La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « perception »

Perception

Variantes Singulier Pluriel
Féminin perception perceptions

Définitions de « perception »

Trésor de la Langue Française informatisé

PERCEPTION, subst. fém.

I.− Acte de percevoir, son résultat.
A.− [En tant qu'acte]
1.
a) PHILOS., PSYCHOL. Opération psychologique complexe par laquelle l'esprit, en organisant les données sensorielles, se forme une représentation des objets extérieurs et prend connaissance du réel. Perception tactile, visuelle; perception spatiale; théorie de la perception. Un des effets du vêtement est de rendre le corps plus présent et plus sensible à lui-même par des perceptions de la peau (Alain,Beaux-arts,1920,p. 68)La perception est plus que la simple sensation : c'est la sensation suivie de l'acte intellectuel qu'elle suscite immédiatement et par lequel elle est interprétée (Méd. Biol.t. 31972) :
1. Nos perceptions du monde physique s'organisent en nous (...) sous forme d'images qui représentent avec le plus de fidélité possible ce qui se passe autour de nous. Mais perceptions, sensations, ne tombent jamais dans un terrain neutre; elles engendrent immédiatement une réaction affective, une émotion, qui varient selon la nature de ce qui les provoque, mais aussi selon la nature de celui qui les reçoit. Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 313.
Troubles de la perception. Les troubles de la perception peuvent (...) être dus à des altérations des organes sensoriels, des voies nerveuses et des centres correspondants à des perturbations des centres d'intégration gnosique (...) à une atteinte de la personnalité ou à une modification de la conscience ou de la relation au monde (Lafon1969).
PSYCHANAL. Perception externe. La psychanalyse fait la distinction entre la perception externe et la perception interne, la première étant fondée sur des sensations dérivées des organes des sens, la seconde étant fondée sur la conscience que l'on prend des processus mentaux « internes » (Rycr.1972).
b) GRAMM. Verbe de perception. Verbe qui désigne une opération des sens :
2. La proposition infinitive, sans être absolument de règle après les verbes de perception (regarder, voir, écouter, entendre, sentir, etc.), y est du moins très habituelle; sans doute parce que ces verbes forment avec l'infinitif complément une unité sémantique si étroite que la langue en fait un bloc. Le Bidois1967, p. 308.
2. Acte de prendre connaissance par l'intuition, par l'intelligence ou l'entendement. La perception du bien et du mal s'obscurcit à mesure que l'intelligence s'éclaire; la conscience se rétrécit à mesure que les idées s'élargissent (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 584).L'acte le plus simple de l'intelligence renferme la perception de Dieu; car il renferme la perception de l'être et la perception de l'infini (Renan, Avenir sc.,1890, p. 478).
PSYCHOL. Perception interne. ,,Connaissance que le moi possède de ses états et de ses actes par la conscience`` (Lal. 1968). Notre perception interne paraît bien ne porter que sur des états de notre corps (G. Marcel, Journal,1914, p. 22).V. supra ex. de Rycr. 1972.
B.− [En tant que résultat]
1. PSYCHOL. Ce qui est perçu par l'intermédiaire des sens. Synon. percept.L'intelligence se règle (...) sur des perceptions présentes ou sur ces résidus plus ou moins imagés de perceptions qu'on appelle les souvenirs (Bergson, Deux sources,1932, p. 126).Les perceptions de la vue sont plus riches que celles des autres sens (Foulq.-St-Jean1962) :
3. Si maintenant nous remplaçons la trace physiologique par une « trace psychique », si nos perceptions demeurent dans un inconscient, la difficulté sera la même : une perception conservée est une perception, elle continue d'exister, elle est toujours au présent... Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 473.
