Chantier : définition de chantier


Chantier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHANTIER, subst. masc.

A.− Ensemble de matériaux servant de support.
1. Usuel, MAR. ,,Structure en bois dans la cale de construction, sur laquelle repose la quille du navire en construction et d'où il est lancé`` (Gruss 1952) :
1. ... D'ouvriers et d'outils Cherbourg couvre sa grève, Le vaisseau colossal sur le chantier s'élève, ... Hugo, Les Feuilles d'automne,Souvenir d'enfance, 1831, p. 777.
Mettre un navire en chantier. Commencer sa construction :
2. Il est inutile de souligner le rôle des considérations touristiques dans la difficile décision que supposait la mise en chantier du paquebot France, ou même dans la création du nouvel aéroport d'Orly. L.-M. Jocard, Le Tourisme et l'action de l'État,1966, p. 133.
Rem. Il est vraisemblable que dans la conscience ling. de la plupart des francophones, ce sens méton. se rattache à B 2.
Au fig. (Mettre, avoir) en chantier, sur le chantier. (Entreprendre) l'exécution d'un ouvrage; en cours de réalisation. Le poète avait quelques plans de plus sur le chantier (A. Daudet, Jack,t. 1, 1876, p. 273).
Rem. Dans certains cas, il peut être difficile de distinguer si cet emploi fig. se rattache au sens mar. ou au sens B; dans l'énoncé réduit de A. Daudet, l'emploi de la prép. sur semble justifier notre choix.
2. Rare ou techn. Madrier qui supporte les tonneaux dans une cave ou dans une cale de navire. Mettre du vin sur chantier :
3. Le réservoir de la machine à tirer [le vin] peut à volonté être élevé ou abaissé selon la hauteur des chantiers sur lesquels sont placés les fûts. R. Brunet, Le Matériel vinicole,1925, p. 479.
En partic.
a) MAÇONN. Pierre ou gros moellon placé sous une pierre que l'on veut tailler, pour la maintenir dans une certaine position. Mettre une pierre en chantier, se mettre en chantier (Noël 1968).
b) MARBRERIE. ,,Table de pierre sur laquelle on place le marbre pour le travailler`` (Noël 1968).
c) NAVIGATION FLUVIALE. ,,Longue perche entaillée liant ensemble les divers éléments d'un train de bois`` (Mots rares 1965).
B.− P. méton.
1. Lieu où sont entreposés du bois, du charbon, des matériaux divers :
4. Là, s'élevait, entre des chantiers de bois et des magasins de charbon, un hôtel avec restaurant au rez-de-chaussée et des tables dressées sur le trottoir. A. France, Le Lys rouge,1894, p. 285.
Région. (cf. étymol. 2). Levée de terre permettant de circuler dans les parcs à huîtres.
2. Terrain sur lequel on procède à des travaux de démolition, de réparation ou de construction. Les chantiers du métro (Romains, Les Hommes de bonne volonté,Le 6 octobre, 1932, p. 29).Chantier naval. Lieu de construction des navires :
5. Trois répliques de ces bâtiments ont été construites à Penhoët depuis la guerre et ce chantier a mis sur cale en 1949 et 1950 deux bâtiments plus grands encore. H. Le Masson, La Mar.,1951, p. 107.
P. ext. Lieu où travaillent des ouvriers du bâtiment, des ponts et chaussées, des mines, etc.
En partic. ,,Lieu où l'on décharge les pierres pour les travailler afin de pouvoir les employer à un bâtiment`` (Noël 1968). Les pierres du chantier (Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942, p. 365).
Fam. Quel chantier! Quel désordre. Minuit sonnait. Ah! quel chantier! Mon épouse va gronder peut-être (Guy Marie, Chans.ds Larch.1880).
Spécialement
a) CARR. ,,Lieu où travaillent les ouvriers carriers pendant qu'ils procèdent à l'extraction de la pierre`` (Noël 1968). Le chantier de taille (Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 2004).
b) MINES. Lieu de travail qui se déplace au fur et à mesure de l'exploitation d'un gisement. Chantier d'exploitation, d'abattage :
6. Au milieu de cette vie monotone, sans cesse recommençante de la mine, un accident s'était produit : les chantiers de la veine Guillaume venaient de tomber sur un brouillage, ... Zola, Germinal,1885, p. 1257.
3. HIST. Chantiers de jeunesse. Organisme créé en 1940 qui a eu pour tâche, dans la période de l'Occupation, de soumettre la jeunesse française à un travail éducatif obligatoire :
7. Le 25 septembre 1940, le ministre secrétaire d'État à l'Intérieur, Peyrouton, informe les préfets de la naissance d'un organisme dont le nom est prononcé officiellement pour la première fois : les Chantiers de jeunesse viennent d'être créés. B. Cacérès, Hist. de l'éduc. pop.,1964, p. 123.
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑ ̃tje]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. chantiez (de chanter). Étymol. et Hist. 1. « Support » a) ca 1202 estre sor les gantiers fig. « être presque au moment où le corps du mort sera sur les tréteaux pour être exposé, être tout près de mourir » (J. Bodel, Les Congés d'Arras, éd. P. Ruelle, 444); b) 1249 barge de cantier « chaloupe placée sur un navire » (Jean Sarrazin, 8, 9 ds T.-L.); c) 1261 « pièces de bois sur lesquelles on place des tonneaux » (Rutebeuf, Le Miracle de Théophile ds Henry Chrestomathie, 146, 22); d) 1611 « cale placée sous un objet qu'on veut travailler » (Cotgr.); e) 1690 « bloc de bois qui porte la quille d'un bateau en construction » (Fur.); 2. xives. « bord des rivières » (Mantellier, March. fréq., Gloss. ds Gdf.); 3. 1400 « entassement de matériaux » chantiers de busche (Christine de Pisan, Dit de Poissy, éd. M. Roy, II, 172, 446); d'où 1553 « emplacement où les marchands entassent le bois » (P. Belon, Observations, II, 88, éd. 1588, p. 328 ds R. Philol. fr., t. 43, p. 184); 4. 1680 « atelier à l'air libre » (Rich.); 1753 (Encyclop. t. 3 : être sur le chantier, pour dire se travailler actuellement). Issu du lat. class. cantherius proprement « cheval hongre, mauvais cheval de charge »; d'où p. métaph. en archit. « chevron », Vitruve ds TLL s.v., 282, 60; « support auquel on fixe la vigne » Columelle, ibid., 27; le sens 2 peut-être parce que le bord des rivières servait à entasser des marchandises. Fréq. abs. littér. : 588. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 358, b) 1 008; xxes. : a) 1 102, b) 991. Bbg. Gohin 1903, p. 372. − Gottsch. Redens. 1930, p. 260. − Mélon (N.), Herbillon (J.), Lechanteur (J.). Textes d'archives. Batellerie liégeoise. Dial. belgo-rom. 1969, t. 25, no314, p. 121. − Quem. 2es. t. 2 1971. − À Propos d'installations ferroviaires. Meta. 1971, t. 16, p. 174. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 140.

