La langue française

Paillette

Sommaire

  • Définitions du mot paillette
  • Étymologie de « paillette »
  • Phonétique de « paillette »
  • Citations contenant le mot « paillette »
  • Images d'illustration du mot « paillette »
  • Traductions du mot « paillette »
  • Synonymes de « paillette »

Définitions du mot paillette

Trésor de la Langue Française informatisé

PAILLETTE, subst. fém.

A. −
1. Petite pièce de forme variée, mais le plus souvent arrondie, faite d'une fine lamelle de métal ou de matière brillante, généralement percée d'un trou en son milieu, que l'on applique sur une étoffe pour la faire scintiller. Paillette d'acier, d'argent, de jais; paillettes en losanges; habit, robe à paillettes; coudre des paillettes sur une étoffe. Sa robe semée de paillettes scintillait bleue et piquée de mille étincelles comme une nuit d'été (Hugo,N.-D. Paris,1832, p.375).Sur une planche, était rangée une vieille collection d'emporte-pièce pour les paillettes (Zola,Rêve,1888, p.41).Tu vivras dans mon regard comme une paillette dans un rayon de soleil (Sartre,Huis clos,1944, 5, p.154).
2. P.anal. Paillette (de qqc.)
a) Fine lamelle d'une matière quelconque. Paillette de soude; savon en paillettes. L'opium doit (...) ne présenter dans sa cassure aucune trace de corps étrangers, et seulement çà et là quelques paillettes d'un sel huileux volatil (Kapeler, Caventou,Manuel pharm. et drog.,t.2, 1821, p.492).La neige, divisée par la gelée en infimes paillettes de cristal, pénétrait tout (Pergaud,De Goupil,1910, p.63).Saupoudrez le gâteau de sucre en poudre et les côtés de paillettes de chocolat (Gdes heures cuis. fr.,F. Point, 1955, p.206).
En partic.
Paillette (d'or). Parcelle d'or que l'on trouve dans le sable de certaines rivières. Aujourd'hui les compagnies [d'extraction de l'or] procèdent autrement; elles remontent à la source même, au filon qui produit les lamelles, les paillettes et les pépites (Verne,Enf. cap. Grant,t.2, 1868, p.154).Une rivière, le Chéran, roulait des paillettes d'or (Guéhenno,Jean-Jacques,1948, p.237).Les chercheurs d'or de jadis s'estimaient récompensés lorsqu'ils découvraient au fond de leur battée quelques paillettes brillantes (Bariéty, Coury,Hist. méd.,1963, p.795).
Petite lamelle scintillante (d'un minéral à texture laminaire). Dans la roche (...) on voit miroiter au soleil les paillettes de mica argentin (Lapparent,Abr. géol.,1886, p.105).L'éclat des rayons répondait au poudroiement des paillettes de quartz (Queffélec,Recteur,1944, p.149).
b) Point scintillant; en partic., petite parcelle incandescente. Synon. étincelle.Une ombre dormante, égayée çà et là d'un reflet, d'un coup de lumière au point de torsion d'un cuivre, d'un accroc d'or, d'une lueur de soie, d'une paillette, d'un rien (Goncourt,Ch. Demailly,1860, p.223).[Les] ventilateurs (...) soufflaient de puissants courants d'air, chargés de paillettes brillantes, sur les torses en sueur des chauffeurs [dans la chambre des machines d'un navire] (Peisson,Parti Liverpool,1932, p.71).Il y avait des paillettes dans ses yeux, on aurait dit le fond d'un gave (Beauvoir,Mandarins,1954, p.275).
