La langue française

Arsenal

Définitions du mot « arsenal »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARSENAL, AUX, subst. masc.

A.− Établissement servant à la construction, à la réparation, au ravitaillement et à l'armement des navires :
1. Nous apprîmes (...) que Toulon venait de se livrer aux Anglais, avec son arsenal et sa flotte; ... Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 2, 1870, p. 163.
2. Galata, c'est le faubourg maritime de Constantinople, − le port, l'arsenal, les quais; ... Farrère, L'Homme qui assassina,1907, p. 25.
P. ext., vx. Établissement construisant des matériels de l'armée de terre :
3. Mon camarade est employé à Metz aux ouvrages de l'arsenal. Courier, Lettres de France et d'Italie,1793, p. 649.
Arg. Pas d'arsenal :
4. Les artilleurs qui vont au polygone prennent le pas d'arsenal, c'est-à-dire une allure lente; par contre, lorsqu'ils reviennent, (...) la soupe les attendant, leur allure devient plus vive. L. Merlin, La Lang. verte du troupier,1888, p. 65.
B.− Dépôt d'armes et de munitions :
5. ... ma maison, vous l'eussiez prise pour un arsenal. Ce n'étaient que fusils, pistolets, sabres, couteaux, coutelas. Courier, Lettres de France et d'Italie,1807, p. 753.
6. Dès qu'il [le jeune Scipion] arriva en Espagne, il déclare aux troupes à peine rassurées, que Neptune lui a inspiré d'aller à travers toutes les possessions ennemies, attaquer la grande ville de l'Espagne, Carthagène, le grenier, l'arsenal de l'ennemi. Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 35.
7. ... après quatre-vingt-dix jours de navigation j'abordai dans le port vaste et désert des pingouins philomaques et me rendis à travers des campagnes incultes jusqu'à la capitale en ruines. Ceinte de remparts, pleine de casernes et d'arsenaux, elle avait l'air martial et désolé. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 184.
MÉD. Arsenal chirurgical ou de la chirurgie. ,,L'ensemble des divers instruments et appareils nécessaires à la pratique de la chirurgie en général, ou de telle ou telle de ses branches spécialement.`` (Littré-Robin 1865).
C.− P. anal. Grande quantité de moyens d'attaque ou de défense, ou, plus généralement, d'action :
8. ... je hais l'homme oisif : la bêche, les rateaux, Le soc, tout l'arsenal des rustiques travaux, Attendroient l'indigent, sûr d'un juste salaire, Et chez moi le travail banniroit la misère. Delille, L'Homme des champs,Premier chant, 1800, p. 55.
9. Son amie Camille, la marchande de modes, l'arme en guerre, lui fournit son arsenal de trousseau et de toilettes pour son grand coup. Gautier la revoit au moment de partir, tout cela étalé, l'essayant comme un soldat son fusil avant la bataille. E. et J. de Goncourt, Journal,1863, p. 1331.
10. Jean fait en souriant le tour de la chambre. Un petit bureau; une grande table à expériences; un arsenal de flacons, de porcelaines; ... R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 234.
D.− Emplois métaph. ou fig. [Suivi d'un compl. de nom abstr.] Arsenal des arguments, d'idées, de jugements, de causes, d'anecdotes, de techniques, d'études, de définitions :
11. Je sais bien que vous avez des raisonnements, tout un arsenal de raisonnements pour vous autoriser de faire par la force le bonheur de vos humbles concitoyens. Barrès, Mes cahiers,t. 8, 1909-11, p. 156.
12. ... il sentait chacune de ses phrases pénétrer violemment les cerveaux, et, semblables à ces fusées qui font sauter des poudrières, soulever, à chaque coup, tout un arsenal de pensées séditieuses, qui n'attendaient que ce choc pour exploser. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 496.
