La langue française

Boulotter

Sommaire

Définitions du mot boulotter

Trésor de la Langue Française informatisé

BOULOTTER1, verbe.

Arg. Manger :
1. « Je n'ai pas boulotté », répéta-t-il avec l'insistance de la faim, d'une faim de dix-sept ans. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 371.
2. Dans la salle à manger, l'homme qui l'attendait s'était fait servir les restes du dîner et boulottait voracement. Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 189.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bulɔte], (je) boulotte [bulɔt]. Pt Lar. 1968 transcrit la 2esyll. avec [o] fermé [bulote]. 2. Forme graph. − Noter la forme bouloter avec un seul t dans E. et J. de Goncourt, Germinie Lacerteux, 1864, p. 223; E. Villars, Les Précieuses du jour, 1866, p. 37; A. Dauzat, L'Arg. de la guerre, 1918, p. 184; A.-L. Dussort, Des Preuves d'une existence, ms. dép. par G. Esnault en 1938, 1927, p. 26; G. Esnault, Notes complétant et rectifiant « L'Arg. des tranchées » (Sainéan), 1954.
Étymol. ET HIST. − [1843 (Dict. d'arg. mod. d'apr. Esn.)] 1878 au fig. « dépenser » boulotter de l'argent (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 50). Soit dér. de boulot « pain en forme de boule » (G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896) et « repas, nourriture » (A. Bruant, Dict. fr.-arg., 2eéd., Suppl., 1905, p. 459), sens qui pourrait être d'orig. dial. (cf. FEW t. 1, p. 610a); soit de même orig. que boulotter2avec une contamination de boulot; quelle que soit la dér. précise proposée, elle ne peut rendre compte de tous les liens sém. existant entre ces différents mots, cf. p. ex. l'ambiguïté de sens de boulotter « assister (qqn en prison) » c.-à-d. aussi bien « aider à mieux vivoter, permettre de se laisser vivre » que « aider à se nourrir » attesté en 1835 ([Raspail], Réforme pénitentiaire, p. 2 : Mon dabe me boulote au clou. Mon père m'assiste en prison).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 22.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 48, 148, 363, 424.

BOULOTTER2, verbe intrans.

Fam., vieilli. Mener un train de vie tranquille, sans surprise. Enfin, cahin-caha, ça boulotte (A. Arnoux, Paris-sur-Seine,1939, p. 186):
... elle entendait ne pas être taquinée. Pourtant, maman Coupeau était remise. Pendant une année encore, la maison boulotta. L'été, naturellement, il y avait un peu plus de travail... Zola, L'Assommoir,1877, p. 644.
Prononc. ET ORTH. − Cf. boulotter1.
Étymol. ET HIST. − 1. 1837 « se laisser vivre, vivoter, aller son train » (Balzac, Les Employés, p. 133); 2. 1844 « faire boule de neige, travailler » (Balzac, Modeste Mignon, p. 246 : cent mille francs à faire boulotter). Dér. de bouler* « rouler » (cf. bouler attesté au sens de « se laisser vivre, aller son train » dans un écrit anonyme de 1800 d'apr. Esn.); le sens de « travailler », qui pourrait être à l'orig. de boulot « travail » (Esn.), a été concurrencé par le sens de boulotter1« manger » et repris par le verbe boulonner* (cf. Dauzat, Les Arg., caractères, évolution, influence, Paris, 1929, p. 107).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Darm. 1877, p. 121. − Quem. 2es. t. 3, 1972, p. 26. − Sain. Lang. par. 1920, p. 363. − Wexler (P. J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 215.

Wiktionnaire

Verbe

boulotter \bu.lɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Manger, bouffer.
    • La rainette, atteinte en plein flanc, écartait les pattes […].
      — Faut l’attraper, proposa Lebrac. Avec une perche on l’amènera tout doucement jusqu’au bord  : ensuite de quoi on la déculottera et on la fera cuire sur la braise pour la boulotter.

      — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ces saloperies-là m’ont encore boulotté ma bidoche. Attends, que je réappâte. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 338.)
    • À un certain endroit, une foule d’ouvriers et d’ouvrières venaient de sortir d’une grande usine ; il s’est formé une haie sur chaque trottoir au passage du convoi et je vous promets que les apprentis, en train de boulotter, restaient la bouche ouverte et la frite en l’air… — (Léon Frapié, L’orpheline, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 57)
    • Si on ignore ce que mangeait le dodo, on sait que sa chair n’était guère prisée des premiers visiteurs de l’île. Ce qui ne les a pas empêchés de le boulotter sans trop compter, tandis que les chats et rats débarqués avec eux ­s’attaquaient aux œufs et oisillons. — (Hervé Morin, Le dodo, « pop star » révélée par ses os sur LeMonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 28 août 2017, consulté le 1er novembre 2017)
  2. (Figuré) Avaler.
    • Déjà actionnaire de Louvre Hotels Group [...], le groupe chinois n'est pas rassasié. Comme l’a révélé "Le Figaro" (3/6), Jin Jiang, qui a boulotté 15% d’Accor ces cinq derniers mois, souhaite en prendre le contrôle. — (Pas sans notre Accor, Le Canard enchaîné, 8 juin 2016)

boulotter intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) (Vieilli) Travailler, faire un boulot, boulonner.
  2. (Vieilli) Vivoter, aller doucement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BOULOTTER (bou-lo-té) v. n.
  • Terme populaire. Vivoter, vivre tant bien que mal.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boulotter »