B. − Empl. spéc.
1. BOT. Chacune des bractées de l'involucre des Composées (Dict. xixeet xxes.).
2. INDUSTR. TEXT. ,,Soierie légère présentant un envers à petites côtes fines`` (Lar. mén. 1926). Les capes en satin Liberty noir, doublées de «paillette» tilleul, parme, crevette, chartreuse (La Mode illustrée,14 nov. 1909, p.527b ds Quem. DDL t.2).Dans la famille des taffetas, il faut encore citer: (...) la paillette, tissu flatteur, mais peu solide, qui malgré son aspect de satin, appartient à la famille des taffetas; le pongé (...), la paillette (...) sont utilisés pour la confection des coiffes de chapeaux (J. Coulon,Technol. gén. modiste,1951, p.38).
3. MINÉR. Défaut dans un diamant ou une pierre précieuse (d'apr. Duval 1959). Synon. paille (v. ce mot I B 2 b).
4. SERR. ,,Petite pièce d'acier placée entre un verrou et sa platine pour servir de ressort`` (Barb.-Cad. 1971). Synon. paillet2(v. ce mot B).[La gâchette] est pourvue d'une paillette pour sa retombée automatique après le passage de la clef (Robinot,Vérif., métré et prat. trav. bât.,t.3, 1928, p.112).
REM.
Pailleteries, subst. masc. plur.,hapax. Une foule (...) de coureurs en tuniques rouges et en grands et hauts chapeaux ornés de pailleteries, se précipitèrent dans la mosquée (Gobineau,Nouv. asiat.,1876, p.168).
Prononc. et Orth.: [pajεt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1121-34 «balle de grain de céréale» (Philippe de Thaon, Bestiaire, 976 ds T.-L.). B. 1. 1304 «baguette de métal destinée à maintenir en place une verrière» (doc. Arch. nat. KK 393, fol. 21 ds Gdf. Compl.: Paillettes a atakier le voirre); 2. 1387 habill. «petite lamelle de métal brillant cousue sur un vêtement» (Nouv. rec. de comptes de l'Argenterie des rois, éd. L. Douët d'Arcq, p.187); 3. début xves. «rognure, déchet de métal» empl. fig. (Christine de Pisan, Mutacion de Fortune, éd. S. Solente, 453: Ne me poz je tenir d'embler Des racleures et des paillectes, Des petis deniers, des maillettes Choites de la tres grant richesce); 4. 1546 «parcelle d'or contenue dans le sable de certaines rivières» (J. Martin, trad. Colonna, Discours du songe de Poliphile ds Quem. DDL t.12); 5. 1847 paillettes de mica (Élie de Beaumont ds B. Sté géol. Fr., t.4, p.61); 6. 1949 alim. malt en paillettes (Brunerie, Industr. alim., p.21). Dér. de paille*; suff. -ette (-et*); cf. le synon. a. fr. paillotte* au sens B 2. Fréq. abs. littér.: 204. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 194, b) 563; xxes.: a) 226, b) 263.
DÉR.
Pailleteur, subst. masc.Ouvrier qui recueille les paillettes d'or contenues dans les alluvions aurifères. (Dict. xixeet xxes.). Synon. orpailleur. [pajtoe:ʀ]. 1resattest. a) 1606 pailleteur d'or «ouvrier qui fabrique des paillettes d'or» (Nicot), b) 1845 «ouvrier qui recueille les paillettes d'or dans les rivières» (Besch.); de paillette, suff. -eur2*.
BBG.Quem. DDL t.16.