PRONONC. : [aʀsənal], plur. [-o].
ÉTYMOL. ET HIST. 1. a) Av. 1266 tarsenal (Assises Jérusalem, p. 214 ds Gdf. Compl. : [...] la taille soit ordenee pour gent d'armes, et ce tarsenal, et hasar de Fanc et de Tamagouste), attest. isolée; b) 1erquart xvies. tercenal (Jean d'Auton, Chron., B.N. 5083, fo55 ro, ibid.); xvies. tercenal (Négoc. de la France dans le Levant, I, 376, ibid.); xvies. tersenal (Briefve description de la court de gran Turc, par F. Antoine Geoffroy, chevalier de l'ordre de S. Jehan de Jerusalem ds Appendice du Recueil de voyages et documents pour servir à l'histoire de la géographie, dep. le XIIIes. jusqu'à la fin du XVIes., publ. sous la direction de MM. Ch. Schefer et Henri Cordier d'apr. Vidos, 198); 2. ca 1400 archenal (Voyage de Jérusalem du seigneur d'Anglure ds T.-L.); 1459 arsenac (Relation de Jean de Chambes, envoyé du roi Charles VII auprès de la Seigneurie de Venise, Bibl. Ec. des Chartes, III, 1841-42, 189, cité par Vidos, 198) forme attestée jusqu'à 1841, Ac. qui la qualifie de ,,v. lang.``; xves. arsenail, arsinal (Valenciennes, ap. La Fons ds Gdf. Compl. : L'arsenail ou arsinal de Venise); fin xves. arcenal (Mém. de Ph. de Commines, t. 2, p. 612 d'apr. La Curne); 1601 arsenal (Charron, Sagesse III, 2 ds Hug. : Tenir les arsenals et magazins bien garnis). 1 a, prob. empr. directement à l'ar. étant donné sa date; Vidos loc. cit. propose pour les formes en -rs- l'ar. dâr-sinâ'; FEW t. 19, p. 39 a, pour ces mêmes formes, l'ar. dār as-inā'; 1 b, empr. de même à l'ar., mais par l'intermédiaire des dial. ital. où sont relevées des formes en t- initial; la chronologie révèle que ces formes ont d'abord été empr. par les Pisans : 1313-23 tersanaia (Breve Pop. Comp. Pis., 613 ds Vidos loc. cit.) 1343 tersanaja (Breve dell'Ordine del Mare nella città di Pisa, ibid.), d'où le lucquois, 1385 tersonaja (Libri delle spese del Massajolo di Lucca, ibid.), le napolitain, xves. tarcenale (Vidos, loc. cit.), l'ital. terzana, xives. (Petrocchi, Novo dizionario universale della lingua italiana, Milano [1931] d'apr. Vidos, loc. cit.). 2. empr. de même à l'ar., par l'intermédiaire de l'a. vénitien arzana « id. » (Vidos, 198, Id. Teen 308-309; Sain. Naut., t. 8, 43; Lang. Rab.; Nyrop t. 1, 31; Kohlm., 29) attesté dep. 1307 (Décret du 22 janv. chap. 97, Capitolar della Tana ds Jal1s.v. arsana); cf. 1300-1313 (Dante, Inf., 21-7 ds Batt.). Le d- initial est peut-être tombé en vénitien où il a dû représenter la prép. di (FEW, loc. cit.). Les formes en -l final (type arsenal) issues de l'a. vénitien s'expliquent par l'addition du suff. al en lang. sav. (vénitien savant arsenal cité par Vidos). Le célèbre arzana des Vénitiens fut construit vers 1104 sous le doge Ordelaffo Faher et fut presque entièrement reconstruit en 1337 (Vidos).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 444. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 832, b) 944; xxes. : a) 381, b) 442.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Chabat t. 1 1875. − Dainv. 1964. − Feugère (F.). Après sept cents ans. Le grand s. de Saint Louis et son vocab. Déf. Lang. fr. 1970, no53, p. 11. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 30, 114. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Kuhn 1931, p. 196. − Lammens 1890, pp. 27-28. − Larch. 1880. − Larch. Suppl. 1880. − La Rue 1954. − Lavedan 1964. − Le Clère 1960. − Littré-Robin 1865. − Marcel 1938. − Michel 1856. − Pissot 1803. − Réau-Rond. 1951. − Will. 1831. − Wind 1928, p. 22.

