Clôturer : définition de clôturer


Clôturer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CLÔTURER, verbe trans.

A.− Clore, fermer (cf. clore I A) :
Il s'aperçut que je le voyais et aussitôt clôtura hermétiquement le grillage qu'il avait laissé entr'ouvert. Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 339.
B.− Entourer d'une clôture (cf. clore II). Clôturer un jardin.
P. ext. Enfermer (cf. L. Daudet, L'Astre noir, 1893, p. 113).
Emploi pronom. Sainte Angèle de Bohême qui se clôtura dans le monastère de Prague (Huysmans, Sainte Lydwine de Schiedamds Œuvres complètes, Paris, G. Grès, t. 15, 1901 [1932], p. 52).
C.− Au fig. Mettre un terme à (cf. clore I D). Clôturer un inventaire, une série; clôturer un débat, une fête; clôturer une journée, une saison. Ce serait une grande illusion de croire que la classification des sciences, fermée et terminée, clôturée par la sociologie, embrasse tout l'univers (Ruyer, Esquisse d'une philos. de la struct.,1930, p. 358).
Rem. Selon une mise en garde de l'Ac., clôturer s'emploie trop souvent à la place de clore dans les expr. clôturer un débat, une séance, un congrès (communiqué du 5. 11. 1964). Cependant clôturer est très usuel dans ces expr. qu'admet Le Bidois Délire 1970; Dauzat Ling. fr. 1946, p. 14 considère que ,,clôturer un débat, ce n'est pas le clore, mais en prononcer la clôture``; cf. aussi Dupré 1972 ,,clôturer une activité sociale, c'est y mettre fin d'une façon théorique; cette fin juridique ou théorique peut très bien ne pas coïncider avec la fin réelle des débats, de la session, de la fête, de la saison, etc.``.
Absol., FIN. Cf. bourse2A 3 b.
Prononc. et Orth. : [klotyʀe], (je) clôture [kloty:ʀ]. Fér. 1768 propose la graph. cloturer sans accent. Étymol. et Hist. 1787 « mettre fin à » (Fér. Crit.); 1795 « entourer d'une clôture » (L. Snetlage, Nouveau Dict. Fr. d'apr. Behrens ds Z. fr. Spr. Lit., t. 23, 2epart., p. 21). Dér. de clôture*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 33. Bbg. Camus (P.). Les Trav. de l'Ac. fr. Déf. Lang. fr. 1965, no26, p. 3. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 14. − Dubois (E.). Petit lex. des expr. abusives et des impropriétés. Déf. Lang. fr. 1972, no65, p. 13. − Gilliéron (J.). Les Conséquences d'une collision lex. et la latinisation des mots fr. Paris, 1921, t. 20, pp. 55-74. − Giraud (G.). Une Lettre du professeur Gaston Giraud. Déf. Lang. fr. 1973, no66, p. 33. − Le Bidois Délire 1970, p. 132. − Tertius. Clore, clôture et clôturer (extr. d'un art. de Tertius dans le Journal des Tribunaux du 17 févr. dernier). Déf. Lang. fr. 1973, no68, p. 29.

Clôturer : définition du Wiktionnaire

Verbe

clôturer \klo.ty.ʁe\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Fermer à l’aide de barrières.
    • Les prairies, émaillées de saxifrages, sont clôturées de murs en pierres sèches qu'il nous faut franchir à tout instant. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 35)
  2. (Figuré) Fermer un document informatique, un projet.
  3. (Finance) Se terminer, finir d’une certaine façon.
    • Les bourses ont clôturé à la baisse.
  4. (Figuré) Clore, terminer.
    • Clôturer un débat parlementaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Clôturer : définition du Littré (1872-1877)

CLÔTURER (klô-tu-ré) v. a.
  • Arrêter un compte, un inventaire, un registre. Dans le style parlementaire, clôturer les débats, en prononcer la clôture.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CLÔTURER. Ajoutez :
2Fermer d'une clôture. La prévenue, qui prétend n'être pas propriétaire d'une impasse qu'un arrêté municipal l'oblige de clôturer comme en étant propriétaire…, Gaz. des Trib. 17 juillet 1870.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « clôturer »

Étymologie de clôturer - Littré

Clôture.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de clôturer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) De clôture avec le suffixe verbal -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clôturer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clôturer klotyre play_arrow

Conjugaison du verbe « clôturer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe clôturer

Évolution historique de l’usage du mot « clôturer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clôturer »

  • Si la banque peut décider de clôturer des comptes, les titulaires aussi, peuvent demander sa fermeture. Découvrez toutes nos astuces pour réussir cette démarche. Femme Actuelle, Comment clôturer un compte bancaire : documents et lettre à fournir : Femme Actuelle Le MAG
  • Dès que des incivilités sont signalées de façon répétée dans un lieu de Nice, Christian Estrosi fait clôturer ce lieu et prétend le sécuriser. Club de Mediapart, Clôturer la ville de Nice, un triple aveu d'échec | Le Club de Mediapart
  • Dans le vert, les titres ATB et UADH ont gagné respectivement 5,48% et 5,45% pour clôturer à 3,27D et 1,16 D. Webmanagercenter, La Bourse de Tunis clôture lundi dans le vert | Webmanagercenter

Images d'illustration du mot « clôturer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clôturer »

Langue Traduction
Corse vicinu
Basque itxi
Japonais 閉じる
Russe близко
Portugais perto
Arabe أغلق
Chinois
Allemand schließen
Italien vicino
Espagnol cerca
Anglais close
Source : Google Translate API

Synonymes de « clôturer »

Source : synonymes de clôturer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clôturer »



mots du mois

Mots similaires