2. Prise de conscience, sentiment plus ou moins précis de quelque chose. Synon. aperception.Pour le psychologue, c'est le fond qui est significatif, et le fond commun est, ici comme là, dans l'À rebours, de M. Huysmans comme dans l'Adolphe de Benjamin Constant, une mortelle fatigue de vivre, une morne perception de la vanité de tout effort (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 112).Il avait ressenti la perte de ses amis, jusqu'à la perception de l'angoisse essentielle (Béguin, Âme romant.,1939, p. 181).
Avoir la perception de. Quel épicier il y a dans cet homme de talent et cet artiste qui s'appelle Loti! J'ai la perception de son goût odieusement bourgeois (Goncourt, Journal,1889, p. 961).Aristide eut la perception de l'impair qu'il venait de commettre et s'en étonna lui-même (Vogüé, Morts,1899, p. 315).
II.− Action de percevoir (un revenu, un impôt, une taxe). Il y a encore près de Strasbourg deux tours pareilles consacrées à une perception d'impôt sur les passants (Hugo, Rhin,1842, p. 177).L'Ukraine ferait annuellement un don gratuit au tsar, mais la perception aurait lieu sans l'intervention des collecteurs moscovites (Mérimée, Cosaques d'autrefois,1865, p. 265):
4. ... et le droit de guet et de garde qui subsista en argent, même après la démolition des donjons; et le droit de gîte, de prise et pourvoirie (...). Mais l'impôt exécré, celui dont le souvenir grondait encore au fond des hameaux, c'était la gabelle odieuse, les greniers à sel, les familles tarifées à une quantité de sel qu'elles devaient quand même acheter au roi. Toute cette perception inique dont l'arbitraire ameuta et ensanglanta la France. Zola, Terre,1887, p. 78.
En partic. Recouvrement des impôts directs; p. méton., emploi, bureau de celui qui est chargé de ce recouvrement. Adressez-vous à la perception (Ac.1935).C'étaient des promesses de bureaux de tabac, de perceptions (A. Daudet, N. Roumestan,1881, p. 11).
REM.
Perceptuel, -elle, adj.a) Philos. Relatif à un mode de penser concret, dirigé par la perception (supra I A 1 a), par opposition au mode de penser abstrait ou conceptuel. Nous sommes organisés de façon à percevoir vivement ce qui est insolite, inconnu, ce qui n'est pas encore intégré dans notre petit univers habituel. Le bruit qui nous alarme ou nous intrigue, la tache colorée qui mobilise d'abord notre attention, sont ensuite entendus ou vus « à moitié » une fois qu'ils sont devenus familiers. Ce qui nous permet d'éviter une indigestion perceptuelle permanente (Réalités,juin 1969, p. 89, col. 2).b) Psychol. Test perceptuel. Le test perceptuel est un test sociométrique qui s'adresse à l'esprit du patient et non à la réalité sociale. On peut se dispenser de poser des questions. On demande au patient de se mettre à la place des personnes de son groupe qu'il préfère et en particulier d'évaluer quels sentiments elles ont à son égard. Ce test est fondé sur le fait que chaque individu cherche à percevoir intuitivement (M. Cornaton, Groupes et société, Toulouse, Privat, 1972, p. 54).
Prononc. et Orth. : [pε ʀsεpsjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1370 « recouvrement des revenus d'une terre... » (Oresme cité ds Meunier, Oresme, p. 191 : la perception des fruiz et le labeur ne sont pas equalz); 1372 (Ratif. de test. par le roi Ch. V, A.N.P., pièce 4544ds Gdf. Compl.); b) 1829 « office du percepteur » (Boiste); c) 1903 « bureau du percepteur » (Nouv. Lar. ill.); 2. 1611 « acte par lequel le sujet prend connaissance des objets qui ont fait impression sur ses sens » (Cotgr.); 1746 p. ext. « ce que l'esprit perçoit » (Condillac, Essai, part. 1, section 2, chap. 4, p. 76). Empr. au lat. perceptio « action de saisir par l'esprit, connaissance » (de percipere « percevoir »); perception a vécu en a. fr. au sens partic. de « fait de recevoir l'Esprit Saint » et « fait de recevoir le corps du Christ » (fin xiies. -ca 1350, v. T.-L.), sens empr. au lat. chrét. (v. Blaise Lat. chrét.). Fréq. abs. littér. : 2 431. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 044, b) 1 913; xxes. : a) 1 604, b) 5 751. Bbg. Greimas (A.-J.). Nouv. dat. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 304. − Lerch (E.). Passion und Gefühl. Archivum romanicum, 1938, t. 22, p. 340.

