La langue française

Guignol

Sommaire

  • Définitions du mot guignol
  • Étymologie de « guignol »
  • Phonétique de « guignol »
  • Citations contenant le mot « guignol »
  • Traductions du mot « guignol »
  • Synonymes de « guignol »
  • Antonymes de « guignol »

Définitions du mot guignol

Trésor de la Langue Française informatisé

GUIGNOL, subst. masc.

A. − [P. allus. à Guignol, héros d'un théâtre de marionnettes] Marionnette à gaine, manœuvrée par un opérateur invisible, qui joue un rôle dans des scènettes comiques à l'usage des enfants. Habiller en guignols de modestes juges de paix (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1192) :
1. Tout ce qui reste encore à Paris de population est au bas des Champs-Élysées, sous les premiers arbres, où le rire joliment bruyant des enfants, assis devant les guignols, monte parfois sur la voix de la canonnade lointaine. Goncourt, Journal,1871, p. 799.
Loc. fig., pop. Faire le guignol. Agir déraisonnablement, faire des pitreries, des frasques. Et si, par malheur (...) elle a fait el' guignol là-d'dans (Martin du G., Gonfle,1928, II, 7, p. 1212).
P. anal. Personne qui, par ses gestes ou son comportement est falote ou ridicule. « Ça n'est pas un curé qu'on a là », dit Pascalon, le fossoyeur : c'est un guignol » (Martin du G., Vieille Fr.,1933, p. 1039).
Arg. Gendarme. Survient-il dans une foire quelque figure rébarbative, le teneur flaire (...) un guignol (Fustier, Suppl. dict. Delvau,1889, p. 543).
B. − P. méton. [P. allus. au théâtre de Guignol]
1. Théâtre de marionnettes. Aller au/à Guignol. Comme une tête de polichinelle sur la rampe d'un guignol (Goncourt, Journal,1890, p. 1182).Je n'allais presque jamais au cirque, rarement à Guignol (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 27).
P. anal. À l'église, les femmes ont le frisson : c'est délicieux. L'église, c'est un peu leur Guignol (Renard, Journal,1904, p. 899).
Loc. adj. De guignol. Une frise de personnages de guignol sortis de cette boîte de Pandore qu'était le Grand-Hôtel (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 666).Il n'avait pas à connaître ce souverain de Guignol (Proust, J. filles en fleurs,1918p. 677).
Spécialement Arg. Tribunal. Pensez à moi les copains, je passe demain au guignol (Riv.-Car.1969).
THÉÂTRE. ,,... logette posée sur la coulisse ou sur la scène et où le directeur et les acteurs peuvent se tenir`` (Ac. 1932).
2. Spectacle qui se joue sur la scène d'un théâtre de marionnettes; genre qui est propre à ce spectacle. Au Théâtre de Loïe Fuller, le théâtre chinois. Un mélange de Guignol et de théâtre Antoine (Renard, Journal,1900, p. 592).
P. anal. Ce qui manque de sérieux. C'est du guignol, c'est guignol. Dans le guignol philosophique d'aujourd'hui (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 209) :
2. ... est-ce que les parents devraient tolérer (...) les deux plus petits donnant à Lucienne le guignol de leurs sales exhibitions. Aymé, Jument,1933, p. 207.
Emploi adj., rare. De petits gestes d'imploration (...) que parodie le petit Zézé de la façon la plus guignol (Goncourt, Journal,1885, p. 495).
REM. 1.
Guignolerie, subst. fém. Œuvre, événement qui s'apparente à une scène de guignol. Une œuvre immensément joyeuse et gaie, « une guignolerie » très amusante (Jammes, Corresp. [avec Gide], 1904, p. 186).
2.
Guignolesque, adj.Digne d'une farce de guignol. Les pages colériques, guignolesques et truculentes de la Correspondance [de Flaubert] (Thibaudet, Réflex. crit.,1936, p. 81).
3.
Guignoliser, verbe intrans.Faire le guignol. Pour s'affirmer jusqu'au bout dans son rôle de bouffon officieux, il guignoliserait (Goncourt, Journal,1871, p. 841).Rob. Suppl. 1970 atteste guignoler, verbe intrans. avec le même sens : ,,... en guignolant sur ses deux jambes avec une surprenante agilité... J.R. Bloch, ... et Cie, p. 238 (Gallimard)``.
Prononc. et Orth. : [giɳ ɔl]. Att. ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1847 « marionnette sans fils, animée par les doigts de l'opérateur » (Gazette de Lyon, t. 3, d'apr. G. Baty, Guignol, Pièces du répertoire lyonnais ancien, Paris 1934, p. 14); b) 1856 « personnage involontairement comique ou ridicule, cabotin » (Furpille, Paris à vol de canard, p. 217 ds Fr. mod. t. 26, p. 302); c) [1880 « gendarme » ds Esn.]; 1886 « id. » (Petit Journal, mai, ds Fustier, loc. cit.; 2. 1866 « théâtre de marionnettes où l'on joue des pièces où Guignol est le héros; ces pièces elles-mêmes » (Littré). Mot lyonn. Guignol, littéralement « celui qui guigne, qui cligne de l'œil » nom d'un personnage du théâtre de marionnettes dep. la fin du xviiies., dér. de guigner*, ce personnage ayant l'habitude de jeter des regards furtifs de tous côtés. Cf. FEW t. 17, p. 591a et 594a, note 19. Fréq. abs. littér. : 132. Bbg. Hotier (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. 1973, pp. 111-112; p. 144. - Letessier (F.). Cassis, guignol, ... Fr. mod. 1958, t. 26, pp. 131-134. - Quem. DDL t. 13 (s.v. guignolesque).

