La langue française

Cadet, cadette

Sommaire

  • Définitions du mot cadet, cadette
  • Étymologie de « cadet »
  • Phonétique de « cadet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cadet »
  • Citations contenant le mot « cadet »
  • Images d'illustration du mot « cadet »
  • Traductions du mot « cadet »
  • Synonymes de « cadet »
  • Antonymes de « cadet »

Définitions du mot cadet, cadette

Trésor de la Langue Française informatisé

CADET, ETTE, adj. et subst.

A.− Adjectif
1. [En parlant d'un fils ou d'une fille, d'un frère ou d'une sœur, considérés absolument] Qui est né après l'aîné, qui est le deuxième; qui est le plus jeune. Anton. aîné :
1. Les liens de famille, si intimes dans le mariage, le sont très-peu sous d'autres rapports, parce que les substitutions affranchissent trop les fils aînés de leurs parents, et séparent aussi les intérêts des frères cadets de ceux de l'héritier de la fortune. Mmede Staël, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr.,t. 2, 1817, p. 370.
P. méton. Branche cadette. Qui descend du fils cadet.
2. [En parlant d'un frère ou d'une sœur considérés relativement à un autre frère ou une autre sœur] Qui est moins âgé, plus jeune (que). Être le cadet, la cadette de qqn; être son cadet, sa cadette. L'ingénieur Elsberger avait un frère cadet, de dix ans moins âgé, ingénieur comme lui (R. Rolland, Jean-Christophe,Dans la maison, 1909, p. 1042).
Fig. et fam. C'est le cadet de mes soucis. C'est le dernier, le moindre de mes soucis.
P. compar. Je vous aime comme un frère cadet (Lamartine, Correspondance,1830, p. 9).
P. métaph. :
2. On dirait [que l'Italie est] une France arriérée, sœur cadette, qui grandit et se rapproche de son aînée. Taine, Voyage en Italie,t. 2, 1866, p. 42.
3. Rare, p. compar. Pays cadets opposés à pays aîné*, c'est-à-dire d'un développement moindre.
B.− Substantif
1. Parmi les enfants d'une famille, celui (ou celle) qui est né(e) après l'aîné, qui est le (la) deuxième; le (la) plus jeune; tout enfant autre que l'aîné. Elle avait été la cadette de six sœurs, disait-elle, et l'enfant gâtée de son père (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 372):
3. ... l'on destinoit au sacerdoce les cadets de famille, comme les aînés au métier des armes, sans consulter plus, à cet égard, leur penchant que leur aversion, leurs talens que leur ignorance; ... Bonald, Législ. primitive,t. 1, 1802, p. 223.
4. Le père Taille avait trois filles. Anna, l'aînée, dont on ne parlait guère dans la famille, Rose la cadette âgée maintenant de dix-huit ans, et Claire, la dernière, encore gosse, qui venait de prendre son quinzième printemps. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Le Pain maudit, 1883, p. 1233.
[Avec ou sans art., suivant ou précédant un nom propre de pers. ou remplaçant un prénom] [Mlle] de Caix la cadette (L. Grillet, Les Ancêtres du violon, t. 1, 1901, p. 266):
5. ... Bernard, celui qu'on appelait Cadet comme dans les familles méridionales à demi-arabes, où l'aîné prend toujours le nom familial et le dernier venu, celui de Cadet, Bernard était déjà à Tunis... A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 205.
P. métaph. ou au fig.
[En parlant de la Vierge] :
6. ... plus jeune que le péché, plus jeune que la race dont elle est issue, et bien que mère par la grâce, mère des grâces, la cadette du genre humain. Bernanos, Journal d'un curé de campagne,1936, p. 1194.
[En parlant de pers. qui, dans un certain domaine, occupent − injustement − une place secondaire] :
7. ... il faut qu'il [Coquelin cadet] revienne au Théâtre-Français, par la grande porte cette fois, non plus par le petit escalier mélancolique des doublures et des cadets. A. Daudet, Pages inédites de crit. dram.,1897, p. 126.
2. Celui (ou celle) qui est moins âgé(e) (que la personne considérée).
a) [Les pers. dont on compare l'âge sont frères et sœurs] Synon. frère cadet, sœur cadette :
8. La fille, âgée de six ans, tombait dès son lever sur le garçon, son cadet de deux années, qui recevait les gifles sans les rendre. Zola, Germinal,1885, p. 1205.
P. compar. et p. métaph.
[En parlant d'une pers.] :
9. À côté de Gilbert, un homme s'était dressé le long du mur. (...); il le regardait de bas en haut, avec amitié, comme un cadet qui interroge l'aîné, ... R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 368.
[En parlant d'une chose concr. ou abstr.] :
10. − J'ai vu l'ancien temps et je vois le nouveau, mon cher savant monsieur, répondit Fourchon, l'enseigne est changée, c'est vrai, mais le vin est toujours le même! Aujourd'hui n'est que le cadet d'Hier. Balzac, Les Paysans,1844, p. 92.
