Tourmente : définition de tourmente


Tourmente : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TOURMENTE, subst. fém.

A. − Tempête, bourrasque soudaine et violente. Tourmente de grêle, de neige, de sable, de vent; grande, furieuse tourmente; tourmentes d'équinoxe; les tourmentes de l'Antarctique. On était sans nouvelles de lui [Guillaumet] depuis six jours. On disait son avion pris dans une tourmente durant la traversée de la Cordillère (Gide, Journal, 1931, p. 1041).En quelques minutes (...) la cime disparut dans les nuages de la tourmente. La neige se mit à tomber par rafales drues, rapides, épaisses, et dont la brume grise n'allait plus être déchirée que par les éclairs (Peyré, Matterhorn, 1939, p. 278).
En tourmente. Loc. adj. Au-dessus des têtes assemblées (...) s'accentuait ce ciel en tourmente qu'ici les vents du sud amènent toujours, quand ils vont finir (Loti, Ramuntcho, 1897, p. 260).Loc. adv. Heureusement ce vent qui soufflait en tourmente s'affaiblit peu à peu (Malot, Sans fam., 1878, p. 235).
B. − Au fig.
1. Troubles violents qui agitent un pays, une société. Tourmente économique, financière, politique, populaire, révolutionnaire; tourmente fatale, sanglante; les tourmentes de l'histoire; conjurer la tourmente; survivre à la tourmente; être emporté dans la tourmente. Le père du colonel Castel (...) avait sauvé les biens de cette famille (...) pendant la tourmente de 1792 (Bourget, Cruelle énigme, 1885, p. 8).Tous disparus depuis dans la tourmente de juin 40, en Amérique ou du côté d'Auschwitz ou de Buchenwald (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 307).
2. Agitation tumultueuse. Le préfet Hennebise se lamentait de ne pouvoir étouffer l'affaire, le recteur Forbes débordé se déchargeait sur l'inspecteur d'académie Le Barazer, le seul calme et souriant au milieu de la tourmente (Zola, Vérité, 1902, p. 365).
3. [À propos d'une pers.] État d'agitation confuse, de trouble profond. Tourmente du cœur, de la colère, de la passion; les tourmentes de la jeunesse. Le spectacle que lui présentaient ces deux chers êtres la rendait insensible aux tourmentes redoublées du caractère de son mari (Balzac, Lys, 1836, p. 225).Quand je pense qu'hier j'étais si tranquille (...) Que faire? Voilà dans quelle tourmente il était (...). De ce tumulte qui bouleversait sa volonté et sa raison (...) rien ne se dégageait que l'angoisse (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 273).
4. Vieilli, arg. Colique. Et il abandonna la partie, cédant à la tourmente (Bruant1901, p. 115).
REM.
Tourmenteux, -euse, adj.,littér., rare. Qui est sujet aux tourmentes, aux tempêtes. Des races de plantes (...) viennent (...) expirer aux plages tourmenteuses de l'océan (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 270).
Prononc. et Orth.: [tuʀmɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. «Tempête subite et violente» a) déb. xiies. en mer (Benedeit, St Brendan, 905, 989 ds T.-L.); b) 1176-81 sur terre (Chrétien de Troyes, Chevalier au lion, éd. M. Roques, 775, 6526); c) 1788 en montagne (Saussure, Voy. Alpes, t. VIII, p. 130 ds Littré: des tourbillons de vent que l'on nomme tourmentes); 2. av. 1797 «troubles qui agitent un pays» (Babœuf, Pièces, I, 146, ibid.). B. 1. Déb. xiies. «vive douleur physique, supplice» (Benedeit, op. cit., 1326, 1401); 2. ca 1250 «souci, inquiétude, peine morale» estre en grant tormente (Auberi, 213, 11 ds T.-L.). Du lat. tormenta, plur. de tormentum (tourment*) pris comme fém. sing. (var. de mss de St Cyprien [iiies.] et de Lactance [déb. ives.] ds Blaise Lat. chrét.). A 1 c est un terme dial. des hautes vallées alpines introd. en fr. par Horace de Saussure (FEW t. 13, 2, p. 45b). Fréq. abs. littér.: 372. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 627, b) 587; xxes.: a) 494, b) 433.

Tourmente : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tourmente féminin

  1. Orage, bourrasque, tempête violente, mais de peu de durée.
    • Le jour se leva, limpide et calme, sur le désert où la tourmente de la nuit avait laissé une infinité de petits sillons gris, comme les rides d’une tempête sur le sable. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)
    • Dès le 14 au matin, une effroyable tourmente du sud-ouest vint assaillir ces escadres, et, soulevant une mer monstrueuse, leur fit courir les plus grands périls. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, chap. 19, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 184)
  2. (Figuré) Troubles qui agitent un pays.
    • Pendant la tourmente révolutionnaire.