Chantier : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

chantier \ʃɑ̃.tje\ masculin

  1. Pièce de bois qui sert de support, d’étai.
    • Un tonneau, dont le robinet, ouvert à moitié, continuait de laisser échapper un filet de vin, lequel, en coulant, formait une rigole qui allait se perdre sous le chantier. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Mettre une pierre, une pièce de bois en chantier.
    1. (Marine) Bloc de bois sur lequel porte la quille d’un vaisseau, d’un navire en construction ou en radoub.
      • Un vaisseau qui est sur chantier, sur les chantiers.
  2. Lieu où l’on range, où l’on entasse des piles de gros bois, à brûler, de charpente ou de charronnage.
    • Le bois ! Un simple chantier pour eux, où gagner mieux qu'en usine […]. Ceints de soleil, d’air vif, on tâche à sa guise, à son allure, sans surveillants. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les chantiers sont pleins, on ne manquera pas de bois. - Ce marchand de bois a son chantier bien garni.
  3. (Construction) Lieu où l’on travaille le bois ou la pierre afin de pouvoir les employer à un bâtiment.
    • Les pierres sont au chantier.
    • Le bois est en chantier.
    • Un vol de 910 kilos de câbles en cuivre a été signalé lundi sur un chantier de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) à Crevin, au sud de Rennes, à proximité immédiate du site de construction d’un important transformateur. — (Crevin : Quatre voleurs de câbles en cuivre interpellés, Le Télégramme, 11 septembre 2013)
    1. Toute installation dans les industries de construction ou autres.
      • La tour lyonnaise UAP est déconstruite étage par étage, sous une coiffe, pour limiter les nuisances de ce chantier situé en périphérie immédiate des halles de Lyon et d’une école notamment. — (Vincent Charbonnier, La déconstruction inédite d’une tour lyonnaise, dans l’Usine nouvelle du 22 mars 2012, page 24)
      • Samir habite un algeco de chantier, pas toujours le même, habite l’algeco du chantier où temporairement il travaille. — (Joy Sorman, Gros œuvre, éd. Gallimard, 2009, page 109)
    2. (Marine) Endroit où l’on construit des bateaux, arsenal.
      • Chantier naval.
      • Les chantiers de Brest, de Toulon.
  4. (Industrie minière) Lieu dans une mine où s’effectue l’extraction de matériaux.
  5. Travail.
    • Mettre, avoir un ouvrage sur le chantier, commencer un ouvrage, y travailler.
  6. Désordre, bordel.
    • Mais qu’est-ce que c’est que ce chantier ! C’est un bureau, ici, je veux que ça soit rangé !
  7. (Police) Dans le jargon policier, procédure judiciaire frauduleuse, construite de toutes pièces, ayant pour but de mettre en cause un innocent.
    • Un chantier.