Wiktionnaire

Nom commun

arsenal \aʁ.sə.nal\ masculin

  1. (Industrie) Chantier naval où l’on construit, répare et ravitaille les navires de guerre.
    • Ce fut alors […] que s’élevèrent ses vastes magasins, ses arsenaux, ses chantiers, et que son port se couvrit des vaisseaux de toutes les nations. (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  2. Dépôt d'armes et de munitions ou atelier de fabrication pour les armées de terre.
    • On chantait presque tous les mois des Te Deum pour quelque nouvelle victoire, et le canon de l’arsenal tirait ses vingt et un coups, qui vous faisaient trembler le cœur. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Moulay Hassan 1er (1873-1894) va inaugurer les constructions modernes et industrielles ; c'est lui qui fait construire la Makina, l’arsenal de Fès et agrandir Dar el Makhzen. — (Attilio Gaudio, Fès: joyau de la civilisation islamique, Nouvelles Éditions Latines, 1982, p.28)
  3. (Par extension) Ensemble des armes que détient un groupe armé.
    • Notre arsenal se compose du Winchester et du sabre d'ordonnance de notre cavalier d'escorte, d'un fusil de chasse à deux coups, un « idéal » de la manufacture de St-Etienne, […] et d'un bon revolver tirant des balles cal. 450 que je porte à la ceinture. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 45)
  4. (Figuré) Profusion d'outils, équipement très complet.
    • Il est arrivé avec tout l’arsenal du pêcheur à la ligne.
  5. (Figuré) Floppée de moyens.
    • … il sentait chacune de ses phrases pénétrer violemment les cerveaux, et, semblables à ces fusées qui font sauter des poudrières, soulever, à chaque coup, tout un arsenal de pensées séditieuses, qui n'attendaient que ce choc pour exploser. — (Roger Martin du Gard, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 496)
    • J'ai tout donné. Je suis allé encore plus loin : j'ai pris son service, cogné, sorti des aces, des volées, des passing-shots, tout l’arsenal. J'ai remporté le troisième set 6-3. Le match m'appartenait ! — (Gustavo Kuerten, Guga: Un Brésilien, une passion française, en collaboration avec Luis Colombini, traduit du portugais par Natália dos Santos Ferreira, Paris : Éditions Talent sport, 2015)
    • Le régulateur, lien entre clients et opérateurs en cas de problème, explique que les solutions sont parfois « simples comme un coup de fil », alors que dans d’autres cas il faut « sortir l’arsenal répressif ». — (Next INpact, J'alerte l'Arcep a un an : 34 000 signalements, SFR arrive en tête, trois coups de « sifflet de gendarme », 12 décembre 2018 → lire en ligne)

Nom commun

arsenal \Prononciation ?\

  1. (Industrie) Arsenal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARSENAL. n. m.
Lieu où l'on gardait et où l'on fabriquait des armes et des munitions de guerre. Il se dit aujourd'hui d'Ateliers de fabrication pour les armées de terre; il se dit principalement, pour la Marine, d'Établissements où l'on construit, répare et ravitaille les navires de guerre. Fig., Ce livre est un arsenal qui fournit des armes à tous les partis.

Littré (1872-1877)

ARSENAL (ar-se-nal) s. m.
  • 1Lieu de dépôt pour les armes et les munitions de guerre. Arsenal bien muni. Les arsenaux maritimes.
  • 2Lieu où est situé l'arsenal. Nous allâmes nous promener à l'arsenal, Sévigné, 5.
  • 3 Fig. Ce livre est un arsenal qui fournit des armes à tous les partis. On dit que c'est l'arsenal de l'enfer, Pascal, P. j. 66.

HISTORIQUE

XVIe s. En mon arsenac de Thelaasse prenez equipage tel que voudrez, Rabelais, III, 45. Leur arcenac fut enflammé et ars, Marot, J. V, 85. Il y dressa un arcenal ou attelier à bastir galeres, Amyot, Lysand. 4. Le feu brusla, quant et l'arcenal où estoient les vaisseaux, celle grande et tant renommée librairie d'Alexandrie, Amyot, Caesar, 64. Il y feit bastir des ports, des arceneaux et abris dignes de tant de navires qui y hantoient et arrivoient ordinairement, Amyot, ib. 76. Il brusla l'arcenal et l'armeurerie qu'avoit fait bastir anciennement Philo, Amyot, Sylla, 33.

