361).Hésiode chante les pléiades dirigeant les travaux de l'année (Flammarion,Astron. pop.,1880, p.719):
. D'un geste de tête, il me montra au firmament une constellation clignotante. −Les pléiades, −murmurai-je à Morhange, lui désignant les sept pâles étoiles... Benoit,Atlant.,1919, p.112.
Empl. subst. fém. sing. à valeur de coll. Le groupe des Pléiades. La Pléiade céleste (Ac.1798-1935).
B. − P. anal., HIST. LITTÉR. (le plus souvent avec une majuscule)
1. Groupe de sept poètes d'Alexandrie qui vivaient au iiies. avant Jésus-Christ. M. Becq de Fouqières fréquenta (...) Homère et Virgile, les élégiaques latins, la pléiade alexandrine (A. France,Vie littér.,1888, p.304).
2. Groupe de sept poètes français du xvi(comprenant Ronsard, Du Bellay, Baïf, Belleau, Jodelle, Pontus du Tyard et Pelletier du Mans remplacé à sa mort par Dorat). Enthousiasme désordonné, qui me faisait passer tout d'un coup, d'un sonnet de la Pléïade à un conte de Voltaire ou à un chapitre de Michelet (Lacretelle,Silbermann,1922, p.73).
C. − Groupe de personnes considérées généralement comme illustres ou remarquables. Cette arme d'avant-garde [les hussards] (...) qui (...) a déjà sa pléiade nouvelle, les Murat, les Kellermann (Sainte-Beuve, Nouv. lundi,t.11, 1868, p.253).Il serait utile de connaître les détails du mode de vie (...) du milieu intellectuel, moral, esthétique et religieux des époques qui ont immédiatement précédé l'apparition des pléiades de grands hommes (Carrel,L'Homme,1935, p.58).
P. ext. Un groupe nombreux de. La levée de boucliers de toute une pléiade de jeunes hommes, qui se disaient relever de la vie de l'esprit (Benda,Trahis. clercs,1927, p.65).
D. − MÉD. Pléiade ganglionnaire. ,,Goupe de ganglions augmentés de volume`` (Garnier-Del. 1972).
Prononc. et Orth.: [plejad]. Ac. 1694 et 1718: pleiades ,,on dit aussi quelquefois au singulier, La Pleiade celeste``; 1740: pléiades (même rem. que 1694 et 1718); 1762: pléïades (même rem. que 1694 et 1718); 1798-1878: pléiades (même rem. que 1694 et 1718); 1935: pléiade. Littré: au plur.; Rob., Lar. Lang. fr.: au sing. Souvent avec majuscule pour le terme d'astron. (Ac., Rob.). Étymol. et Hist. 1. Déb. xiiies. astron. pliades (La Petite philos., éd. W. H. Trethewey, 2409), forme encore att. en 1486 (Corbichon ds Gdf. Compl.); 1547 Pleiades (J. Martin, Architecture de Vitruve, F10 ro); 2. 1563 (Florent Chrestien, Sonnet ds Ronsard, OEuvres, éd. P. Laumonier, t.12, p.20, 376); 1566 (Estienne, Apol. Herod., ch. 6 −I, 110 −ds Hug., s.v. pleiadizer: contrepéter le language de messieurs les poëtes de la Pleïade); 1845-46 (Besch.: Pléiade. Nom donné, par allusion aux sept étoiles de ce nom, à un groupe ou à une réunion de sept personnes célèbres); 1853 «groupe» (Arago ds Guérin 1892); 1878 anat. (Lar. 19eSuppl.: Pléiade ganglionnaire, Assemblage de glandes ou de ganglions lymphatiques). Empr. au lat. Pleiades, Pliades, -um dénom. d'une constellation de sept étoiles, du nom des sept filles d'Atlas et de Pléioné, gr. Π λ ε ι α ́ δ ε ς, Π λ ι ́ α δ ε ς «id.» empl. ensuite au sing. pour désigner cette constellation et le groupe des sept grands poètes alexandrins. Au sens 2, le terme, empl. d'abord métaphoriquement par Ronsard (1556, Elegie ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.8, p.354, 46) a été répandu par les poètes huguenots ennemis de Ronsard (v. P. Laumonier ds Introd. du t.12 des OEuvres de Ronsard, pp.V-VI), alors que Ronsard, pour qualifier ce groupe de poètes, utilise brigade (1556, Elegie, ibid., 45), v. aussi P. Laumonier, Vie de P. de Ronsard de Claude Binet, thèse, pp.219-225. Fréq. abs. littér.: 138.

pléiade, subst. fém.1. astron. « (avec la majuscule), chacune des six étoiles (les Anciens en comptaient sept) qui forment un groupe dans la constellation du Taureau. » 2. hist. littér. « nom donné à sept poètes anciens d'Alexandrie qui vivaient au iiies. avant J.-C.; groupe de sept grands poètes français de la Renaissance. » 3. « groupe de personnes (généralement remarquables) » (Pt Rob.)