Wiktionnaire

Nom commun

paillette \pa.jɛt\ féminin

  1. Lamelle de métal, brillante, mince, percée au milieu, ordinairement ronde, et qu’on applique sur une étoffe pour l’orner.
    • Des teintes diverses, des nuances d'une extrême délicatesse en coloraient les parois glacées. On la voyait par longues places, tantôt irisée, tantôt jaspée, et partout niellée d’arabesques ou piquetée de paillettes lumineuses. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Elle avait fini par trouver du travail et cousait des paillettes. Mon cher ami, elle en cousait le jour, puis elle en cousait la nuit. Elle n’avait pas seize ans. Elle ne put jamais gagner cinquante sous par jour. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 116)
  2. (Par extension) Petites parcelles d’or qu’on trouve dans le sable de quelques rivières.
  3. (Par analogie) Petits points lumineux.
    • Les tons fauves et chauds de l’antique dorure font ressortir splendidement les filets et les paillettes de lumière accrochés au passage par les nervures et les saillies des ornements, et produisent des effets admirables de la plus grande opulence pittoresque. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  4. (Par analogie) Particule minérale ou organique en lamelles très minces.
    • L’acide palmitique forme des cristaux blancs en forme de paillettes, très ténus, insolubles dans l'eau, solubles dans l'alcool et l'éther. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, page 5)
    • Le mica se sépare en paillettes.
    • « Tu as vu ton pull, je l’ai lavé au savon en paillettes, comme neuf. » — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 367)
  5. (Élevage) (Par ellipse) (Familier) Dose de semence d’insémination artificielle.
    • La durée de mon intervention est fixée par la convention collective : six minutes trente par vache pour arriver dans l’élevage, prendre les consignes que j'ai anticipées au planning d’accouplement, décongeler la paillette, inséminer, laver les bottes, rédiger les documents que je dois laisser à l’éleveur. — (Bruno Béchamel, « Conseil en génétique », dans Choisir ses techniques, coordonné par Christine Depigny-Huet, Educagri, 2018, page 15)
  6. (Militaire) (Télédétection spatiale) Type de réflecteur léger utilisé en grand nombre pour former des nuages destinés à leurrer les radars et les autodirecteurs de missiles.

paillettes féminin pluriel \pa.jɛt\

  1. (Figuré) Illusion, tromperie.
  2. (Figuré) Célébrité.
    • [Titre] Des paillettes aux oubliettes — (Des paillettes aux oubliettes sur FIFA.com. Mis en ligne le 24 mai 2013)

Forme de verbe

paillette \pa.jɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pailleter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pailleter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pailleter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pailleter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de pailleter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAILLETTE. n. f.
Lamelle de métal, brillante, mince, percée au milieu, ordinairement ronde, et qu'on applique sur quelque étoffe pour l'orner. Une robe à paillettes. Paillettes en losanges. Il se dit, par extension, de Petites parcelles d'or qu'on trouve dans le sable de quelques rivières. Par analogie, Le mica se sépare en paillettes, En lamelles très minces.

Littré (1872-1877)

PAILLETTE (pa-llè-t', ll mouillées, et non pa-yè-t') s. f.
  • 1Petit morceau d'une lame d'or, d'argent, de cuivre, ou d'acier, qu'on applique sur quelque étoffe pour l'orner. À quoi servent des souliers brodés en paillettes dans un chemin pierreux ? Voltaire, Crocheteur. C'était plaisir de voir danser la jeune fille ! Sa basquine agitait ses paillettes d'azur, Hugo, Orient. 33.

    Fig. Tout ce qui paraît très brillant et n'a aucune solidité. Celui-ci [un commissaire de la république] lançait à point nommé une proclamation où il prodiguait toutes les paillettes de son style, Reybaud, Jérôme Paturot, III, 2.

  • 2Parcelle d'or qu'on trouve dans le sable de quelque rivière. Les paillettes charriées par les eaux, ainsi que toutes les autres particules de l'or qui sont disséminées sur la terre, proviennent des mines primordiales de ce métal, Buffon, Min. t. IV, p. 219. Tu remues le sable d'un fleuve qui roule des paillettes d'or, et tu reviens les mains pleines de sable, et tu laisses les paillettes, Diderot, Pensées sur la peinture, Œuv. t. XV, p. 171, dans POUGENS.

    Fig. Il faut regarder la masse énorme de ses écrits comme un grand fumier où l'on rencontre quelques paillettes d'or, Diderot, Opin. des anc. philos. (scolastiques).

  • 3Très petites plaques ou lames comme celles du mica.
  • 4Paillette de soudure, petit morceau de soudure dont les orfévres se servent.
  • 5 Terme de serrurier. Synonyme de paillet 2, n° 3.
  • 6 Terme de botanique. Petites écailles qui, dans plusieurs synanthérées, sont entremêlées, soit avec les fleurs, soit aux bractées qui, par leur réunion, constituent l'involucre de ces mêmes plantes.

    Chacune des pièces qui, dans les graminées, forment l'enveloppe des organes sexuels.