b) [Il n'y a pas de lien de parenté entre les pers. dont on compare l'âge] :
11. Vous voyez bien que je suis plus vieux que vous − par l'âme − et que malgré vos vingt ans de plus, vous êtes ma cadette. Flaubert, Correspondance,1857, p. 171.
P. ext. Celui qui, dans la vie (souvent professionnelle) est plus jeune (que la personne considérée); celui qui, dans un certain domaine, vient après un autre et est en quelque sorte son disciple. On n'écrit plus bien aujourd'hui, seraient tentés de nous dire certains de nos insolents cadets (Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes,1961, p. 210).
3. HIST. MILIT. Jeune noble (autre que l'aîné héritier des biens d'une famille) servant d'abord comme simple soldat puis comme officier dans un corps spécial faisant fonction d'école militaire. L'école des cadets à Saint-Pétersbourg. (Être) cadet aux gardes (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 5, 1859, p. 89):
12. carbon : Puisque ma compagnie est, je crois, au complet, Veuillez la présenter au Comte, s'il vous plaît. cyrano, faisant deux pas vers De Guiche, et montrant les cadets : Ce sont les cadets de Gascogne De Carbon de Castel-Jaloux; Bretteurs et menteurs sans vergogne, Ce sont les cadets de Gascogne! Parlant blason, lambel, bastogne, Tous plus nobles que des filous, Ce sont les cadets de Gascogne De Carbon de Castel-Jaloux : ... E. Rostand, Cyrano de Bergerac,1898, p. 88.
Spéc. [Dans la Marine royale] Cadet de Bretagne.
Mod. Élève officier :
13. De temps en temps, je rends visite, à Malvern, puis à Ribbersford, aux « cadets de la France Libre ». En 1940, j'ai créé leur école, destinée aux étudiants et collégiens passés en Angleterre. Bientôt, nous en avons fait une pépinière d'aspirants. Le commandant Baudoin dirige l'école des cadets. De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 242.
P. anal., SP. Jeune sportif appartenant à une catégorie située entre celle des minimes* et celle des juniors*.
4. P. ext.
Fam. [En bonne ou mauvaise part] (Jeune) homme, individu (quelconque). Synon. gaillard, gars, type.On n'en trouvait plus des cadets de sa capacité (Zola, L'Assommoir,1877, p. 625).
Expr. fam. C'est un fameux (ou un joli) cadet! Les hommes sont de jolis cadets! Ils te grugeront ce que tu as (E. et J. de Goncourt, Germinie Lacerteux,1864, p. 51).
[En antéposition expressive] À la douane un vieux cadet de commis a fait semblant de visiter ma calèche (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 308).
Rem. Le mot cadet est également employé pour désigner (p. anal. de rang, de place : 1) le postérieur (cf. Zola, L'Assommoir, 1877, p. 437); 2) [dans une robe] les paniers (cf. E. de Goncourt, La Maison d'un artiste, 1881, p. 328); 3) une pince à effraction (cf. Hugo, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 929).
PRONONC. : [kadε], fém. [-εt].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1466 « celui qui vient après un autre frère, par ordre de naissance » (J. du Bueil, Jouvencel, II, 131 dans Gdf. Compl.); 1671 « dernier fils, dernière fille d'une famille » (Pomey); d'où 1740 branche cadette « qui descend du fils cadet d'une famille » (Ac.); 1690 p. ext. « moins âgé (sans lien de parenté) » (Fur.); b) 1812 « de peu d'importance » (P. Béranger, Chansons, t. 1, 1829, p. 230 : c'est l'cadet d'nos soucis); c) 1928 sport (Lar. 20e. Cadet [...] Terme souvent employé pour désigner de jeunes athlètes); 2. 1530 [date de l'éd.] « gentilhomme qui servait comme soldat pour apprendre son métier » (Contred. de Songecreux, fo149 rodans La Curne); 1682 compagnie de cadets (d'apr. Trév. 1732); 1812 Cadet de Gascogne (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, p. 13). Empr. au gascon capdet « chef, capitaine » (attesté au xves. dans Lespy-Raym.; cf. aussi Palay) corresp. au prov. capdel (cadeau*), les capitaines gascons venus servir dans les armées fr. au xves. étaient en effet des enfants puînés de familles nobles d'où les sens de « puîné » et de « gentilhomme »; cf. xves. Chronicon Ludovici XI, p. 308 dans Du Cange, s.v. capdets : un Capitaine Gascon, nommé le Capdet Remonnent).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 928. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 896, b) 1 460; xxes. : a) 1 696, b) 1 377.
BBG. − Becker 1970, p. 47, 89, 314, 330. − Bernitt (P.F.). Lat. caput und capum nebst ihren Wortsippen im Französischen. Kiel, 1905, 229 p. [Cr. Meyer-Lübke (W.). Literaturblatt für germanische und romanische Philologie. 1906, t. 11, pp. 370-371]. − Hasselrot 20es. 1972, p. 11. − Quem. 2es. t. 2 1971, p. 4. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 85. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 140.

