La langue française

Brimade

Définitions du mot « brimade »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRIMADE, subst. fém.

A.− Arg. milit. et scol. Épreuve vexatoire, parfois accompagnée de mauvais traitements, qu'imposent les anciens aux nouveaux venus. Les brimades du lycée (Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 504):
1. Aussi, (...), avait-on soin de l'inviter avec des paroles aimables et persuasives comme en ont au lycée les vétérans, au régiment les anciens pour un bleu qu'on veut amadouer afin de pouvoir s'en saisir, à seules fins alors de la chatouiller et de lui faire des brimades quand il ne pourra plus s'échapper. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 901.
B.− P. ext. Traitement humiliant et vexatoire infligé à quelqu'un par ses camarades, ses collègues, etc. Des brimades à l'atelier (E. et J. de Goncourt, Journal,1894, p. 646).
Mesure vexatoire découlant d'un abus d'autorité. Les brimades administratives :
2. À l'intérieur même de la ville, on eut l'idée d'isoler certains quartiers particulièrement éprouvés (...). Ceux qui y vivaient jusque-là ne purent s'empêcher de considérer cette mesure comme une brimade spécialement dirigée contre eux, ... Camus, La Peste,1947, p. 1354.
PRONONC. : [bʀimad].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1818 « action de brimer » (Ampère, Correspondance, p. 154 : Je définis la balance politique une « brimade », tant pis pour qui attrape des coups de poings); 1826 en partic. « vexations diverses infligées (...) par les anciens aux élèves de première année » (Esn. 1966); d'où 1900 fig. (Bergs., Le rire, III, 1 dans Rob.). Dér. de brimer* (malgré l'hiatus chronol.); suff. -ade*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 52.

brimade, -

Wiktionnaire

Nom commun

brimade \bʁi.mad\ féminin

  1. Épreuve que les anciens imposent aux nouveaux dans les régiments, dans les écoles, etc.
  2. Punition des parents aux enfants consistant en une privation.
  3. Mesure ou traitement de nature inutile et vexatoire.
    • Dévorées par l’ennui, elles tâchent de le tromper en faisant des brimades aux nouvelles arrivées et en se disputant entre elles. — (Yves Guyot, La Prostitution, 1882)
    • Bien qu’aucune brimade ne sanctionne l’erreur, il est certain que le joueur fait tous ses efforts pour n’en commettre aucune et il y a un élément de grand sérieux dans la fidélité avec laquelle il récite le texte. — (Marcel Griaule, Jeux Dogons, 1938)
    • Les étudiants savent qu'ils risquent de devoir y subir un bizutage, mais en vertu de la loi du silence qui les accompagne, ils ne savent rien des brimades qu'ils auront à subir. — (René de Vos, Le Bizutage, Presses Universitaires de France, 1998)
    • Il n'ignorait pas que si à mon apparition ses agresseurs interrompaient leurs brimades à son encontre c'était parce que'ils se remémoraient comment je m'étais vengé contre les jumeaux. — (Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 2015, page 77.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRIMADE. n. f.
Épreuve que les anciens imposent aux nouveaux dans les régiments, dans les écoles, etc.

Littré (1872-1877)

BRIMADE (bri-ma-d') s. f.
  • Argot des écoles militaires. Action de brimer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRIMADE (bri-ma-d'), s. f. Dans l'argot des écoles et surtout des écoles militaires, vexations, épreuves que les anciens font subir aux nouveaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brimade »

Du verbe brimer (berner, maltraiter), lui-même d’origine inconnue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brimade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brimade brimad

Évolution historique de l’usage du mot « brimade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brimade »

