La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « chenil »

Chenil

Définitions de « chenil »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHENIL, subst. masc.

A.− Logement de chiens.
1. Logement des chiens de meute et, p. ext., des chiens en général. Les chenils regorgeaient de chiens; les piqueurs donnaient du cor toute la journée (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 87).
Vieilli, VÉN. Bâtiment réservé aux équipages de chasse à courre. On a établi une école d'enseignement mutuel dans les chenils du château (Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 75).
2. Établissement où l'on héberge les chiens et où sont élevés les chiens de race. Un chien vagabond mis au chenil (Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 249):
Les jeunes chiens élevés dans des chenils avec des animaux du même âge sont moins développés que ceux qui courent en liberté avec leurs parents. Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 327.
En partic. Cage où sont enfermés les chiens de course avant le départ (cf. Morand, Londres, 1933, p. 143).
B.− P. ext., péj. [En parlant du logement d'une pers.] Issu d'un des premiers chenils de France et honoré d'un pedigree fort beau (Barrès, L'Ennemi des Lois,1893, p. 163).
Loc., vieilli. Renvoyer qqn à son chenil. Le chasser. (cf. Taine, Notes sur Paris, Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 228).
Fam. Logement sordide et mal tenu. Le baron de Nucingen ne doit pas, ne peut pas rester dans un chenil pareil (Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1844, p. 200).
P. méton. Désordre, pagaïe. Quel chenil derrière lui! des charrettes pleines de femmes, d'enfants, de moribonds, de blessés (Morand, Le Flagellant de Séville,1951, p. 278).
Prononc. et Orth. : [ʃ(ə)ni(l)]. a) [ə] muet. Noté ds les dict. de Fér. 1768 à DG sauf Fél. 1851; cf. également pour les dict. mod. ds Passy 1914, Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. [ə] facultatif ds Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob.; pour Dub. on prononce [ə] quand on prononce [l] final. Au sujet de [ə] cf. chemin. b) [l] final. N'est pas noté de Fér. 1768 à DG, ainsi que ds Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 et Warn. 1968. On ne prononce pas non plus [l] pour Rouss.-Lacl. 1927, p. 166, 167, pour Grammont Prononc. 1958, p. 93, 94 et pour Kamm. 1964, p. 216, 217. [l] final est facultatif ds Dub., Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr.; cf. aussi Nyrop Phonét. 1951, * 223 qui souligne qu'on entend les 2 prononc. avec ou sans [l]. Buben 1935, * 204 indique que la prononc. normale à Paris est sans [l]. Attesté ds Ac. 1694-1932 avec l'indication que e ne se prononce pas. Étymol. et Hist. 1. 1387 « lieu où sont enfermés les chiens de chasse » (G. Phébus, Vénerie, 118 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 305); 1676 « lieu où l'on loge les chiens » (Félibien Dict., p. 523); 1732 « lieu où logent les officiers de la vénerie, les valets » (Trév.); 1953 « lieu où l'on héberge les chiens contre paiement, où l'on élève des chiens de chasse » (Rob.); 2. 1694 fig. « logement sale » (Ac.). D'un lat. vulg. *canile dér. de canis (chien*), formé d'apr. le lat. bovide, caprile, ovile (E. Gamillscheg et L. Spitzer ds Archivum romanicum, Genève, 1921, II, 2, p. 6). Fréq. abs. littér. : 104.