Wiktionnaire

Adjectif

cadet \ka.dɛ\ masculin

  1. (En parlant d’un fils ou d’une fille, d’un frère ou d’une sœur) Qui est né après l'aîné, qui est le deuxième, qui est le plus jeune.
    • Frère cadet.
    • Sœur cadette.
  2. (Histoire) D’une lignée issue d’un cadet.
    • […], il se laissa imposer le titre de roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier (7 août 1830). C’était une usurpation audacieuse de la souveraineté nationale ; l’avènement de la branche cadette peut être qualifiée un escamotage. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
  3. (Figuré) (Familier) Dernier.
    • Les coûts de leurs missions? Cadet de leurs soucis! — (Éric Bédard, Histoire du Québec pour les nuls, Éditions First, 2015, p. 56.)

Nom commun

cadet \ka.dɛ\ masculin (pour une femme on dit : cadette)

  1. Le dernier né au sein d'une fratrie.
    • À l’âge de vingt ans Ernest avait aimé une jeune fille et en avait été aimé ; mais, cadet de famille, sans titre et sans fortune, il n’avait pas pu l’obtenir. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. Frère ou sœur par rapport à un frère ou à une sœur qui précède par ordre de naissance.
    • Il se contint, cette fois encore et prit un air de grand frère qui morigène son cadet. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  3. Dernier né d'une famille.
    • Cet enfant est le cadet de toute la maison.
  4. (Par analogie) L’enfant dont l’âge se situe entre celui de deux personnes qui sont frère ou sœur.
    • Il est son cadet de trois ans. C’est ma cadette de six mois.
  5. (Par extension) Personne plus jeune qu'une autre.
    • Moi qui connais bien Hélène, je n'ai gère été étonné de la voir entamer une idylle avec un homme jeune, de vingt ans son cadet. Elle est ce qu'on appelle aujourd'hui une cougar. — (François Robin, Landerneau revivra : Une ville en campagne, L'Harmattan, 2013, p.210)
  6. (Militaire) Personne d’un même corps, ou d’une même compagnie, qui a été reçue après une autre.
    • Ce lieutenant se plaint qu’on ait fait capitaines plusieurs de ses cadets. Je suis moins âgé que lui; mais, dans la compagnie, il est mon cadet.
  7. (Histoire) Jeune gentilhomme qui servait d’abord comme simple soldat, et bientôt après comme officier subalterne, pour apprendre le métier de la guerre.
    • Les cadets de l’ancienne France lui ont donné un vaste empire colonial. Plusieurs armées étrangères ont encore des cadets. L’école des cadets.
  8. (Militaire) et Aviation civile) Élève, aspirant officier.
    • Une école de cadets.
    • La porte de cockpits est de nouveau ouverte aux cadets d’Air France. La compagnie aérienne avait fermé cette voie de formation de pilotes en 2009, après une dizaine d’années d’existence [...]— (Michel Waintrop, « Revoici les cadets d’Air France », La Croix, 6 février 2018, page 12)
  9. (Sport) Celui qui est chargé, au jeu de golf de porter les clubs des joueurs et de les leur passer.
  10. (Sport) Jeune sportif.
    • Les cadets jouent en tournoi samedi.
  11. (Histoire) (Russie) (Vieilli) Membre du parti constitutionnel démocratique (KD).

Nom commun

cadette \ka.dɛt\ féminin

  1. Chacune des sœurs qui viennent après l’aîné par ordre de naissance.
  2. Sœur par rapport à un frère ou à une sœur qui précède par ordre de naissance.
  3. Fille née l’avant-dernière parmi les enfants → voir benjamine.
  4. (Par analogie) L'enfant dont l'âge se situe entre celui de deux personnes qui sont frère ou sœur.
    • C’est ma cadette de six mois.
  5. (Par extension) Personne plus jeune qu’une autre.
    • [...] Paul Valfroicourt était un médiocre ayant eu la chance de séduire une jeune fille naïve et très riche, de quinze ans sa cadette. — (Exbrayat, Au « Trois cassoulets », Le Masque, Librairie des Champs-Élysées, 1971, page 12)
  6. (Désuet) Pierre de taille à paver.
  7. (Désuet) (Billard) Petite queue de billard.

Forme d’adjectif

cadette \ka.dɛt\

  1. Féminin singulier de cadet.

Forme de verbe

cadette \ka.dɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cadetter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cadetter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cadetter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cadetter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cadetter.

Forme d’adjectif

cadette \kaˈdet.te\

  1. Féminin pluriel de cadetto.

Nom commun

cadette \ka.dɛt\ féminin

  1. Chacune des sœurs qui viennent après l’aîné par ordre de naissance.
  2. Sœur par rapport à un frère ou à une sœur qui précède par ordre de naissance.
  3. Fille née l’avant-dernière parmi les enfants → voir benjamine.
  4. (Par analogie) L'enfant dont l'âge se situe entre celui de deux personnes qui sont frère ou sœur.
    • C’est ma cadette de six mois.
  5. (Par extension) Personne plus jeune qu’une autre.
    • [...] Paul Valfroicourt était un médiocre ayant eu la chance de séduire une jeune fille naïve et très riche, de quinze ans sa cadette. — (Exbrayat, Au « Trois cassoulets », Le Masque, Librairie des Champs-Élysées, 1971, page 12)
  6. (Désuet) Pierre de taille à paver.
  7. (Désuet) (Billard) Petite queue de billard.

Forme d’adjectif

cadette \ka.dɛt\

  1. Féminin singulier de cadet.

Forme de verbe

cadette \ka.dɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cadetter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cadetter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cadetter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cadetter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cadetter.

Forme d’adjectif

cadette \kaˈdet.te\

  1. Féminin pluriel de cadetto.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CADET, ETTE. n.
Chacun des frères et des sœurs qui viennent après l'aîné par ordre de naissance. Il s'emploie aussi adjectivement. Frère cadet. Sœur cadette. Branche cadette se dit de la Branche d'une maison sortie d'un cadet. Branche cadette de Lorraine. Il se dit aussi d'un Frère ou d'une Sœur par rapport à un frère ou à une sœur qui les ont précédés par ordre de naissance. C'est mon cadet. C'est ma cadette. Il se dit souvent du Dernier-né des fils. Cet enfant est le cadet de toute la maison. Fig. et fam., C'est le cadet de mes soucis, C'est une chose dont je me préoccupe fort peu. Par analogie, il désigne la moins âgée de Deux personnes qui ne sont ni frères ni sœurs. Il est son cadet. C'est ma cadette. Il se dit également en parlant des Personnes d'un même corps, ou d'une même compagnie, par rapport au temps où elles y ont été reçues. Ce lieutenant se plaint qu'on ait fait capitaines plusieurs de ses cadets. Je suis moins âgé que lui; mais, dans la compagnie, il est mon cadet. Il se disait autrefois d'un Jeune gentilhomme qui servait d'abord comme simple soldat, et bientôt après comme officier subalterne, pour apprendre le métier de la guerre. Les cadets de l'ancienne France lui ont donné un vaste empire colonial. Compagnies de cadets, Compagnies toutes composées de jeunes gens qu'on élevait dans l'art militaire. Il entra dans une compagnie de cadets, ou simplement dans les cadets. Plusieurs armées étrangères ont encore des cadets. L'École des cadets. En termes de Sports, au jeu de Golf, il se dit de Celui qui est chargé de porter les clubs des joueurs et de les leur passer.

Littré (1872-1877)

CADET (ka-dè, ka-dè-t' ; le t se lie : le ka-dè-t et l'aîné ; l's se lie : les ka-dè-z et les aînés) adject.
  • 1Qui est né ou née après un autre frère ou une autre sœur, et aussi, absolument, le second des frères, la seconde des sœurs : fils cadet, fille cadette ; de sorte que cadet se dit, d'une part, de tous les enfants qui viennent après l'aîné ou après le second enfant ou après le troisième, etc. et d'autre part quelquefois, spécialement, de l'enfant qui vient immédiatement après l'aîné : frère cadet, sœur cadette. Branche cadette d'une maison, c'est-à-dire branche issue d'un cadet.
  • 2 Substantivement. Un second lui succède [à l'aîné] et se met en posture, Mais en vain ; un cadet tente aussi l'aventure ; Tous perdirent leur temps, La Fontaine, Fabl. IV, 18. Un homme joue et se ruine ; il marie néanmoins l'aînée de ses deux filles… La cadette est sur le point de faire des vœux, qui n'a point d'autre vocation que le jeu de son père, La Bruyère, 14. On honore en celui-ci les aînés, en cet autre les cadets, Pascal, Conv. 2. Son neveu n'était alors que cadet de famille, Hamilton, Gramm. 7. Il n'était que cadet d'une maison fort ancienne, Hamilton, ib. 9. Je ne sais quel gentilhomme qui ne vaut pas mieux que lui, et qui n'est pas maître en sa maison, étant cadet des cadets, Scarron, Rom. com. 2e part. ch. 12. Il était cadet, il fut destiné à l'Église, et on lui donna l'habit, qui assez souvent accoutume les enfants à croire qu'ils y sont appelés, Fontenelle, Louville. Je ne sais si les égards des cadets pour les aînés étaient l'usage dans toutes les familles, Diderot, Ess. sur Claude, l. II. Quelle fatalité secrète, Ma sœur, soumet tout l'univers Aux attraits de notre cadette ? Molière, Psyché, I, 1.

    Souvent aussi cadet se dit pour le dernier fils. Il suffit que ce jeune homme soit le cadet de sa maison, pour ne pas douter qu'il ne soit dès là appelé aux fonctions redoutables de pasteur des âmes, Bourdaloue, Carême, t. I, 519.

    Fig. Othon et Suréna Ne sont point des cadets indignes de Cinna, Corneille, Au roi, 1676.

    Populairement. C'est le cadet de mes soucis, c'est la moindre de mes inquiétudes.

  • 3 Par extension, en parlant de personnes qui ne sont pas parentes, moins âgé ou moins ancien. Je suis son cadet [je suis moins âgé que lui], mais dans la compagnie il est mon cadet [il est moins ancien que moi].

    Familièrement et avec une expression soit de supériorité soit d'ironie. Mon cadet. N'y allez pas si vite, mon cadet. Pardonnez-moi, mon jeune cadet, Rousseau, Ém. II.

    Ironiquement. Voilà un beau cadet !

  • 4Gentilhomme qui servait comme soldat et bientôt après comme bas-officier, pour apprendre le métier. Il entra dans les cadets, ou dans une compagnie de cadets, c'est-à-dire entièrement composée de cadets. Éprise d'un cadet, ivre d'un mousquetaire, Boileau, Sat. X. Il y avait [dans l'armée de Luxembourg] beaucoup de jeunes cadets sans paye, Voltaire, Louis XIV, 9. J'allais devenir militaire, car on avait arrangé que je commencerais par être cadet, Rousseau, Conf. IV. Et votre tresse non confuse Semble à ces mèches d'arquebuse Qu'un cadet porte à son côté, Régnier, Louanges de Macette.

    C'est un cadet de haut appétit, se dit d'un dépensier.

HISTORIQUE

XVe s. Après la dite desconfiture, ils se ralierent et vinrent devant une place nommée Malaunoy, dedans laquelle estoit un capitaine gascon nommé le capdet Remounent, Chr. de L. XI, p. 308, éd, in-4°.

XVIe s. Sainte Colombe, allant au dernier assaut de Rouen avec cinquante des meilleurs soldats, y mesle une vingtaine de goujats et cadets, que ce n'estoit que feu et bons harquebusiers, Brantôme, Cap. fr. t. IV, p. 130, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CADET. Ajoutez :
5Fusil cadet, fusil ainsi nommé à cause de sa valeur médiocre. Fusils simples dits cadets, pour exportation, ordinaires pour hommes, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. II, p. 42.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CADET, s. m. (terme de relation.) est synonyme à puîné, & se dit de tous les garçons nés depuis l’aîné.

Dans la coûtume de Paris, les cadets des familles bourgeoises partagent également avec leurs aînés. Dans d’autres coûtumes les aînés ont tout ou presque tout. En Espagne, l’usage dans les grandes familles est qu’un des cadets prenne le nom de sa mere. (H)

Cadet, (Art militaire.) un officier est dit le cadet d’un autre de même fonction que lui, lorsque sa commission est plus nouvelle ; il n’importe qu’il soit plus âgé ou qu’il eût beaucoup plus de service dans un autre grade.

Cadets, se dit aussi, dans l’Art militaire, de plusieurs compagnies de jeunes gentilshommes que Loüis XIV. avoit créés en 1682, pour leur faire donner toutes les instructions nécessaires à un homme de guerre. Le roi payoit pour chaque compagnie un maître de mathématique, un maître à dessiner, un maître de langue Allemande, un maître à danser, & deux maîtres d’armes.

Cet établissement dura dix ans dans sa vigueur : mais les grandes guerres que le roi eut sur les bras après la ligue d’Ausbourg, l’obligerent à retrancher les dépenses qui n’étoient pas absolument nécessaires, & l’on pensa à se décharger de celles qui se faisoient pour les cadets. On avoit déjà commencé à ne pas admettre gratuitement ceux qui se présentoient. Il falloit cautionner pour eux cinquante écus de pension, & ils étoient obligés d’aller prendre leurs lettres à la cour. Ces frais en rebuterent beaucoup, & altérerent même l’établissement, en ce que plusieurs qui n’étoient pas gentilshommes étoient reçûs à ces conditions, pourvû qu’ils fussent de bonne famille & vivant noblement. Enfin, après 1692 on cessa de faire des recrues, & peu à peu dans l’espace de deux ans ces compagnies furent anéanties.

Le Roi a rétabli plusieurs compagnies de cadets en 1726, mais elles ont été réformées lors de la guerre de 1733.

Cadets d’Artillerie, sont de jeunes gens de famille, que le grand-maître reçoit pour les faire instruire dans les écoles d’Artillerie, & les mettre par-là en état de se rendre capables de devenir officiers. Voyez Écoles d’Artillerie.

On appelle encore cadets, dans les troupes, de jeunes gentilshommes qui font un service comme les cavaliers & soldats, en attendant qu’ils ayent pû obtenir le grade d’officier. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cadet »

(XVe siècle) De l’occitan gascon capdèth (« chef, capitaine ») ; les capitaines gascons venus servir dans les armées française au XVe siècle étaient les enfants puînés de familles nobles d’où les sens de « puiné » et de « gentilhomme ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Capdet donne l'étymologie : capitettus, diminutif roman de caput, chef (voy. CHEF) ; le capdet ou cadet est le petit chef, à la différence de l'aîné qui est le premier chef de la famille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cadet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cadet kadɛ

Évolution historique de l’usage du mot « cadet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cadet »