Nom commun 2

chantier \ʃɑ̃.tje\ masculin

  1. (Dialectal, Berry) Côté, bord.
    • La Loire coule à plein chantier, la Loire est à ras-bord.
  2. (Ouest) Remblai, levée de terre entre les parcs à huîtres pour pouvoir s'y déplacer. Remblais entre les marais salants.
    • [...] pour renforcer et consolider les levées ou chantiers qui bordent la claire. — (Arnould Locard, Les huitres et les mollusques comestibles, Éd. Baillière et Fils, 1890)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Chantier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHANTIER. n. m.
Lieu où l'on range, où l'on entasse des piles de gros bois à brûler, de bois de charpente, ou de charronnage. Les chantiers sont pleins, on ne manquera pas de bois. Ce marchand de bois a son chantier bien garni. Il se dit également du Lieu où l'on décharge le bois ou la pierre, pour les travailler, afin de pouvoir les employer à un bâtiment. Les pierres sont au chantier. Le bois est en chantier. Il se dit, par extension, de Toute installation dans les industries de construction ou autres. Installer un chantier. Travailler sur un chantier. Il se dit particulièrement d'un Endroit où l'on construit des bateaux. Chantiers de marine. Chantiers de construction. Les chantiers de Brest, de Toulon. Il se dit aussi des Blocs de bois sur lesquels porte la quille d'un vaisseau, d'un navire en construction ou en radoub. Un vaisseau qui est sur chantier, sur les chantiers. Il se dit encore des Morceaux de bois ou de pierre dont se sert un maçon, un charpentier pour maintenir dans une certaine position le bloc, la pièce de bois qu'il taille ou qu'il équarrit. Mettre une pierre, une pièce de bois en chantier. Fig. et fam., Mettre un ouvrage, avoir un ouvrage sur le chantier, en parlant d'un artiste ou d'un auteur, signifie Commencer un ouvrage, y travailler. Il se dit également des Pièces de bois couchées en long, sur lesquelles on pose des tonneaux de vin ou d'autre liqueur dans le cellier, dans la cave. Mettre du vin en chantier. Il a tant de pièces de vin en chantier, sur le chantier. Il se dit pareillement des Pièces de bois qui servent, sur les navires, à caler les barriques, ballots, etc.

Chantier : définition du Littré (1872-1877)

CHANTIER (chan-tié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : les chan-tié-z et les tonneaux) s. m.
  • 1Pièce de bois sur laquelle on couche des tonneaux dans le cellier, dans la cave. Avoir, mettre du vin sur le chantier.
  • 2Morceau de bois ou de pierre qui sert à maintenir le bloc, la pièce de bois que travaille un maçon, un charpentier.
  • 3 Terme de marine. Bloc de bois sur lequel porte la quille d'un vaisseau en construction ou en radoub.

    Pièce de bois qui sert à caler et à assujettir dans les navires les colis, barriques, ballots, etc.

  • 4Appareil qui porte les manivelles du cordier.
  • 5Dans les trains de bois, bûche ou perche entaillée pour la liaison d'un certain nombre d'autres bûches.

HISTORIQUE

XIVe s. Le sire de St-Vallery aura le vin au prix qu'il couste au bourgeois sur les gantiers [chantiers], Du Cange, cantarium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Chantier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CHANTIER s. m. ce mot a plusieurs acceptions, dont quelques-unes n’ont aucun rapport avec les autres.

Les Menuisiers, les Charpentiers, les Constructeurs de vaisseaux, les Marchands de bois, les Constructeurs de trains, les Cordiers, les Tonneliers, &c. ont leurs chantiers.

