La langue française

Pacotille

Définitions du mot « pacotille »

Trésor de la Langue Française informatisé

PACOTILLE, subst. fém.

A. − HIST. DU DR. MAR. ,,Marchandise qui, ne payant pas de fret, était embarquée par le capitaine, les hommes d'équipage ou les passagers, dans le but de faire du commerce pour leur propre compte`` (Gruss 1978). Les matelots étalaient leurs pacotilles au pied des palmistes: une forêt muette et solitaire se changeait, une fois l'an, en un marché bruyant et peuplé (Chateaubr.,Mém., t.2, 1848, p.655).
B. − P.ext.
1. Assortiment de marchandises destinées à l'échange, au commerce outre-mer ou dans les pays lointains. Pacotille de bimbeloterie. Dans nos pacotilles d'objets pour échanges avec les sauvages, il y en avait une grande quantité [de parapluies], presque autant que des colliers de chiens (A. Daudet,Port-Tarascon, 1890, p.156).Ils ont dû replier leur pacotille, mais, dans les barques qui les remmèneront, étalent encore à bout de bras les toiles blanches (Gide,Journal, 1938, p.1296).
P.méton. Ce commerce lui-même. Il avait commencé par être dans le commerce, faisant la pacotille, puis prisonnier à Londres, puis copiste (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t.3, 1850, p.213).
2. Une certaine quantité d'objets quelconques. Quand un village est brûlé, les Fang (...) rient des écorces qui brûlent et des cases qui flambent, pourvu qu'ils aient eu le temps de mettre à l'abri leurs caisses et leur pacotille (Brunhes,Géogr. hum., 1942, p.267).
P.métaph. C'était une sorte de placement de bonnes oeuvres qu'il effectuait sur la tête de son jeune frère; c'était une pacotille de bonnes actions qu'il voulait lui amasser d'avance (Hugo,N.-D. Paris, 1832, p.176).
C. − Péj. Marchandise de qualité inférieure ou de peu de valeur. Synon. camelote.Le rat y a joint une montre en or, grande comme une pièce de quarante francs qu'un imbécile lui a donnée et qui ne va pas: −«C'est de la pacotille, comme ce qu'il a eu!» (Balzac,Illus. perdues, 1843, p.674).On est harcelé par une cohue de petits marchands de toutes les pacotilles: pinces à cravate, tire-chaussette, scapulaires et médailles bénites, briquets et mèches d'amadou, lunettes noires, billets de loterie, cacahuètes, crevettes roses (T'Serstevens,Itinér. esp., 1963, p.323):
1. Les artisans d'art espèrent voir se développer l'éducation artistique dans l'enseignement de façon à influer sur le goût de la clientèle future qui, dans son ensemble, ou bien est incapable de distinguer un objet de goût d'une pacotille vulgaire, ou bien, lorsqu'elle se targue de quelques connaissances, se réfugie douillettement dans le passé. Robert,Artis., 1966, p.120.
Faire pacotille. Synon. faire toc (fam.).Son fond d'un chaud brun-rouge est parsemé de paillettes d'or d'un surprenant effet mais qui fait un peu pacotille (Metta,Pierres préc., 1960, p.90).
P.métaph. Écartons ce qu'a de frivole, et partant d'éphémère, un mouvement qui se traduit, à l'étage inférieur, par une littérature commerciale, une pacotille périssable d'histoires ou de scénarios romanesques (Weill,Judaïsme, 1931, p.6):
