La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « branle-bas »

Branle-bas

Variantes Singulier Pluriel
Masculin branle-bas branle-basbranles-bas

Définitions de « branle-bas »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRANLE(-)BAS,(BRANLE BAS, BRANLE-BAS) subst. masc.

A.− Vx, MAR. Manœuvre qui consistait à plier ou déplier les hamacs au moment du lever ou du coucher des équipages. Branle-bas du matin, du soir :
1. Yves entendit au-dessus de lui faire le branle-bas du soir, tous les hamacs qui s'accrochaient, et puis le premier cri des hommes de quart marquant les demi-heures de la nuit. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 36.
Branle-bas de combat. Manœuvre qui arrivait à disposer les hamacs près des embrasures comme pare-éclats avant combat.
B.− P. ext., mod. [Sur un navire de guerre] Ensemble des préparatifs et des dispositions qui permettent l'engagement du combat. Le soir, à dix heures, branle-bas de combat (Loti, Journal intime,t. 1, 1878-81, p. 180).
Au fig. Bouleversement, agitation dans le désordre et le bruit. Branle-bas général :
2. Quelques jours plus tard, une extraordinaire activité se manifesta à l'hôtel de Sécheron : c'était le branle-bas pour l'arrivée de l'illustre Lord [Byron]. Maurois, Ariel ou la Vie de Shelley,1923, p. 210.
PRONONC. ET ORTH. : [bʀ ɑ ̃lbɑ]. Durée mi-longue sur [ɑ ̃] dans Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. Fér. Crit. t. 1, 1787 écrit branle-bâs; Quillet 1965 branle-bas ou branlebas en un seul mot.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1687 mar. (Desroches, Dic., 77 dans Fr. mod., t. 25, p. 307 : Branle-bas. C'est encore un commandement pour faire détendre les branles); d'où 1835 branle-bas de combat (Ac.); 1832 p. ext. fig. branle-bas « épouvante » (Raymond) − Besch. 1845; 1863 « bouleversement » (Littré). Composé de branle « hamac des matelots » 1678 (Guillet, Les Arts de l'homme d'épée, Paris, 3epart.) p. ext. de sens de branle* « oscillation », et de bas1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 67.

Wiktionnaire

Nom commun - français

branle-bas \bʁɑ̃l.bɑ\ masculin

  1. (Marine ancienne) Action de détendre tous les branles ou hamacs d’entre les ponts, de les mettre dans les filets de bastingage et de dégager les batteries pour se disposer au combat.
    • Faire branle-bas.
    • Branle-bas général.
    • Branle-bas de combat.
    • Il fit le commandement de branle-bas.
  2. (Par extension) Alerte et préparation immédiate au combat.
    • Mais avant que Kurt eût pu fournir une explication, les sonneries aiguës du branle-bas appelèrent chacun à son poste, et l’officier s’éloigna. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 240 de l’édition de 1921)
  3. (Par extension) Réveil de l’équipage.
  4. Agitation générale, généralement constituée de préparatifs, en raison d’un évènement subit, important ou potentiellement dangereux.
    • Quand on apprit l’arrivée des ennemis, ce fut un branle-bas dans toute la ville.
    • Un chevaucheur arriva au galop, annonçant que le train de la reine d’Angleterre était en vue; aussitôt se refit un grand branle-bas. — (Maurice Druon, Le roi de fer)
  5. (Par extension) Agitation.
    • […] nous nous sommes ensuite dirigés vers les quais où existe le branle-bas ordinaire des bateaux en partance. — (Journal de Lorenzo Létourneau (1898), 17 Eldorado, Qualigram/Linguatech, Montréal, 2006)
    • À sept heures, au crépuscule, les premières lumières de Batoum apparurent. Je distinguai mal les abords enfumés du port. On s’agita à bord du Djoulfa. Le branle-bas d’accostage commença. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 147)
    • L’atmosphère confinée de chaque histoire rassure les censeurs politiques. En effet, elle ignore les grands branle-bas du monde, se concentre le plus souvent sur un noyau étroit, la famille, la petite ville de province, rien qui soulève les grands problèmes qui fâchent. — (Le Point, 3 janvier 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRANLE-BAS. n. m.
T. de Marine ancienne. Action de détendre tous les branles ou hamacs d'entre les ponts, de les mettre dans les filets de bastingage et de dégager les batteries pour se disposer au combat. Faire branle-bas. Branle-bas général. Branle-bas de combat. Il fit le commandement de branle-bas. Il se dit encore figurément d'une Agitation désordonnée causée par un événement inattendu. Quand on apprit l'arrivée des ennemis, ce fut un branle-bas dans toute la ville. Au pluriel, Des branle-bas.