Chantier, terme de Marine, est l’endroit où l’on construit un vaisseau. On dit un chantier de construction ; mettre un vaisseau sur le chantier ; l’ôter du chantier, &c.

Le chantier proprement dit est l’endroit où l’on pose la quille du vaisseau qu’on veut construire, & les pieces de bois qui la soûtiennent, &c qu’on appelle tins. Voyez Pl. VIII. de Marine, un chantier sur lequel il y a un bâtiment M, & les tins K qui soûtiennent sa quille. Voyez Tins.

Pour bien mettre la quille sur le chantier, il faut que les tins soient placés à six piés les uns des autres, & avoir attention que le milieu de la quille porte bien sur le milieu de chaque tin : il faut prendre garde de tenir la quille plus haute à l’arriere, & que cette hauteur soit convenable pour la facilité la plus grande de lancer le navire à l’eau. Voyez cette position dans la figure citée.

Dans un arsenal, le chantier est dans une forme, bassin, ou chambre. Voyez Plan. VIII. le bassin ou la chambre, & son chantier EFGH. (Z)

Chantier, (Menuis. Charpent. & autres ouvr.) c’est le lieu où ces ouvriers ont disposé leurs planches & autres bois, soit en plein air, soit à l’abri sous des angars, & où ils font une partie de leurs ouvrages.

Chantier, (Marchand de bois) est un espace sur les quais ou autres endroits voisins de la riviere, où l’on met en pile le bois à brûler, & où les particuliers vont s’en pourvoir.

Chantier, (Marchand de vin) ce sont deux pieces de bois sur lesquelles les tonneaux sont élevés dans les caves, à environ un pié de terre, pour que l’humidité n’en attaque pas les cerceaux & les douves.

Chantier, (Constructeur de trains) bûches ou perches auxquelles on a pratiqué des hoches, dans lesquelles passent les roüettes qui lient ensemble un certain nombre d’autres bûches contenues entre elles, qu’on appelle chantiers. Les hoches sont pratiquées sur le bout des chantiers (Voyez Rouettes.), & elles empêchent les roüettes de s’échapper de dessus elles, & les différentes parties du train de se dissoudre. Voyez Train.

Chantier, (Charpent.) les Charpentiers donnent ce nom aux pieces de bois sur lesquelles ils ont placé leurs ouvrages, pour les travailler & les mettre de niveau ; d’où ils ont fait le verbe chantier. Voyez Chantier.

Chantier, (Marchand de blé) pieces de bois sur lesquelles les sacs sont placés sur les ports au blé.

Chantier à commettre, (Corderie.) est un bâti de deux grosses pieces de bois d’un pié & demi d’équarrissage, & de dix piés de long, maçonné en terre ; les deux pieces éloignées l’une de l’autre de six piés, supportent une forte traverse de bois percée de quatre à cinq trous, dans lesquels passent les manivelles. Voyez Manivelles & Corderie.

Ces différentes acceptions de chantier ont donné lieu à une façon de parler commune entre les Artistes ; c’est être sur le chantier, pour dire, se travailler actuellement ; & elle a passé des boutiques, des atteliers, &c. dans la société, où elle s’applique à d’autres ouvrages qui n’ont rien de méchanique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chantier »

Étymologie de chantier - Littré

Portug. canteiro ; ital. cantiere ; bas-latin, cantarium, pièce de bois sur laquelle on couche les barriques de vin ; du latin canterium, chevron.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de chantier - Wiktionnaire

(Nom 1) Du latin cantherius (« canasson, chevron ») → voir chevalet pour un autre mot passé du domaine hippique au domaine technique avec le sens de « bois de soutien ». À la fin du dix-septième siècle[1], chantier prend le sens de « atelier extérieur », c’est encore un sens néologique au dix-huitième siècle et l’Encyclopédie précise : être sur le chantier, se dit pour travailler actuellement → voir bûcher pour un autre mot passé du sens de « bois » à celui de « travailler ». C’est quasiment le seul sens qui reste vivant.
(Nom 2) Mot dérivé de chant (« côté, coin, bord ») avec le suffixe -ier[2], il n’est pas nécessaire d’imaginer que c’est peut-être parce que le bord des rivières servait à entasser des marchandises[1] ; il y a eu confusion avec [le sens de] « pièce de bois »[2]. On à dans le même sens le moyen français cantier («bord de rivière») issu du latin canthus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chantier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chantier ʃɑ̃tje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « chantier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chantier »