2. Don Quichotte célébrant les mérites de sa Dulcinée, ne devait guère sembler, j'imagine, beaucoup plus extravagant à Sancho, que je ne devais le paraître à mes étudiants hongrois, quand je déballais devant eux ma pacotille intellectuelle... Tharaud,Qd Israël est roi, 1921, p.8.
De pacotille, loc. adj. [Appliqué à une chose] Sans valeur. Un somptueux tir de foire, en miettes, c'est Venise le jour. La nuit, elle est une négresse amoureuse, morte au bain avec ses bijoux de pacotille (Cocteau,Gd écart, 1923, p.13):
3. ... la maison entière était un bazar; tous les étages étaient encombrés d'objets de pacotille, de marchandises hétéroclites, d'articles de bric-à-brac. Le propriétaire paraissait fier de ce magnifique assortiment. Reybaud,J. Paturot, 1842, p.426.
Au fig. Bonheur de pacotille; érudition de pacotille. Le vieux Bob me parut effrayant, farouche, factice comme un vieux cabot, avec sa gaieté en fer-blanc et sa science de pacotille (G. Leroux,Parfum, 1908, p.64):
4. La chaleur du jour m'obligea à prendre le tramway qui passait par la rue de la plage, et je m'efforçais (...) de ne pas regarder le luxe de pacotille des constructions qui se développaient devant moi et entre lesquelles la villa d'Elstir était peut-être la plus somptueusement laide... Proust,J. filles en fleurs, 1918, p.833.
Prononc. et Orth.: [pakɔtij]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1711 «petite quantité de marchandises que les officiers, matelots ou passagers d'un navire avaient le droit d'emporter avec eux pour en faire commerce» (Déclaration du capitaine du Saint-Jean-Baptiste de Marseille [le corsaire Doublet] in Journal du Corsaire Jean Doublet de Honfleur, appendice, éd. Ch. Bréard, p.289 ds Arv., p.378); 2. 1759 «marchandises destinées à l'échange ou à la vente en pays lointains» (Rich.); 3. 1767 désigne un ensemble d'objets quelconques qu'on emporte avec soi (Voltaire, Lettre au duc de Richelieu, mai ds Littré); 4. 1827 au fig. de pacotille «de qualité médiocre» (Hugo, Préf. Cromwell, p.32: Des idées d'emprunt vêtues d'images de pacotille). Prob. empr. à l'esp. pacotilla bien que ce mot ne semble att. en esp. que dep. fin xviiie-déb. xixes. (F. L. de Moratin) et que sa dér. à partir de paquete (empr. au fr. paquet*) ne s'explique pas clairement (v. Cor.-Pasc.). Fréq. abs. littér.: 85.
DÉR.
Pacotilleur, subst. masc.a) Vx. Celui qui fait un commerce de pacotille. Il peignit des sujets de sainteté qu'il vendit aux pacotilleurs en assez grand nombre à Séville, qui faisaient ce commerce avec les Indes (Gautier,Guide Louvre, 1872, p.284).b) Celui qui fabrique ou vend des objets de mauvaise qualité. Évidemment ni Maradan, ni les Treuttel et Wurtz, ni Doguereau n'ont imprimé ce roman-là, dit Lousteau (...). Ce sera quelque pacotilleur du quai (Balzac,Muse départ., 1844, p.151).Saint-Victor ne tarit pas sur le talent du banal sculpteur de cela, de Carrier-Belleuse, ce pacotilleur du XVIIIesiècle, qui n'a fait là absolument que faire un faux Clodion (Goncourt,Journal, 1867, p.348). [pakɔtijoe:ʀ]. 1resattest. 1724 sens supra a (Arrêt en Règlement du Conseil Souverain, 18 mai in Durand-Molard, Code de la Martinique, t.1, p.222 ds Arv., p.378), 1844 sens supra b (Balzac, loc. cit.); de pacotille, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Nom commun