  • 7 Terme de cordonnier. Morceau de cuir taillé au tranchet, servant à fortifier.
  • 8Défaut dans le diamant et autres pierres précieuses. Ce diamant fut appelé le Régent, il est exempt de toute tache, nuage et paillette, Saint-Simon, 466, 128.
  • 9Petit insecte commun dans les jardins potagers ; c'est une espèce d'altise.

HISTORIQUE

XIVe s. Lequel dist à iceulx compaignons se il y avoit nulz qui voulsist jouer aux paillettes de bois blanches et noires, Du Cange, paillerium.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PAILLETTE. - HIST. XIVe s. Ajoutez : La façon de 943 paillettes d'argent dorées, par lui [un orfévre] faites et forgées en manière de losanges, Nouveau recueil de comptes de l'argenterie des rois, par Douët-d'Arcq, p. 187 (1386)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PAILLETTE, ou Étamine, (Jardinage.) voyez Étamine.

Paillette d’or, s. f. (Minéralog.) petit grain d’or, qu’on trouve dans le sable des rivieres. Toutes les paillettes d’or ont des formes assez irrégulieres ; elles ont pourtant cela de constant, qu’elles sont de petites lames ; je veux dire, qu’on ne doit pas se les représenter faites comme des grains de sable ; elles ont moins en épaisseur que dans les autres sens. Selon les observations qu’on en a faites, il semble qu’elles sont arrangées par couches, par feuilles dans la mine ; quelquefois elles paroissent feuilletées à la loupe. On ne doit pas non plus les imaginer plus minces que les feuilles des Batteurs d’or ; elles ont une épaisseur qui se laisse appercevoir, & qui est capable de leur donner de la solidité. Leurs figures, malgré leurs irrégularités, tiennent toujours de la ronde ; leurs bords sont aussi arrondis ; ce sont des especes de petits gâteaux ; les frottemens ont abattu leurs angles ; pendant que l’eau les entraîne, elles rencontrent un sable qui les use.

Parmi les paillettes des rivieres de Ceze & du Gardon, on en rencontre quelquefois qui ont une ligne & demie de diametre ; mais il y en a davantage qui n’ont qu’une ligne, & même qu’une demi-ligne. Nous en avons de l’Ariége, qui ont deux lignes dans le sens où elles sont le plus grandes ; les paillettes du Rhin sont beaucoup plus petites, & celles du Rhône plus petites encore ; mais on trouve aux plus petites une figure approchante des plus grosses.

On assure pourtant qu’on a quelquefois ramassé dans le Rhône des paillettes grosses comme des grains de millet. Les Allemands en citent tirées de leurs rivieres grosses comme des féves ; mais ce ne sont, pour ainsi dire, que des miettes, si on les compare avec ces gros morceaux d’or trouvés dans le Pérou & le Méxique, & grossis peut-être encore par le récit des voyageurs. Cependant le pere Feuillée, à qui on peut se fier, assure avoir vu une pépite ; c’est le nom qu’on donne à ces morceaux d’une grosseur extraordinaire, du poids de soixante-six marcs & quelques onces, dans le cabinet d’Antonio Porto-Carrero : on en fit voir une en 1616 à l’académie, qui pesoit, dit-on, cinquante-six marcs. Sa figure approchoit de celle d’un cœur ; elle appartenoit à dom Juan de Mur, qui avoit été corrégidor d’Arica. M. Frézier a fait mention de cette pépite dans son voyage. Il en cite aussi une autre de soixante-quatre marcs, qui fut achetée par le comte de la Moncloa, viceroi du Pérou, pour en faire présent au roi d’Espagne. Mais ces pépites paroissent extraordinaires aux habitans des Indes, comme à nous. Ce sont des morceaux de mine entiers, qui sont détachés ou découverts par des torrens rapides ; & nous ne savons pas quelle est la grosseur des morceaux d’or qui fournissent depuis si long-tems nos rivieres de paillettes. Nous verrions peut-être des pépites chez nous, si un coup brusque, un torrent extraordinaire, détachoit à-la-fois ce qui n’est enlevé que par parcelles en plusieurs années. La nature travaille dans de grands laboratoires ; mais peut-être aussi que son laboratoire dans nos montagnes n’est pas en or ; elle en a de toutes matieres. Mém. de l’académie des Sciences, 1718. (D. J.)