  • Chaque membre de la maisonnée y allait de sa « brimade ». Cassandra Leroy, la fille de la maison — mère de deux jeunes enfants —, avait demandé à l’un d’eux qui se rendait aux toilettes de garder un peu de son caca pour le mettre sur une assiette en carton « pour le dessert d’Édith ». Elle réitérera plus tard en posant la couche usagée de son bébé sur sa pizza. Édith sera contrainte d’en manger au moins un morceau. Ces spectacles qui semblaient ravir leurs auteurs, de même que l’ensemble des personnes présentes, étaient régulièrement filmés et montrés à des proches, parmi lesquels des membres de la famille. La présidente du tribunal ne cachera pas son incompréhension face au désintérêt de ceux qui se sont dits choqués lors de l’enquête, mais n’ont pas dénoncé les faits. Un an après l’arrivée d’Édith, la famille avait « recueilli » Laure (*), la fille de leur couple d’amis. La jeune femme, en déshérence à l’époque, avait subi elle aussi de mauvais traitements. Cassandra lui avait notamment teint les cheveux de toutes les couleurs. Quant à son frère Steven, il lui avait fait souscrire un crédit à la consommation pour faire réparer sa « BM ». www.paris-normandie.fr, Edith, souffre-douleur d’une famille normande : ses « bourreaux » la forçaient à manger des excréments
  • On peut aussi voir dans cette vidéo le mahout utiliser une pointe aiguisée pour piquer le jeune éléphant. Une brimade censée lui faire comprendre les commandes de base, parfois au prix de saignements. midilibre.fr, Ces images qui montrent la cruelle réalité du dressage des éléphants en Thaïlande - midilibre.fr
  • La dernière brimade remonte à samedi soir, indique Le Progrès. La jeune femme a été contrainte de se dénuder et d’exercer des pompes ainsi que des squats pendant une heure, devant ses deux enfants dont son bébé. Elle s’est ensuite enfuie, avec son nourrisson, chez un voisin qui lui a donné des vêtements et qui a contacté la police. , Faits divers : frappée et contrainte par son compagnon d'effectuer des pompes nue
  • Certains habitués de la voie verte ont même vécu comme une brimade inutile sa fermeture. Gérard, depuis qu’il est retraité, arpente un tronçon de l’ancienne voie ferrée tous les jours et a dû déroger à ce rituel durant deux mois : "cette marche quotidienne sur un revêtement impeccable me fait du bien et je m’y tiens. Je n’ai pas compris d’être obligé de faire mon kilomètre en ville où j’étais moins en sécurité, commente-t-il. Sur la voie verte, il n’y a jamais eu d’effet de foule comme sur les berges du canal Saint-Martin à Paris !" Passé ce moment d’agacement, il repart d’un bon pas, appréciant la liberté de son heure de marche quotidienne. ladepeche.fr, Mirepoix. La voie verte plait aux promeneurs et aux vététistes - ladepeche.fr
  • Denis Palluel : C'est une incompréhension totale. À Ouessant, il y a 800 habitants et 40 km de côtes et on n'a pas le droit de mettre les pieds sur les plages. Il n’y a pas beaucoup de plages, ce sont beaucoup de sentiers littoraux. C'est une incompréhension. Sur une île, la mer et la terre, j'ai envie de dire qu'à l'estran, c'est pareil. On a plein de petits pêcheurs, retraités ou autres, qui ont leur petit canot pour aller à la pêche. Ils n'ont pas droit de le faire. Ils ressentent ça plus comme une brimade qu'une mesure sanitaire. Franchement, je ne peux pas les contredire. Franceinfo, Plages fermées : les habitants "ressentent ça plus comme une brimade qu'une mesure sanitaire", dénonce le maire d'Ouessant
  • Face à cette brimade, Enes Kanter n’a pas manqué de réagit à son tour : Parlons Basket, NBA - Tacko Fall trolle encore Enes Kanter, le pivot lui promet vengeance !
  • Seulement « quatre établissements non homologués ne bénéficieront pas de la validation du bac par contrôle continu, car ils n’ont aucune procédure d’homologation en cours. Il s’agit du Collège Arslanian, de la Deutsche Schule, de Zahret el-Ihsan et du Collège Notre-Dame des sœurs antonines de Hazmieh ». « Leurs bacheliers, une centaine au total, ont la possibilité de présenter les épreuves du bac du 3 au 11 septembre, en tant que candidats individuels, souligne Henri de Rohan-Csermak. Mais nombre d’entre eux pourraient privilégier le bac libanais » (vu que des attestations seront délivrées cette année par le ministère libanais de l’Éducation, NDLR). Reprenant les propos du ministre français de l’Éducation, il soutient qu’« il ne s’agit pas d’une brimade, mais au contraire d’un cadeau », d’autant que la session de septembre est réservée aux candidats qui n’ont pas pu présenter la première session pour un cas de force majeure. Cette session fait d’ailleurs « l’objet d’un travail considérable d’organisation », promet-il. « Elle sera mise en place avec les professeurs français qui sont sur le territoire libanais ou qui se portent volontaires, sachant que la prochaine rentrée scolaire des établissements d’enseignement français est fixée au 16 septembre 2020 ». L'Orient-Le Jour, Basés sur les notes du contrôle continu, « les résultats s’annoncent très bons » - L'Orient-Le Jour
  • Le contexte de la guerre 14-18 a provoqué une césure dans la considération des infirmières en milieu hospitalier. Aux brutalités du conflit, s’ajoutent les pandémies de typhoïde, de tuberculose, de grippe asiatique, comme autant de batailles à mener. L’enjeu est de taille : la France a mobilisé 8 millions de soldats, sur ce nombre, on déplore 1,5 million de morts. Il faut faire face aux 300 000 invalides (dont 14 000 mutilés de la face) et barrer l’extension des épidémies. La porte entrouverte par les médecins, s’ouvre plus grande... On a besoin d’infirmières. Les femmes entrent ! Il faut lire l’histoire de la seule femme médecin Nicole Mangin-Girard introduite par erreur en août 1914 dans l’armée. Elle déploie un tel courage sur le front des hôpitaux militaires que l’on consent à la garder, non sans brimade ! Marie Curie, elle-même, crée 850 postes d’unité de radiologie fixes et mobiles et se rend sur place à bord de l’un des véhicules (appelés Petites Curie). Les tests de radiologie permettent d’isoler, d’envoyer vers l’arrière les infectieux et vers les sanatoriums les tuberculeux... www.paris-normandie.fr, Qui était Céline Lhotte, infirmière au Havre au début du XXe siècle, auteure et militante féministe ?

Traductions du mot « brimade »

Langue Traduction
Anglais bullying
Espagnol hostigamiento
Portugais acha que quis hostilizá-la
Source : Google Translate API

Synonymes de « brimade »

Source : synonymes de brimade sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brimade »

Brimade

Retour au sommaire ➦

Partager