Wiktionnaire

Nom commun - français

perception \pɛʁ.sɛp.sjɔ̃\ féminin

  1. (Philosophie) Acte par lequel le sujet prend connaissance des objets qui ont fait impression sur ses sens.
    • Étymologiquement, le mot perception vient de percipere, qui signifie « saisir par les sens », mais aussi de perceptio, qui veut dire « action de recevoir ». — (Christine Michaud et Thomas De Koninck, Le Petit Prince est toujours vivant, Gallimard/Édito, 2020, p. 50)
    • Toutefois, les perceptions populaires de la version, plus mythique, de l'histoire islamique, sont solidement ancrées dans les masses. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 109)
    • Le sens haptique résulte de l'activité simultanée et coordonnée des récepteurs tactiles et kinesthésiques qui fournissent de l'objet une perception unique en trois dimensions. — (Robert Rigal, Motricité humaine: fondements et applications pédagogiques, vol. 1, Presses de l’Université du Québec, 2002, p. 213)
    1. (Par extension) Connaissance que prend le sujet de ses états de conscience.
      • La perception interne ou intérieure.
    2. (Par extension) Ce que l’esprit perçoit.
      • Les perceptions sensibles.
  2. (Finance) Recette, recouvrement des impositions.
    • Il faudrait, avant tout, un système de perception mieux approprié à nos besoins et à nos ressources; il faudrait une administration qui fût basée sur les véritables intérêts du Brésil. Notre système d’impôts est barbare; tout le monde le sait. — (Anonyme, Brésil. - situation financière, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    1. (Par extension) Emploi de percepteur.
      • Il a obtenu une perception.
    2. (Par extension) Bureau du percepteur.
      • La commune de Belval-Bois-des-Dames est disjointe de la perception de Brieulles-sur-Bar et rattachée à la perception de Buzancy. — (Journal officiel de la République française, 1964, volume 96, page 9263)
      • Pas question de toucher à la perception de Santa-Maria-Siché, qui gère 65 budgets de collectivités et est considérée comme une excellente agence, lui ont-ils affirmé. Mais le 1er février, un poste a été supprimé et la perception ne traite plus le service des impôts aux particuliers. — (Antoine Albertini, En Corse, le village de Santa-Maria-Siché souffre de l’emploi supprimé à l’agence des impôts, Le Monde. Mis en ligne le 15 février 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PERCEPTION. n. f.
Recette, recouvrement des impositions. La perception des impôts, des contributions. Il se dit aussi d'un Emploi de percepteur. Il a obtenu une perception. Il désigne également le Bureau du percepteur. Adressez-vous à la perception.

PERCEPTION désigne, en termes de Philosophie, l'Acte par lequel le sujet prend connaissance des objets qui ont fait impression sur ses sens. Perception distincte, confuse, imparfaite. Perception du son, de la couleur, de la saveur, de l'odeur, de la solidité. Par extension, on appelle Perception interne ou intérieure la Connaissance que prend le sujet de ses états de conscience.

PERCEPTION désigne aussi, par extension, Ce que l'esprit perçoit. Les perceptions sensibles.

Littré (1872-1877)

PERCEPTION (pèr-sè-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de recueillir des deniers, des impôts, etc.
  • 2Charge de percepteur. Il a fait avoir une perception à son fils.
  • 3 Terme de philosophie. Acte par lequel l'esprit aperçoit l'objet qui fait impression sur les sens. Toute sensation, tout phénomène de sensibilité spéciale ou générale se compose de trois actes différents : l'impression, la transmission, la perception. Nos jugements ont plus d'étendue que nos perceptions, Malebranche, Rech. vér. III, II, 9. Nos sensations sont purement passives, au lieu que toutes nos perceptions ou idées naissent d'un principe actif qui juge, Rousseau, Ém. II, Il. [Epicure] a su démêler deux choses dans nos sensations : la perception qui est toujours vraie, parce qu'elle n'assure que ce que nous sentons ; le jugement qui peut être faux, lorsque, d'après nos perceptions, nous jugeons de ce que les choses sont en elles-mêmes, Condillac, Hist. anc. III, 25. Le sentiment d'une perception n'est que l'être pensant existant d'une certaine manière, Bonnet, Ess. psych. ch. 35. Les perceptions de nos cinq sens ne sont que des modifications intérieures de notre être, qui ne nous donnent aucune connaissance de ce qui les cause, Destutt-Tracy, Instit. Mém. scienc. mor. et polit. t. I, p. 315.