REMARQUE

La prononciation a longtemps varié entre arsenal et arsenac. On lit dans Ménage : " Maynard a dit arsenal : " J'admire le cardinal : Il préfère au luth des Muses Les flûtes de l'arsenal ; " il l'a même préféré à arsenac : car il a corrigé : " Quand lirai-je dans l'almanac, Que la paix fera des marmites De tout le fer de l'arsenac ? " par : " Quand sera-ce, grand cardinal, Que la paix fera des marmites De tout le fer de l'arsenal ? " J'ai trop bonne opinion de tant de dignes prélats qui sont en vos assemblées, pour m'imaginer qu'ils ne se contentassent pas d'employer les foudres du Vatican, mais fissent encore leur possible pour évoquer ceux de l'arsenac, BALZAC., M. de Vaugelas, qui dit qu'arsenal est le plus usité, se trompe. Il y a longtemps qu'on prononce arsenac. Arsenac est préférable surtout dans le discours familier. Arsenaux plus usité pourtant qu'arsenacs ; avec le temps arsenac l'emportera. À Paris, on ne dit dans le discours familier ni arsenal ni arsenac, mais arsena. " Ménage s'est trompé ; et aujourd'hui arsenac est complétement tombé en désuétude.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ARSENAL.
1Ajoutez :

Etablissement dans lequel on fabrique ou répare les affûts, les voitures, le matériel d'artillerie, dit, suivant le cas, arsenal de construction ou de réparation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARSENAL, s. m. (Art. milit.) magasin royal & public, ou lieu destiné à la fabrique & à la garde des armes nécessaires pour attaquer ou pour se défendre. Voyez Armes & Magasin d’armes. Ce mot, selon quelques-uns, vient d’arx, forteresse ; selon d’autres, d’ars, qu’ils expliquent par machine ; parce que l’arsenal est le lieu où les machines de guerre sont conservées. Il y a des auteurs qui disent qu’il est composé d’arx & de senatus, comme étant la défense du senat ; d’autres, qu’il vient de l’Itallen arsenale. Mais l’opinion la plus probable est qu’il vient de l’Arabe darsenaa, qui signifie arsenal.

L’arsenal de Venise est le lieu où on bâtit & où l’on garde les galeres. L’arsenal de Paris est la place où on fond le canon, & où on fait les armes à feu : cette inscription est sur la porte d’entrée :

Ætna hæc Henrico vulcania tela ministrat,
Tela giganteos debellatura furores.

Il y a d’autres arsenaux ou magasins pour les fournitures navales & les équipages de mer. Marseille a un arsenal pour les galeres ; & Toulon, Rochefort, & Brest, pour les gens de guerre. Voyez Vaisseau, Vergue, Antenne, &c. Voyez dans les Memoires de S. Remy, la maniere d’arranger ou placer toutes les différentes choses qui se trouvent dans un arsenal. (Q)

Arsenal, (Marine.) est un grand bâtiment près d’un port, où le Roi entretient ses officiers de marine, ses vaisseaux, & les choses nécessaires pour les armer.

C’est aussi l’espace ou l’enclos particulier qui sert à la construction des vaisseaux & à la fabrique des armes. Il renferme une très-grande quantité de bâtimens civils destinés tant pour les atteliers des différentes sortes d’ouvriers employés dans la fabrique des vaisseaux, que pour les magasins des armemens & désarmemens. Pour s’en faire une idée juste, il faut voir le plan d’un arsenal de marine aux figures de Marine, Planche VII. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « arsenal »

Vue de l'entrée de l'Arsenal de Venise, par Canaletto, 1732.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas grec ἀρσηνάλης et ἀρσᾶνα ; espagn. arsenal, darsena et aussi atarazana, atarazanal ; ital. arzenale, arzena, darsena ; de l'arabe, dar essana, maison des œuvres, des offices.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : M. Devic, Dict. étym., fait remarquer que dans les formes où il y a dar, le radical arabe dar se trouve, mais que, dans celles où dar manque, comme en français, on n'a affaire qu'à l'arabe as-sinā'a, qui se dit très bien d'un arsenal maritime, sans dar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « arsenal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arsenal a

Évolution historique de l’usage du mot « arsenal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arsenal »

  • La meilleure arme de persuasion que tu possèdes dans ton arsenal est l’intégrité. De Zig Ziglar
  • Poêle à frire. Dans l'institution pénale féminine, objet qui, en provenance de la cuisine, fait partie de l'arsenal punitif. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable

Images d'illustration du mot « arsenal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « arsenal »

Langue Traduction
Anglais arsenal
Espagnol arsenal
Italien arsenale
Allemand arsenal
Chinois 兵工厂
Arabe ترسانة
Portugais arsenal
Russe арсенал
Japonais アーセナル
Basque arsenal
Corse arsenale
Source : Google Translate API

Synonymes de « arsenal »

Source : synonymes de arsenal sur lebonsynonyme.fr

Arsenal

Retour au sommaire ➦

Partager