pacotille \pa.kɔ.tij\ féminin

  1. (Histoire) (Marine) Les marchandises, qu’il était permis à ceux qui s’embarquaient sur un vaisseau, comme officiers, matelots, gens de l’équipage ou passagers, d’emporter avec eux, afin d’en faire commerce pour leur propre compte.
    • Les contrats autres que celui d’affrètement, auxquels peut donner lieu la mise en charge du navire, sont au nombre de deux : le premier est le contrat de pacotille, par lequel une personne donne à une autre embarquée sur un navire une certaine quantité de marchandises pour les vendre ou échanger au lieu de destination du navire, aux meilleures conditions possibles, et pour lui en tenir compte au retour. — (Victor Toussaint, Code-manuel des armateurs et des capitaines de la marine marchande, 1861)
  2. (Par extension) (XXe siècle) Assortiment de marchandises destinées à l’échange, au commerce en pays lointains.
    • Ces arbres, arrivés au lieu de leur destination, seront tirés des caisses […]. Si toute la pacotille n’est pas destinée pour le même lieu, il se contentera de tirer des caisses les individus qu’il se proposera de planter. — (André Thouin, Voyage de La Pérouse autour du monde, page 214, Imprimerie de la République, Paris, 1797)
  3. (Par extension) Marchandise de qualité inférieure.
    • Des marchands ambulans, profitant, dans l’intérèt de leur commerce, de cette affluence extraordinaire et de la disposition des esprits, étalaient leurs pacotilles sur des tables, et criaient pour attirer les chalands. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Le spectacle le plus déconcertant se tient sur la table, sur son formica de pacotille si minable que ce qui est étalé dessus s’en trouve d’emblée assimilé à une autre variété de pacotille encore dans l’éclat du neuf, au sortir de l’usine. — (Christiane Lesparre, Des nuits cousues d’or, 2014)

Forme de verbe

pacotille \pa.kɔ.tij\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pacotiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pacotiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pacotiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pacotiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pacotiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PACOTILLE. (ILLE se prononce IYE.) n. f.
Il désignait une Certaine quantité de marchandises, qu'il était permis à ceux qui s'embarquaient sur un vaisseau, comme officiers, matelots, gens de l'équipage ou passagers, d'emporter avec eux, afin d'en faire commerce pour leur propre compte. Par extension, il désigne aujourd'hui un Assortiment de marchandises destinées à l'échange, au commerce en pays lointains. Il désigne aussi des Marchandises de qualité inférieure. Ce que vous m'offrez là n'est que de la marchandise de pacotille, ou, simplement, n'est que de la pacotille.

Littré (1872-1877)

PACOTILLE (pa-ko-ti-ll', ll mouillées, et non pa-ko-ti-ye) s. f.
  • 1 Primitivement, petit ballot de marchandises, que chaque marin embarqué avait le droit de porter avec lui, sans en payer le fret à l'armateur, Jal
  • 2Aujourd'hui, certaines parties de marchandises qu'un passager embarque pour son propre compte dans l'espoir de les vendre outremer. Nous ferons dans notre quartier une pacotille à Paul ; car j'ai des voisins qui l'aiment beaucoup, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie.
  • 3Certaines parties de marchandises dont l'ensemble compose la cargaison. Ce navire a des pacotilles de quincaillerie.

    Marchandises de pacotille, marchandises de qualité inférieure, qu'on ne pourrait débiter en Europe et qu'on va vendre dans les colonies.

    Par dénigrement. C'est de la marchandise de pacotille, ou, simplement, c'est de la pacotille, c'est une mauvaise marchandise.

  • 4 Par extension, ballot de marchandise. Il est minuit ; çà qu'on me suive, Hommes, pacotille et mulets, Béranger, Contreb.

    Fig. J'ai de la fraude en pacotille, Qu'à la barrière on saisirait, Béranger, Portrait.

  • 5 Fig. et familièrement. Une certaine quantité d'objets quelconques. Ensuite, avec une petite pacotille, il est retourné en Dauphiné chez ses parents, Voltaire, Lett. au duc de Richelieu, mai 1767.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PACOTILLE. Ajoutez :
6 Terme de droit maritime. Contrat de pacotille, convention en vertu de laquelle les gens de mer ont le droit d'emporter certaines marchandises à titre de port permis ou sans frais.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pacotille »

De l’espagnol pacotilla qui désignait la marchandise à disposition des marins.
Note : Le Dictionnaire national ou dictionnaire universel de la langue française de M. Bescherelle Aîné (1863), donne, pour origine de pacotille, paquet (ancienne orthographe paquotille).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Même radical que paquet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pacotille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pacotille pakɔtij