Littré (1872-1877)

BRANLE-BAS (bran-le-bâ) s. m.
  • 1 Terme de marine. Action de détendre les branles ou hamacs, pour se disposer au combat. Faire branle-bas, c'est ôter non-seulement les branles, mais tout ce qui est sur le gaillard et dans l'entre-pont, et le jeter à fond de cale, pour se disposer au combat.
  • 2 Familièrement, bouleversement. C'est un branle-bas dans cette maison.

    Au plur. Des branle-bas.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRANLE-BAS. - ÉTYM. Ajoutez : En cas de combat, le capitaine fait arborer le pavillon, ôter les dunettes, les cloisons, les coffres, les branles, et fait tout porter à fond de cale, enfin fait mettre en ordre tout le vaisseau, Corresp. de Colbert, t. III, II, p. 313.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « branle-bas »

De branle, dans le sens de hamac, et de bas. Expression de la marine de guerre à voile. L’expression signifie « décrocher son hamac ». Cet ordre était donné avant le combat, pour d’une part faire de la place aux pièces d’artillerie, mais surtout placer les hamacs contre la paroi intérieure du navire. Cette couche supplémentaire limitait la course des éclats de bois, bien plus dévastateurs que le boulet de canon en lui-même lorsque celui d’un ennemi traversait la coque en bois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Branle, bas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « branle-bas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
branle-bas brɑ̃lœba

Évolution historique de l’usage du mot « branle-bas »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « branle-bas »

  • Face à une épidémie de Covid-19 galopante en Guyane, qui devrait atteindre son pic mi-juillet, le branle-bas de combat sanitaire s'organise pour tenter d'éviter la saturation du système hospitalier de ce territoire français d'Amérique du sud, sur lequel plane la menace d'un reconfinement. Le ministère des Armées a annoncé jeudi l'envoi, dès vendredi, d'un Airbus A400M pour évacuer des malades du coronavirus vers des hôpitaux de Guadeloupe et Martinique. Depuis lundi, six évacuations sanitaires ont déjà eu lieu vers les Antilles, en avion de transport militaire Casa. , Branle-bas sanitaire pour tenter de contenir le Coronavirus en Guyane
  • Depuis dix jours, c’est le branle-bas de combat à la mairie de Figeac. Comme dans toutes les communes où se prépare le deuxième tour des élections municipales, les nouvelles recommandations ministérielles reçues le 18 juin nécessitent une réorganisation sans précédent des bureaux de vote. Dans la sous-préfecture lotoise, Jérémy Sicre, responsable du service à la population et en charge des élections est sur le pont. Lui qui est formateur en droit électoral souligne le caractère totalement inédit de la circulaire signée par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. "C’est un dispositif tout à fait inédit qui fait suite à l’épidémie. Tous les moyens sont mis en œuvre pour assurer la sécurité sanitaire des électeurs et des membres des bureaux. Je ne vois pas ce qu’on peut faire de plus", estime le responsable qui insiste sur l’entière mobilisation des services. ladepeche.fr, Un vote sous très haute sécurité - ladepeche.fr
  • Toulon : branle-bas de combat pour sauver la "Perle" LaProvence.com, Économie | Toulon : branle-bas de combat pour sauver la "Perle" | La Provence

Images d'illustration du mot « branle-bas »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « branle-bas »

Langue Traduction
Anglais commotion
Espagnol zafarrancho
Italien fegato di chiamarci alle armi
Portugais preparamo-nos para combate
Source : Google Translate API

Synonymes de « branle-bas »

Source : synonymes de branle-bas sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « branle-bas »

Branle-bas

Retour au sommaire ➦

Partager