Forme de verbe

tourmente \tuʁ.mɑ̃t\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de tourmenter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de tourmenter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de tourmenter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de tourmenter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de tourmenter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tourmente : définition du Littré (1872-1877)

TOURMENTE (tour-man-t') s. f.
  • 1Orage, bourrasque sur la mer. Nous voici à quarante lieues du débouquement des Caïques, sans avoir plus sujet de craindre ces grandes et subites tourmentes qui arrivent d'ordinaire dans ces parages, D'Estrées, à Seignelay, 7 sept 1680, dans JAL. Le 19 au soir nous fûmes enfin en état de partir ; mais il sembla que le temps ne fît qu'empirer : grand vent du sud, déluge de pluie, tonnerre, grains en tourmente, Bougainville, Voy. t. II, p. 211.
  • 2Ouragans qui s'élèvent dans les hautes montagnes. Il nous dit que ce village était sujet, en hiver, à de grandes intempéries, et surtout à des tourbillons de vent que l'on nomme tourmentes, Saussure, Voy. Alpes, t. VIII, p. 130, dans POUGENS.
  • 3 Fig. Troubles qui agitent un pays. La tourmente révolutionnaire. Leur apathique indifférence… au milieu de la générale tourmente, Babœuf, Pièces, I, 146.

HISTORIQUE

XIIe s. Ferms est cume la piere encontre la turmente, Th. le mart. 83.

XIIIe s. Aimi lasse ! fait-ele, com ci a longue attente ! Cuens Garsiles amis, pour vous [je] sui en tourmente, Audefroi le Bastard, Romancero, p. 11. Diex ! que ne sait la dame le mal et la tourmente Que sa fille a soufert ! Berte, LXXXIV. Ainsi fu la vieille arse et livrée à tourmente, ib. XCVI.

XVe s. Ceste nuyt sourdit une grande tourmente, Commines, III, 5.

XVIe s. Grosse tourmente toute la nuit, Journ. du voy. de J. Parmentier, dans JAL. Bias… à ceulx qui passoient avecques luy le dangier d'une grande tourmente et appelloient le secours des dieux, Montaigne, I, 273. Car de cette tourmente il n'y a plus de port Que les bras estendus du havre de la mort, D'Aubigné, Tragiques, les feux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tourmente »

Étymologie de tourmente - Littré

Autre forme de tourment (voy. l'historique).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tourmente - Wiktionnaire

Du latin tormenta (« tourments »), neutre pluriel (de tormentum) devenu féminin singulier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tourmente »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tourmente turmɑ̃t play_arrow

Citations contenant le mot « tourmente »

  • Critiquée et dans la tourmente, Lea Michele avait fini par s’excuser. Depuis, elle a donc décidé de se faire toute petite tout en multipliant quelques promenades avec ses proches. StarMag.com, Lea Michele enceinte : Dans la tourmente, son ventre a bien poussé à l'abri des regards !
  • Ça tangue sur la zone d’Auchan Noyelles-Godault, mastodonte des aménagements commerciaux au Nord de Paris. Après la vague des « gilets jaunes », le tsunami de la crise sanitaire a précipité plusieurs enseignes dans la tourmente. La Voix du Nord, Plusieurs enseignes de la zone d’Auchan Noyelles-Godault dans la tourmente
  • "à nouveau dans la tourmente" ? Et si ladite tourmente et une nième polémique se limitaient à certaines rédactions, toujours réactives dans ce même sens ? À croire que la presse écrite, parlée et télévisée n'a qu'une ambition : laisser traîner stylos, micros et caméras auprès des milieux de non-droit qui contestent tous les acquis de notre société et n'ont qu'une ambition : saper notre droit de vivre ensemble. Quand ils ne sont pas des parasites individuels. Peut-être cela fait-il vendre ? Perso, cela m'écoeure. ladepeche.fr, Gérald Darmanin à nouveau dans la tourmente - ladepeche.fr
  • L’âme, lorsqu’elle est malade, fait précisément comme le corps : elle se tourmente et s’agite en tous sens, mais finit par trouver un peu de calme. Elle s’arrête enfin sur le genre de sentiments et d’idées le plus nécessaire à son repos. De Chamfort / Maximes et pensées
  • Ecrire, écrire le pourquoi on veut écrire, écrire son besoin d'écrire, c'est écrire sa tourmente, sa révélation, sa tension. C'est délier sa peur ! De Louise Portal / Jeanne Janvier
  • Quel homme je suis ! Quel homme je suis ! Je la tourmente jusqu'à la mort et moi avec. De Franz Kafka / Max Brod parlant de Felice Bauer
  • Dans le désert, la tourmente de l'âme se change en ennui. Au contact des êtres susceptibles de les comprendre, les peines s'attisent. De Roger Lemelin / Pierre le magnifique
  • Oh ! Attention, monseigneur, à la jalousie ; c'est le monstre aux yeux verts qui tourmente la proie dont il se nourrit. De William Shakespeare / Othello
  • Nous avons tous notre démon particulier qui nous chevauche et nous tourmente et il faut bien finir par le combattre. De Daphné du Maurier / Rebecca
  • Il n'est pas si facile qu'on pense de renoncer à la vertu ; elle tourmente longtemps ceux qui l'abandonnent. De Jean-Jacques Rousseau
  • L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe. De Gustave Flaubert / Lettre à Louise Colet
  • La peinture me harcèle et me tourmente de mille manières, comme la maîtresse la plus exigeante. De Eugène Delacroix

Traductions du mot « tourmente »

Langue Traduction
Corse turmentatu
Basque oinazetsu
Japonais 苦しめた
Russe измученный
Portugais atormentado
Arabe معذب
Chinois 折磨
Allemand gequält
Italien tormented
Espagnol atormentado
Anglais tormented
Source : Google Translate API

Synonymes de « tourmente »

Source : synonymes de tourmente sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tourmente »


Mots similaires