Citations contenant le mot « pacotille »

  • En défense d'un antiracisme universaliste conséquent à mieux construire, enclencher une première critique d'un antiracisme universaliste de pacotille, en toc ! Premiers éléments d'une reprise collective pour éviter une hiérarchisation des formes de racisme. Club de Mediapart, L'antiracisme universaliste de pacotille | Le Club de Mediapart
  • C'est peu dire que l'accueil des visiteurs n'est pas à la hauteur de ce monument emblématique de notre pays, l'un des plus fréquentés de Paris avec 7 millions de personnes en 2019. Autour des panneaux de verre qui protègent le site, les touristes, à peine sortis des tourniquets, sont littéralement harcelés par une noria de vendeurs de tours Eiffel de pacotille… Sans oublier les joueurs de bonneteau et les femmes qui, tout en prétextant faire signer des pétitions « pour les enfants aveugles ou malentendants », cherchent surtout à détrousser les plus naïfs ! leparisien.fr, Paris : la tour Eiffel trop chère pour ses visiteurs ? - Le Parisien
  • C'est un pari qui ne va pas de soi : écoutez la rumeur ! De partout s'élèvent les complaintes : « Dieu est mort, c'est réglé ! L'homme va le suivre dans sa tombe, c'est sûr ! » Voilà le refrain ! Gémissements lit­téraires, apocalypses de pacotille, qui ne se sent pas déjà lassé par ces pleurnicheries d'ilotes, fatigué de cet abaissement de l'intelligence et du caractère ? Pour Le Poi... Le Point, Claude Imbert – Le doute méthodique contre les girouettes - Le Point
  • ahaha à la trappe le Johnny de pacotille#lfauit Voici.fr, VIDEO La France a un incroyable talent, la bataille du jury : Jean-Baptiste Guégan éliminé, les internautes se déchaînent - Voici
  • Monique, 70 ans est une ancienne postière à la retraite. Cette militante féministe un peu délurée porte à merveille les imprimés léopards et les colliers de pacotille. Pas de quoi effrayer Kylian, son voisin et ami âgé de 13 ans. "Monique est une femme âgée, il n’y en a pas beaucoup dans le monde des marionnettes, raconte, sourire aux lèvres, la jeune marionnettiste qui l'anime. Elle a un style excentrique et un visage bienveillant je trouve." Franceinfo, Festival "Au-delà des toits" : les arts vivants au pied de mon immeuble en Ile-de-France
  • C’est un fieffé menteur tout comme son prezida de pacotille ! Madagascar-Tribune.com, Le traitement du coronavirus est gratuit, martèle Christian Ntsay - Madagascar-Tribune.com
  • Pour le déconfinement, je rêve d’une chose simple : un vrai carnaval des fous, comme au Moyen-Âge, qui renverse nos rois de pacotille. Un carnaval immense, dès le 12 mai. Avec des masques fabriqués, artisanaux, inventifs, et ce mot de désordre : « Stop ! On ne reprend pas les choses comme avant ! On ne reprend pas ce monde tel qu’il est. Gardez-le, ce monde du burn-out, de l’exploitation de tous par tous, du pillage généralisé du vivant ! Halte-là ! On ne reprend aucun de vos produits : ils sont périmés ! » Reporterre, le quotidien de l'écologie, Alain Damasio : « Pour le déconfinement, je rêve d’un carnaval des fous, qui renverse nos rois de pacotille »

Images d'illustration du mot « pacotille »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pacotille »

Langue Traduction
Anglais junk
Espagnol basura
Italien rifiuto
Allemand müll
Chinois 垃圾
Arabe خردة
Portugais lixo
Russe барахло
Japonais ジャンク
Basque zabor
Corse junk
Source : Google Translate API

Synonymes de « pacotille »

Source : synonymes de pacotille sur lebonsynonyme.fr

Pacotille

Retour au sommaire ➦

Partager