  • Entre 2005 et 2010, la commune a sollicité Concordia pour la restauration des remparts du XIIIe siècle. Des chantiers se sont déroulés sur plusieurs saisons estivales pour rénover la partie haute des remparts pour empêcher la chute de pierres. www.leberry.fr, Un chantier de bénévoles cet été pour restaurer une fontaine de lavoir à Graçay - Graçay (18310)
  • Vendredi, quelques élus moréacois et de Centre Morbihan Communauté (CMC) se sont rendus sur le chantier du futur multi-accueil intercommunal, en compagnie des architectes Aurélien Régent et Alejandro Gonzlez, du cabinet AGA d’Auray. Le cabinet alréen s’est vu confier la maîtrise d’œuvre de ce projet issu de la volonté politique de Centre Morbihan Communauté « d’organiser aux mieux les structures collectives pour assurer un accueil efficient et de qualité pour les jeunes enfants et laisser le choix aux parents de l’accueil collectif ou individuel », explique-t-on du côté de CMC. Le Telegramme, Multi-accueil : les élus en visite de chantier - Moréac - Le Télégramme
  • Chaque jour depuis le début du déconfinement, le rond-point de la porte du Cabardès se dessine de plus en plus dans sa configuration finale. Tous les mardis matin, la réunion de chantier permet de faire le point sur l’avancement des travaux et les ajustements en fonction des problématiques rencontrées. Cette semaine, les conseillers départementaux de la vallée de l’Orbiel, Muriel Cherrier et Christian Raynaud ont effectué une visite sur le terrain en compagnie du maire Jean-François Juste et son adjoint Jean-François Saury, également remplaçant de Christian Raynaud. ladepeche.fr, Conques-sur-Orbiel. Visite de chantier des conseillers départementaux - ladepeche.fr
  • Le chantier d’extension du port de Calais a été lancé en 2015. Le projet a pour objectif d’agrandir l’infrastructure existante, en créant un nouveau terminal et un nouveau bassin, pour accueillir des ferrys plus gros que ceux qui assurent aujourd’hui les liaisons avec la Grande-Bretagne. Si les opérations ont repris désormais, la crise du Covid-19 a mis à l’arrêt l’activité sur le site pendant plusieurs semaines. La livraison du nouveau port, dont le budget dépasse les 860 millions d’euros, est prévue pour le mois d’avvril 2021. , Le chantier du nouveau port de Calais, en images | La Voix du Nord
  • Philippe Gaudin est donc allé rencontrer le responsable du chantier en lui expliquant qu'il venait d'être élu, qu'il serait installé comme maire dans quelques jours et qu'il souhaitait revoir le projet. Il semble avoir obtenu gain de cause : « Il a reçu un ordre de mission donc il est très compliqué de faire annuler les travaux mais il m'a annoncé que l'abattage des arbres était suspendu. Ça ne pourra pas durer très longtemps mais cela laisse le temps à notre architecte de réaliser un contre-projet qui conserverait plusieurs arbres — quelques-uns sont malades et devront être abattus quoi qu'il arrive —, ajouter des bandes de verdure, etc. » leparisien.fr, Villeneuve-Saint-Georges : à peine élu, Philippe Gaudin fait suspendre le chantier lancé par Sylvie Altman - Le Parisien
  • Autres travaux, l’aménagement des voies intérieures qui permettront aux entreprises de BTP d’avoir accès directement à leur chantier. La Voix du Nord, Chantier SASA à Saint-Python: cette fois, les travaux sont lancés
  • Plusieurs chantiers ont repris à Decize depuis plusieurs semaines et certains viennent d’être lancés par la municipalité. Visites de chantier. www.lejdc.fr, Tour d'horizon des différents chantiers en cours et prévus à Decize - Decize (58300)
  • Ce ne sont pas les chantiers qui manquent mais la volonté politique. De Daniel Gluckstein / l'Association Lire la Politique
  • Quand un nouveau régime s’installe, il commence par inaugurer les ponts, les gares, les aérodromes que son prédécesseur a mis en chantier, puis il dénonce l’impéritie de celui-ci. De Pierre Gaxotte
  • Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop. De François Mitterrand / Investiture à l’Elysée - 21 Mai 1988
  • La démocratie est toujours en chantier, et le théâtre est là pour rappeler sans cesse au citoyen qu'il a du pain sur la planche. De François Chattot

Images d'illustration du mot « chantier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chantier »

Langue Traduction
Portugais estaleiro
Allemand werft
Italien cantiere
Espagnol astillero
Anglais site
Source : Google Translate API

Synonymes de « chantier »

Source : synonymes de chantier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires