Câlinerie : définition de câlinerie


Câlinerie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CÂLINERIE, subst. fém.

Action de câliner.
A.− Paroles, manières, expressions douces et tendres généralement réservées aux enfants. Synon. cajolerie, tendresse.Câlinerie enfantine, puérile; les câlineries de la voix. Sa voix, qui a une câlinerie ravissante (Mérimée, Lettres à Francisque Michel,1870, p. 91):
1. ... les hommes qui ont été élevés par les femmes et parmi les femmes ne ressemblent pas tout à fait aux autres hommes, en supposant même l'égalité dans le tempérament ou dans les facultés spirituelles. Le bercement des nourrices, les câlineries maternelles, les chatteries des sœurs, surtout des sœurs aînées, espèce de mères diminutives, transforment, pour ainsi dire, en la pétrissant, la pâte masculine. Baudelaire, Paradis artificiels,1860, p. 444.
Par câlinerie. Par tendresse, affection. Sa mère l'appelant Paulet par câlinerie (Maupassant, Une Vie,1883, p. 202).
En partic., vocab. de l'amour. Tendres ébats, attentions délicates des amoureux. Et elle frémissait, avec des mouvements d'une câlinerie sensuelle (Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 2, 1869, p. 65):
2. mme lépinois. − Oh! ma fille, tu ne sais pas ce que c'est qu'un mari!... Tâche de conserver son affection par tes soins, tes prévenances, des câlineries même!... J'entends par câlineries les bons procédés qu'on se doit entre époux! E. Labiche, Un Mari qui lance sa femme,1864, I, 1, p. 355.
B.− Péj. Action de flatter, d'amadouer par des démonstrations de fausse amitié. Synon. flatterie, flagornerie.Elle mettait en œuvre toutes ses câlineries et ses ruses (A. Daudet, Fromont jeune et Risler aîné,1874, p. 219).Cette câlinerie gentiment hypocrite (A. Daudet, Immortel,1888, p. 130):
3. ... Luce me plaît, au fond, plus que je ne veux me l'avouer : j'ai beau me répéter son peu de beauté vraie, sa câlinerie animale et traîtresse, la fourberie de ses yeux, n'empêche qu'elle possède un charme à elle, d'étrangeté, de faiblesse, de perversité encore naïve... Colette, Claudine à l'école,1900, p. 280.
Prononc. et Orth. : [kɑlinʀi]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1831 (Balzac, Sarrasine, p. 406). Dér. de câliner*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 78.

Câlinerie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

câlinerie \kɑ.lin.ʁi\ féminin

  1. Caresse câline, langage câlin.
    • Méfiez-vous de ses câlineries.
    • Elle avait une tendance à la câlinerie, une câlinerie animale, que ma douceur relative encourageait et développait. — (J.-H. Rosny aîné, Le Trésor dans la neige, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Câlinerie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÂLINERIE. n. f.
Caresse câline, langage câlin. Méfiez-vous de ses câlineries.

Câlinerie : définition du Littré (1872-1877)

CÂLINERIE (kâ-li-ne-rie) s. f.
  • 1Action de se câliner. Il n'est pas malade, et, s'il reste au lit, c'est par pure câlinerie.
  • 2Actions, paroles qui câlinent.

    Ce mot est familier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « câlinerie »

Étymologie de câlinerie - Littré

Câliner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de câlinerie - Wiktionnaire

 Dérivé de câlin avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « câlinerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
câlinerie kalɛ̃œri play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « câlinerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « câlinerie »

  • L'amour est délicat : un rien le froisse ; tout dépend, sache-le, du tact de nos câlineries. Un baiser maladroit peut faire bien du mal. De Guy de Maupassant / Le baiser
  • Le bercement des nourrices, les câlineries maternelles, les chatteries des soeurs, transforment pour ainsi dire, en la pétrissant, la pâte masculine. De Charles Baudelaire / Les Paradis artificiels

Images d'illustration du mot « câlinerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « câlinerie »

Langue Traduction
Espagnol mimo
Anglais caress
Source : Google Translate API

Synonymes de « câlinerie »

Source : synonymes de câlinerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « câlinerie »


Mots similaires