Wiktionnaire

Nom commun - français

chenil \ʃə.ni(l)\ (Voir prononciation) masculin

  1. Lieu où logent les chiens de chasse.
    • Les chiens au chenil aboyèrent tous. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Mr. et Mrs. Joliffe, aussitôt sortis de la maison, s’étaient rendus, l’un au chenil, l’autre à l’étable des rennes. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Figuré) (Familier) Logement fort sale et fort vilain.
    • C’est un vrai chenil
  3. Établissement où on accueille les chiens.
  4. Établissement où on élève les chiens dans le but de les vendre.
    • Le directeur du chenil, un homme sensible, conservait depuis quarante ans les copies des pedigrees et une petite photo d’identité de tous les chiens qu’il avait vendus. — (Patrick Modiano, Livret de famille, Gallimard, collection Folio, 1977, page 184)
  5. (Suisse) (Franche-Comté) (Familier) Tas de poussière obtenu quand on balaye.
    • Ramasser le chenil
    • Ne marchez pas dans mon chenil
    • La pelle, la brosse à chenil
    1. (Par extension) Désordre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHENIL. (On ne prononce pas l'L.) n. m.
Lieu où logent les chiens de chasse. Fig. et fam., C'est un vrai chenil, se dit d'un Logement fort sale et fort vilain.

Littré (1872-1877)

CHENIL (che-ni ; l'l ne se lie jamais ; l's se lie : des che-ni-z infects) s. m.
  • 1Lieu où l'on renferme les chiens d'une meute.
  • 2 Par extension, bâtiment où sont logés les officiers et les équipages de chasse. M. de Mantoue alla voir les écuries et le chenil de Versailles, Saint-Simon, 133, 218.
  • 3 Par dénigrement, logement sale et mal tenu. Quel chenil ! C'est un vrai chenil.

HISTORIQUE

XVIe s. Il n'appartient à nul de nommer chenil le lieu où il met ses chiens qu'à celuy qui a meutte de chiens royale, qui peuvent prendre les cerfs en tous temps sans autre ayde que de leurs chiens, Charles IX, De la chasse, p. 62, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHENIL, s. m. terme d’Architecture, s’entend aussi bien des bâtimens où sont logés les officiers de la vénerie, que du lieu destiné à contenir les chiens de chasse, lequel doit être composé de plusieurs pieces à rez-de-chaussée, pour les séparer selon leur espece : à côté de ces différentes pieces doivent être pratiquées des cours pour leur faire prendre l’air, & des fontaines pour les abreuver ; ordinairement aussi l’on pratique attenant de ces cours des fournils, lieu où l’on cuit le pain, & où on éleve leurs petits. Comme il est beaucoup plus facile de rechauffer les chiens quand il fait froid, que de les rafraîchir lorsqu’il fait chaud, on aura soin de tourner les fenêtres & les portes du chenil vers l’orient & le nord. On prétend que l’exposition du midi est dangereuse. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chenil »

Wallon, chinis ; de canile, de canis (voy. CHIEN).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin canile, dérivé de canis (« chien »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chenil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chenil ʃœnil

Évolution historique de l’usage du mot « chenil »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chenil »

  • Le rapport détude du marché mondial Logiciel de gestion de chenil analyse les différents investissements de lindustrie Logiciel de gestion de chenil. Lindustrie Logiciel de gestion de chenil mondiale croît à un TCAC de XX%. Et le marché Logiciel de gestion de chenil devrait croître de près de Logiciel de gestion de chenil millions de dollars au cours des prochaines anné[email protected] or call us on +1-312-376-8303. Thesneaklife, Effet de Coronavirus Édition d’analyse, Global Logiciel de gestion de chenil Rapport de marché 2020 Principale entreprises DaySmart Software, K9 Bytes, OJ Networks, Patterson Veterinary Supply, Auburn Software – Thesneaklife
  • Les autorités américaines ont arrêté trois personnes après qu’un bambin a été retrouvé en cage dans un chenil lors d’une opération de sauvetage d’animaux dans le comté de Henry, au Tennessee. JAPANFM, Un enfant trouvé dans une cage avec des animaux maltraités – JAPANFM

Images d'illustration du mot « chenil »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chenil »

Langue Traduction
Anglais kennel
Espagnol perrera
Italien canile
Allemand zwinger
Portugais canil
Source : Google Translate API

Synonymes de « chenil »

Source : synonymes de chenil sur lebonsynonyme.fr

Chenil

Retour au sommaire ➦

Partager