Wiktionnaire

Nom commun

pléiade \ple.jad\ féminin

  1. (Astronomie) Chacune des sept étoiles visibles à l’œil nu appartenant à un amas d’étoiles très visible au sein de la constellation du Taureau.
    • Bien des fois la nuit, de cette fenêtre tapissée de lierre, j’ai regardé avant de m’endormir le grand Orion inclinant vers l’ouest ; bien des fois, la nuit, j’ai vu les pléiades se lever au milieu de la molle obscurité, brillantes comme des lucioles enlacées dans un réseau d’argent. — (J. Milsand, La Poésie anglaise depuis Byron, dans la Revue des deux mondes, vol. 3, 1869, p. 338)
  2. Groupe de sept poètes : Lycophron, Théocrite, etc., qui florissaient à Alexandrie sous le règne de Ptolémée Philadelphe (IIIe siècle avant J.-C.).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par analogie) Groupe de sept poètes français du XVIe siècle : Ronsard, du Bellay, Baïf, Belleau, Pontus de Thyard, Jodelle et Pelletier du Mans (remplacé à sa mort par Jean Dorat).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Par analogie) (Plus rare) Groupe de poètes d'une même école.
    • Orhan Veli fait vite école, mais son surréalisme et celui de son école, à vrai dire, sont plus larges, plus humains que leur modèle français. Certains poèmes de cette pléiade font penser à Villon et à la pré-renaissance. — (Nimet Arzık, Anthologie des poètes turcs contemporains, Gallimard (NRF), 1953, p. 12)
  5. (Par extension) Élite de quelques personnes formant une sorte de cénacle.
    • À la même époque, une tendance entièrement opposée à la mienne groupa, autour de MM. Born et Bohr, une pléiade de jeunes savants aujourd’hui illustres, tels que MM. Heisenberg, Pauli et Dirac. — (Louis de Broglie ; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l’Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • « Pour un prince syrien comme lui, la filiation se fait par les mères ; – et, en fait de mères, il y a autour de ce fils de cocher, nouveau-né, une pléiade de Julies ; – et qu’elles exercent ou non sur le trône, toutes ces Julies sont de hautes grues. » — (Antonin Artaud, Héliogabale ou l’anarchiste couronné, 1934, éd. 1997, ISBN 2070284727)
  6. Multitude.
    • Et, malgré les travaux d’une pléiade de savants et d’explorateurs qui en font depuis quelques années l’objet de leurs recherches, on peut dire que l’Empire chérifien, pour le grand public, est encore un pays à peu près inconnu. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 8)
    • L’affaire est à ce point prise au sérieux que même des facs et des grandes écoles offrent des sessions d’orthographe, tandis qu’une pléiade de bouquins se vendent comme des petits pains. — (Libération, Réformer le français : petit historique récent des batailles orthographiques sur Liberation.fr. Mis en ligne le 3 septembre 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLÉIADE. n. f.
T. d'Astronomie. Chacune des six étoiles (les anciens en comptaient sept) qui forment groupe dans la constellation du Taureau. Le lever des Pléiades. On dit aussi collectivement, pour désigner ce groupe, la Pléiade céleste. Il s'est dit d'un Groupe de sept poètes : Lycophron, Théocrite, etc., qui florissaient à Alexandrie sous le règne de Ptolémée Philadelphe; puis, par imitation, au XVIe siècle, d'un Groupe de sept poètes français : Ronsard, du Bellay, Baïf, Belleau, Pontus de Thyard, Jodelle et Daurat. Par extension, il s'emploie pour désigner une Élite de quelques personnes formant une sorte de cénacle. Il y avait dans cet état-major une pléiade d'excellents officiers. Ce maître a formé une pléiade d'élèves distingués. On dit aussi, en donnant au mot un sens plus large, La pléiade des écrivains de théâtre au temps d'Élisabeth.

Étymologie de « pléiade »

Voir Pléiade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pléiade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pléiade plejad

Citations contenant le mot « pléiade »

  • Mercredi 13 janvier au soir, à la mairie de Rion-des-Landes, quelques instants ont suffi au maire Laurent Civel pour résumer l’année écoulée et dérouler une pléiade de projets pleins d’espoir. Lesquels seront présentés aux Rionnais, en réunion publique, dès que les conditions sanitaires le permettront. SudOuest.fr, Une pléiade de projets pour 2021

Images d'illustration du mot « pléiade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pléiade »

Langue Traduction
Anglais pleiad
Espagnol pléyade
Italien pleiade
Allemand plejade
Chinois 宜人的
Arabe كوكبة
Portugais plêiade
Russe плеяда
Japonais プレアッド
Basque pleiad
Corse piacè
Source : Google Translate API

Synonymes de « pléiade »

Source : synonymes de pléiade sur lebonsynonyme.fr
Partager