Boule : proprement faire aller la petite boule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Peut-être de boulot, au sens de « pain ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boulotter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boulotter bulɔte

Évolution historique de l’usage du mot « boulotter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boulotter »

  • Du blog au pique-nique pour tous : c’est le pari de Valérie Wolf, qui a créé « Aïe ma cocotte » et des paniers pique-nique qui lui ressemblent: amusants, espiègles, primesautiers, champêtres, élégants, savoureux et fort gourmands. Il y a le contenant plaisant et le contenu savoureux, la qualité et l’esthétique, le goût et la simplicité en majesté qui trônent ici dans ses propositions exquises, façon apéros pour tous et repas à partager, en version « champêtre », « tribu » et « bagatelle », de 29 à 42 €. Son gaspacho est la fraîcheur même ,sa salade de champignons au parmesan et huile d’olive carrément délicieuse, le fondant au chocolat « crunchy » à croquer et le pain torsadé au levain à boulotter sans faim. On glisse encore sur l’assiette en faïence de Gien, la fourchette élégante et le panier qui donne envie de se remplir de jolis flacons. A essayer pour s’étonner. Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat, Un panier pique-nique avec Aïl ma cocotte | Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat
  • Les bonbons sont un méli-mélo de sucres industriels (dextrose, sirop de glucose...) et de chimiqueries. Haro sur le Bleu brillant FCF (E133), un joli nom pour un colorant qui a été interdit car suspecté de contenir de l'aluminium... puis ré-autorisé ! En quantité infime, il serait sans danger mais la Dose Journalière Autorisée (DJA) est souvent largement dépassée par les enfants. Le sucre étant aussi addictif que la cocaïne, personne ne résiste à boulotter tout le paquet de petites confiseries bleues. Et si vous pensez que les bonbons aux fruits renferment des fruits, que nenni. Ils peuvent contenir jusqu'à sept colorants. Pas étonnant que les enfants avaleraient jusqu'à 40 additifs par jour ! Un bon point cependant, certains oursons gélifiés ne renferment aucun colorant controversé. Comme quoi c'est possible de limiter les saloperies chimiques... Femme Actuelle, Additifs alimentaires : les bonnes clés pour débusquer ces ennemis cachés : Femme Actuelle Le MAG
  • On peut y boulotter une fondue et se faire prodiguer un soin minceur au spa, grimper en VTT et boire un grand cru, tout ça dans la même journée. S’il fallait résumer : la famille Sibuet a su réinventer le chic et le coolness à la montagne avec Les Fermes de Marie à Megève, créées il y a tout juste 20 ans. Sans cesse copiée mais jamais égalée, leur vision avant-gardiste du lifestyle à la montagne à travers un luxe décontracté en fait une destination ultra-prisée en hiver comme un spot branché l’été : épicerie dans le village avec un sourcing de produits locaux déments, retraites de yoga, sans oublier leur dernier bébé, la ferme de Bacré, un buron d’alpage auquel on accède via une rando (ou pas…) pour un dîner savoyard tradi et revenir avec des lampes torches. L’esprit Heidi cool comme on aime. , Quels sont les hôtels mythiques en France ?
  • Et au fait celle qui s'est probablement fait boulotter par ses clebs, on passe sous silence ? midilibre.fr, Gard : un pitbull attaque trois personnes à Villeneuve-lès-Avignon, une septuagénaire dans un état critique - midilibre.fr
  • Beyond Blue, un jeu d'E-Line Media, propose d'explorer les mystères de l'océan dans la combinaison de plongée de Mirai, une scientifique très curieuse. Le jeu en met plein les yeux avec un environnement en 3D détaillé et plein d'animations. Espérons qu'il y a un passage où il faut éviter de se faire boulotter par des mégalodons ! iGeneration, Deux nouveaux jeux aujourd'hui dans Apple Arcade | iGeneration
  • Les mauvaises langues diront qu’on atteint les sommets de l’ineptie. Certes, mais David Datuna a fait ça avec application. Il a même précisé qu’il a attendu d’avoir faim pour boulotter la banane. Qui a été remplacée dans l’heure. lindependant.fr, De choses et d’autres - Une banane dure à digérer - lindependant.fr
  • Un brave gars se réveille d’un coma en pleine épidémie dont les malades n’ont qu’une obsession : boulotter leur prochain. Le scénario de 28 jours plus tard de Danny Boyle est déjà fait pour flipper en temps normal. Mais l’épidémie de coronavirus rend sa vision encore plus dérangeante quand le héros erre dans les rues, poursuivi par des zombies affamés. , Les films qu'il vaut mieux éviter de voir quand on est confiné

Traductions du mot « boulotter »

Langue Traduction
Anglais eat
Allemand essen
Source : Google Translate API

Synonymes de « boulotter »

Source : synonymes de boulotter sur lebonsynonyme.fr
Partager