  • La mort est l'aînée, la vie sa cadette ; nous, humains, avons tort d'opposer la mort à la vie. De Proverbe africain
  • Ce sont les cadets de Gascogne - De Carbon de Castel-Jaloux - Bretteurs et menteurs sans vergogne - Ce sont les cadets de Gascogne ! De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac
  • La mort est l'aînée, la vie sa cadette ; nous, humains, avons tort d'opposer la mort à la vie. De Proverbe africain
  • L'inventeur ne connaît pas la prudence ni sa soeur cadette, la lenteur. Il bondit, il va d'un saut sur le domaine vierge et, de ce seul fait, il le conquiert. De C. Nicolle / Biologie de l'invention
  • Durant la journée de mercredi, ce fut au tour de Ricky Elliott, le cadet de Brooks Koepka, de recevoir un résultat positif, contraignant le golfeur à déclarer forfait. Le Journal de Montréal, Leurs cadets testés positifs, ils déclarent forfait | JDM
  • Les caddies sont les enfants de la balle. Ramasser les pourboires est le souci des caddies. Ramasser les balles, le cadet de leurs soucis. De Albert Willemetz
  • Le pouvoir, l'enfant, et surtout la femme, peuvent opposer l'ami à l'ami, le frère à son cadet ou le père à son fils. De Proverbe mandigue
  • Les stagiaires de l’Elite nationale de la catégorie Open étaient : Pierre Ballon, Alexandre Poteau et Louis Duplan Fribourg. Cette équipe était complétée par 8 autres skieurs prometteurs dont les plus jeunes étaient de la catégorie cadet. Ce fut un stage intense et très technique car la FFSNW y a préparé ses athlètes pour les prochaines compétitions internationales. La présence de Muriel Fromiau, juge internationale de ski nautique et membre de la Commission technique de la FFSNW, a permis de revoir les détails des figures et leur validation. ladepeche.fr, Muret. L’équipe de France de ski nautique en stage - ladepeche.fr
  • L'inventeur ne connaît pas la prudence ni sa soeur cadette, la lenteur. Il bondit, il va d'un saut sur le domaine vierge et, de ce seul fait, il le conquiert. De C. Nicolle / Biologie de l'invention
  • Difficile de ne pas l’évoquer: Angela Merkel, née en juillet 1954, est la cadette d’un an de Brigitte Macron, née en avril 1953. Le président français, âgé de 42 ans, est-il donc mieux placé que ses prédécesseurs François Hollande et Nicolas Sarkozy pour comprendre, mais aussi convaincre, la chancelière allemande? Son tandem avec elle paraît renforcé depuis leur proposition commune, le 18 mai, d’un plan de relance de 500 milliards d’euros (porté à 750 milliards par la Commission européenne dans ses propositions du 27 mai, que les 27 Etats membres rediscuteront lors de leur prochain sommet à Bruxelles, le 17 juillet). Le Temps, Paris-Berlin, l’axe Macron-Merkel - Le Temps
  • Retour vers le futur II a envoyé Marty McFly (Michael J. Fox) à une chronologie alternative sombre qui est sortie tout droit de ses cauchemars, surnommée «Hell Valley». Après être allé dans le futur avec Doc (Christopher Lloyd), Marty a décidé d’acheter un almanach sportif montrant tous les scores majeurs et les victoires des cinquante dernières années. Malheureusement, l’ancienne version de Biff Tannen surveillait chacun de ses mouvements. Une fois que Marty a été distrait, Biff a pris l’almanach et a utilisé la machine à remonter le temps DeLorean pour revenir à 1955. Biff a donné à son jeune cadet l’almanach, créant un effet d’entraînement qui allait changer la vie de Marty en 1985. Breakingnews.fr, tout ce qui est différent
  • Les huit premiers cadets ont été mis à l'honneur jeudi. - Photos police nationale France-Guyane, Fin de formation pour la première promotion des cadets de la République - Toute l'actualité des faits de société en Guyane
  • Bien que le confinement ait entaché la fin de saison, le Rugby club de l’Alaric affiche ses prétentions pour la saison 2020-2021 en créant une équipe cadette. lindependant.fr, Une équipe féminine au Rugby-club de l’Alaric - lindependant.fr
  • Deux sœurs qui aiment successivement le même homme au point de lui donner chacune un fils : cette histoire pourrait enrichir la collection Harlequin. Mais la romance s'est transformée en série noire : soupçonnée d'avoir enterré le cadavre de sa cadette, au pied d'un pigeonnier, la sœur aînée va comparaître devant la cour criminelle du Calvados les 11 et 12 juin. Le Point, Un ménage à trois qui finit dans le sang... - Le Point

Images d'illustration du mot « cadet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cadet »

Langue Traduction
Anglais younger
Espagnol menor
Italien minore
Allemand kadett
Portugais cadete
Source : Google Translate API

Synonymes de « cadet »

Source : synonymes de cadet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cadet »

Partager