    Résultat de cet acte. Sa mollesse et son indolence laissaient comme endormie au fond de sa pensée une foule de perceptions délicates, fines et justes…, Marmontel, Mém. IX.

    La faculté de percevoir. Doué d'une facilité de perception et d'intelligence qui démêlait dans un instant le nœud le plus compliqué d'une affaire, Marmontel, Mém. XI.

SYNONYME

PERCEPTION, RECOUVREMENT. Dans l'administration de l'enregistrement, comme dans plusieurs autres régies, on fait une distinction entre la perception et le recouvrement. La perception s'entend d'un produit inconnu jusqu'au moment où s'effectue la perception, c'est-à-dire où a lieu, de la part de l'agent, l'action de percevoir. La recette, au contraire, qui s'effectue sur un produit précédemment reconnu et liquidé, est appelée recouvrement, Pasquel, Organ. et service de l'administration financière de la France, in-8°, Paris, 1866.

HISTORIQUE

XIIe s. La perception del saint espir [l'action de recevoir le Saint-Esprit], Job, p. 477.

XIVe s. La perception des fruiz et le labeur ne sont pas equals, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « perception »

(Date à préciser) Du latin perceptio, lui-même issu du latin perceptum, supin de latin percipio (« saisir, percevoir ») avec le suffixe -io.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. perceptionem, de perceptum, supin de percipere, percevoir (voy. PERCEVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « perception »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
perception pɛrsɛpsjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « perception » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « perception »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « perception »

  • A mesure que nous vieillissons, les jours semblent devenir plus courts, et notre familiarité avec le temps diminue pour nous la perception de sa durée.
    Oliver Goldsmith — The vicar of Wakefield
  • Le langage est notre corps et notre air, notre monde et notre pensée, notre perception et notre inconscient même.
    Philippe Sollers — Logique
  • La perception dispose de l'espace dans l'exacte proportion où l'action dispose du temps.
    Henri Bergson — Matière et mémoire, P.U.F.
  • La volupté même et le bonheur ne se perçoivent point sans vigueur et sans esprit.
    Michel Eyquem de Montaigne — Essais, I, 42
  • Arrêter de fumer brusquement peut provoquer des troubles de la perception. Aux Etats-Unis ils ont voté Bush.
    Kad et Olivier — 100 bonnes raisons de continuer à fumer
  • L'écriture féminine apporte des changements dans la perception du monde et sa restitution.
    Monique Laederach
  • La perception du temps est sans doute liée aux moyens techniques dont l'homme se sert pour gagner du temps ou le tuer.
    Hubert Aquin — Neige noire
  • La beauté même, et la perception qu'on en a, est source de mélancolie.
    Gilles Archambault — Les choses de la vie
  • Si nous examinons les lois générales de la perception, nous voyons qu'une fois devenues habituelles, les actions deviennent aussi automatiques.
    Vaclav Havel — L'Anatomie du gag
  • Selon les chercheurs, ces différences de perception ont des répercussions importantes sur la pratique de la médecine, de la technologie, de la conduite automobile et des sports, entre autres domaines où une localisation visuelle précise est essentielle. "Ce qui est important, c'est la façon dont nous nous adaptons à ces déficiences et compensons nos erreurs », conclut la chercheuse.
    www.pourquoidocteur.fr — Vision : la perception de l’emplacement et de la taille des choses varie d’une personne à l’autre
Voir toutes les citations du mot « perception » →

Traductions du mot « perception »

Langue Traduction
Anglais perception
Espagnol percepción
Italien percezione
Allemand wahrnehmung
Chinois 知觉
Arabe المعرفة
Portugais percepção
Russe восприятие
Japonais 知覚
Basque pertzepzioa
Corse percezzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « perception »

Source : synonymes de perception sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot perception au Scrabble ?

Nombre de points du mot perception au scrabble : 16 points

Perception

Retour au sommaire ➦