Wiktionnaire

Nom commun

guignol \ɡi.ɲɔl\ masculin

  1. Marionnette animée de l’intérieur par les doigts du marionnettiste.
    • Il avait l’air d’un guignol dans sa boîte, avec ses lunettes rondes et ses petits bras. Il ne lui manquait qu’un gourdin. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Par métonymie) Petit théâtre de marionnettes comique dont Guignol est le principal personnage.
  3. (Théâtre) Logette posée sur la coulisse ou sur la scène et où le directeur et les acteurs peuvent se tenir.
  4. (Par analogie) Pitre, clown.
    • Vas-tu arrêter de faire le guignol ?
    • – Je refuse d’admettre que mon fils fasse le guignol pour amuser la fille d’un poivrot. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 199)
    • Il l’accusa de « faire le guignol depuis cinq minutes », et le menaça d’un zéro de conduite, qui eût été le premier de sa vie scolaire. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 356)
  5. (Par extension) (Péjoratif) Spectacle vulgaire.
    • Il imaginait […] encore les deux plus petits donnant à Lucienne le guignol de leurs sales exhibitions. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 174.)
  6. (Par extension) (Péjoratif) Personne ridicule ou involontairement comique.
    • C’est un guignol, ce mec.
  7. (Marine) Triangle situé sur un plan horizontal, fixé à un mât par un de ses sommets, et qui permet de donner de la flèche vers l’avant aux haubans maintenant le haut du mât.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUIGNOL. n. m.
Petit théâtre de marionnettes. Le Guignol des Champs-Élysées. Tenir un guignol dans un jardin public. En termes de Théâtre, le Guignol est une logette posée sur la coulisse ou sur la scène et où le directeur et les acteurs peuvent se tenir.

Littré (1872-1877)

GUIGNOL (ghi-gnol) s. m.
  • Sorte de polichinelle. Le théâtre de guignol.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « guignol »

(XVIIIe siècle) De guigner avec le suffixe -ol. Ce mot lyonnais désigne littéralement « celui qui guigne, qui cligne de l’œil », puis Guignol, nom d’un personnage du théâtre de marionnettes, qui a l’habitude de jeter des regards furtifs de tous côtés [1]. Par métonymie, le théâtre de marionnette où le personnage est donné en spectacle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « guignol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guignol giɲɔl

Citations contenant le mot « guignol »

  • Dans la vie, même quand ça a l'air sérieux, ça n'est tout de même que du guignol. Et on joue toujours la même pièce. De Jean Anouilh
  • Il est blessé guignol Blasting News, Football : Theo Griezmann s'emporte et insulte un Twittos de 'guignol' pour défendre son frère
  • Quel guignol ,même pas besoin de lui faire une masquotte ladepeche.fr, REPLAY. Coronavirus, Gérald Darmanin, économie : revivez l'interview d'Emmanuel Macron pour le 14-Juillet - ladepeche.fr

Traductions du mot « guignol »

Langue Traduction
Anglais puppet
Espagnol marioneta
Italien fantoccio
Allemand marionette
Chinois 木偶
Arabe دمية
Portugais fantoche
Russe кукольный
Japonais 傀儡
Basque txotxongilo
Corse pupu
Source : Google Translate API

Synonymes de « guignol »

Source : synonymes de guignol sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « guignol »

Partager