Paillette, (Broderie.) ce mot se dit des petits grains d’or ou d’argent ronds, applatis & percés au milieu, dont on parseme quelquefois les broderies, les ornemens d’église, & les habits de théatre. On fait aussi des paillettes d’acier qu’on mêle dans les jais blancs & noirs pour des broderies du petit deuil des femmes.

Paillettes comptées, en terme de Brodeur au métier ; ce sont des paillettes arrangées l’une sur l’autre comme de l’argent monnoyé. Pour les arrêter ainsi, on fait un point au bord de la premiere en-dehors, un autre dans le trou de cette premiere au bord de la seconde en-dehors, un autre dans le trou de cette seconde en-dedans ; ainsi des autres, en les approchant à l’aiguille l’une sur l’autre.

Paillettes couronnées, sont en terme de Brodeur au métier, celles qui sont environnées tout-autour d’ornemens ou de points de bouillon. Voyez Bouillon.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « paillette »

Diminutif de paille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1304) → voir paille et -ette
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paillette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paillette pajɛt

Citations contenant le mot « paillette »

  • Les socialistes ont progressé. Ils sont passés de la gauche paillette à la gauche paillotte. De André Santini
  • Il suffit de croiser son regard avec celui d'un chat pour mesurer la profondeur des énigmes que chaque paillette de ses yeux pose aux braves humains que nous sommes. De Jacques Laurent / L'histoire secrète du chat
  • Au tamis de la vie, je n’ai gardé que les paillettes et tout le sable est parti au fil de l’eau. De Yvan Audouard / Les Nouveaux Contes de ma Provence
  • Être acteur ça peut parfois être une violence intérieure, et pas seulement des paillettes. De Isild Le Besco / Evene.fr - Novembre 2006
  • Pour sortir et s’amuser entre amis ou en famille cet été, plongez dans l’insouciance du rêve américain et de la France des jours heureux, en voyageant des années 50 à 70. Petits ou grands, choisissez votre dress code, col rond ou pointu, version à pois ou à paillette, avec ou sans rouflaquette, un voyage dans le temps s’offre à vous. , Vintageland : plongez dans le passé du 7 août au 4 octobre 2020 ‹ Monsieur Vintage – la référence Vintage
  • « Diplômé d’une licence en art de la scène option cinéma et actuellement étudiant à l’École supérieure d’art et média de Caen, je me concentre sur la création d’espaces et de rencontres avec différents médias. L’immersion est pour moi un axe central ; le but étant d’emporter le spectateur, et de lui procurer un sentiment de plongeon. Dans le travail que je porte aujourd’hui, je revendique un éloignement du savoir, de la logique et de la réflexion. Je cherche un rapport au monde qui est vrai et qui vient du ventre. Nous sommes des êtres de langages, et pour cela, c’est un état d’être aux choses auquel on a finalement peu accès, ou du moins, dont il est difficile de se saisir. Je ne rejette pas le symbolique, ou l’esthétique, mais je pense qu’il est important d’explorer cette facette, ce côté plus sensoriel, plus pulsionnel, plus émotionnel et le transmettre », annonce le plasticien qui travaille le collage sur ses œuvres que l’on retrouvera au sein des installations. Sans velours ni paillette a un grand projet pour 2021 avec l’organisation d’un festival Prochain arrêt sous forme de parcours à Saint-Rémy en juillet ou août 2021. , L'exposition R, une expérience artistique, sonore et visuelle à Saint-Rémy-sur-Orne | L'Orne Combattante

Images d'illustration du mot « paillette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « paillette »

Langue Traduction
Anglais sparkling
Espagnol espumoso
Italien scintillante
Allemand funkelnd
Chinois 闪闪发光
Arabe متألق
Portugais espumante
Russe сверкающий
Japonais きらめく
Basque distiratsuak
Corse scintillante
Source : Google Translate API

Synonymes de « paillette »

Source : synonymes de paillette sur lebonsynonyme.fr
Partager